Paul De Kock

  • Jean

    Paul De Kock

    Une heure après minuit venait de sonner à l'église de Saint-Paul ; depuis longtemps le silence régnait dans les rues devenues désertes ; les habitants du septième arrondissement dormaient, ou du moins étaient couchés, ce qui n'est pas absolument synonyme. Le quartier populeux de la rue Saint-Antoine n'était plus fréquenté que par quelques retardataires, ou par des gens qui, par état, se mettent en course la nuit. Les uns marchaient au pas accéléré, passant volontiers de l'autre côté de la rue lorsqu'ils apercevaient quelqu'un venir contre eux ; les autres s'arrêtaient devant chaque maison, et la lune qui brillait alors, éclairait tout cela ; elle éclairait encore bien autre chose, puisqu'il n'y en a qu'une pour les quatre parties du monde, et qu'il faut qu'elle serve de fanal aux habitants de l'Europe et de l'Asie, qu'elle se réfléchisse en même temps dans les eaux du Nil et dans celles du Tibre ; que ses rayons éclairent les vastes plaines de l'Amérique et les déserts de l'Arabie ; les bords riants du Rhône et les cataractes du Niagara ; les ruines de Memphis et les édifices de Paris.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • BnF collection ebooks - "Connaissez-vous le petit village de Saint-Jean-aux-Bois, situé à deux lieues environ de Compiègne ? Ce n'est guère probable, car ce n'est point un lieu de passage, il n'est renommé par aucun de ses produits, il ne possède pas quelques ruines célèbres, et je ne crois pas qu'il ait donné le jour à aucun de ces hommes dont le nom est immortel ; enfin, n'importe, je vais faire comme si vous ne le connaissiez pas."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Le Cocu

    Paul De Kock

    BnF collection ebooks - "- Madame, donnez-moi le Constitutionnel. - Ils sont tous en lecture pour le moment, monsieur. - Eh bien ! donnez-moi le Courrier français. - En voici la première feuille, monsieur... Vous aurez l'autre tout à l'heure. - Madame, quand je viens lire un journal, je suis bien aise de l'avoir en entier : avec vos nouvelles méthodes de couper le journal en deux, vous nous faites quelque fois rester en suspens dans l'endroit le plus intéressant..."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Un bon enfant

    Paul De Kock

    Connaissez-vous rien de plus drôle qu'une personne courant après un omnibus qui a déjà trois ou quatre cents pas d'avance, et qui s'éloigne de plus en plus, parce que le conducteur, occupé à regarder à droite, à gauche, ou à compter sa monnaie, ne dirige pas ses regards du côté du voyageur retardataire ?Si c'est un homme, il court, puis s'arrête, lève la main en l'air, lève sa canne, lève son parapluie s'il en a un, agite son bras, comme s'il voulait faire le tambour-major ; pousse des eh !Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • BnF collection ebooks - "...Ainsi les prédestinés qui sont l'objet de ce petit livre ne sont pas précisément les mêmes que ceux auxquels le paradis est réservé. Au contraire, car on dit avec beaucoup de vérité que Paris est le paradis des femmes et l'enfer des maris."

