Édisud (réédition numérique FeniXX)

  • En 1986, le Parc naturel régional du Luberon décidait de publier en collaboration avec Edisud une collection intitulée « Luberon, images et signes », dont le premier ouvrage « Ocres », revu et corrigé, est ici réédité. Créé en 1977, le Parc du Luberon recouvre un territoire qui s'étend sur environ 165 000 ha et englobe quelque 155 000 habitants répartis sur les deux départements de Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence ; il comprend le massif du Luberon proprement dit, le plus individualisé des massifs provençaux, et les pays qu'il influence directement, avec leurs villages, leurs terroirs agricoles, leurs patrimoines, ayant une personnalité distincte mais liés entre eux par l'histoire, l'économie et la culture. Union de 67 communes, le Parc naturel régional du Luberon a pour mission de donner aux habitants de ce territoire de grande qualité mais tout de même fragile, les moyens de contribuer au développement agricole, économique et culturel, à la mise en valeur des différents patrimoines humains, tout en s'attachant à sauvegarder un équilibre naturel indispensable pour l'avenir des populations locales. Cette mission s'accompagne du souci permanent d'offrir une meilleure connaissance de cette région vivante et ouverte à un accueil de qualité. Mieux connaître un pays, c'est déjà mieux le comprendre ; c'est avoir à coeur de le mieux respecter et de le mieux aimer. Cette collection s'ouvre sur ce premier livre éclatant du bruissement des couleurs des ocres du pays d'Apt. Phénomène géologique, les affleurements d'ocres sur une vingtaine de kilomètres d'est en ouest intéressant les villages de Gignac, Rustrel, Villars, Gargas et Roussillon, sont les témoins de la Provence tropicale il y a 100 millions d'années. Connues des Grecs, puis des Romains, mais aussi des populations locales, les ocres ont eu leurs heures de gloire grâce à la découverte fortuite par un habitant de Roussillon, Jean-Étienne Astier, à la fin du XVIIIe siècle, de leurs vertus colorantes. Exploitées en galeries ou en carrières à ciel ouvert qui ont créé ce merveilleux paysage de l'imaginaire et du tourisme, sculpté de falaises, de cirques, de cheminées de fée aux couleurs de sang et d'or, dont la beauté l'a même fait comparer au Colorado américain, les ocres du pays d'Apt ont été le centre d'une épopée industrielle et sociale dont l'apogée se situe dans le dernier tiers du XIXe siècle et la décadence à l'aube de la dernière guerre. Cet ouvrage expose, explique, raconte le « roman de l'ocre » qui n'est pas achevé : un chapitre reste peut-être encore à écrire, qui pourrait s'intituler « l'espoir d'une reprise économique ».

  • Issu de l'exposition du même nom, organisée à Marseille durant l'automne 1988 : les relations entre Marseille et Naples au XIIIe siècle. Jusqu'au 31/12/88 : 150 F.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Robert Parienté est né le 19 septembre 1930 à Paris. Licencié en droit (Paris-Panthéon), journaliste dès 1954, il fera toute sa carrière à l'Équipe dont il sera successivement rédacteur en chef, directeur de la rédaction et directeur général adjoint jusqu'à septembre 1993. Spécialiste de l'olympisme, Robert Parienté est l'auteur de nombreux livres sur le sport, parmi lesquels Jazy, quinze cents à la une, Dictionnaire des Sports, Héros olympiques, La fabuleuse histoire des jeux olympiques, La fabuleuse histoire de l'athlétisme, Noblesse du Sport, illustré par Dunoyer de Segonzac. Il a également publié des ouvrages sur l'art, tels que Carnet de Venise, illustré par André Hambourg, Paris en toutes lettres, illustré par Dunoyer de Segonzac et André Hambourg, André Hambourg, monographie, et sur la littérature, dont André Suarès, l'insurgé, biographie couronnée par le prix Louis-Barthou de l'Académie française. André Hambourg est né le 4 mai 1909 à Paris. Après des études à l'École nationale des Arts décoratifs puis à l'École nationale des Beaux- Arts, il participe très vite aux principaux salons. En 1930, une exposition particulière lui est consacrée à Paris par H. Bénézit. Prix de la Villa Abd-el-Tif en 1933, il effectue de nombreux séjours en Afrique du Nord où il est mobilisé en 1939. Grand voyageur, peintre titulaire du ministère de la Marine, il ramène de ses voyages quantité de peintures et de dessins. Il travaille en Normandie, à Paris, en Provence, où il a ses ateliers. Graveur, lithographe, André Hambourg a illustré de nombreux ouvrages de bibliophilie. Refusant toute concession à ce qu'il appelle "le goût du jour", André Hambourg continue à mener une oeuvre très variée : figures, natures mortes, illustrations, dessins et grandes décorations murales. André Hambourg est commandeur de la Légion d'honneur et commandeur des Arts et Lettres.

