Paul Bancourt

  • Ce qui frappe donc dans cette peinture de la mort à travers la première branche du Roman de Renart, c'est d'abord l'évocation fidèle de la réalité contemporaine ; qu'il s'agisse de l'organisation de la société ou de la conception des liens familiaux, les animaux sont bien les représentants des hommes. Mais ce qui domine ce tableau, c'est un profond amour de la vie. La mort naturelle est absente car elle est acceptée comme une nécessité, comme une loi de la nature. En revanche, la mort violente est évoquée à plusieurs reprises. À travers elle, se trahit l'angoisse du salut, par la peur de la mort et le souci d'assurer, par la confession, la joie éternelle. Déjà on discerne le problème du destin individuel. Mais la survie céleste tend à se confondre avec la survie terrestre donnée par la gloire. La gravité des questions posées se dissimule parfois derrière la parodie ou la satire. Mais l'inquiétude transparait de temps à autre : celle de l'homme, à toutes les époques, celle aussi, peut-être, d'une société en évolution qui s'interroge sur son propre avenir.

  • L´Orient médiéval est certes une délimitation géographique, mais il est beaucoup plus que cela : il constitue une véritable catégorie encyclopédique sous laquelle se détache un secteur de la réalité et en laquelle vient se ranger un ensemble relativement stable de rubriques. Les merveilles qui s´y détaillent nous inclineraient trop vite à traiter cette région du monde comme le séjour de l´imaginaire et à doter la mentalité médiévale d´une singulière perméabilité à la fiction, ou d´une prédilection remarquable pour le monstrueux. En quoi nous risquons fort de projeter seulement un certain romantisme du dépaysement et de l´exotisme et de manquer le réalisme fondamentalement objectif d´une représentation du xiiie s. L´Orient n´est pas un rêve, c´est un fait. C´est à ce titre qu´il entre dans toute somme du savoir concernant le monde. Et pour se convaincre de l´importance de la place qu´il doit occuper dans le genre encyclopédique dont les dénominations d´Imago ou de Speculum s´assignent l´exacte conformité du reflet, il suffit de rappeler que dans la langue savante et selon la géographie reçue, l´appellation d´Orient ne couvre rien moins que la moitié de la terre habitée.

empty