Policier & Thriller


  • Cameron Valls, « contractuel » auprès de la Grande Faucheuse, n'apprécie pas du tout qu'on lui fasse le coup du 3ème ou du 4ème tueur, comme à n'importe quel baltringue du genre Lee Harvey Oswald. Il n'aura de cesse de comprendre qui le double sur chacun de ses contrats. D'autant plus que les victimes figurent parmi les plus grosses fortunes de la planète. Et Cameron Valls s'inquiétera vraiment quand il s'apercevra que tout part du Chinatown parisien où règne la mystérieuse princesse Chizun.


    La machine s'accélère quand entrent dans la danse Salem, le poulbot à embrouilles, un flic mal luné que la belle Lucie a du mal à maîtriser, un secret dont dépend l'avenir de la planète et d'inquiétants Américains...


  • D'anciennes prostituées qui prennent le voile. Un journaliste maître chanteur qui finalement aimerait bien mettre les voiles. La malédiction d'un peintre et le souvenir d'une toile... ce sont les premiers éléments d'un inquiétant puzzle que doit assembler le commandant Virgile avant qu'il ne soit trop tard. D'abord traquer le « Corbô de Paname », héritier de lourds secrets et qui tirent les ficelles en se marrant : croâ... croâ... Ensuite ne pas oublier la troublante Barbara qui aimerait parler d'amour... Enfin se protéger du ciel de Paris qui pète un plomb... Sale météo pour nos héros.






    Un thriller vif et haletant, qui va crescendo jusqu'à une apothéose étonnante, carrément borderline . Dans l'univers de JM Burke, les personnages ne sont maîtres de rien, et surtout pas de leur destin. Un univers partagé entre ceux qui sont fous et ceux qui risquent de le devenir.


  • Invité à donner une série de conférences dans une université louisianaise, Jacques Sirgent va vivre plusieurs mois aux abords de la Nouvelle-Orléans. Le créateur du « Musée des vampires et des monstres de l'imaginaire », ne sait pas encore à quel point les évènements qu'il va vivre vont lui donner raison. Il a la certitude que les vampires, êtres plus mythiques que réels, sont, par essence, moins cruels que les hommes qui les ont créés. Mais la Louisiane, terre sinon berceau des vampires et des sorcières, va se révéler l'antichambre de l'enfer. Un enfer que l'auteur pensait, à tort, seulement pavé de bonnes intentions...


  • LA SUITE TANT ATTENDUE DE MORTS SÛRES !


    L'artiste est un peintre sans passé, sans histoire.


    C'est aussi un génie qui entreprend de créer, pinceaux à la main, une femme parfaite, la Femme idéale.


    Mais Pygmalion pouvait-il prévoir que sa Galatée serait capable de tout, même du pire... Par Amour.


    Pour Marie Loutre et Olivier Licci, fins limiers de la brigade criminelle, à peine échappés des mystères du Père Lachaise, l'ennemi est d'autant plus redoutable... Qu'il n'existe pas !


  • Avec ses 44 hectares de tombes anonymes ou célèbres, le Père Lachaise est le plus romantique des cimetières parisiens. Seulement voilà qu'une mystérieuse veuve noire se met à capturer toutes sortes de jeunes promeneuses, égarées dans les petites allées perdues... Tandis qu'un émule de Jacques l'Eventreur décore les chapelles d'organes humains... Autant d'incidents obscurs qui font un peu désordre, même en période de Toussaint. Pour le commissaire Licci, géant débonnaire chargé du secteur, et la désarmante Marie Loutre, limier de la Crime, le cauchemar ne fait que commencer...






    Avec « Morts Sûres », Benoit Chavaneau et sa complice Hana Myo Shin renouent avec la tradition des grands romans feuilletons policiers fantastiques, ceux de Sax Rohmer ou Conan Doyle. Avec en plus une jubilation féroce et une qualité d'écriture qui vous entraînent dans le monde de la terreur pure.


  • À des milliers de kilomètres l'un de l'autre, deux chefs de gangs, un Salvadorien et un Japonais, en délicatesse avec leurs hiérarchies respectives, décident, chacun de leur côté, de venir s'installer en France. Ils veulent y implanter un commerce très prospère ailleurs mais encore peu répandu dans l'Hexagone : la fabrication et la vente de méthamphétamine.





    Yakusa et gangs sud-américains ne vont connaître qu'un mode d'explication : le gun, gros ou petit. Au milieu de ce rif, les flics français, d'abord débordés, comptent les coups puis, peu à peu, vont en distribuer à leur tour.



    Un hyper polar brut de décoffrage, direct comme un uppercut, réaliste. Marc Wilhem jongle avec une habilité diabolique entre les différentes « tribus » en lutte, celles des « bons » comme celles des « méchants », domine leurs codes, leurs langages... Visite guidée pour les coeurs bien accrochés !

empty