Thibert

  • Torrentius

    Colin Thibert

    Sous le nom de Torrentius, Johannes van der Beeck, peint les plus extraordinaires natures mortes
    de son temps et grave sous le manteau des scènes pornographiques qui se monnayent à prix d'or. Dans l'austère Haarlem du xviie, ce provocateur fl amboyant, noceur invétéré et fornicateur insatiable fascine autant qu'il dérange. Certains donneraient cher pour le neutraliser. Un bailli zélé mène l'off ensive et le traduit en justice. Sous la menace de la torture, le blasphémateur acceptera-t-il de se renier ?
    Aussi précis et raffi né que les toiles de ce génie oublié de la peinture fl amande, Torrentius est le roman du destin manqué d'un avant-gardiste. Recomposant le tableau de cette existence aussi passionnante que tragique, la plume élégante et savoureusement anachronique de Colin Thibert nous invite à côtoyer cet hédoniste libertaire.

  • Le bon, la brute et l'abruti
    Antoine en est certain : Canard tient le coup du siècle pour toucher le pactole. Ne leur manque qu'un troisième homme. Jean-Jacques, en galère depuis que sa femme l'a fichu à la porte, se laisse convaincre. Le plan ? Enlever Julien, vrai jumeau du milliardaire Thibault Dastry, usurper son identité et vider ses comptes en dupant la banque. Sur le papier, ça pourrait fonctionner. Mais avec un trio de bras cassés aux manettes, la juteuse affaire a tôt fait de virer au fiasco.
    Pas le temps de souffler avec ces pieds nickelés en vadrouille ! Colin Thibert n'a pas son pareil pour croquer ces marginaux et nous entraîner dans une équipée aussi désopilante que rocambolesque. Savoureusement immoral.

  • Rome, nid d'espions1958. Le colonel Kaplan fait de nouveau appel à Nathan Masson et Watanabé Sensei. Ils doivent se rendre à Rome pour une mission peu orthodoxe : sauver Hitler ! Ou plutôt... sa doublure : Jules Lantier, germanophone distingué, acteur et imitateur à la ressemblance confondante. Un appât de choix élaboré par les services secrets français pour attirer et stopper le KREIS, un réseau d'anciens nazis constitué à partir de la rumeur selon laquelle le führer serait toujours en vie. Mais le KGB et la CIA sont également sur le coup : chacun espère pouvoir exhiber ce prétendu Hitler à son tableau de chasse. Et Rome ne va pas tarder à se transformer en une véritable poudrière rassemblant les espions les plus redoutables de la planète...Série devenue culte dès son premier tome et dont les fans attendaient la suite avec une fébrile impatience, Kaplan & Masson est de retour ! Jean-Christophe Thibert reprend avec brio l'écriture inaugurée par Didier Convard, en restant dans la plus pure tradition de l'âge d'or des feuilletons d'espionnage. Son époustouflante ligne claire, plus belle et plus précise que jamais, le pose définitivement comme l'un des meilleurs dessinateurs de sa génération.

  • Au lieu de monter dans le bus 66 qui devait l'amener au collège, Chloé a pris place à bord du bus 666. Une étourderie qui la conduit dans un monde fantastique peuplé de squelettes, sorcières et vampires... Un roman drôle et léger qui fait référence aux classiques du roman d'épouvante.

  • L'homme a enfin le droit de vivre sa vie, toute sa vie, celle qu'il porte depuis la nuit des temps dans ses gènes. Jusqu'au XIXe siècle, heureux et rares furent ceux qui dépassaient la quarantaine. La mort guettait à tous les âges, la vieillesse commençait à trente ans. Aujourd'hui, rares sont ceux qui n'atteignent pas 70 ans, 80 ans, et bientôt 90, 100 ans... La vieillesse et la mort reculent à pas de géant, remises à plus tard par une maturité qui se prolonge. Trente années vitales ont été gagnées, et on peut faire mieux encore ! Nos sociétés occidentales n'ont pas pris toute la mesure de cette révolution de la longévité qu'elles sont les premières à vivre. Les consciences et les systèmes évoluent moins rapidement que l'espérance de vie. Nos générations doivent répondre à des questions qui ne se sont jamais posées (du moins collectivement). Qu'allons-nous faire de nos soixante ans ? de nos soixante-dix ans ? de nos quatre-vingts ans ? Quelle société ferons-nous naître du « Nouvel Âge » de l'Homme ? Les auteurs s'appuient sur les prévisions démographiques, sociales et médicales des prochaines décennies pour ébaucher un scénario. Armé de ces nouvelles données et des « pistes » explorées, à chacun de préparer son rôle et à tous d'inventer la société de demain.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les amours d'Èmeline couvrent quasiment quatre décennies de sa vie, de l'âge de 14 à 53 ans, allant des amours platoniques et romantiques, aux amours érotiques ou cérébrales en passant par les passions adultérines.
    Un grand amour domine : l'inoubliable Édouard !