  • Robert Parienté est né le 19 septembre 1930 à Paris. Licencié en droit (Paris-Panthéon), journaliste dès 1954, il fera toute sa carrière à l'Équipe dont il sera successivement rédacteur en chef, directeur de la rédaction et directeur général adjoint jusqu'à septembre 1993. Spécialiste de l'olympisme, Robert Parienté est l'auteur de nombreux livres sur le sport, parmi lesquels Jazy, quinze cents à la une, Dictionnaire des Sports, Héros olympiques, La fabuleuse histoire des jeux olympiques, La fabuleuse histoire de l'athlétisme, Noblesse du Sport, illustré par Dunoyer de Segonzac. Il a également publié des ouvrages sur l'art, tels que Carnet de Venise, illustré par André Hambourg, Paris en toutes lettres, illustré par Dunoyer de Segonzac et André Hambourg, André Hambourg, monographie, et sur la littérature, dont André Suarès, l'insurgé, biographie couronnée par le prix Louis-Barthou de l'Académie française. André Hambourg est né le 4 mai 1909 à Paris. Après des études à l'École nationale des Arts décoratifs puis à l'École nationale des Beaux- Arts, il participe très vite aux principaux salons. En 1930, une exposition particulière lui est consacrée à Paris par H. Bénézit. Prix de la Villa Abd-el-Tif en 1933, il effectue de nombreux séjours en Afrique du Nord où il est mobilisé en 1939. Grand voyageur, peintre titulaire du ministère de la Marine, il ramène de ses voyages quantité de peintures et de dessins. Il travaille en Normandie, à Paris, en Provence, où il a ses ateliers. Graveur, lithographe, André Hambourg a illustré de nombreux ouvrages de bibliophilie. Refusant toute concession à ce qu'il appelle "le goût du jour", André Hambourg continue à mener une oeuvre très variée : figures, natures mortes, illustrations, dessins et grandes décorations murales. André Hambourg est commandeur de la Légion d'honneur et commandeur des Arts et Lettres.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Escalades dans le massif des Calanques : Sormiou Nouv.

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce canton, constitué par les 2 communes de La Grave et du Villar-d'Arène, correspond à la haute vallée de la Romanche, avec en toile de fond le massif de la Meije. Un relevé de l'habitat, des travaux agricoles traditionnels, des lieux de dévotion.

  • Propose un bilan de la recherche dans le domaine de l'archéologie régionale. Cette exposition repose sur l'intégration des anciens dépôts du musée dans le contexte des fouilles récentes et de l'état de la recherche actuelle. Si la Provence rhodanienne fut profondément hellénisée, elle fut aussi, dans le Midi de la Gaule, la plus anciennement romanisée.

  • Une histoire de la ville et de ses environs de la période romaine à nos jours.

  • Le noeud de la question linguistique au Maghreb est la revendication de telle ou telle langue à l'exclusion de telle ou telle autre, au nom d'une identité imaginaire. Il s'agira de l'arabe à l'exclusion du berbère, de l'arabe coranique à l'exclusion des dialectes... Or, l'identité, au nom de laquelle on revendique telle ou telle langue, est elle-même définie à partir de cette langue. En effet, est arabe qui parle arabe, berbère qui parle berbère... Cependant, par ce raisonnement circulaire, le Maghreb ne risque-t-il pas l'asphyxie ? Dans ce cas, faut-il rompre ce noeud, et si oui, comment ? L'auteur qui a publié l'ensemble des textes de cet ouvrage entre 1779 et 1990 soulève ici la question identitaire berbère à travers la langue et la littérature. Récemment, la plus haute autorité de l'État au Maroc - pays où vit la plus importante communauté berbère -, vient de reconnaître la nécessité d'enseigner les dialectes berbères. Ce qui montre que les problèmes soulevés dans cet ouvrage ont leur importance dans le débat ainsi annoncé.

