Fantasy & Science-fiction

  • Le chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d'élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d'une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d'Europe.
    En ce mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d'Aëlenwil, en inquiète plus d'un. De tournois officiels en actions diplomatiques, de la boue des bas fonds jusqu'au lit des princesses, chacun de ses actes semble servir un but précis.
    À l'évidence, un plan de grande envergure se dissimule derrière ces manigances. Mais bien malin qui pourra déterminer lequel...

    Dans la lignée des meilleurs romans de fantasy historique comme Le Lion de Macédoine de David Gemmell, Le Bâtard de Kosigan mélange avec brio la fantasy anglo-saxonne et l'histoire de France.
    Fabien Cerutti nous conte, dans ce roman qui se lit avec beaucoup de plaisir, une aventure pleine d'humour, de panache et de surprises...

  • Combats de masse et subtiles investigations, poursuites à en perdre le souffle et réparties habiles, négociations serrées et manipulations ; on y retrouve le panache habituel de la lignée des Kosigan dans un univers qui ne cesse de gagner en richesse et en cohérence. De toute évidence, les secrets et les héros délicieusement irrévérents de cette série n'ont pas fini de nous surprendre !

    Une enquête surprenante et extrêmement dangereuse, mêlant trahisons et forces obscures, dans laquelle l'ascendance surnaturelle du Bâtard, habituellement son plus grand atout, pourrait bien se muer en talon d'Achille.

  • Presque un an après la bataille finale entre les citadelles de Sveld et d'Asreld, l'orpheline Ithaen est montée sur le trône du royaume unifié de Sveldia.
    Avec l'aide de ses amis et de l'étrange la Locuste, elle coordonne le destin de ses alliés, anciens ou nouveaux, avec la maîtrise d'un chef d'orchestre.
    Mais il n'est pas certain que cela soit suffisant. Le Royaume Éveillé sera-t-il assez fort pour survivre à sa première grande guerre, alors que les Légions infinies de l'Empire séide se mettent en ordre de bataille ?
    Alliant l'aventure haletante à un imaginaire hors norme, Adrien Tomas est un auteur incontournable de la fantasy francophone.
    Après le succès de La Geste du Sixième Royaume qui a remporté en 2012 le prix Imaginales du meilleur roman de fantasy, et de La Maison des Mages dans le même univers, c'est pour notre plus grand plaisir qu'il revient avec une nouvelle saga épique et intimiste, cette fois située bien avant La Geste du Sixième Royaume.

  • Avec Le Chant des Épines débute l'extraordinaire fresque aux origines des Six Royaumes. Voici la geste des jeunes héritiers des clans du Nord et de leurs compagnons. Voici la geste des princes otages, de celles et ceux qui ont pour projet d'unifier les marches du Gel pour en faire leur royaume rêvé, puissant, sûr et juste, gouverné avec sagesse. Mais leur chemin vers l'accomplissement de cette quête sera semé d'embûches : le respect du peuple s'arrache dans le sang et les larmes, et la victoire sur leurs ennemis demandera de grands sacrifices. Ils sont la dernière chance de survie du Nord : l'empereur-tigre menace de fondre sur les marches du Gel, et les mandragores s'éveillent pour les ravager. Les lames, la magie et le verbe seront leurs armes. Alliant l'aventure haletante à un imaginaire hors-norme Adrien Tomas est un auteur incontournable de la fantasy francophone. Après le succès de La Geste du Sixième Royaume qui a remporté en 2012 le prix Imaginales du meilleur roman de fantasy, et de La Maison des mages dans le même univers, c'est pour notre plus grand plaisir qu'il revient avec une nouvelle saga épique et intimiste, cette fois située bien avant La Geste du Sixième Royaume.


  • « Le roi est mort. »

    Rien ne s'est passé comme prévu. Défaits, trahis, maudits, nous sommes tout près de céder. Mais les cloches résonnent et il me faut sûrement faire quelque chose. Après tout... je suis le sénéchal.
    Trahison ! Assassinat !
    Les épreuves de Philippe Gardeval, grand sénéchal du royaume, sont de plus en plus redoutables. Depuis trois jours et deux nuits, les Castellois assiègent la capitale, les traîtres grouillent dans les rues et les couloirs sont hantés par les secrets et les haines. Othon de Ligias, l'ennemi du sénéchal, plus vindicatif que jamais, redouble d'efforts pour le faire tomber.
    La princesse Sybille, l'espoir du royaume, troque couronne de fleurs contre couronne d'épines, et alors que l'horreur ne le dispute qu'à la félonie, une lueur que l'on pensait depuis longtemps éteinte apporte espoir et chaleur aux âmes meurtries.

