Philippe Claire

  • Un homme, amnésique et perclus de contusions, reprend conscience sur des rivages inconnus. Au bout de la jetée, le vieil Augustin Fresnel lui raconte la planète Fovéa et l'informe de sa mission. Son nom : Arjun Falis. Était-il attendu sur cette terre figée, insolite, peuplée d'humains recréés, qui recèle les secrets d'une terrible destinée ? Louis de Broglie et les savants de la fraternelle des Êthologues en débattront. Arjun Falis découvrira-t-il l'origine de l'alternance aléatoire des jours et des nuits ? Réussira-t-il à expliquer l'étrange phénomène qui pousse les ombres à disparaître et la température à baisser inexorablement ? Parviendra-t-il à interpréter les écrits du grimoire perdu, le mystérieux Wobol, dont les lignes prophétisent l'extinction de l'astre de Fovéa - que ses habitants ont surnommé Scialy, sans trop savoir pourquoi. Certains, comme l'artiste peintre Kaloryne Macula, soupçonnent un complot millénariste universel. Peut-être y a-t-il, en cela, une part de vérité. Au fil du périple, Arjun Falis se met à douter de l'existence même de Fovéa. Serait-il victime d'une hallucination, ou le cobaye d'une expérience scientifique inconcevable ? Au terme du voyage, découvrira-t-il la vérité ?

  • Une autre rafle

    Philippe Claire

    Mai 1941, plusieurs milliers d'hommes sont arrêtés à Paris lors de la rafle du billet vert et transférés aux camps de Beaune-la-Rolande et Pithiviers. Le motif : ils sont juifs et, pour certains, considérés comme étrangers en surnombre dans l'économie nationale. Quelques mois plus tard, quatre cents d'entre eux sont envoyés dans des fermes abandonnées baptisées les Kommandos de Sologne, pour « assécher les marais », dit-on... Les hébergés, nom officiel des prisonniers, tissent des liens parfois étroits avec la population locale. Lorsqu'en juin et juillet 1942 tous ces hommes sont déportés à Auschwitz, quelques-uns parviennent à s'enfuir, notamment avec la complicité de fermiers voisins. Le récit d'Émile Frajerman, témoin de cette époque, a fait l'objet du documentaire La terre ne ment pas..., disponible en DVD. Le film reconstitue l'ambiance ambiguë qui régnait alors dans les campagnes solognotes. Une autre rafle complète le documentaire et propose au lecteur des allers-retours entre les mots et les images, en dévoilant par exemple les coulisses du tournage et les pensées du réalisateur. La générosité et la sensibilité du témoin, les particularités des protagonistes, la brutalité des faits et la rigueur de l'analyse se nourrissent de cette proximité.

  • Cet ouvrage présente les principaux concepts de l'écologie enseignés de la Licence au Master. Le cours, concis, est présenté sous forme de 100 fiches associant systématiquement un concept fondamental à un exemple représentatif de l'écologie appliquée : pollution atmosphérique, changement climatique, impact des OGM, relations entre plantes et animaux... - En fin de chapitre, des "focus" apportent des compléments historiques, techniques, d'approfondissement, ou en lien avec les grands problèmes de société actuels. - De nombreux schémas illustrent la présentation des concepts. - En fin de chapitre, des questions de révision permettent de s'auto-évaluer. - Des sujets d'examens corrigés sont regroupés en fin d'ouvrage. - Des ressources en ligne sont proposées : illustrations téléchargeables et nouveaux sujets destinés aux enseignants inscrits au club enseignant, questions de révision supplémentaires et  approfondissements destinés aux étudiants.

  • De 1967 à 1969, Philippe Cibois a été prêtre dans une paroisse parisienne, puis il a quitté l'Eglise. Ce livre/journal à deux voix avec sa fille raconte la création de sa vocation, sa famille, son passage à la paroisse universitaire, le séminaire d'Issy les Moulineaux, la vie de vicaire, le mouvement Échanges et Dialogues puis le départ.

  • À l'ère du numérique, l'avenir des formes traditionnelles de la culture, de la connaissance et de l'érudition se trouve mis en question. Le statut de l'écriture et de l'édition critique, héritées d'une longue tradition, évolue : l'autorité des objets culturels séculaires est remplacée par la création de nouveaux espaces et médias pour la connaissance. Voici une exploration de la manière dont la transition du manuscrit et de l'imprimé vers les diverses formes de remédiations, numériques et de présentations change les procédés utilisés par les éditeurs, chercheurs, pour gérer les problèmes pratiques de l'édition critique tout en générant diverses conceptions de la nature des textes et de leur transmission.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • This edited book brings together case studies from different contexts which all explore how a rapidly evolving digital landscape is impacting translation and intercultural communication. The chapters examine different facets of digitization, including how professional translators leverage digital tools and why, the types of digital data Translation Studies scholars can now observe, and how the Digital Humanities are impacting how we teach and theorize translation in an era of automation and artificial intelligence. The volume gives voice to research from across the professional and academic spectrum, with representation from Hong Kong, Canada, France, Algeria, South Korea, Japan, Brazil and the UK. This book will be of interest to professionals and academics working in the field of translation, as well as digital humanities and communications scholars. 

  • Information in all its forms is at the heart of the economic intelligence process. It is also a powerful vector of innovation and, more than ever, a balance between economic and societal forces. That is why a large part of Strategic Intelligence for the Future 2 analyzes the various aspects of information, from traditional processing and research to the psychological and epigenetic aspects of its development. This leads to a new vision of its integration into organizations. In addition, new technologies offer extensive access to information, including social networks which are critically analyzed here. In a complex world where geopolitics and the new concept of information warfare are becoming increasingly important, it becomes imperative to better apprehend and understand our environment, in order to develop critical thinking that will reinforce the different global aspects of security in economic intelligence.

  • Information in all its forms is at the heart of the economic intelligence process. It is also a powerful vector of innovation and, more than ever, a balance between economic and societal forces.
    Strategic Intelligence for the Future 1 analyzes the need for the French economic intelligence to mutate in order to develop the economy, strengthen social cohesion and protect vital interests.
    This mutation requires a change of attitudes and a new way of thinking, widely open to global change and new technologies. The focus of the French economic intelligence on conventional objectives such as business and the economy does not allow for the integration of its multiple possible fields and thus its global nature. The strategy, foresight and temporal dynamics necessary to the understanding of the world, and the new balance of power and control of complex situations, have thus increased the time needed to put this in place.
    Both theoretical and practical, this book provides a basis from which to develop "enhanced economic intelligence" leading to the implementation of global security.

  • Ce matin, rue Gambetta statues en plâtre abandonnées par Martin, créateur de mode Un homme presse le pas Les trois amoureux de Camille oublient de traverser le pont Camille chante à mi-voix comme souvent le soir Deux jours, deux nuits chambre vingt-sept rideaux fleurettes maintenant elle photographie la ville Couverture de l'auteur © Éditions Flammarion, Paris, 2014.

  • This book explains the causal pathways, the mechanisms and the politics that define the quantity and quality of policy learning. A rich collection of case studies structured around a strong conceptual architecture, the volume comprises fresh, original, empirical evidence for a large number of countries, sectors and multi-level governance settings including the European Commission, the European Union, and individual countries across Europe, Australia, Canada and Brazil. The theoretically diverse chapters address both the presence of learning and its pathologies, deploying state-of-the-art methods, including process tracing, diffusion models, and fuzzy-set techniques.

empty