Vuibert (réédition numérique FeniXX)

  • Bien - et même trop - souvent, les relations des pays d'Islam avec le monde latin, du Xe siècle au XIIIe siècle, ont été vues à travers le prisme des Croisades. C'est faire peu de cas des modes multiples de relation qu'ont entretenus les deux ensembles, des divers fronts où se sont nouées leurs relations, et des acteurs divers qui en ont été les intermédiaires, souverains et ambassadeurs, prisonniers et marchands, voyageurs et pèlerins, hommes de guerre et traducteurs, lettrés « fabricants d'opinion » et prédicateurs. Ces échanges multiples sont irréductibles à un modèle unique, car les relations : politico-militaires, diplomatiques, idéologiques, commerciales, culturelles... n'ont connu ni les mêmes rythmes, ni les mêmes formes.
    C'est toute la richesse des articles présentés ici par Françoise Micheau, professeur à l'université de Paris I Sorbonne, d'en esquisser quelques traits. Appuyés sur un dépouillement minutieux de sources variées, chroniques arabes et latines, actes officiels et notariés des villes marchandes, documents de la Reconquista, ils illustrent les courants les plus récents de la recherche française.
    Françoise Micheau a également publié « Les Pays d'Islam VIIe-XVe siècle », avec Alain Ducellier, Hachette « Fondamentaux », 2000 ; en collaboration, « Communautés chrétiennes en pays d'Islam du début du VIIe siècle au milieu du XIe siècle », Sedes, 1997 ; en collaboration avec Danielle Jacquart « La médecine arabe et l'Occident médiéval », Maisonneuve et Larose, 1996.

empty