Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • L'île des Sables, un îlot perdu au milieu de l'océan Indien dont la terre la plus proche est à 500 kilomètres de là... À la fin du XVIIIe siècle, un navire y fait naufrage avec à son bord une "cargaison" d'esclaves malgaches. Les survivants construisent alors une embarcation de fortune. Seul l'équipage blanc peut y trouver place, abandonnant derrière lui une soixantaine d'esclaves. Les rescapés vont survivre sur ce bout de caillou traversé par les tempêtes. Ce n'est que le 29 novembre 1776, quinze ans après le naufrage, que le chevalier de Tromelin récupérera les huit esclaves survivants : sept femmes et un enfant de huit mois. Une fois connu en métropole, ce "fait divers" sera dénoncé par Condorcet et les abolitionnistes, à l'orée de la Révolution française. Max Guérout, ancien officier de marine, créateur du Groupe de recherche en archéologie navale (GRAN), a monté plusieurs expéditions sous le patronage de l'UNESCO pour retrouver les traces du séjour des naufragés. Ses découvertes démontrent une fois de plus la capacité humaine à s'adapter et à survivre, en dépit de tout. L'archéologue a invité le dessinateur à les rejoindre lors d'une expédition d'un mois sur Tromelin. De là est né ce livre : une bande dessinée qui entremêle le récit "à hauteur humaine" (on "voit" l'histoire du point de vue d'une jeune esclave, l'une des survivantes sauvées par le chevalier de Tromelin) avec le journal de bord d'une mission archéologique sur un îlot perdu de l'océan Indien. Après le succès international de Marzi, Sylvain Savoia offre à nouveau aux lecteurs une magnifique leçon d'humanité.

  • La peste, une maladie infectieuse très contagieuse transmise par les animaux, est depuis plusieurs millénaires synonyme de mort. Se manifestant lors d'immenses pandémies, elle a entraîné par le passé la disparition de dizaines de millions de personnes et marqué en profondeur l'humanité. Ariane et Nino reviennent pour explorer l'histoire des pandémies, dans cette synthèse vivante, claire et précise qui donne des outils pour mieux comprendre la crise sanitaire actuelle.

  • L'Inde telle que nous la connaissons aujourd'hui a été façonnée par Gandhi. Cet homme, véritable défenseur des opprimés, a lutté toute sa vie pour l'indépendance de sa nation et l'a obtenue des Britanniques en 1947. Il sera assassiné un an plus tard par un fanatique religieux. Né en 1869, Gandhi va d'abord défendre les plus faibles en Afrique du Sud. C'est là-bas qu'il inventera sa doctrine, le satyagraha, qui repose sur la non-violence et la vérité. Il théorise que la meilleure et la plus saine façon de résister est la désobéissance civile. Lui-même réalisera plusieurs grèves de la faim au cours de sa vie pour défendre ses causes. Son combat principal porte donc sur l'émancipation de l'Inde de l'empire colonial britannique, mais il n'aura aussi de cesse de défendre les moins représentés. Il a été et est encore une inspiration pour un grand nombre de penseurs et d'hommes et femmes politiques. Aujourd'hui célébré comme le père de la nation indienne, sa naissance est un jour férié national en Inde. S'inviter dans l'Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d'Ariane et Nino. Avec humour et pédagogie, les jeunes lecteurs en apprendront autant que leurs aînés !

  • Tout ce qu'il faut savoir sur le Titanic, le naufrage le plus célèbre du XXe siècle, à destination des enfants. Une nouvelle collection documentaire qui raconte l'Histoire de manière vivante et claire, en bande dessinée. C'était le paquebot le plus grand et le plus luxueux de l'époque. Un véritable palace flottant, destiné à emmener pour sa traversée inaugurale les voyageurs de Southampton (Angleterre) jusqu'à New York (USA) en faisant deux escales, à Cherbourg (France) et à Queenstown (Irlande). Le navire accueillera 1 316 passagers et 889 membres d'équipage. Parti le 10 avril 1912, il heurtera un iceberg le 14 avril. Seules 700 personnes furent sauvées, essentiellement des femmes, des enfants, passagers de la première et de la seconde classe. Un drame maritime qui fait encore aujourd'hui partie des plus meurtriers en temps de paix. S'inviter dans l'Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d'Ariane et Nino. En partant toujours du réel d'aujourd'hui, ces livres permettent aux enfants de se sentir concernés par l'Histoire. Le scénariste Fabrice Erre est docteur en histoire et professeur d'histoire-géographie, ces livres sont donc de véritables outils pédagogiques en lien avec le programme scolaire.