  • XIXe siècle. Un poète assassin sème la terreur autour du monde, ses victimes sacrifiées aux cours d'horribles rituels floraux. Sur ses traces, Bertrand Lacejambe, un botaniste excentrique et son fidèle Fenby, elficologue amateur. Aux portes de la folie et de la magie, ils vont devoir braver les dangers de Féerie pour dévoiler la terrible menace que fait peser le Diadème sur nos rêves.
    Délius, une chanson d'été nous plonge dans une fantasy victorienne étourdissante, dans un univers merveilleux et effroyable, au coeur d'une enquête délirante sur un ton souvent décalé.

  • La Crécerelle a le goût du sang. Mais qui sait pourquoi elle tue ? Pour l'argent, pour le plaisir, ou bien pour servir les puissances de l'outre-monde ?
    Femme du Sud dans les terres du Nord, experte des arts magiques dans une contrée qui les méprise, la Crécerelle parcourt les cités-États du désert, semant violence et mort sur son passage. Une question demeure... combien de temps encore pourra-t-elle supporter cette vie d'atrocités ?
    C'est justement en cherchant à se libérer de l'entité maléfique qui contrôle sa vie, qu'elle va déclencher une série d'événements d'ampleur cataclysmique.
    Une spirale infernale dont, cette fois, elle ne pourra pas se sortir seule.
    La Crécerelle est un premier roman détonnant, à l'héroïne exceptionnelle et à la mécanique implacable, qui renverse les clichés du genre en proposant un mélange inventif d'action, de mystère et d'horreur.

  • Un futur qui pourrait être aujourd'hui : l'usage du papier a disparu et l'ensemble des connaissances a été numérisé, jusqu'à ce qu'un virus informatique terriblement puissant et fulgurant en anéantisse une grande partie.
    Dans ce monde au savoir gangrené, John, un homme d'âge mûr, devient majordome pour de mystérieuses raisons dans une famille richissime, recluse dans un immense manoir perché au coeur des Alpes. C'est là que vit Gabriel, un étrange enfant qui passe son temps dans un univers virtuel mettant en scène un XIXe siècle singulièrement décalé où il retrouve tous les héros, machines et décors de Jules Verne, un écrivain depuis longtemps oublié...
    Confronté au mutisme du jeune garçon, aux secrets et aux dangers du monde virtuel dédié à Jules Verne, John s'embarque sans le savoir dans une aventure dont les enjeux se révéleront bientôt vertigineux.
    Passionné par la littérature populaire et l'histoire, auteur de plusieurs romans de fantasy et de science-fiction, Jacques Martel a imaginé La Voie Verne comme un jeu de piste pour le lecteur, qui, de surprises en révélations, découvrira le fin mot de l'histoire qu'il n'est pas prêt d'oublier.
    Jacques Martel partage avec nous un hommage subtil, singulier et touchant au grand écrivain fondateur de la science-fiction.

  • Que se passerait-il si, dans un futur proche, un phénomène cosmique - une singularité - apparaissait au coeur de notre système solaire ? Que ferait l'humanité face à ce danger apocalyptique ?
    Autour de ce mystérieux objet stellaire vont se nouer les destins de Sanjay, un astronaute qui n'arrive pas à retrouver sa place sur Terre, de Thomas, un journaliste new-yorkais tenace, de Joshua, le leader charismatique d'un mouvement spirituel mondial et de Nathalie, une scientifique intrépide de la base lunaire Aleph.
    Alors que les crises internationales se succèdent et que les tensions atteignent leur paroxysme, l'humanité joue sa dernière carte en envoyant un vol habité vers la Singularité. La navette Orphée file à travers les vents interstellaires alors que sur Terre, chacun retient son souffle...

    Avant de se consacrer à l'écriture de son premier roman, Olivier Bérenval a parcouru le monde au gré de sa vie professionnelle. Des rues animées de Manhattan aux terres africaines en passant par les déserts de la Lune, il entremêle avec talent et profondeur science, philosophie, mythes en une intrigue renversante, faisant de ce texte un véritable coup de maître.
    Avec Ianos, la science-fiction nous tend ce qu'elle a de plus actuel et exaltant : un miroir sans concession d'un monde bouleversé par les révolutions technologiques mais qui apporte cette part de rêve si nécessaire.