  • Diane et ses gagne-pain

    Genevieve Thibert

    Dès son plus jeune âge, deux professions font rêver Diane. L'une d'elles est plus accessible que l'autre.
    Alors qu'elle met tout en oeuvre pour accéder à la plus envisageable, le destin, en ayant décidé autrement, sème son chemin d'embûches qui l'empêcheront d'aller au bout de son ambition.
    Son parcours professionnel sera donc jalonné de petits boulots dont Diane dévoile l'envers du décor parfois avec une pointe d'humour.
    Il se terminera là où elle n'aurait jamais imaginé qu'il finisse.
    De nombreux rebondissements incitent le lecteur à suivre Diane au cours de ses gagne-pain jusqu'au dénouement peu courant !


    Ce que les lecteurs en disent sur Atramenta :


    "J'ai adoré suivre les aventures de Diane, une vie riche d'expériences. C'est comme si elle avait vécu plusieurs vies en une. "

    "Je voulais juste vous envoyer ce petit mot pour vous dire que j'appréciais très sincèrement vos écrits. Il y a quelque chose dans votre façon de raconter qui retient l'attention. L'authenticité de votre écriture probablement. Elle semble naturelle, les mots trouvent leur place sans qu'ils aient à se forcer."
    "Toujours intéressant à découvrir, l'autre côté des vies. "

  • Les chroniques du facteur urbain sont les élucubrations d'un esprit en constante ébullition. Stimulé par la marche, son sang pompé vers le cerveau produit des molécules messagères desquelles émanent des constats parfois stupéfiants. Son cerveau, cet incubateur de mots, travaille sans cesse au sommet de cette machine mangeuse de trottoirs que constitue son corps de facteur urbain. Un système complexe, une sorte de manufacture à concevoir des chroniques colorées et contemporaines. Traversant les rues d'un quartier multiethnique de Montréal avec son carnet de notes pas trop loin dans une poche, il le dégaine dès qu'une idée l'assaille, griffonne quelques mots puis le ressert comme le ferait un cowboy avec son arme. Puis il met cette matière première sur papier au gré de ses humeurs du moment, le tout produisant un vif amalgame de propos sur la vie en général, mais surtout sur celle du facteur. Il tente tant bien que mal de mettre ces fragments de vie parfois flous sous forme digeste afin de pouvoir ultimement les partager avec ses semblables, le commun des mortels. Voici les premiers résultats de ses manipulations.

  • La vie d'un homme ne se résume pas à ses aspirations déchues, à moins que celles-ci ne réussissent à éclipser tout le reste. Si c'est le cas, comment mettre un éclairage révélateur sur ce passage terrestre dominé par l'adversité. La lumière vient fouiller les détails et souligner leurs imperfections en créant des ombres délicates à analyser. Il ne faut pas faire l'erreur de les juger trop rapidement, quoique ce soit tentant de le faire. À cours de solution, mieux vaut convoquer l'arrière-ban de notre intellect et le laisser plancher sur le problème. On pourrait être surpris des pistes qui s'y trouvent. Peut-être même y trouverons-nous un effet de miroir nous dévoilant un monde à la fois fascinant et sinistre. L'acte d'écrire est noble, son issu peut déboucher sur la postérité, mais il peut aussi mener à l'errance dans l'ombrage de la vie. À certains égards, le parcours de notre écrivain peut rappeler celui du personnage de Martin Eden de l'auteur américain Jack London. Autodidactes, animés d'une belle ténacité, tous deux avides de se glisser un jour au niveau supérieur de leurs passions par les sacrifices qui s'imposent. Une ascension parfois douloureuse instruit leur parcours respectif. Cependant, là s'arrête toute comparaison. Le dernier segment de leurs cheminements littéraires prend des tangentes très différentes. Les détours sinueux de ce chemin valent-ils réellement la peine d'être empruntés, même s'il se présente comme étant le fruit de notre seule et unique passion?

