Langue française

  • La morale... Elle a aujourd'hui mauvaise réputation. On la dénoncera facilement comme un ensemble d'interdits proclamés par des hypocrites qui disent et ne font pas. Pourtant, aucun de nous ne fait n'importe quoi n'importe comment, ce serait renoncer à notre humanité. Nous avons donc tous une morale. Mais comment en parler d'une manière juste, alors que des bouleversements sociaux et culturels sans précédent semblent nous avoir privés de nos points de repères ? Comment sortir du balancement entre le tout est permis et l'affirmation, sans tendresse, de principes figés ? Ce livre est fait pour nous y aider, tout simplement. André Barral-Baron nous l'offre, comme un chemin de discernement, sans craindre de nous confronter aux problèmes les plus concrets de nos existences. Avec lui, la morale retrouve les couleurs de la vie. Elle fait résonner, au plus profond, l'exigence de lier recherche du bonheur et de la liberté et sens de la responsabilité, devant les hommes et devant Dieu.

  • Jeunes en chômage ou en emplois précaires, ils sont des milliers à se débattre pour survivre. Ils galèrent, enfermés dans un cercle de misère. Ils galèrent parce qu'ils n'ont plus confiance, parce que les conditions matérielles sont trop difficiles, parce qu'ils sont la proie facile des profiteurs de tous poils. En décembre 1988, à Chalon-sur-Saône, ils ont lancé Bouge ta galère. Ils ont pris leur vie en main, et ils ont rejoint les jeunes qui connaissent les mêmes problèmes. Et il s'en vit des miracles dans leur association ! Miracle de la confiance retrouvée quand on apprend à lire ou à rédiger une lettre, quand on redevient capable de défendre ses droits. Miracle de l'amitié quand on est plusieurs pour résoudre les problèmes, quand on accueille le sans-famille ou le taulard à sa sortie de prison. Miracle de la foi quand Brigitte écrit : J'ai compris qu'avoir la foi, c'est croire que l'amour est plus fort que tout, plus fort même que les obstacles qui nous fatiguent, qui nous tuent. Voilà ce que raconte ce livre. Il est écrit comme un Évangile. Mais une passion court à travers ces pages. Elle est faite d'émotion, de révolte et de foi. La bonne nouvelle est annoncée aux pauvres : c'est l'Évangile aujourd'hui.

  • Souvent les mots manquent pour s'exprimer lors des étapes-clés de la vie - naissance, mariage, maladie, mort... - ou lors des moments les plus intenses du quotidien. Et pourtant, rien de plus vital que la parole dans ces instants de joie, de tristesse, de contemplation. Ces Contes et récits pour la Toussaint relatent les paroles et les gestes de saints, tels qu'ils ont été transmis de génération en génération. Une part est également faite aux textes évoquant le jour des morts, célébré le lendemain de la Toussaint. Ce florilège pourra être lu personnellement, ou raconté dans un groupe d'enfants, de jeunes et d'adultes. En faisant écho aux textes bibliques, dont le rôle est irremplaçable, les contes et récits de ce recueil invitent le lecteur à reconnaître que la sainteté se reçoit d'un Autre.

  • Comme dans les deux volumes précédents, ce tome III de La France ouvrière étudie conjointement l'histoire de la classe ouvrière et des mouvements, organisations, et représentations qui en sont issus. Cette histoire globale est sans précédent, surtout sur le long terme, plus de deux siècles. La période ici étudiée (1968-1993) est marquée par de grandes mutations, voire des bouleversements technologiques, économiques, sociaux, politiques, culturels. Ces vingt-cinq ans de remise en cause des valeurs et des certitudes, s'achèvent-ils, comme certains l'affirment d'un ton tranchant, avec la fin de la classe ouvrière et du mouvement ouvrier ? Les auteurs, avec une problématique largement ouverte, apportent à ces questions des réponses dialectiques et nuancées, qui éclairent la complexité d'une réalité ô combien mouvante. Par là, ils aident la classe ouvrière et le salariat à écrire leur présent et à forger leur avenir. Cet ouvrage, dirigé par Claude Willard, réunit quelques-uns des meilleurs spécialistes de la période, et s'adresse tant aux historiens, étudiants, qu'aux militants syndicaux, politiques, associatifs, qui ont besoin de connaître leur passé, pour comprendre l'histoire en train de se faire.