  • Quelques années après le début de la conquête de l'espace, l'Homme marche sur un autre sol que celui de la planète bleue. Neil Armstrong et Buzz Aldrin réalisent les premiers pas sur la Lune le 21 juillet 1969. Derrière eux, c'est toute l'équipe de la Nasa et d'Apollo 11 qui ont rendu ce miracle possible. 450 millions d'auditeurs suivent en direct l'événement (soit à l'époque presque 13 % de la population mondiale !) et Neil Armstrong prononce la phrase désormais célèbre : "C'est un petit pour un homme, mais un bond de géant pour l'Humanité." Cet événement est le point culminant de la course spatiale entre les États-Unis et l'URSS. Cette première sortie lunaire durera un peu plus de deux heures. Ils seront les deux premiers des douze hommes à avoir marché sur ce satellite terrestre.

  • Ils ont vécu sur Terre il y a des millions d'années avant de s'éteindre subitement, laissant aux explorateurs le secret de leurs fossiles. Depuis les premières découvertes archéologiques, dès le début du XIXe siècle, partez sur les traces de ces reptiles géants avec Ariane et Nino. L'aventure grandeur nature de cette révolution archéologique ! S'inviter dans l'Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d'Ariane et Nino. Avec humour et pédagogie, les jeunes lecteurs en apprendront autant que leurs aînés !

  • Qui étaient les Vikings, ce fier peuple du Nord ? De robustes gaillards aux longs cheveux roux, férus de mythologie ? Des marins aux connaissances géographiques immenses ? Des conquérants doués d'un savoir-faire unique ? Embarquez à leurs côtés avec Ariane et Nino pour une aventure grandeur nature ! S'inviter dans l'Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d'Ariane et Nino. Avec humour et pédagogie, les jeunes lecteurs en apprendront autant que leurs aînés !

  • Il est le monarque absolu, le souverain français le plus connu et le plus influent du Grand Siècle : Louis XIV, le "Roi Soleil". Encore aujourd'hui, son aura est symbole d'âge d'or, mais qui était-il derrière les dorures et sa réputation de patron des arts ? De Versailles à l'Autriche, explorez l'un des règnes les plus longs et les plus fastueux d'Europe. S'inviter dans l'Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d'Ariane et Nino. Avec humour et pédagogie, les jeunes lecteurs en apprendront autant que leurs aînés !

  • En 1961, la République Démocratique Allemande est face à une situation ingérable. Sous contrôle soviétique, elle voit ses occupants fuir par milliers en République Fédérale Allemande sous contrôle occidental. Le principal point de fuite passe par Berlin. Car depuis la chute du troisième Reich, Berlin est partagé en quatre : Anglais, Français et Américains ayant la moitié ouest de la ville, et Soviétiques contrôlant la partie est. Mais les échanges sont quotidiens et pour passer d'un bloc à l'autre, il suffit de prendre le métro... Devant cette vague d'émigration non contrôlée, la RDA soutenue par Moscou construit alors un mur séparant Berlin en deux. Du jour au lendemain, la situation de la ville va fondamentalement changer. Berlin-Ouest devient alors la vitrine occidentale du « monde libre » alors qu'elle est complètement enclavée en territoire soviétique. Le mur de la Honte perdurera jusqu'en 1989 et sa chute symbolise encore aujourd'hui l'effondrement pur et simple de l'URSS. S'inviter dans l'Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d'Ariane et Nino. Avec humour et pédagogie, les jeunes lecteurs en apprendront autant que leurs aînés !

