Pierre-

  • Quand son père est emmené par les gendarmes, le Toine se retrouve seul et abandonné....
    Par un très vieux soir de guerre, le Toine voit son père descendre l'allée gelée des premiers grands froids de janvier. Il est mené par deux gendarmes et un autre homme vêtu d'un long manteau de cuir sombre. Il ne le reverra jamais.
    Dès lors, Le Toine est orphelin. Il grandira mais dans son esprit, il va rester petit.
    Dans son village en Auvergne d'altitude, sa vie suivra un parcours délicat. Pourtant, c'est avec une lointaine et douce indifférence qu'il en reconnaîtra le chemin.
    Il entend parler de la mer... ou l'océan, il ne sait pas très bien.
    Il se dit qu'il aimerait bien la rencontrer, la mer... ou l'océan. Il attend d'être seul, le soir, pour dans ses rêves l'imaginer. Quand il la verrait, cette étendue d'eau si vaste que les bateaux eux-mêmes s'y perdent, il saurait bien la reconnaître...
    Le Toine, c'est un être qui, comme la terre et d'autres êtres en ce lieu un peu rond des montagnes d'Auvergne, souffre. Mais il regarde les souffrances de ses grands yeux étonnés, la tête un peu penchée, comme un qui, du monde, chercherait encore à s'émerveiller.
    Lui sera-t-il donné, au long de cette vie pas toujours très bien traitée, de le trouver enfin, le sentier qui mène à la mer-océan ?
    Le parcours initiatique rempli de poésie d'un jeune autiste.
    EXTRAIT
    Ça le prenait sans crier gare. Dans sa tête il ne voyait que ça.
    Un soleil immense succédait à la peine intense. Un soleil généreux comme s'il y avait soudain place en lui pour la miséricorde des dieux. Les coups redoubleraient, plus tard, mais dans ces moments-là, il s'en foutait pas mal des coups à en pleuvoir.
    Avant même que la première lumière matinale ait nettoyé le ciel de sa dernière étoile, Le Toine par les champs rejoignait la montagne. Elle avait été son refuge lorsque, soudainement, les bras de son père vinrent à lui manquer. De mère, il n'était pas question. Le jour de sa naissance, elle s'était enfuie. Il n'en avait jamais plus entendu parler.
    Le père, pour un temps, d'un seul parent en avait fait deux.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    [...] une poésie onirique dense et pesante qui vient s'installer sur nos yeux comme un voile de douceur, une lenteur s'installe, on apprécie chaque mot, chaque description, chaque élément au travers du regard du Toine, au travers du regard de l'enfance, on est transporté, baladé, un peu chahuté aussi mais toujours cette sensation d'être ailleurs, l'écriture de l'auteur à quelque chose d'apaisant, d'intemporel, on se retrouve dans une bulle [...] - Blog Les Songes d'une Walkyrie
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Ce livre est un premier livre, écrit d'instinct, fait de notes brèves et précises, le filet d'une musique qui s'écoule, lentement, sans la prétention d'être bruyante, comme une neige de septembre. Dansons au fil de cette musique, même si l'Histoire des hommes ne sait pas toujours nous y inviter d'un pas souple et léger. Pierre Geneste en est l'auteur, et que nous importe son parcours !

