Yves Jeanne

  • Aujourd'hui, l'augmentation de la violence des mineurs interroge la capacité des professionnels à relever les défis de l'éducation. Quelles épreuves et quels écueils jalonnent l'accompagnement de ces jeunes ? Quelles approches sont mises en oeuvre pour contenir, déjouer ou dévier leur violence ? Quelles sont les conditions de la réussite éducative ? L'auteur apporte des éléments de réponse en prenant appui sur l'oeuvre de pionniers qui ont su contenir la violence et, avec elle, faire éducation et en donnant à voir les " arts de faire " des praticiens. Au-delà des contingences sociales et historiques, des univers intellectuels et des divergences idéologiques, les conceptions éducatives efficientes ont en commun des éléments structurels qui leur donnent force et cohérence.
    L'auteur montre que dans les situations de violence, la totalité de la conception éducative du professionnel - valeurs, arts de faire et construction du réel - est mobilisée et que seul le travail collectif est en mesure de restaurer l'atteinte identitaire profonde que constitue la confrontation à la violence.

  • Les choix que nous ferons pour relever le défi du vieillissement massif des personnes en situation de handicap sont intimement liés aux représentations sociales du vieillissement et du handicap. Il y a là des enjeux anthropologiques dont le dévoilement et la compréhension sont indispensables pour penser l'avenir. En effet, ces représentations sont, dans nos sociétés post-modernes, largement péjoratives et il est nécessaire de s'en déprendre. L'éthique est ici primordiale et doit baliser le chemin. Les contributions croisées des chercheurs et des praticiens qui ont contribué à cet ouvrage permettent d'ouvrir le débat.

  • Cet ouvrage rassemble une sélection de contributions issues du premier séminaire international consacré aux méthodes de recherche dans le domaine des didactiques, organisé par les laboratoires DIDIREM et THEODILE et par l'IUFM du Nord/Pas-de-Calais. Leurs auteurs, appartenant à plusieurs pays différents, représentent diverses didactiques : disciplines scientifiques et techniques, français, histoire, mathématiques, STAPS... Ces contributions sont regroupées autour de trois axes de questionnement : celui des intérêts et des problèmes liés aux comparaisons et aux croisements des méthodes de recueil et de traitement des données ; celui de la détermination des indicateurs pertinents et des significations qu'on peut leur accorder ; celui des modalités possibles des techniques de retraitement des données, tels que scripts, chronologies ou synopsis. L'ensemble de ces textes est présenté par Marie-Jeanne Perrin-Glorian et Yves Reuter, ce dernier proposant dans la contribution inaugurale un programme de recherches possibles pour définir et questionner les méthodes de recherche en didactiques, pour justifier aussi les intérêts d'un tel chantier de travail. En effet, en raison des enjeux épistémologiques attachés aux problèmes abordés, qu'ils concernent la définition même des didactiques en tant que disciplines de recherche ou la validité des résultats produits, le séminaire mis en place est appelé à se reproduire régulièrement. Cet ouvrage constitue, en conséquence, le premier d'une série à venir.

empty