  • - Ma femme, je veux que tu t'amuses demain, et mes enfants aussi ; c'est le diable pour te faire sortir ; quand tu as été passer deux heures le matin aux Tuileries, c'est fini, en voilà pour la journée ; tu fais rentrer tout le monde, et le soir tu crois que tu t'es bien amusée...
    - Mais, mon ami.... - Mais, ma chère amie, permets-moi de parler d'abord : il ne faut pas être égoïste et ne vivre que pour soi. Notre fille a quinze ans passés, à cet âge-là on aime à prendre l'air, à se promener, et à voir autre chose que les jupons de sa mère, quoique certainement tes jupons soient fort respectables.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • BnF collection ebooks - "A cinq heures moins un quart, le docteur Urtuby est rentré chez lui, s'essuyant le front, en nage, quoiqu'il fît déjà froid, et paraissant très fatigué ; ce qui ne l'empêche pas de courir sur le champ sortir son violon de sa boîte et de se mettre à l'accorder."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Vous avez un nouveau-né ; votre femme ne peut pas, ou ne veut pas nourrir son poupon ; vous n'avez pas songé à demander une bonne nourrice à vos amis et connaissances, ou vous n'attendiez pas l'enfant sitôt ; enfin, vous vous trouvez pris au dépourvu. Vous avez recoins aux bureaux de nourrices. Il y en a plusieurs à Paris : l'un, passage de l'Industrie ; l'autre, cour des Pelites-Ecuries (faubourg Saint-Denis). Le principal est celui de la rue Sainte-Apolline ; c'est aussi un de ceux où l'on trouve une plus grande variété de nourrices.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Dans une soirée du mois de décembre de l'année mil six cent trente-deux, un homme, âgé de quarante ans environ, d'une taille haute, ayant une figure assez belle, mais sombre et farouche, et donnant quelquefois à ses yeux noirs l'expression de l'ironie, quoique le sourire ne fît qu'effleurer ses lèvres minces et pâles, suivait à grands pas la rue Saint-Honoré, et se dirigeait vers celle des Bourdonnais, s'entortillant dans un manteau brun qui ne descendait que fort peu au-dessous du genou, et enfonçant sur ses yeux un chapeau à larges bords qui n'était orné d'aucune plume, mais qui garantissait son visage de la pluie qui commençait à tomber avec force.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Je me promenais un samedi soir sur les boulevards. J'étais seul et rêveur ; je faisais, contre mon ordinaire, des réflexions assez sérieuses sur le monde et ses habitants, sur le passé et le présent, sur l'esprit et le corps, sur l'âme et la pensée, le hasard, le sort, le destin. Je crois même que j'allais en faire sur la lune qui commençait à se montrer, et dans laquelle je voyais déjà des montagnes, des lacs et des forêts (car avec un peu de bonne volonté on y voit tout ce qu'on veut), lorsqu'en regardant en l'air, je heurtai brusquement quelqu'un qui venait contre moi, et que je n'avais pas aperçu dans la lune.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Je n'ai pas besoin de vous lire que Château-Thierry est une jolie petite ville située sur la rive droite de la Marne, à vingt lieues de Paris environ ; qu'elle s'élève en amphithéâtre sur les bords de la rivière ; que de nombreux bateaux, qui passent incessamment devant les murs pour aller approvisionner Paris, lui donnent le la gaieté et l'aspect d'une ville très-commerçante ; enfin, que c'est la patrie du célèbre fabuliste Jean de la Fontaine, qui cachait son esprit sous un air bête, bien différent en cela de nos écrivains modernes.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • La neige tombait par gros flocons ; elle couvrait les routes, elle rendait encore plus difficiles les sentiers pratiqués dans les montagnes et les chemins, souvent bordés de précipices, qui entourent la petite ville de l'Hôpital, située près du Mont-Blanc.Notre chaumière s'élevait près d'une route que le mauvais temps rendait déserte depuis quelques jours. Déjà plus d'un pied de neige couvrait la terre ; et cependant ni moi ni mes frères ne songions à rentrer pour nous mettre à l'abri.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Il était sept heures du soir, et M. Rudemar, ancien tabellion de Rambervilliers, était occupé à mettre ses pantoufles, à desserrer les cordons de son gilet, à ôter sa perruque... Enfin, M. Rudemar se mettait à son aise, comme quelqu'un qui n'attend plus aucune visite et qui va bientôt se livrer au repos.Lorsque M. Rudemar eut fini, il avança son grand fauteuil devant la cheminée, s'étendit dedans, et ordonna à Gertrude, sa servante, de venir souffler le feu : on était alors au mois d'avril, et le temps était très-froid.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • - Car, mon lieutenant, ça ne peut pas toujours aller ainsi, et vous en conviendrez vous-même. Le grand Turenne ne menait pas quatre batailles de front et ne se trouvait pas à six affaires dans la même journée...
    - Non, mon cher Bertrand, mais César dictait en même temps quatre lettres dans différentes langues, et Pic de la Mirandole se flattait de connaître et de pouvoir discuter de omni re scibili...
    - Pardon, mon lieutenant, mais je ne sais pas le latin.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Dans une belle allée, ombragée par de grands peupliers, et qui se trouvait à l'extrémité d'une immense pelouse, deux hommes se promenaient depuis longtemps : l'un semblait goûter paisiblement les plaisirs de la promenade, l'autre paraissait fort agité ; il marchait à grands pas, puis s'arrêtait brusquement pour regarder à l'autre extrémité de la pelouse, où l'on apercevait deux jolies maisons bâties à la moderne, et qui, séparées seulement par quelques toises de terrain, dominaient une colline d'où l'on découvrait à peu de distance la jolie ville de Gisors, le petit hameau de Boisgelon, les ruines de l'ancien château de Vaux et plusieurs villages des environs, tels que Basincourt Saint-Eloi et Bernouville.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • BnF collection ebooks - "On était au mois de ventôse, c'était la seconde année de la république française, ce qui pour beaucoup de personnes se comprenait mieux par le mois de mars de l'an mil sept cent quatre-vingt-quatorze."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • BnF collection ebooks - "- Car, mon lieutenant, ça ne peut pas toujours aller ainsi, et vous en conviendrez vous-même. Le grand Turenne ne menait pas quatre batailles de front et ne se trouvait pas à six affaires dans la même journée... - Non, mon cher Bertrand, mais César dictait en mpeme temps quatre lettres dans différentes langues, et Pic de la Mirandole se flattait de connaître et de pouvoir discuter de omni re scibili..."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • BnF collection ebooks - "- Mesdames, serrez-vous un peu sur la gauche... Et vous, messieurs, appuyez sur les dames... Il y a encore une place... On doit tenir dix, et vous n'êtes que neuf... Il faut que le compte y soit. - Le compte ! Est-ce que l'on vient au spectacle pour être encaissés comme des sardines ?... Vous voyez bien que nous sommes déjà gênés ; où diable voulez-vous placer encore quelqu'un ? D'abord moi, je ne me dérange pas."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • The two parts of the present volume contain extended conference abstracts corresponding to selected talks given by participants at the "Conference on Geometric Analysis" (thirteen abstracts) and at the "Conference on Type Theory, Homotopy Theory and Univalent Foundations" (seven abstracts), both held at the Centre de Recerca Matemàtica (CRM) in Barcelona from July 1st to 5th, 2013, and from September 23th to 27th, 2013, respectively. Most of them are brief articles, containing preliminary presentations of new results not yet published in regular research journals. The articles are the result of a direct collaboration between active researchers in the area after working in a dynamic and productive atmosphere.The first part is about Geometric Analysis and Conformal Geometry; this modern field lies at the intersection of many branches of mathematics (Riemannian, Conformal, Complex or Algebraic Geometry, Calculus of Variations, PDE's, etc) and relates directly to the physical world, since many natural phenomena posses an intrinsic geometric content. The second part is about Type Theory, Homotopy Theory and Univalent Foundations.The book is intended for established researchers, as well as for PhD and postdoctoral students who want to learn more about the latest advances in these highly active areas of research.