  • Au lever du rideau, le marquis et la jeune fille, l'un et l'autre la plume à la main, sont assis côte à côte devant la table. Sade. - Tu sais écrire, maintenant. Pourquoi n'essaies-tu pas de tenir ton journal ? Magdeleine. - Comme vous le vôtre ? Sade. - Les jeunes filles le font souvent. Magdeleine. - Et qu'y noterais-je ? Sade. - Ce que tu ne dis à personne... Magdeleine. - Ne suffit-il pas que je me le dise à moi-même ? Sade. - Ce que l'on a à se dire, on le dit mieux lorsqu'on l'écrit. Magdeleine. - Je crains que ce qui, déjà, me paraît futile ne le paraisse plus encore une fois couché sur le papier. Sade. - Que de sagesse chez une jeune fille de dix-sept ans ! Magdeleine. - Il y a un quart d'heure encore, je n'étais pas si sage que cela ! Sade. - Il est vrai, mon ange... J'ai délicieusement déchargé entre tes lèvres... Et auparavant, tu m'avais léché les couilles à la perfection... (Après un temps de réflexion.) Et si nous improvisions un conte ? Magdeleine. - Un conte ? Comment procéderions-nous ? Sade, chaussant ses besicles. - Je commence et tu poursuis. Et puis c'est moi. Et puis c'est toi. Et ainsi de suite. Mais il ne faut surtout pas perdre le rythme. Plutôt écrire n'importe quoi. Et sans se préoccuper des fautes. Aller droit devant soi... Magdeleine. - Je ne sais pas si je saurai... Sade. - Mais si, mais si, tu sauras... D'ailleurs, tu seras toi-même l'héroïne de cette histoire... (La jeune fille parait à peine étonnée.) Je commence... (Il écrit en lisant à haute voix au fur et à mesure ce qu'il écrit.). À son premier bal, Magdeleine eut sa robe gâtée par un danseur maladroit... (Il passe la feuille de papier à Magdeleine.) Magdeleine, écrivant. -... le lieutenant Florimond qui, troublé par la beauté de la jeune fille, n'avait pu retenir son foutre... (Elle passe la feuille de papier à Sade et ainsi de suite.)

  • Les activités de l´auteur, cadre dirigeant, ne suffisent pas à calmer l´angoisse du mari et du père face à la maladie de sa femme dont elle refuse de parler : l´alcoolisme.
    N´ayant aucun dialogue avec elle, il lui adresse, pendant près de quinze ans, des

  • « Avec Mathilde, jamais une balle plus haute que l'autre, du travail propre et sans bavures. Ce soir est une exception. Une fantaisie. Elle aurait pu agir de plus loin, faire moins de dégâts, et ne tirer qu'une seule balle, bien sûr. »

    Dans ce réjouissant jeu de massacre où l'on tue tous les affreux, Pierre Lemaitre joue en virtuose de sa plume caustique. Avec cette oeuvre de jeunesse inédite, il fait cadeau à ses lecteurs d'un roman noir et subversif qui marque ses adieux au genre. Dialogues cinglants, portraits saisissants, scénario impitoyable : du pur Pierre Lemaitre.
    " [...] [Une] réussite totale, une langue savoureuse, une intrigue parfaite, un ton délicatement sarcastique" Le Canard Enchainé
    "Un roman savoureux, drôle et fort méchant" Biblioteca

  • Palmarès Les 100 livres de l'année 2020 - Lire-Magazine Littéraire
    Avril 1940. Louise, trente ans, court, nue, sur le boulevard du Montparnasse. Pour comprendre la scène tragique qu'elle vient de vivre, elle devra plonger dans la folie d'une période sans équivalent dans l'histoire où la France toute entière, saisie par la panique, sombre dans le chaos, faisant émerger les héros et les salauds, les menteurs et les lâches... Et quelques hommes de bonne volonté.Il fallait toute la verve et la générosité d'un chroniqueur hors pair des passions françaises pour saisir la grandeur et la décadence d'un peuple broyé par les circonstances.Secret de famille, grands personnages, puissance du récit, rebondissements, burlesque et tragique... Le talent de Pierre Lemaitre, prix Goncourt pour Au revoir là-haut, est ici à son sommet.
    "Un nouveau coup de Lemaitre" Le Figaro Littéraire
     

  • « Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d'avantages, même après. »Sur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu'amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts...Fresque d'une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d'évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l'après-guerre de 14, de l'illusion de l'armistice, de l'État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants, de l'abomination érigée en vertu.Dans l'atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants.

  • Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d'un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement.
    Face à l'adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l'ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d'intelligence, d'énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d'autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l'incendie qui va ravager l'Europe.Couleurs de l'incendie est le deuxième volet de la trilogie inaugurée avec Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013, où l'on retrouve l'extraordinaire talent de Pierre Lemaitre.

