Fantasy & Science-fiction

  • Michel Depraz, un chercheur, rejoint une startup qui développe les capacités de l'intelligence artificielle, Turing Technologie...
    Rien ne destinait le chercheur Michel Depraz à intégrer une startup dédiée à l'intelligence arti?cielle. En quelques mois, Turing Technologie multiplie des innovations qui bouleversent l'économie, créent un chômage de masse et le début de soulèvements sociaux. Soucieux de s'approprier l'origine de cette réussite technologique, l'Élysée ne tarde pas à approcher la startup a?n de s'assurer la suprématie quantique, avant la Chine et les États-Unis. Devenue l'égale des GAFA, Turing Technologie va créer InGA, la première intelligence arti?cielle générale: une machine quantique capable d'apprentissage, de créativité, de raisonnements abstraits. Bref, une entité capable de résoudre et même d'anticiper n'importe quel problème. Mais InGA est-elle encore une machine? Le mythe de Faust à l'heure de l'intelligence arti?cielle.
    Dans ce récit de science-fiction fascinant, Turing Technologie crée la première machine quantique capable d'apprentissage, de créativité et de raisonnements abstraits, l'InGA. Une invention qui ne sera pas sans dangers...
    EXTRAIT
    - Faut vraiment que j'file, a marmonné le chauffeur.
    Le type avait l'air très inquiet. Il faut dire que la route avait été épouvantablement déserte et que sur France Info les nouvelles étaient effroyables. Un peu partout, des événements se produisaient : les infrastructures s'effondraient les unes après les autres ; les villes étaient ravagées par des émeutes sanglantes, et ce qu'il restait des forces armées n'arrivait plus à les contenir.
    Je l'ai dévisagée un moment : elle était immobile, plus pâle qu'un mort vivant. Elle avait une expression que j'ai d'abord prise pour de la sévérité avant de me rendre compte qu'elle était en réalité habitée d'une terreur d'une telle intensité qu'elle n'arrivait pas à la dissimuler complètement.
    Je lui ai pris son téléphone et j'ai retiré la batterie avant de tout envelopper dans du papier d'aluminium.
    Elle m'a regardé faire sans protester, la gorge serrée. Un instant, j'ai cru qu'elle allait se remettre à sangloter. De toutes les émotions humaines, la vraie terreur est de loin la plus invalidante. Elle affecte les glandes endocrines qui se mettent alors à déverser dans le sang toute une flopée de molécules organiques qui font se contracter les muscles, accélèrent le rythme cardiaque et surtout épuisent le corps et l'esprit.

  • Déçues de ne pouvoir accompager leurs parents en Russie, les soeurs Makorren sont loin d'imaginer ce qui les attend chez leur oncle André...
    Un petit village suisse. Les parents Grimenz partent en voyage d'affaires en Russie. Par manque d'argent ils ne peuvent pas emmener leurs filles, Chloé et Marion, jumelles de 14 ans, et Léa, 10 ans. Elles sont donc envoyées chez leur oncle André. Dans la bibliothèque, Léa trouve un vieux grimoire, qui se met à briller et à vibrer, et s'ouvre tout seul. Il s'agit du grimoire de Langrovika, la reine du royaume elfique de la forêt de Yas. Elles y trouvent une invitation pour se rendre dans le monde merveilleux de Narthamarda. Léa prononce la formule et les trois jeunes filles disparaissent dans un tourbillon. Elles se réveillent dans une forêt...
    Un roman totalement dépaysant, où les personnages évoluent dans un univers imaginaire, et où règnent la magie et le merveilleux. Le lecteur est pris dans ce monde fantastique, peuplé de créatures légendaires comme les elfes, les dragons, les oiseaux magiques, les licornes, les êtres maléfiques... A lire absolument.
    Mélissa Pollien nous livre ici le premier tome d'une trilogie de fantasy qui s'annonce d'ores et déjà palpitante !
    EXTRAIT
    Notre histoire commence dans un petit village du nom de Tartapient-la-Tour, niché sur le replat d'une montagne, en plein coeur des Alpes suisses. Il est si bien caché que personne, à part ses habitants, n'en connaît l'emplacement exact depuis la Première Guerre mondiale. En effet, lors de l'affrontement, des familles françaises avaient dû fuir leur pays. Certaines se réfugièrent en Suisse. Quatre de ces nombreuses familles avaient décidé de s'établir dans les Alpes, où les ennemis ne pourraient plus les attaquer. Elles bâtirent des maisons en rondins de bois, dans le plus grand secret. Au fil des ans, d'autres familles se joignirent à ces braves colons, et ensemble, ils construisirent de nouveaux foyers. Pour mieux voir les voyageurs arriver, ils édifièrent une tour de garde. Et pour garantir plus de sécurité, ils renforcèrent les fondations des habitations avec des pierres. C'est ainsi que naquit le village secret nommé « La-Tour ».
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Un roman totalement dépaysant, où les personnages évoluent dans un univers imaginaire, et où règnent la magie et le merveilleux. Le lecteur est pris dans ce monde fantastique, peuplé de créatures légendaires comme les elfes, les dragons, les oiseaux magiques, les licornes, les êtres maléfiques... À lire absolument ! » - Arc hebdo
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Mélissa Pollien vit en Suisse. Ses auteurs de prédilection sont JK Rowling et Christopher Paolini. Le Royaume de Langrovika constitue son premier roman, dont la suite, Le royaume de Makorren, est également disponible.

