Éditions Nota bene

  • De l'oeuvre de quatre grands romanciers des XIXe et XXe siècles - Dostoïevski, Musil, Kundera, Proust - Michel Dion tire des notions pouvant être utiles au renouvellement de la notion de « vie organisationnelle ». Partant du constat que la révolution industrielle a changé notre vision du monde, mais également notre façon d'ap¬préhender la consommation, la production, les échanges commerciaux et le milieu des affaires en général, l'auteur étudie ce changement radical de façon originale par un regard sur l'oeuvre d'écrivains qui en subissaient eux-mêmes les effets dans leur vie personnelle et sociale.
    C'est donc en se penchant sur ces oeuvres que Michel Dion analyse quatre grands défis de la vie organisationnelle : le défi esthético-spirituel et les enjeux liés à la connaissance que nous avons de notre milieu organisationnel et à la capacité d'y rechercher la vérité et le bonheur (Proust) ; le défi intellectuel - Robert Musil, fasciné par l'histoire des idées, apparaissait comme incontournable à cet égard ; le défi psychosociologique - la dynamique des rapports sociaux et l'analyse psychologique qu'elle suppose ont été parfaitement intégrées à l'oeuvre de Dostoïevski ; le défi sociopolitique - par son analyse pointue des ambiguïtés de la vie, Kundera éclaire le propos de l'auteur de multiples manières et sur des sujets que peu d'autres avant lui avaient réussi à traiter d'une façon tant littéraire que philosophique.

  • Depuis les origines de la littérature québécoise, le genre narratif bref attire les meilleurs écrivains. C'est toutefois au XXe siècle, surtout à partir des années 1940, que la pratique se fait plus courante, plus pressante. C'est pendant cette décennie qu'Yves Thériault lance sa carrière avec ses iconoclastes Contes pour un homme seul, pendant qu'au même moment Alain Grandbois bouscule les formes convenues du récit bref avec Avant le chaos. Viennent ensuite s'ajouter une pléiade d'auteurs qui n'ont de cesse de renouveler les formes et de dire, ce faisant, un Québec en perpétuel bouleversement qui implose littéralement sous la poussée de ces artistes du fragmentaire, de la dérive formelle. Tous contribuent à traduire, sous les angles les plus variés, les états successifs de l'histoire moderne du Québec. Cette étude cherche à illustrer les multiples facettes du phénomène que représente la nouvelle, depuis la Deuxième Guerre mondiale jusqu'à l'aube du troisième millénaire.

empty