  • Il était une fois la ville de Paris. Il était une fois une rue Broca. Il était une fois un café kabyle. Il était une fois un Monsieur Pierre. Il était une fois un petit garçon qui s'appelait Bachir. Il était une fois une petite fille. Et c'est ainsi que, dans ce livre, vous allez faire la connaissance d'une sorcière, d'un géant, d'une paire de chaussures, de Scoubidou, la poupée voyageuse, d'une fée, et que vous saurez enfin la véritable histoire de Lustucru et de la mère Michel.
    Les sorcières et les fées d'aujourd'hui, narrées par le génial conteur et ses petits voisins de la rue Broca, à Paris. Pierre Gripari s'amuse à brouiller les pistes et le lecteur s'amuse avec lui.

  • « À la fin de décembre 1999, une surprenante série d'événements tragiques s'abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt. Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir. Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien... » P.L.Le nouveau roman de Pierre Lemaitre, Goncourt 2013.

  • Jeunesse

    Pierre Nora

    Depuis des années, mes amis me pressent, en m'écoutant raconter mes histoires, d'écrire mes Mémoires. Je me suis toujours refusé à cette tâche que je sentais pourtant, moi-même, nécessaire.
    Les souvenirs ici réunis ne s'apparentent donc pas à des Mémoires, au sens classique du terme, mais à un mélange de ce que j'ai baptisé ' lieux de mémoire ' et ' ego-histoire '. Pour mieux dire, ils relèvent de ce que l'on appelait autrefois un roman d'apprentissage.
    Je me suis spontanément concentré sur les traits singuliers de mes jeunes années : la guerre de neuf à treize ans pour un enfant juif ; une famille faite d'individualités fortes ; une impossibilité à me plier aux normes universitaires sans pouvoir cependant m'en détacher ; une initiation amoureuse des moins banales ; une ouverture à plusieurs types de vie qui n'a pas été offerte à tous. Une jeunesse qui m'a fait ce que je suis.
    P. N.

  • Vendu à plusieurs millions d´exemplaires dans le monde, sans cesse réédité depuis sa première parution et adapté au cinéma, La Planète des singes, le chef-d´oeuvre de Pierre Boulle, est l´un des plus grands classiques de la science-fiction et du roman d´aventures.Y´a-t-il des êtres humains ailleurs que dans notre galaxie ? C´est la question que se pose les passagers d´un vaisseau spatial survolant une planète proche de Bételgeuse : on y aperçoit des villes, des routes curieusement semblables à celles de notre Terre. Après s´y être posés, les trois hommes découvrent que la planète est habitée par des singes. Ceux-ci vont les capturer et se livrer sur eux à des expériences. Il faudra, devant les singes, faire la preuve de son humanité...

  • Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu’on l’a enlevée, séquestrée, livrée à l’inimaginable ? Mais quand la police découvre enfin sa prison, Alex a disparu.

    Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n’oublie rien, ni personne.

    Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l’on retrouve l’extraordinaire talent de l’auteur de Robe de marié.

  • Robe de marié

    Pierre Lemaitre

    Sophie perd tout, ses clés, sa voiture, sa pilule, ses livres, elle confond ses rendez-vous...
    Brusquement tout s'accélère : elle mélange ses photos érotiques avec des clichés professionnels, elle est arrêtée pour des vols dont elle ne se souvient pas.
    Une nuit, dans un cauchemar, elle tue sa belle-mère... qui est retrouvée morte le lendemain dans les conditions exactes de son rêve. Enfin, alors qu'elle se reproche de ne pas bien s'occuper de lui, son mari, cloué dans un fauteuil d'infirme, se tue en dévalant l'escalier monumental de la clinique où il est interné...
    Sophie pense alors qu'elle est devenue folle.
    Et elle a raison car quelques semaines plus tard, elle est déjà plusieurs fois meurtrière.
    Inexplicablement, Sophie passe à travers toutes les mailles du filet. Elle veut survivre à sa folie. Angoissée mais lucide, elle est portée par une énergie vitale qui la fait échapper à toutes les polices, organiser sa fuite, trouver des solutions. Comment disparaître à tout jamais ? Grâce à un faux acte de naissance, il lui suffit de se marier et sous son nouveau nom, parfaitement légal, la voici introuvable.
    À l'agence matrimoniale Sophie « recrute » celui dont elle a besoin. Militaire en garnison, ce garçon simple et généreux est assez touchant. Le candidat idéal. Sophie l'épouse.
    Et si ce mariage se révélait la pire des solutions ?
    Que sait-elle, au fond, de ce mari tombé du ciel... ?