  • Abyme, ville merveilleuse et baroque, est aussi l'unique cité des Royaumes crépusculaires où les peuples mortels peuvent cohabiter avec les démons et leurs seigneurs infernaux...
    Jusqu'à aujourd'hui. Après dix ans d'absence, Maspalio, farfadet flamboyant et ancien Prince-voleur de renom revient dans sa cité de coeur sur une énigmatique injonction de son ancienne amante Cyre.
    Mais dès son arrivée, rien ne se passe comme prévu. Abyme a changé et souffre d'une mystérieuse affliction.
    Aspiré dans un tourbillon de mésaventures, l'arrogant Maspalio devra se révéler d'une improbable humilité pour venir à bout des fléaux qui s'abattent sur lui et les siens...

  • Dans cette France du Roi-Soleil bouleversée par la découverte de l'effluve, les progrès de la technologie comme du pouvoir de Louis XIV sont foudroyants. Construit en orbite avec des éléments venus de la Terre et expédiés par ballons hors atmosphère, Le Soleil devient le premier vaisseau spatial de l'histoire humaine. Le royaume du monarque absolu, étendu et sécurisé, se transforme radicalement en cette fin de XVIIe siècle.
    La fratrie Caron, prise dans le tourbillon de l'histoire, va connaître son destin. Alors que le futur équipage du Soleil s'entraîne d'arrache-pieds, la jeune Marie se rapproche de la Cour et devient la favorite du Roi, tandis que Pierre participe au soulèvement des esclaves trimant dans les mines d'effluve...
    Pourtant, il existe une opposition à l'absolutisme royal, celle de Jeanne dans son journal, La Voix de Paris...
    Et le complot ourdi par le pape rouge s'organise : sabotages, espionnage du chantier et préparation d'un attentat pour le grand jour...

  • Le chant des épines T.3 ; le royaume brisé Nouv.

    Au lendemain de la victoire de l'empire de Seï sur le royaume du Nord, les Épines et Ithaen pansent leurs blessures. Toutefois, cette guerre implique bien plus d'acteurs qui oeuvrent dans l'ombre.
    À l'aube de grands bouleversements qui vont ébranler les fondations de l'Histoire même, les alliances se dénouent et les accords les plus inattendus se créent.
    Des sacrifices démesurés seront exigés alors que de sinistres vérités seront révélées, pour précipiter les Épines et Ithaen vers une fin magistrale et terrible qui scellera leurs destins, et avec eux celui du Sixième Royaume.
    Un récit fulgurant mené d'une main de maître, où l'auteur entremêle avec brio les destins fabuleux et torturés de ses personnages : d'adolescents, ils sont devenus héros, de héros, deviendront-ils légendes ?

  • Avec le succès de ses deux premiers romans La Geste du Sixième Royaume (prix Imaginales 2012) et La Maison des Mages, Adrien Tomas est devenu l'un des meilleurs auteurs français de fantasy. Il frappe de nouveau très fort avec Notre-Dame des Loups, un roman furieusement fantastique dont l'atmosphère nous plonge dans un Ouest sauvage balayé par les blizzards, aux forêts infinies hantées par nos peurs primordiales

  • L'ambitieux lieutenant de frégate Baptiste Rochet présente au jeune Louis XIV une étrange météorite sphérique, rapportée de son dernier périple en mer. Médusé, le mathématicien et penseur Blaise Pascal y trouve alors une terrifiante source d'inspiration.
    Ses découvertes bouleverseront à tout jamais le destin du Roi-Soleil et de son royaume, ainsi que les vies d'une fratrie tentant d'échapper à la misère et impliquée bien malgré elle dans les drames à venir.
    Nobles comploteurs, inventions géniales de Pascal, imprimeurs libellistes, malfrats sans pitié de la cour des Miracles et mousquetaires désenchantés peuplent le théâtre d'un monde sur le point de basculer dans un Grand Siècle futuriste, entre ombre et lumière, entre la terre et les étoiles.
    Johan Heliot signe avec cette nouvelle grande trilogie uchronique une fresque ambitieuse et passionnante qui interroge la grande histoire, le pouvoir de la science et les vies tourmentées de personnages inoubliables.

