Philippe Morin

  • Cet ouvrage a pour objectif de présenter au lecteur un outil novateur, extrêmement créatif et puissant dans la résolution des conflits et des situations générant tensions et malaises. Le Processwork, qui s'est imposé très rapidement sur les cinq continents depuis sa mise au point par Arnold Mindell, décode les conflits, les crises et les situations problématiques de telle façon qu'il permet de dégager les informations cruciales qui ouvrent la voie à des résolutions réelles et durables, suscitant l'adhésion de tous. Il assainit les mécanismes relationnels et organisationnels.  En donnant un nouvel élan et remettant en mouvement, il rend le changement possible.

  • Gonzague n'a rien d'un loup ordinaire. Premièrement, il s'appelle Gonzague, ce qui est peu commun. Deuxièmement... eh bien, il est végétarien.

    Ses préférences alimentaires lui valent d'innombrables moqueries, mais Gonzague n'en a que faire.

    Pourtant, Roméo, un autre loup de la meute, est jaloux et voudrait bien lui faire manger ses pissenlits par la racine...

  • Dernièrement, Gonzague est si distrait qu'on l'a vu manger dans un bol vide et prendre son bain dans un carré de sable. Est-ce qu'il souffre d'un problème de croissance, comme le croit sa maman?

    Quoi qu'il en soit, ni les taquineries de Roméo et de sa bande, ni l'air préoccupé de ses amis les lapins ne parviennent à ramener le loup végétarien sur la terre ferme.

    On dirait bien que Gonzague file le parfait bonheur!

  • Nardeau est très malade. C'est ainsi qu'un beau jour, il se retrouve dans la maison-zoo de Toubib Gatous.

    Sous les bons soins de la vétérinaire, le petit renard prend vite du mieux. Et entouré de ses complices, il déplace de l'air! Quand il n'est pas en train de taquiner la chatte Mémé Janis, il s'amuse à bondir sur Bambino le chevreuil.

    Dans cette maison où les animaux sont libres, le quotidien est tout sauf ennuyant!

    Le plus beau, c'est que l'histoire de Nardeau est vraie!

  • L'art vidéo célébrait ses 50 ans cette année. 24 images fait le point sur cet art toujours aussi vivant et en mouvement, demeurant « un geste artistique, poétique et politique exécuté dans un désir de libérer le langage, et de se libérer par le langage, d'un ordre établi » (Marie-Claude Loiselle). Au sommaire, un entretien avec Marc Mercier, directeur artistique des Instants vidéo de Marseille, les années 70 au Québec ainsi qu'une présentation des oeuvres du DVD 24 images qui parcourent l'art vidéo québécois de 1972 à 2013. Hors dossier, un hommage à Aldo Tambellini, un retour sur l'oeuvre de Xavier Dolan à l'aube de la sortie prochaine de Tom à la ferme ainsi qu'un pavé dans la mare jeté par Nicolas Klotz à propos de La vie d'Adèle.

  • Extrait

    Préface de Denis Kessler, Président de SCOR.
    Avant-propos
    Introduction

    Partie 1 - Les principes
    ¦ Champ d'application de la Directive Solvency II.
    ¦ Séparation des activités d'assurance Vie et d'assurance Non-Vie.
    ¦ Exercice simultané des activités Vie et Non-Vie.
    ¦ La retraite dans Solvency II
    ¦ Les trois « Piliers » de la Directive
    ¦ Horizon annuel
    ¦ Solvabilité.
    ¦ Value at Risk
    ¦ Événement de période de retour 200 ans
    ¦ L'intérêt général
    ¦ Principe de proportionnalité
    ¦ Autonomie du droit fiscal
    ¦ Fonds de pension
    ¦ La distribution de l'assurance

    Partie 2 - Pilier I. L'établissement du Solvency Capital Requirement (SCR) et de la marge de solvabilité
    ¦ Bilan prudentiel ou « économique »
    /> ¦ Coût du capital
    ¦ Les « branches d'assurance » (Lines of business)
    ¦ Solvency Capital Requirement (SCR). Définition
    ¦ Minimum Capital Requirement (MCR)
    ¦ Nomenclature des risques du SCR. Généralités
    ¦ Détail de la nomenclature des risques du Pilier I selon la Directive Omnibus II
    ¦ Solvency Capital Requirement. Formules de calcul
    ¦ Facteurs de corrélation
    ¦ Facteurs de diversification géographique
    ¦ Stress tests ou « chocs ».
    ¦ Courbe des taux sans risque.
    ¦ Risque de solvabilité.
    ¦ Marge de solvabilité.
    ¦ Concentration et cumul de risques.
    ¦ Risques catastrophiques en Vie, en Non-Vie et en Santé.
    ¦ Risques opérationnels
    ¦ SCR opérationnel
    ¦ Formules de calcul du SCR opérationnel
    ¦ Risques stratégiques. Risque de réputation
    ¦ Risques émergents
    ¦ Provisions techniques. Règles générales
    ¦ Qualité des données
    ¦ Calcul du « Best Estimate » au net de réassurance
    ¦ « Best Estimate » des provisions techniques et marge de risque sur les provisions
    ¦ « Best Estimate » et tables d'expérience
    ¦ Participation aux bénéfices futurs et impact sur le Best Estimate
    ¦ Best Estimate : valorisation des options contractuelles et des garanties financières
    ¦ Cessions des risques à la réassurance
    ¦ SCR. Traitement des traités de la réassurance non proportionnelle (Non-Vie)
    ¦ Risque de contrepartie
    ¦ Les ajustements du SCR de base
    ¦ L'atténuation du risque financier
    ¦ Les créances à recouvrer (« recoverables »)
    ¦ Cash flows futurs, Embedded Value, Present Value of Future Profits (PVFP).
    ¦ Matching Premium
    ¦ Exigence de capital supplémentaire
    ¦ Programme de rétablissement du SCR et plan de financement du MCR.
    ¦ Paramètres propres à l'entreprise
    ¦ Principe « d'unbundling » des contrats
    ¦ Long Term Guarantees Assessment (LTGA)
    ¦ De la prime d'illiquidité au compensateur de volatilité (VB).
    ¦ Long Term Guarantees Assessment Package (LTGA).
    ¦ Modèles internes
    ¦ Modèles internes partiels
    ¦ Les documents à souscrire pour faire approuver un modèle interne
    ¦ Les deux méthodes de construction du modèle interne pour les groupes d'entités
    ¦ Diversification (bénéfice résultant de l'utilisation du modèle interne...)