  • Pas moins de 3 hommes et 40 animaux ont été retrouvés morts sur les plages bretonnes. L'identité du tueur est un secret de polichinelle : les algues vertes. Un demi-siècle de fabrique du silence raconté dans une enquête fleuve.
    Des échantillons qui disparaissent dans les laboratoires, des corps enterrés avant d'être autopsiés, des jeux d'influence, des pressions et un silence de plomb. L'intrigue a pour décor le littoral breton et elle se joue depuis des dizaines d'années. Inès Léraud et Pierre Van Hove proposent une enquête sans précédent, faisant intervenir lanceurs d'alerte, scientifiques, agriculteurs et politiques.

  • Dans cet ouvrage, Pierre Rabhi apporte son témoignage sur ce qu'il appelle la « sobriété heureuse », prise en tant que réelle valeur de bien-être, force de libération physique et morale.

  • La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre accidentellement dans l´univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là des créatures, les Ts´liches, la reconnaissent sous le nom d´Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l´unique héritière d´un don prodigieux, le Dessin, qui peut s´avérer une arme fatale dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité. Épaulée par le maître d´armes de l´empereur et un vieil érudit, Camille apprend à maîtriser son pouvoir...

  • Dès le premier meurtre, épouvantable et déroutant, Camille Verhoeven comprend que cette affaire ne ressemblera à aucune autre. Et il a raison. D´autres crimes se révèlent, horribles, gratuits... La presse, le juge, le préfet se déchaînent bientôt contre la « méthode Verhoeven ». Policier atypique, le commandant Verhoeven ne craint pas les affaires hors normes mais celle-ci va le placer totalement seul face à un assassin qui semble avoir tout prévu. Jusque dans le moindre détail. Jusqu´à la vie même de Camille qui n´échappera pas au spectacle terrible que le tueur a pris tant de soin à organiser, dans les règles de l´art... Prix Cognac, 2006.

  • Progressant dans la magnifique forêt d'Outoupousse en compagnie de sa nouvelle amie Achachak, Petit Poilu devient le spectateur de la triste destruction que subit ce lieu enchanteur. En effet, Destructor, une machine vorace et sans pitié, détruit tout sur son passage. Animaux, végétaux et minéraux subissent sa folie écrasante, Outoupousse est en danger ! Petit Poilu et Achachak parviendront-ils à sauver cette forêt pleine de vie et à arrêter le terrifiant Destructor ?

  • Revenus dans l´Empire de Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles. Ils repoussent en chemin les attaques de guerriers cochons, d´ogres et de mercenaires du Chaos, alliés des Ts´liches, mais se découvrent un peuple allié : les Faëls. Salim se lie d´amitié avec une marchombre, Ellana, dont les pouvoirs le fascinent ; tandis que, face au maître d´armes, Ewilan assoit son autorité et affermit son Don. Malgré les attaques d´une goule la petite troupe parvient à destination. Là Ewilan découvre le secret du Dragon...

  • Arsène Lupin : les origines ; INTEGRALE T.1 A T.3 Nouv.

    Comment le jeune Arsène est-il devenu Lupin, le gentleman cambrioleur
    », héros inoubliable ? Quelles amitiés l'ont mené des bas-fonds aux
    riches salons ? Quelles blessures, quelles trahisons ont fait de lui
    le Roi des voleurs ? Depuis le bagne de la Haute-Boulogne jusqu'au
    pensionnat suisse, le parcours initiatique d'Arsène passera par le
    combat contre la terrible confrérie des Lombards. Les pièces de
    l'échiquier se mettent en place pour une partie haletante dans
    laquelle Arsène attaqué de toutes parts par un destin implacable,
    n'aura d'autres choix que de basculer dans l'ombre pour combattre les
    forces du mal et devenir le célébrissime cambrioleur. Une saga
    d'aventures pleine d'humour, menée avec brio et panache !