  • Découvrez sans plus attendre la suite des aventures des soeurs Makorren à travers ce deuxième tome !
    Suite à la découverte d'un ancien grimoire dans le bureau de leur oncle, les soeurs Grimenz, Marion, Chloé et Léa, se sont retrouvées propulsées dans la Forêt de Yas, royaume de la reine Langrovika. Après avoir secouru cette dernière avec l'aide de leurs amis Elfes, elles doivent désormais faire face à la menace du roi Hamos, décidé à conquérir les autres royaumes. La guerre est sur le point d'éclater et chacune des filles contribue à sa manière à l'effort de guerre: Marion part tenter sa chance à la Vallée Perdue, où sont formés les futurs chevaliers; Chloé devient l'assistante d'un couple de fermiers; Léa, accompagnée de l'Elfe Ronno, est envoyée auprès de Makorren, le roi de l'Océan, pour lui demander son aide...
    En l'éloignant ainsi la reine Langrovika veut aussi protéger la benjamine des soeurs Grimenz, menacée d'enlèvement par le roi Hamos...
    Un deuxième volume haut en couleurs pour une trilogie de Fantasy au succès d'ores et déjà fulgurant !
    EXTRAIT
    L'après-midi touchait à sa fin, et Léa se reposait dans sa chambre, au palais de Yasmioora. Trois semaines s'étaient écoulées depuis l'incident du mariage. Suite à son malaise, Léa était restée dans un état proche du coma pendant presque deux semaines, et il lui avait fallu cinq jours de plus pour reprendre pleine possession de ses moyens. Même si elle n'avait pas fait de nouvelle crise, elle n'était pas encore tirée d'affaire : la bague piégée semblait soudée à son doigt et Léa sentait parfois des picotements lui parcourir le bras. Elle n'avait pas revu Langrovika depuis plusieurs jours, car la reine restait enfermée dans ses appartements pour trouver un moyen de détruire la bague. Léa la soupçonnait en fait de culpabiliser pour ce qui lui était arrivé.
    Des coups frappés à la porte interrompirent le cours de ses pensées.
    - Léa ? C'est moi, Ronno, appela la voix de son ami depuis le couloir.
    - Entre ! s'exclama Léa en se redressant.
    L'Elfe passa la tête par l'ouverture.
    - Entre, ça fait plaisir de te voir, lui dit la petite humaine en allant s'asseoir à la table qui ornait le centre de la pièce. Ronno prit lui aussi un siège et poussa un profond soupir.
    - As-tu vu Langrovika, aujourd'hui ? demanda Léa.
    - Non, répondit-il d'un air las. Elle n'a toujours pas mis le nez dehors ! Ça fait des jours que ça dure ! Mais elle va bien finir par sortir, il le faut...
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - "Entre fantaisie et fantastique, les aventures des soeurs Grimenz entraînent le lecteur dans un imaginaire foisonnant (...) - Le Régional
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Née en 1998 dans le canton de Vaud (Suisse), Mélissa Pollien signe ici le deuxième volume de sa trilogie fantasy, après Le Royaume de Langrovika.

empty