    Partie 3 - Pilier II : du SCR à l'ORSA
    ¦ Les bases du Risk Management : du SCR à l'ORSA, puis à l'ERM
    ¦ Own Risk and Solvency Assessment (ORSA)
    ¦ Profil de risque
    ¦ Appétence au risque et profil de risque
    ¦ Besoin global de solvabilité
    ¦ Gouvernance et organe d'administration, de gestion et de contrôle (AMSB)
    ¦ Principes « Fit and Proper »
    ¦ Rémunération des dirigeants et salariés
    ¦ Les quatre fonctions-clés
    ¦ Les « politiques écrites »
    ¦ La conformité
    ¦ L'audit interne
    ¦ Outsourcing. Sous-traitance

    Partie 4 - Pilier III. La « transparence »
    ¦ Rapport sur la solvabilité et la situation financière (SFCR).
    ¦ Rapport aux contrôleurs (Regular Supervisory Report - RSR) et QRT.
    ¦ Contrôle des comptes. Commissaires aux comptes.
    ¦ L'information du consommateur preneur d'assurances
    ¦ Protection du preneur d'assurance en Vie et en Non-Vie

    Partie 5 : Les fonds propres, les actifs et le risque de marché
    ¦ Fonds propres. Définition
    ¦ Fonds propres. Éligibilité et limites applicables aux « Tiers » 1, 2 et 3
    ¦ Valeur de marché
    ¦ Double emploi des fonds propres
    ¦ Actifs incorporels (intangible assets)
    ¦ Impôts différés activés (Differed Tax Assets)
    ¦ Fonds cantonnés
    ¦ Participations stratégiques et risque sur actions
    ¦ « Look through approach »
    ¦ Covered bonds
    ¦ Collatéraux
    ¦ Passifs contingents
    ¦ La gestion d'actifs : principe de la « personne prudente ».
    ¦ Stabilité financière et effets procycliques
    ¦ Risque sur Actions. Mécanisme d'ajustement symétrique.
    ¦ Les institutions de Credit Assessment (agences de notation).

    Partie 6 : Le contrôle des entités d'assurance
    ¦ Agrément
    ¦ Passeport unique
    ¦ Contrôle par l'État membre d'origine.
    ¦ Succursales établies dans l'Union européenne par des sociétés d'assurance dont le siège est extérieur à l'Union européenne. SCR et MCR
    ¦ Acquisitions d'entités d'assurance et notion de participations qualifiées
    ¦ Transactions intragroupes
    ¦ Programme d'activité
    ¦ Sanctions par voie d'augmentation du capital requis (add-on) et période de convalescence.
    ¦ Mesures d'assainissement
    ¦ Retrait d'agrément
    ¦ Contrôle de la sous-traitance ou externalisation
    ¦ Réassurance
    ¦ Contrôle de la réassurance
    ¦ Réassurance finite
    ¦ Nantissement des actifs
    ¦ Captives d'Assurance et de Réassurance
    ¦ Special Purpose Vehicles (SPV). Véhicules de titrisation
    ¦ Assistance
    ¦ Protection juridique
    ¦ Contrôle de groupe
    ¦ Contrôle de groupe : organisation du contrôle
    ¦ Liquidation d'une entité d'assurance
    ¦ Le rôle du CEIOPS devenu EIOPA

    Partie 7 - Le Marché unique de l'Assurance
    ¦ Solvency II et les Directives du Marché unique
    ¦ Liberté d'établissement et libre prestation de services
    ¦ Les « interdictions » dans la Directive au regard de la libre prestation de services et de la liberté d'établissement
    ¦ Contrôle des conditions des contrats d'assurance et des tarifs
    ¦ Assurance obligatoire de la Responsabilité civile des Véhicules automobiles
    ¦ Assurances obligatoires hors RC Automobile
    ¦ Assurance-Maladie, en complément des régimes publics de Sécurité sociale

    Conclusion
    Bibliographie


empty