  • Cocasses, impertinentes, hilarantes, où comment regarder les animaux qui nous entourent différemment.

  • Dans un paisible village de Normandie, une usine, apparemment désaffectée, semble être le théâtre d'un étrange trafic. Que protègent donc ces sinistres gardiens ; un laboratoire clandestin ? Un réseau de faux monnayeurs ? David, venu passer quelques jours de vacances chez son oncle, vérifie à ses dépens que cette région n'est décidément pas aussi calme et sereine que prévu !

  • Le festin d'Alice

    Thibert-C

    Fonctionnaire à la DGCCRF (Direction Générale de la Consommation, de la Concurrence et de la Répression des Fraudes), Alice mène une carrière assez terne, entre son collègue Michaud qui l'idolâtre et sa supérieure qui la déteste. En plus, elle souffre d'un handicap : sa beauté, qui lui vaut les avances libidineuses des uns, la méfiances des autres, et la jalousie de toutes. A l'occasion d'une perquisition dans ce que les flics appellent un « appartement-ravioli », Alice tombe par hasard sur le magot d'une vieille Chinoise, traiteur en chambre et maquerelle occasionnelle. La jeune fonctionnaire ne résiste pas à la tentation et s'approprie dollars et napoléons, ainsi qu'un carnet rédigé en chinois... Ignorant que la descente policière a déclenché, au sein de la communauté, une vague d'épurations d'une rare violence, Alice sollicite, pour traduire le mystérieux carnet, l'aide de Jean-Luc Niederstaufen, ancien chercheur au CNRS devenu interprète par nécessité...

  • Avez-vous déjà entendu parler de Midnight Jack, ce maître de la cambriole qui sème la terreur dans le tout-Londres ? Moi, cela ne me surprendrait pas de découvrir qu'il est mêlé à ce mystérieux meurtre de Brixton road ! Moi, je suis un détective en herbe : je fouine, je lorgne partout avec une loupe et ça paye ! Sur les lieux du crime, c'est moi qui ai découvert que la victime avait été tuée par une fléchette empoisonnée lancée par le trou de la serrure ! C'est encore moi qui ai compris l'importance de cette vulgaire boîte d'allumettes, trônant au milieu de la pièce ! Alors tant pis si mon oncle Fox, lui-même policier, ne considère pas ma participation à l'enquête d'un bon oeil. Rien ne m'empêchera de trouver les coupables !

  • Diverses boules de poils racontent l'histoire (réelle) de leur vie auprès de leur mère adoptive humaine, nommée MA.
    Les « auteurs » sont : un cochon d'Inde, un caneton, un lapin, un chat et quatre chiens.
    Le cobaye retrace sa merveilleuse amitié avec son copain le pincher nain, Amy.
    Celui-ci, dernier petit compagnon à quatre pattes de MA, écrit de son vivant à l'âge de 12 ans... Il se confie tout au long d'une soixantaine de pages.

  • Depuis près d'un siècle, le football déchaine les passions aux quatre coins de la planète.
    Véritable ouvrage de référence, La Fabuleuse histoire du football raconte l'évolution de ce jeu et de ses règles. Elle évoque l'épopée des plus grandes équipes (Brésil, France, Italie, etc.), ainsi que des plus grands joueurs, de Pelé à Zidane, en passant par Maradona, Platini, Kopa, Di Stefano, Cruijff, Ronaldo, Benzema...
    Avec une grande précision historique, ce livre retrace les gestes et buts d'anthologie, ainsi que tous les plus grands moments de ce sport.
    Un dictionnaire des plus grands joueurs français et internationaux complète cette véritable somme, enrichie du palmarès de tous les matchs de l'équipe de France depuis 1904 et de toutes les compétitions mondiales, européennes et françaises.
    Complet et érudit, cet ouvrage, dont la première édition remonte à 1976, s'impose comme la bible du football.

  • De nombreux auteurs ont écrit sur leur mère mais celle dépeinte dans ce livre est, comme le titre l'indique, une mère pas comme les autres, une maman hélas si différente que l'on garde longtemps cette histoire en mémoire.
    Ainsi l'affirme Claudine Lux, ex-professeur de Français qui a publié plusieurs ouvrages via Atramenta :

    « Je crois que je n'oublierai jamais ton texte tellement intéressant.
    Que les êtres humains sont compliqués !
    Était-ce une malade mentale, une manipulatrice ?
    La manipulation n'est-elle pas une maladie ?
    On ne sent pas délivré de la mort de sa mère... »

empty