  • Cadres noirs

    Pierre Lemaitre

    Alain Delambre est un cadre de cinquante-sept ans anéanti par quatre années de chômage sans espoir. Ancien DRH, il accepte des petits jobs démoralisants. À son sentiment de faillite personnelle s´ajoute bientôt l´humiliation de se faire botter le cul pour cinq cents euros par mois...  Aussi quand un employeur, divine surprise, accepte enfin d´étudier sa candidature, Alain Delambre est prêt à tout, à emprunter de l´argent, à se disqualifier aux yeux de sa femme, de ses filles et même à participer à l´ultime épreuve de recrutement : un jeu de rôle sous la forme d´une prise d´otages. Alain Delambre s´engage corps et âme dans cette lutte pour regagner sa dignité.  S´il se rendait soudain compte que les dés sont pipés, sa fureur serait sans limite. Et le jeu de rôle pourrait alors tourner au jeu de massacre.

  • Sacrifices

    Pierre Lemaitre

    « UN ÉVÉNEMENT EST CONSIDÉRÉ COMME DÉCISIF LORSQU'IL DÉSAXE COMPLÈTEMENT VOTRE VIE.PAR EXEMPLE, TROIS DÉCHARGES DE FUSIL À POMPE SUR LA FEMME QUE VOUS AIMEZ. »Atmosphère glaçante, écriture sèche, mécanique implacable : Pierre Lemaître a imposé son style et son talent dans l'univers du thriller. Après Alex, il achève ici une trilogie autour du commandant Verhoeven, initiée avec Travail soigné.« Lemaitre hisse le genre noir à une hauteur rarissime chez les écrivains français : celle où se tient la littérature. » Jean-Claude Buisson, Le Figaro Magazine

  • Pour un monde moins numérique et plus éthique Le nouveau " Carnet d'alerte " de Pierre Rabhi et Juliette Duquesne s'attaque aux dérives de l'intelligence artificielle, à la protection de nos données numériques et à l'influence néfaste des Gafam. Que cache au juste l'intelligence artificielle ? Pierre Rabhi nous rappelle qu'elle est avant tout fille de l'aptitude humaine. Les ordinateurs, en effet, n'ont ni intelligence propre ni états d'âme : ils sont surtout d'incroyables machines à calculer, à " avaler " des données. Les entreprises rivalisent d'imagination pour les récolter afin de cibler leur publicité. Certains États les utilisent pour surveiller les citoyens. L'art de l'indiscrétion est ainsi généralisé.
    Présentée comme la solution idéale à de nombreux maux, l'intelligence artificielle a toutefois des limites, dont une essentielle : la pollution liée au numérique.
    Juliette Duquesne a interrogé plus de quatre-vingts spécialistes du monde entier. Son enquête montre que l'IA, mise en oeuvre dans de multiples secteurs de notre société, présente des risques insidieux que la plupart d'entre nous ignorent.
    Est-il possible de construire un monde numérique moins envahissant, plus sobre, libre et convivial ? Des solutions existent, déjà expérimentées par la société civile, que ce carnet propose de partager.

  • Le 18 avril 1955, Albert Einstein passe de vie à trépas. Pour la science, c'est une perte terrible. Pour Thomas Stolz, médecin chargé de l'autopsie, c'est une chance inouïe. Il subtilise le cerveau du savant afin de l'étudier. S'il perce ses mystères, il connaîtra la gloire... Le problème, c'est que le corps d'Einstein le suit ! Privé de cerveau, Albert continue à bouger, à marcher, à parler. La perspective de comprendre le fonctionnement de ses neurones l'excite au plus haut point. « Formidable ! On va faire ça ensemble, tous les deux ! », dit-il à Stolz. Reste à trouver un laboratoire à l'abri des regards. Ce qui n'a rien d'évident quand on a le FBI aux trousses... Après le succès de Pereira Prétend et de Malaterre, Pierre-Henry Gomont change de registre. Il nous entraîne dans un road movie échevelé et drolatique, inspiré par la véritable destinée du cerveau d'Einstein. Menée tambour battant, cette histoire rocambolesque et burlesque, servie par un dessin épris de liberté, est aussi une réflexion passionnante sur la complexité de l'âme humaine.

empty