  •  Jéhanne est une Rouge, un soldat du Bailli, et ses origines plutôt modestes lui valent de s'appuyer sur un solide bon sens. C'est peut-être ce même bon sens qui la rend si peu sensible à la magie, alors que celle-ci semble envahir le Royaume. Tout le monde veut aller à Diable-Vert, cette cité pauvre des confins destinée il y a peu à un oubli complet.
    Lorsqu'on lui demande d'aller enquêter sur la nature du mystérieux phénomène, Jehanne se retrouve plongée au coeur d'une situation qui la dépasse. Dans un monde en guerre où les hommes semblent devenus fous, elle n'a pour garder les pieds sur terre que sa morale simple, une perle aussi bavarde qu'impertinente à son oreille et un bébé dans les langes qui attire d'étranges convoitises.
      La Perle et l'enfant, le premier livre du diptyque de la Pucelle de Diable-Vert, appartient à cette Fantasy qui mêle à un récit haletant la densité de personnages auxquels le lecteur s'attache profondément. Porté par une belle écriture, simple et lumineuse, Paul Beorn atteint dans son premier roman une maîtrise rare qui séduira tout autant les amateurs que les lecteurs occasionnels du genre.
        " La Perle et l´Enfant est une vraie réussite. Il y souffle un vent de fraîcheur qui laisse présager de belles choses de la part de Paul Beorn. Il a su créer un duo de personnages qui donne du dynamisme à l´intrigue, aux détours de leurs dialogues mais aussi dans la façon dont ils affrontent les rebondissements de l´intrigue. L´ambiance est elle-même plutôt intéressante avec tout un jeu de faux-semblants dans la cité de Diable Vert et ce qu´il faut de mystère pour accrocher le lecteur rapidement. Voici un très bon divertissement de fantasy dont on a envie de connaître la suite une fois la dernière page tournée... Un signe qui ne trompe pas et un auteur à surveiller. "Actu SF.com   " Le lecteur trouvera de l´aventure, des combats et de nombreux retournements de situations au fil de ce récit. L´auteur n´a pas choisi de recourir à un langage médiéval lourd et rapidement incompréhensible au profit d´expressions surannées ou imagées qu´il disperse parcimonieusement dans son texte. La conduite du récit est irréprochable et la maîtrise de la langue est indéniable pour cet auteur qui participe activement à l´entraide littéraire au sein du collectif CoCyclics. Une belle découverte. Une plume déjà bien affûtée qui nous réservera certainement d´autres agréables surprises à l´avenir." Mythologica.net   "  Original, bien écrit et surprenant, nous ne pouvons que vous recommander La Perle et l'enfant." Atemporel.com     " Cette première partie de La pucelle de Diable-Vert est un délicieux roman à lire. La perle et l'enfant est un conte pour petits et grands qui se joue des codes de la fantasy, pour le plus grand bonheur des uns et des autres. Un roman qui égaillera certainement vos soirées." Scifi-Universe.com      

  •  Pour retrouver son Baba enlevé par la Sylve renégate, Jéhanne est prête à tout : affronter la mort, son passé tragique, l´opprobre et même le ridicule s´il le faut. Au coeur d´un royaume qui sombre dans la guerre et la Grande Ruine, elle tente vaillamment de résister et d´offrir un peu d´espérance à ceux qui acceptent de l´écouter. Il y a l´aide d´Abel de Royale-Terre et celle de la voix mystérieuse qui la soutient lorsque tout semble perdu, mais sauver Baba ne suffira peut-être pas ; les Hommes-pourris envahissent le monde de leur puant désespoir, et la race des humains risque de disparaître à jamais.
    Second et dernier livre de La Pucelle de Diable-Vert, Le Hussard amoureux conclut les aventures de Jéhanne la Rouge comme elles avaient commencé : entre tendresse et dévouement, dans la simplicité d´une histoire humaine dépassée par une magie trop lourde à porter pour ses héros. Paul Beorn donne à ses personnages une profondeur qui les attache à leurs lecteurs jusqu´au bout du récit.

    Paul Beorn a su créer une galerie de personnages qui ne cherchent guère le flamboyant, mais se tiennent presque toujours à hauteur d´homme, et c´est tout son talent.
      " Le ton est moins léger, le propos plus grave. Le Hussard amoureux est un roman différent en de nombreux points de La Perle et l'enfant. Plus passionnant, certainement."  scifi-universe.com   "Une très bonne lecture, cette fois encore ; beaucoup de différences, notamment au niveau du rythme, avec le premier tome, mais Jéhanne et Abel sont là pour faire le lien, fidèles à eux-mêmes." http://edenia.sanctusy.net/

empty