Simon Roy

  • Le travail de l'acteur a quelque chose de foncièrement mystérieux et insaisissable. Comment parler de ce qui relève d'une pure présence, d'une énergie vitale ou d'une aura que seule la rencontre féconde d'un cinéaste et de l'acteur qu'il a choisi saura laisser rayonner? Dans le cadre d'un dossier sur les acteurs, les collaborateurs de 24 images nous partagent leurs coups de coeur pour des scènes marquantes du jeu d'acteur dans le cinéma contemporain (Suzanne Clément dans Laurence Anyways, Christopher Waltz dans Django Unchained, Owen Wilson dans The Royal Tenenbaums, entre autres). La revue nous fait aussi découvrir une perception du métier vue de l'intérieur en laissant la parole aux interprètes Emmanuel Schwartz, Sophie Desmarais, Gabriel Arcand, Ève Duranceau, Marie Brassard et Marc-André Grondin qui commentent le travail de leurs pairs.

  • Dans ce numéro de printemps, Catherine Voyer-Léger dresse le portrait posthume du poète et essayiste polémiste Robert Yergeau, figure multiple des littératures franco-canadienne et québécoise. La mémoire et l'héritage sont des thèmes récurrents dans la littérature, spécialement dans Mon père, ce truand de Deni Y. Béchard et Mémoire du feu d'Eduardo Galeano, deux parutions analysées par Patrick Bergeron et Michel Nareau respectivement. Le collaborateur Jean-Paul Beaumier découvre avec délectation le Journal d'un écrivain en pyjama de Dany Laferrière et Judy Quinn pénètre dans la Géométrie des ombres de Jean-Pierre Issenhuth.

  • Nul besoin d'insister sur le fait que notre époque est imprégnée d'une inquiétude profonde quant à la survie de notre planète face aux diverses atteintes - récentes ou non - à sa santé écologique. Même si la musique est le plus immatériel des arts, les musiciens ne se sentent pas moins concernés que les autres artistes par la terre menacée. Ce numéro explore des projets de compositeurs se réclamant d'un point de vue explicitement écologiste, notamment les événements Balance/Unbalance, « art! x climate » et EChO de Ricardo Dal Farra, le festival Ear to Earth lancé par l'électroacousticien et historien Joel Chabade et la méthode de composition « écomimétique » de Charles-Antoine Fréchette, entre autres.

  • Pour son numéro d'hiver, la revue de la nouvelle XYZ renoue avec le thème du double. Un thème qui fait évidemment depuis toujours le bonheur de la littérature fantastique. Inquiétante étrangeté, confusions entre rêve et réalité, jeux de reflets, spectre de la dépersonnalisation... « Entre le monde et le sujet s'établit une nouvelle relation où l'esprit l'emporte sur la matière : votre moi vous apparaît comme s'il était un autre ». Dix auteurs s'emparent des multiples possibilités du thème du double pour autant de courts textes percutants ou atmosphériques. Vous pourrez ainsi apprécier les voix singulières de Catherine Mavrikakis, David Dorais, Simon Roy ou Adina Balint, entre autres. Une nouvelle à thème libre signée Catherine Ego ainsi que plusieurs comptes rendus littéraires complètent le numéro. Christiane Lahaie s'intéresse particulièrement - et naturellement - aux dernières publications de collectifs de nouvelles, regroupés selon trois tendances.

  • This authoritative collection of introductory and specialized readings explores the rich and innovative history of this period in American cinema. Spanning an essential range of subjects from the early 1900s Nickelodeon to the decline of the studio system in the 1960s, it combines a broad historical context with careful readings of individual films.
    Charts the rise of film in early twentieth-century America from its origins to 1960, exploring mainstream trends and developments, along with topics often relegated to the margins of standard film histories Covers diverse issues ranging from silent film and its iconic figures such as Charlie Chaplin, to the coming of sound and the rise of film genres, studio moguls, and, later, the Production Code and Cold War Blacklist Designed with both students and scholars in mind: each section opens with an historical overview and includes chapters that provide close, careful readings of individual films clustered around specific topics Accessibly structured by historical period, offering valuable cultural, social, and political contexts Contains careful, close analysis of key filmmakers and films from the era including D.W. Griffith, Charles Chaplin, Buster Keaton, Erich von Stroheim, Cecil B. DeMille, Don Juan, The Jazz Singer, I Am a Fugitive from a Chain Gang, Scarface, Red Dust, Glorifying the American Girl, Meet Me in St. Louis, Citizen Kane, Bambi, Frank Capra's Why We Fight series, The Strange Love of Martha Ivers, Rebel Without a Cause, Force of Evil, and selected American avant-garde and underground films, among many others. Additional online resources such as sample syllabi, which include suggested readings and filmographies for both general specialized courses, will be available online. May be used alongside American Film History: Selected Readings, 1960 to the Present, to provide an authoritative study of American cinema through the new millennium

  • L'art doit-il être moral ? Le numéro du printemps de la revue L'Inconvénient s'interroge sur la moralité de l'art à l'ère de ce qu'elle nomme : la censure victimaire, où représentation rime trop souvent dans la tête des gens avec promotion d'idées jugées inacceptables. « La représentation ne suppose pas l'adhésion. Montrer, ce n'est pas approuver ni préconiser. » (extrait de l'introduction). À la suite des affaires SLAV et Kanata, entre autres, le débat - qu'on croyait réglé - a récemment refait surface. L'art doit-il se soumettre à certaines injonctions morales ? Peut-il s'affranchir absolument de ces dernières ? Également au sommaire, un portrait du peintre Mark Stebbins, la quatrième partie de Jazz et condition noire aux États-Unis par Stanley Péan, des recensions d'ouvrages récemment parus et une réflexion sur l'amoralité de certaines personnes et les conséquences qui en découlent à travers deux séries télé : The Little Drummer Girl et Patrick Melrose.

empty