  • Nous reconnaissons volontiers notre dette à l'égard de l'Égypte, mais en serions-nous même conscients si l'histoire, au hasard de ses guerres et de ses conquêtes, n'avait permis à un jeune général ambitieux de s'intéresser à de bien curieux documents relatifs à l'Égypte des pharaons, et à un modeste savant de faire parler ces étranges et muettes découvertes ?... Je rends hommage et remercie le Docteur François-Xavier Héry d'avoir voulu nous faire partager sa passion en nous offrant deux ouvrages essentiels : L'Univers de l'Égypte révélé par Bonaparte et l'Univers de l'Égypte ressuscité par Champollion. Un voyage éternel au coeur de la beauté.

  • Nous reconnaissons volontiers notre dette à l'égard de l'Égypte, mais en serions-nous même conscients si l'histoire, au hasard de ses guerres et de ses conquêtes, n'avait permis à un jeune général ambitieux de s'intéresser à de bien curieux documents relatifs à l'Égypte des pharaons, et à un modeste savant de faire parler ces étranges et muettes découvertes ?... Je rends hommage et remercie le Docteur François-Xavier Héry d'avoir voulu nous faire partager sa passion en nous offrant deux ouvrages essentiels : L'Univers de l'Égypte révélé par Bonaparte et l'Univers de l'Égypte ressuscité par Champollion. Un voyage éternel au coeur de la beauté.

  • Cultures et Peuples de la Méditerranée. D'emblée la dénomination indique un domaine et signale une ambition : oeuvrer aux échanges culturels entre peuples qu'une histoire millénaire n'a cessé de rapprocher en même temps que d'affronter. Les textes, surtout quand ils offrent au lecteur français l'avantage d'être dans sa langue, constituent pour un tel dessein une voie privilégiée de communication et de compréhension. Les oeuvres de la littérature maghrébine d'expression française sont maintenant assez connues pour se voir reconnues dans les manuels scolaires. Mais ce droit de cité - d'être cité - ne concerne que les rares noms d'auteurs promus au rang de « classiques ». Les écrivains pour qui, depuis l'indépendance politique des pays du Maghreb, se joue l'émergence de nouveaux rapports aux langues, aux sociétés, aux héritages du passé, demeurent largement méconnus. C'est autour d'eux que le volet littéraire de « Visions du Maghreb » a été organisé. Mais il est également, dans le champ de la littérature française, de nouvelles approches qui, déchirements cicatrisés et acte pris de l'histoire, se délient des réminiscences nostalgiques pour établir de nouveaux rapports, ouverts à l'avenir. Les rencontres auxquelles Montpellier a donné lieu en novembre 1985 ont ainsi offert au dialogisme inscrit dans toutes ces oeuvres, maghrébines ou françaises, l'occasion de se nouer en un dialogue direct entre auteurs et lecteurs.

  • Victime d'un drame conjugal, un jeune avocat méridional revient, bien malgré lui, dans un hameau perdu des Cévennes de ses ancêtres, espérant y gagner sa vie et en même temps oublier son échec. Tout semble annoncer la vanité de sa tentative, tant il est difficile aux fleuves de remonter à leur source. Et pourtant... Courageux, travailleur et lucide, notre héros découvrira peu à peu que tout est possible à une volonté ferme, quand elle est soutenue par l'amour, celui des choses comme celui des êtres. Comme « Le dernier des Cathares », « Les Genêts de L'Espinouse » sont une fantaisie romanesque sur un thème cévenol. Roman d'évasion, voire roman d'aventures, qui s'adresse à tous les publics, ce livre prétend avant tout distraire le lecteur par le charme d'une intrigue assez mouvementée, servie par un style aussi simple et direct que possible. Il a peut-être aussi l'ambition de présenter un point de vue neuf sur un sujet éternel, celui du retour à la terre. Mais c'est surtout une évocation poétique d'une de ces « terres qui meurent », et qui mériteraient peut-être de survivre, malgré leur solitude et leur rudesse.

empty