  • Qui ne connaît pas les samouraïs, ces guerriers sans merci sous les ordres d'un shogun et répondant à un code de vie strict (le bushido). Ils jouèrent un rôle essentiel pour le Japon durant 700 ans, avant de finalement disparaître au XIXe siècle lors de l'ouverture du pays au monde extérieur. Véritables maîtres des sabres et guerriers sans pareils, ces hommes revêtent encore un aspect mystérieux et fascinant. Ariane et Nino ne vont pas manquer de vous les faire découvrir ! S'inviter dans l'Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d'Ariane et Nino. Avec humour et pédagogie, les jeunes lecteurs en apprendront autant que leurs aînés !

  • Qui ne connaît pas le nom de Spartacus, célèbre gladiateur de l'Antiquité ? Issus d'une tradition funéraire, les combats de gladiateurs sont ensuite devenus des jeux populaires et ont inspiré le cinéma et les péplums. Ces pratiques guerrières diverses, codifiées, toujours spectaculaires, ont fait partie de la civilisation romaine jusqu'à son terme. S'inviter dans l'Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d'Ariane et Nino. Avec humour et pédagogie, les jeunes lecteurs en apprendront autant que leurs aînés !

  • Lorsque Marzena Sowa raconte à Sylvain Savoia un de ses souvenirs d'enfance, elle est loin de se douter qu'elle vient de poser la première pierre d'une oeuvre autobiographique. Ensemble, ils vont créer une série où la petite histoire se mélange avec la grande. Une enfance dans le bloc de l'Est au moment de son effondrement. La Pologne, territoire exotique pour l'Europe de l'Ouest, devient un terrain de jeu. Mais c'est avant tout la construction du caractère d'une enfant qui se raconte et se dessine ici, "car quel que soit le contexte économique, politique et social, il y a une universalité de cette période de la vie qui nous fait cruellement défaut en grandissant...", comme le dit Sylvain Savoia dans l'introduction. Au travers des grands yeux de la petite Marzi, nous découvrirons la pénurie, la joie, les courses poursuites dans les barres d'immeubles, la survie au jour le jour, la centrale de Tchernobyl, les grandes grèves, la création de Solidarnosc...

  • Napoléon Bonaparte est militaire de formation. C'est ainsi qu'il brille sur les champs de bataille durant sa vingtaine. Repéré par les personnalités politiques de l'époque, il va rapidement s'imposer en tant que figure nationale. Il participe au coup d'État du 18 brumaire (9 novembre 1799) et devient ainsi Premier consul de la République. De 1800 à 1802, Napoléon va véritablement redresser la France en terminant les guerres extérieures et en réglant le problème de la révolte monarchiste intérieure. Il instaure une organisation interne (départements, conseil d'État, préfets...) que nous connaissons encore aujourd'hui. En 1804, il devient Empereur des Français et doit protéger la République. Jusqu'en 1812, Napoléon créera le Grand Empire : 134 départements ainsi que plusieurs provinces et États le composent. C'est également cette même année que débute sa chute fulgurante. En deux ans, la Grande Armée disparaît et les coalitions étrangères réussissent à défaire Napoléon à plusieurs reprises. Il sera envoyé sur l'île d'Elbe en 1815 avant de reprendre le pouvoir pour cent jours. La bataille de Waterloo le 18 juin 1815 signera définitivement sa perte. Il sera exilé jusqu'à la fin de sa vie sur l'île de Saint-Hélène.

  • Utilisé depuis l'Antiquité, le pétrole est aujourd'hui la source d'énergie la plus répandue et la plus exploitée de par le monde. Pour les carburants, matériaux, mais aussi engrais et cosmétiques, il est l'objet d'une consommation mondiale et engendre profits et disparités. Mais connaissez-vous vraiment tous les secrets de "l'or noir" ? S'inviter dans l'Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d'Ariane et Nino. Avec humour et pédagogie, les jeunes lecteurs en apprendront autant que leurs aînés !

  • C'est la plus longue construction humaine au monde : plus de 6 700 kilomètres répartis du nord-est de la Chine au désert de Gobi ! S'élevant jusqu'à 17 mètres de hauteur pour près de 7 mètres de largeur, ce monument classé au patrimoine mondial de l'Unesco fut construit, détruit et reconstruit durant des siècles. Et il n'est pas avare en anecdotes et secrets... S'inviter dans l'Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d'Ariane et Nino. Avec humour et pédagogie, les jeunes lecteurs en apprendront autant que leurs aînés !

