Vercauteren

  • Le dictionnaire ne se limite pas à des « définitions », mais interroge l'ensemble des acteurs impliqués par le sujet âgé. Conçu comme un outil de travail, il offre différents niveaux de compréhension des thèmes et une large ouverture vers des débats avec le souci d'éclairer le manque de consensus sur les limites de la discipline gérontologique et d'apporter des éléments concrets de réflexion référés à la pratique médico-sociale (structures, équipes, management...). Résolument pluridisciplinaire et orienté vers les aspects novateurs de la gérontologie sociale, il introduit de nombreux concepts dans l'actualité de leur mise en place, ainsi que des termes récents. Richard Vercauteren est sociologue, gérontologue, enseignant dans plusieurs universités, auteur de nombreux ouvrages dans le champ de la gérontologie, directeur de la collection « Pratiques gérontologiques ».

  • Du projet institutionnel au projet de vie personnalisé, il existe dans les établissements pour personnes âgées (et les structures d'aide à domicile) un ensemble de projets qui doivent être coordonnés les uns aux autres pour répondre aux exigences de la loi 2002-2 mais surtout améliorer les conditions et la qualité de la vie des personnes accueillies. Ceux-ci ne sont pas destinés à être des textes définitifs et parfaits mais doivent être mis en uvre par un collectif de professionnels et évalués quant à leur pertinence pour chaque personne individuellement. Cet ouvrage fournit des éléments théoriques, méthodologiques et pratiques pour construire, faire vivre et évaluer le projet de vie personnalisé des personnes âgées et très âgées.

  • Rassembler et analyser dans une démarche qualitative les représentations d'étudiants en animation et celles de professionnels de ce secteur, tel est l'objectif de cet ouvrage, résultat d'une recherche réalisée auprès de plus de 700 personnes. L'objectif de l'étude a consisté à tenter de répondre aux questions suivantes : Quelle représentation d'eux-mêmes ? Quelle représentation de la société ? Quelle conscience ont-ils de leur profession ? Quelle identité sociale ? Quelle capacité à élaborer une pensée collective ?

  • Cet ouvrage apporte des réponses nouvelles en matière d'accompagnement des personnes âgées fragiles en interrogeant conjointement les comportements des professionnels et de l'environnement. Son originalité réside dans une observation nouvelle des différents acteurs qui interviennent auprès des personnes âgées. Les auteurs développent notamment ce que pourraient être l'entraide intergénérationnelle, la formation, la pluridisciplinarité comme éléments qui contribuent à un accompagnement ? et non une prise en charge ? de qualité, à condition d'évaluer avec justesse tant la situation que les pratiques professionnelles. Michel Personne, docteur d'Etat en sciences humaines, professeur associé à l'université de Tours, formateur sur le plan national et international. Auteur de plusieurs ouvrages de référence en gérontologie. Richard Vercauteren est sociologue, gérontologue, spécialisé dans l'analyse institutionnelle des établissements sanitaires et sociaux. Intervenant dans plusieurs services universitaires de formation continue, il est notamment l'initiateur de la méthodologie par micro-projets des projets de vie en institutions.

  • Diseases at the Wildlife - Livestock Interface Nouv.

    Shared diseases among wildlife, livestock and humans, often transboundary, are relevant to public health and global economy, as being highlighted currently relative to the global COVID19 pandemic. Diseases at these interfaces also impact the conservation of biodiversity and must be considered when managing wildlife. While wildlife and domestic livestock have coexisted in dynamic systems for thousands of years, spillover disease risks are higher today than in the past due to global patterns of increasing close contact and interactions among wildlife, livestock and humans in the context of complex, diverse and numerous circumstances. Multidisciplinary studies of animal interfaces, especially those involving wildlife, therefore, must be brought to the forefront so that knowledge gaps can be realized and filled to inform managers and policy makers.In the first part of the book authors illustrate and discuss ecological and epidemiological concepts related to the interfaces, with a vision towards socio-ecological system health. In addition, the history of past animal interfaces provides the necessary perspective to focus current questions, better understand present situations, and informs how we can best approach the future. The second part discusses the myriad of similar and differing wildlife- livestock interfaces found around the world from a regional point of view. The third part focuses on how to assess the spatial and temporal overlap between livestock and wildlife, and authors present new technical innovations about how inter-transmissions between wild and domestic populations can be quantified. An overview of main modeling approaches available to quantify multi-host disease transmission at the wildlife/livestock interface, illustrated with specific-case studies, is also presented. Finally, the need for interdisciplinary approaches and a dedicated thematic field to approach the wildlife/livestock interfaces and create opportunities to promote wildlife-livestock coexistence is emphasized. The concluding chapter presents perspectives and directions to better understanding disease dynamics at the wildlife/livestock interface, global change and implications for the future. The changing distribution of interfaces, ongoing human and environmental changes (e. g. climate warming, changes in animal production systems, etc.) and their likely impacts and consequences for the interfaces and disease transmission processes are all discussed.

