Rousseau Jean-Jacque

  • Partant de l'état de nature, Rousseau détaille l'enchaînement des circonstances qui conduisit le genre humain à s'éloigner de sa condition originelle pour aboutir à l'inégalité sociale. Il fait des rapports de dépendance l'origine des inégalités entre les hommes et mène une réflexion sur les fondements de la société humaine.
    Réponse à un sujet de l'Académie de Dijon, ce texte, publié en 1755, inspirait à Voltaire une « envie de marcher à quatre pattes »... et vaudra à son auteur une condamnation de l'Église.

  • En 1749, l´Académie de Dijon met au concours la question suivante : Si le rétablissement des sciences et des arts a contribué à épurer les moeurs. Alors qu´il va rendre visite à Diderot prisonnier à Vincennes, Rousseau feuillette le Mercure de France qui publie la question : « Si jamais quelque chose a ressemblé à une inspiration subite, écrira-t-il plus tard, c´est le mouvement qui se fit en moi à cette lecture ; tout à coup, je me sens l´esprit ébloui de mille lumières ; des foules d´idées vives s´y présentèrent à la fois avec une force et une confusion qui me jeta dans un trouble inexprimable. » A la question posée, il répond par la négative et l´Académie couronne son Discours qui connaît un succès foudroyant. Voilà Rousseau célèbre - et aussi attaqué. Mais Voltaire a beau dire que « Jean-Jacques n´est qu´un malheureux charlatan qui, ayant volé une petite bouteille d´élixir, l´a répandu dans un tonneau de vinaigre », une force insoupçonnée et sincèrement rebelle apparaît dans ce Premier Discours, une pensée novatrice qui sonne juste et résiste aux sarcasmes. Et la lumière que Rousseau jette sur l´homme et sur le lien social va contribuer à remettre en cause une certaine idée du progrès.
    Edition de Jacques Berchtold. 

  • Jean-Jacques Rousseau rédige ces Lettres morales, entre novembre 1757 et probablement février 1758. À cette époque, il éprouve une vive passion pour la comtesse Sophie d'Houdetot, femme mariée de vingt-sept ans. Contraint à un amour platonique, et à la correspondance, Rousseau sublime sa frustration en s'improvisant pour elle précepteur de vertu. En bon pédagogue, il entreprend de conduire le sujet de sa passion sur le chemin de la vérité et du bonheur.Cet ensemble de lettres constitue un condensé de la philosophie rousseauiste. Laissé à l'état de brouillon, il ne fut rendu public dans son intégralité qu'en 1888.

  • Au sortir de la seconde guerre mondiale, en 1945, Eugénie Droz fondait les Textes Littéraires Français, une collection dévolue à l'édition critique des textes significatifs du patrimoine littéraire de langue française du moyen âge au XXe siècle. Accessibles, dans un petit format maniable, chaque édition est accompagnée d'une introduction, de notes, d'un glossaire, si nécessaire, et d'index. Cet appareil critique exigeant accueille l'érudition des meilleurs spécialistes pour éclairer la genèse des oeuvres et, quelle que soit leur époque, livrer au lecteur contemporain les explications les plus minutieuses sur le contexte historique, culturel et linguistique qui les a vues naître. Depuis soixante-dix ans, la collection a accueilli, outre quelques édicules, plus de 600 monuments littéraires français.

  • Au sortir de la seconde guerre mondiale, en 1945, Eugénie Droz fondait les Textes Littéraires Français, une collection dévolue à l'édition critique des textes significatifs du patrimoine littéraire de langue française du moyen âge au XXe siècle. Accessibles, dans un petit format maniable, chaque édition est accompagnée d'une introduction, de notes, d'un glossaire, si nécessaire, et d'index. Cet appareil critique exigeant accueille l'érudition des meilleurs spécialistes pour éclairer la genèse des oeuvres et, quelle que soit leur époque, livrer au lecteur contemporain les explications les plus minutieuses sur le contexte historique, culturel et linguistique qui les a vues naître. Depuis soixante-dix ans, la collection a accueilli, outre quelques édicules, plus de 600 monuments littéraires français.

empty