  • Initiées pour des raisons religieuses, les Croisades visèrent à contrôler l'accès aux lieux de pèlerinage de la Terre Sainte puis à sauvegarder les nouveaux États latins d'Orient. Durant deux siècles, pèlerins et soldats d'Europe ont ainsi traversé le bassin méditerranéen, contribuant à creuser les dissensions entre Orient et Occident. S'inviter dans l'Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d'Ariane et Nino. Avec humour et pédagogie, les jeunes lecteurs en apprendront autant que leurs aînés !

  • Cet été est un temps de grands changements, tant pour Marzi que pour son pays, la Pologne. Alors que ce dernier s'adapte tant bien que mal à la fin du communisme et à sa récente ouverture sur l'Occident, la jeune fille est quant à elle confrontée aux affres de l'adolescence.

    Car cet été, pour Marzi, c'est le temps des premières fois : première colonie de vacances, premier voyage à la mer, premiers petits amis. Sur les bords de la Baltique, à Gdansk (célèbre foyer des premières révoltes ouvrières ayant contribué à la chute du régime en place), Marzi et ses amis vont passer leur séjour entre vestiges de traditions passées et attrait pour les cultures étrangères, dans un entre-deux qui témoigne d'une époque aujourd'hui révolue.

    Dernier tome de la série basée sur les souvenirs d'enfance de son auteure, Marzena Sowa, cet album marque à la fois la fin de l'enfance et celle de l'URSS. Un témoignage clé de la fin d'une ère, vu par les yeux d'une petite fille particulièrement attachante !

  • Chroniques polonaises"Avant, il y avait des arbres, des paysages sauvages. L'homme n'y intervenait pas. Staline a décidé de "rectifier" cet espace. Et maintenant, à la place des arbres, il y a des bâtiments en béton, partout. Staline a fait construire une usine, grâce à quoi beaucoup de gens ont trouvé du travail, mon père, entre autres." Née en 1979, Marzi est une petite Polonaise de 7 ans qui regarde le monde de ses grands yeux d'enfant : ses parents, sa famille, ses amis d'école et les dames si revêches du magasin d'alimentation, qui ne se dérident pas même lors d'une exceptionnelle livraison de fruits. Elle vit dans une HLM située dans une ville industrielle. Marzi est gaie, insouciante, espiègle et observatrice. Frêle comme une petite fille de cet âge, le regard perçant comme une enfant de cet âge, avec une immense soif de vivre comme tous les gamins de cet âge. Marzi, c'est sûr, va vivre plus d'une aventure!

  • Un regard pétillant et lucide sur notre Histoire"Le Petit Nicolas" et "Marzi" ont beaucoup de points communs, ils posent le même regard sur le monde, une vision pétillante et lucide, un étonnant mélange chez un enfant, qui leur assure la totale empathie des plus jeunes et la sympathie des adultes. Ils sont nés dans de fameux magazines qui ont fait l'histoire de la bande dessinée, PILOTE et SPIROU. Et la ressemblance est d'autant plus forte que la Pologne des années 1980, entre ville et campagne, n'est pas sans évoquer la France des années 1960. Seule différence notable, mais de taille, ils sont nés de chaque côté du Mur. Et derrière les scénettes d'enfance de la petite Marzi gronde toujours la rumeur de l'Histoire, celle qui voit changer le monde.Aujourd'hui, Marzena Sowa achève le récit de son enfance, parfaitement retranscrit par le graphisme élégant de Sylvain Savoia.
    La petite héroïne rousse aux grands yeux bleus suscite un incroyable engouement chez les enfants, garçons et filles. Et depuis six ans, elle sert aussi formidablement aux parents, enseignants, bibliothécaires pour parler de l'autre Europe, si proche et encore tellement exotique.