  • Romancier populaire, fécond et truculent, il peignit les petites gens de Paris. Sa vogue, en France et à l'étranger, fut très grande. Il est également l'auteur de près de deux cents drames et vaudevilles et de nombreuses chansons. Chateaubriand aurait dit de lui chez Madame Récamier : « Paul de Kock est consolant, jamais il ne présente l'humanité sous le point de vue qui attriste ; avec lui on rit et on espère. » Extrait : Mais comment faire ? Le peu de poudre qu'il avait pu se procurer dans le château avait été brûlé à la première explosion. Après y avoir bien réfléchi, il pensa que Mullern devait en avoir chez lui une quantité plus que suffisante pour mettre son projet à exécution, et résolut de profiter d'un moment où il s'absenterait pour prendre ce qu'il lui en fallait. Effectivement, Mullern ne tarda pas à descendre ; il aperçut notre homme rôdant autour du château. Il feignit de s'éloigner sans se douter de rien ; mais après avoir fait quelques pas, il revint doucement derrière le jardinier. Ce dernier entra dans la chambre, ne soupçonnant pas qu'il était suivi, il prit la poudre qu'il crut nécessaire, et regagna bien vite le jardin, en riant dans sa barbe du nouveau tour qu'il allait jouer à l'élève de notre hussard. Mais Mullern avait tout vu !... et, ayant acquis la preuve convaincante du complot du jardinier, se promit d'en tirer une vengeance éclatante : après avoir bien médité son plan, il laissa le jardinier préparer tout pour rendre son explosion plus bruyante, et attendit avec impatience l'instant fixé pour l'exécution de son projet.

  • BnF collection ebooks - "Beaumarchais a dit : "De toutes les choses sérieuses, le mariage étant la plus bouffonne!..." Mais Beaumarchais, qui voulait constamment faire de l'esprit, avançait souvent des paradoxes qu'il ne soutenait que par des plaisanteries. Non, le mariage n'est pas une chose bouffonne! »

  • Le siècle fait-il quelque chose à l'amour ? Aux dires de prophètes, le 21e siècle, assisté par le technique, sera celui de l'amour multiple, entre polyunion, polyfidélité et polysexualité (Jacques Attali), tandis que le genre se diffracte en de multiples identités. Le décalage est complet avec le 19e siècle qui semble n'avoir connu que l'amour du couple, le mariage arrangé et son inséparable corollaire, l'adultère. Pourtant, à rebours du puritanisme ambiant, par le biais du travestissement, de la passion ou de l'exotisme, la littérature a exploré de nouveaux territoires de l'amour et préparé les esprits. L'amour en serait-il moins absolu ? Non, mais l'oiseau rebelle fixe ses lois.
    Ce coffret contient dix oeuvres de la littérature française, avec une préface et une présentation de Jean Demerliac : Jacques de George Sand, Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier, La Confession d'un enfant du siècle d'Alfred de Musset, Physiologie des amoureux d'Étienne de Neufville, Physiologie de l'homme marié de Paul de Kock, Carmen et La Chambre bleue de Prosper Mérimée, Les Femmes d'artistes d'Alphonse Daudet, Aziyadé de Pierre Loti et Le Désespéré de Léon Bloy.

  • Extrait : "Connaissez-vous le petit village de Saint-Jean-aux-Bois, situé à deux lieues environ de Compiègne ? Ce n'est guère probable, car ce n'est point un lieu de passage, il n'est renommé par aucun de ses produits, il ne possède pas quelques ruines célèbres, et je ne crois pas qu'il ait donné le jour à aucun de ces hommes dont le nom est immortel ; enfin, n'importe, je vais faire comme si vous ne le connaissiez pas."
    À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN :
    Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants :
    o Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin.
    o Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

  • Extrait : "A cinq heures moins un quart, le docteur Urtuby est rentré chez lui, s'essuyant le front, en nage, quoiqu'il fît déjà froid, et paraissant très fatigué ; ce qui ne l'empêche pas de courir sur le champ sortir son violon de sa boîte et de se mettre à l'accorder."
    À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN :
    Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants :
    o Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin.
    o Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

empty