  • Depuis la parution de leur ouvrage de référence, L'animation dans les établissements pour personnes âgées (2002), Bernard Hervy, animateur, Richard Vercauteren, sociologue, tous deux formateurs, ont contribué à l'évolution des idées et des pratiques dans ce domaine. Dans ce nouvel écrit consacré à l'animation avec les personnes âgées, et non pour elles ou dans tel ou tel lieu ou structure d'accueil, ils s'attachent à comprendre et analyser les importantes mutations qui ont marqué les méthodes de l'animation sociale ainsi que l'identité de l'animateur, devenu aujourd'hui un véritable partenaire dans les équipes médico-sociales, à domicile ou en établissements.
    Dans une perspective réflexive, critique et pratique, les auteurs abordent toutes les dimensions de l'animation avec les personnes âgées à travers de nombreux exemples concrets, et s'adressent ainsi à tous les acteurs impliqués, quelles que soient leur responsabilité ou leur fonction. Ils développent une véritable méthodologie de l'animation, où la personne âgée se situe au centre des démarches professionnelles, et où la pluridisciplinarité constitue un axe majeur du travail dans les établissements et au domicile.

  • Il s'agit d'une réédition entièrement revue du livre Animer une maison de retraite paru en 1995 et régulièrement réimprimé depuis. Parmi les modifications et ajouts sont prévus : - une nouvelle définition de l'animation ; - une présentation des nouveaux diplômes et formations qualifiantes dans l'animation (DEFA personnes âgées par exemple) ; - la prise en charge des personnes dépendantes dans l'animation ; - un chapitre sur l'identité professionnelle de l'animateur.

  • Montre comment la psychiatrie est devenue un objet d'étude et de pratique sociale.

  • Comment construire un projet de vie en maison de retraite, répondre aux attentes des résidents, intégrer la dépendance, animer, faire participer la famille, dynamiser et responsabiliser le personnel ou encore gérer le quotidien d'une institution accueillant des personnes âgées ? Cet ouvrage s'appuie sur une double approche, théorique et pratique. Il est conçu comme un outil de travail à l'usage des directeurs et employés des maisons de retraite mais aussi des médecins, assistants sociaux, psychologues, responsables politiques ou encore enseignants du champ social qui sont ici particulièrement concernés. En effet, ils y trouveront, en référence à des concepts incontournables, une méthode de travail directement applicable à la construction d'un projet de vie en institution. Le projet de vie, tel qu'il est abordé ici, est centré sur le résident, mais dynamisé par l'équipe tout entière. Ce principe de base implique une nouvelle réflexion sur le comportement individuel et collectif du personnel et sur la notion de responsabilité. La construction du projet s'énonce en déjouant les effets induits par l'institution elle-même, et porte sur l'articulation pratique d'un projet global avec plusieurs microprojets qui constituent autant d'objectifs à réaliser.

  • Un établissement d'hébergement pour personnes âgées est-il une " entreprise comme une autre "? Si la rigueur institutionnelle définit les normes, les auteurs insistent sur la notion de culture gérontologique pour cerner des moyens adaptés aux différentes circonstances, que demande la prise en considération du sujet âgé dans le contexte de son hébergement. Loin des standards des pratiques managériales, l'ouvrage est un échange à deux voix entre un responsable d'établissement et un sociologue. Ils ne proposent pas de solution fondée sur une analyse de situations typiques, mais essayent ensemble de développer un " état d'esprit gestionnaire ". Partant de là, ce sont le changement et la représentation des pratiques au sein des établissements qui sont abordés en profondeur.

  • Contribution à la démarche éthique et guide méthodologique de sa mise en action, cet ouvrage répond à un besoin de clarification et d'approfondissement de la réflexion sur les décisions et les pratiques gérontologiques, dans le contexte d'une société qui n'a trop souvent de la vieillesse qu'une vision réductrice et déformée. La complexité des situations rencontrées dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées plonge trop souvent les acteurs du quotidien dans des positions déroutantes, voire déstabilisantes. Faute d'une réflexion profonde personnelle et collective sur les valeurs et les principes devant éclairer les décisions et les comportements, les pratiques perdent de leur sens, allant parfois jusqu'à des dérives, au détriment des résidents comme des personnels. Les auteurs souhaitent non pas dire ce qu'est l'éthique en gérontologie, mais cerner ce qui leur paraît relever d'exigences et de cohérence dans le fonctionnement des établissements. Bernard Laborel, ingénieur social, ancien directeur de maison de retraite, est président de l'Institut de gérontologie de l'Ouest. Richard Vercauteren, sociologue, gérontologue, est directeur de l'Institut de gérontologie de l'Ouest.

  • Cet ouvrage milite pour l'instauration d'une « culture gérontologique » au sein des établissements pour personnes âgées visant à concilier deux visions mêlées mais parfois perçues comme antinomique : celle du soignant qui considère la personne âgée comme « malade » et celle du travailleur social qui s'adresse à la personne elle -même. Dans ce contexte, les auteurs, rompus aux méthodologies anglo-saxonnes, proposent la mise en place de procédures destinées à unifier les pratiques et à valoriser une approche organisationnelle ancrée dans les principes du management.
    S'intégrant dans une véritable démarche vers un processus de qualité, l'ouvrage concourt à l'amélioration des conditions de vie des personnes âgées en établissements par une approche globale et multidimensionnelle qui articule et harmonise les pratiques pluriprofessionnelles.

empty