  • Au moment où commence cet album, la Pologne vit ses premières années sans le Mur. Si l'espoir est toujours là, les difficultés n'ont pas disparu pour autant, et de nouveaux problèmes surgissent avec l'arrivée de la drogue, l'essor du sida et les injustices sociales. Quant à Marzi, elle quitte progressivement l'enfance pour faire ses premiers pas dans l'âge incertain de l'adolescence. Entre autobiographie et chronique d'une époque, un nouvel épisode doux amer des aventures de Marzi.

  • Marzi et les traditions familialesPour qu'elle se sente moins seule, les parents de Marzi lui offrent un cochon d'Inde. Ravie, Marzi profite d'être seule dans l'appartement pour le laisser gambader à sa guise ; sa mère découvre le pot aux roses en raison des myriades de crottes minuscules qui jonchent le sol.
    Un jour qu'elle observe des fourmis, disposant arbitrairement des obstacles sur leur chemin, Marzi imagine qu'elle est à la place de Dieu. Toutefois, elle se sent terriblement gênée de savoir que lui peut tout voir, même dans l'intimité, jusqu'à ses moindres pensées...
    Et puis vient l'âge de la première communion. C'est une étape importante, et Marzi ne veut décevoir personne. On lui dit que pour rencontrer l'amour de Dieu, elle doit se confesser. Alors elle fait une liste. Elle en a trouvé vingt ! Mais est-ce qu'une petite bêtise est un péché ?Ce deuxième volume poursuit l'exploration de la vie de la fillette, en Pologne dans les années 80, à travers son regard. Un regard sans concession, sans faux-semblants, et sans manière. Qu'elle évoque le catholicisme omniprésent, la spiritualité convenue vers laquelle on la pousse, les rapports difficiles avec sa mère, ou bien encore l'état de guerre, déclaré officiellement par Jaruzelski mais pourtant invisible, Marzi témoigne de la même impatience à vivre que dans le premier tome. Cet esprit vif, presque opiniâtre, se heurte à un monde qui parfois lui échappe, qu'on veut lui épargner aussi (à tort ou à raison), mais qu'elle embrasse de toute la force de ses 7 ans. C'est tout simplement sa vie qu'elle revendique ! Une vision piquante et savoureuse de l'enfance, exprimée dans de courtes chroniques à la fraîcheur rarement rencontrée.

  • Marzena Sowa poursuit le récit de son enfance en Pologne avant la chute du Mur de Berlin. Même pendant l'été, au creux des champs, le « bruit des villes » se fait entendre : rationnement, grève, inquiétude... Sylvain Savoia, entre enfance et distance, dessine avec tendresse cette époque. C'est à deux qu'ils ont trouvé leur style, « leur » bande dessinée, entre le Goscinny du « Petit Nicolas » et les films de Kieslowski.

  • Des rationnements d'essence aux commérages du village de Skowierzyn, Marzi, la petite polonaise, continue à avoir les yeux grand ouverts sur le monde. Le général Jaruzelski a décrété l'état d'urgence. Tchernobyl a déjà explosé. Mais la situation politique n'est que l'arrière-plan de la vie d'une petite fille née de l'autre côté du Mur, qui s'enthousiasme de l'arrivée d'un petit chien, qui va aux matchs de foot arbitrés par son père, et qui voudrait tant que son papa passe plus de temps avec elle...
    "Marzi", c'est un mélange doux-amer entre l'insouciance de l'enfance et la menace diffuse du contexte social. Le titre de cet album est Rezystor, un mot polonais qui désigne une petite pièce électrique : une résistance. C'était le signe de reconnaissance des ouvriers qui militaient clandestinement contre le gouvernement, et qu'ils gardaient au fond de leur poche. Mais cette "résistance" définit bien Marzi, que ce soit chez elle, avec ses copines ou face au monde...Ce troisième tome de "Marzi", la dizaine d'histoires qui le compose, confirme ainsi la voie prise par ses deux auteurs. Marzena Sowa sait trouver le ton juste, comme peu l'avait fait (mis à part Goscinny et son "petit Nicolas" ?), ni bêtifiant, ni pontifiant. Sylvain Savoia démontre s'il était besoin, son talent de dessinateur, passant avec un égal bonheur du polar d'anticipation ("Al'Togo" chez Dargaud) aux chroniques intimistes et sociales de "Marzi".

empty