Terreur Graphique

  • Terreur Graphique retrouve l'esprit des Bretécher, Lauzier et autres Sempé pour décrire, se moquer, s'étonner, rire de ces gens-là : ceux qui nous entourent dans ces terribles années 2015 et 2016. Grâce au dessin et à la bande dessinée, par la mise en scène et la description des discussions de café du commerce (littéralement), Terreur Graphique nous retranscrit les envolées philosophiques qui tournent mal, les monologues à plusieurs, les énormes idioties que l'on peut parfois entendre, les absurdités, les apories, les conneries, les vérités crues, les contradictions démesurées... C'est tout ça, et bien d'autres choses encore, que ces gens-là disent - et ces gens-là, attention, ce sont « eux », bien sûr, mais « eux », c'est nous, c'est vous, c'est moi.

  • Un concentré d'humour : 320 pages de bons mots, traits d'esprits et calembours plus ou moins célèbres ! Un croyant est un antiseptique.Raymond DevosLe sport, je suis croyante, mais pas pratiquante.Anne Roumanoff
    De Victor Hugo à Florence Foresti et de Georges Courteline à Pierre Desproges, Hélène Drouard a sélectionné la crème de la crème des bons mots, des traits d'esprits, des satires et des sarcasmes.À consommer sans modération !

  • À l'heure où les patriarches du rock remplissent des stades et font la une des journaux, il est temps de dresser un bilan... de leur état de santé!
    Avec la complicité de Terreur Graphique et de ses dessins mordants, Vincent Brunner dresse le portrait mi-ironique, mi-attendri de ces vieilles canailles, déglingos, mystiques, sourdingues...
    Entre les pages de ce livre, se côtoient parmi une centaine d'autres Patti Smith et Catherine Ringer, Roger Waters et David Gilmour, Robert Smith et Boy George!

  • Établie dans ses grandes règles il y a plus d'un demi-siècle aux États-Unis, la communication politique ne concerne pas seulement les candidats à une élection ou leurs conseillers : il s'agit en réalité d'un jeu à trois parfaitement consenti entre les hommes politiques, les médias et l'opinion publique. Car au fond, la communication politique est avant tout un espace d'échanges.

  • Contestataire et pamphlétaire, la presse satirique s'est toujours dressée contre les pouvoirs en place, qu'ils soient politique, militaire ou religieux. Cet esprit frondeur, développé dès la Révolution jusqu'au terrible attentat contre Charlie en passant par mai 68, a traversé les époques et s'est confronté aux différentes forces qui s'y sont opposées. Fabrice Erre et Terreur Graphique racontent, en huit chapitres, une histoire de la presse satirique qui constitue les racines même de démocratie, de la liberté d'expression. Sous les pavés, la presse !

  • Quoi de plus universel que la mort ? N'est-ce pas ce qui nous rapproche le plus les uns les autres ? Pan ! T'es mort ! propose de la dédramatiser, d'en rire tant qu'on est encore vivants. Un guide du savoir-mourir.
    Le principe est simple : un mort minimum par gag. Chaque strip, reformaté en petites pages de quatre cases, repose sur un ou plusieurs trépas, dans des situations absurdes, dramatiques ou anodines. Finalement, ce n'est pas si grave de mourir et, surtout, nul n'en réchappera ! Alors autant rire de la mort pour l'apprivoiser, avant qu'il ne soit trop tard.

  • Découvrez 200 mots et expressions pour parler d'amour !
    Conter fleurette, avoir le béguin, prendre son pied, partir en lune miel, mon chéri, tu me manques...
    Tous les étrangers le disent, si Paris est la capitale du romantisme, le français est la langue de l'amour ! Les Anglais parlent de leur "fiancé", échangent des "french kiss", et dans tous les pays on use et abuse de la formule "voulez-vous coucher avec moi?"
    Ce joli livre illustré revient sur la relation très intime entre la langue française et l'amour et présente plus de 200 mots et expressions de tous temps qui racontent le coup de foudre, le jeu de la séduction, le premier baiser, le plaisir charnel....

empty