  • Souvent, les mots manquent pour s'exprimer lors des étapes-clés de la vie, ou lors des grandes fêtes qui rythment l'année. Et pourtant, rien de plus vital que la parole dans ces instants de joie, de tristesse, de contemplation. Ces Contes et récits pour Pâques relatent la façon dont les cultures, dans leur diversité, parlent de la vie et de la mort. Certains des textes choisis font écho à la Passion et à la résurrection du Christ, d'autres encore s'inspirent de l'Ancien Testament, ou du Carême chrétien. Ce florilège pourra être lu personnellement, ou raconté dans un groupe d'enfants, de jeunes et d'adultes. En faisant écho aux textes bibliques, dont le rôle est irremplaçable, les contes et récits de ce recueil invitent le lecteur à passer toutes les morts pour recevoir la Vie.

  • Militant paysan de Loire-Atlantique, formé à l'école de la JAC (Jeunesse agricole catholique), Bernard Thareau est décédé en juin 1995. Syndicaliste et coopérateur, militant socialiste, il n'a cessé de se battre pendant quarante ans, pour que l'homme soit au centre des profondes transformations qui ont bouleversé l'agriculture française et européenne. Alors que ce livre était déjà en chantier, se sachant atteint d'un cancer, Bernard Thareau mettait ses proches en garde : Il ne s'agit pas de faire un bouquin témoignage, dans lequel on canonise un homme. Le vrai sujet, c'est le militantisme populaire, le pourquoi, le comment et le vers quoi.

  • Comme au temps de Pierre Le Grand, tel un miroir à double face, Saint-Pétersbourg offre aux Russes une fenêtre sur le monde, et pour le monde, une image embellie de la Russie. Tournés vers l'Occident, les jeunes veulent vivre les rêves qu'il suscite. La drogue en est l'un des avatars. Consommée sans retenue, elle représente une évasion de la grisaille quotidienne plus qu'une contestation. Ils ont entre douze et trente ans, enfants des rues ou bannis de la société, étudiants de bonne famille ou anciens militaires, leurs chemins se croisent. L'ancienne capitale des tsars compterait 300 000 toxicomanes... Grand reporter, travaillant sur la Russie depuis dix ans, Nicolas Jallot a vécu l'effondrement de l'Union soviétique... Dans un paysage digne des romans de Dostoïevski, il démontre que la drogue n'est pas une fatalité. Des hommes consacrent leur vie à lutter contre ce fléau. Ce livre raconte leurs destins, parfois étonnants. Dans ce combat de David contre Goliath, ils prouvent que le développement d'un pays passe, aussi, par la réinsertion de jeunes à la dérive.

  • La mémoire de la Commune de Paris de 1871 fait partie de la conscience collective. Première expérience de prise et d'exercice du pouvoir par le peuple, ce moment à la fois lumineux et tragique de l'histoire est devenu une référence pour l'ensemble des partis, des syndicats et des associations de gauche en France. Mais quelle est l'actualité de la Commune de Paris ? Pour répondre à cette question, l'Association des Amis de la Commune de Paris (la plus ancienne organisation française liée au mouvement ouvrier révolutionnaire) s'est adressée à ceux qui, dans leur grande diversité, se réclament du Paris révolutionnaire dressé contre la Réaction. Vingt-trois personnalités, de différentes organisations, expriment dans ce livre, au-delà de leurs divergences, l'actualité du message de ceux qui, durant soixante-douze jours, partirent à l'assaut du ciel. Complété par une chronologie de l'événement, des paroles de Communards, des repères historiques et des textes inédits de poètes contemporains, cet ouvrage nourrit l'espoir d'une transformation de la société.

  • Nous sommes en 1888. Maryvonne a 13 ans et habite à côté de Tréguier dans les Côtes-du-Nord, en Bretagne. Son souhait le plus cher est en passe de se réaliser : Madame Noiret, une bourgeoise parisienne, a décidé de la prendre à son service. Elle sera sa bonne. Découvrez les débuts d'une petite employée de maison. Maryvonne gagnera-t-elle l'amitié de Céline, servante comme elle et de dix ans son aînée ? Résistera-t-elle aux mauvais traitements que lui fait subir Madame Noiret ? Une histoire vraie, suivie d'un dossier sur le travail et la vie des gens de maison à Paris au XIXe siècle.

  • Nous sommes en 1856. Moineau et Marco ont 12 ans. Leurs vies d'enfants, rythmées jusque-là par l'école et les jeux dans leur village de Saint Clément des Levées, vont être bouleversées. Les deux garçons embarquent comme apprentis mariniers sur les gabares de la Loire. Suivez au fil de l'eau l'apprentissage de Moineau et Marco. D'Angers à Nantes, de Tours à Orléans, réussiront-ils à déjouer les pièges que leur tendent fleuves et canaux. Une histoire vraie, suivie d'un dossier sur le travail et la vie des mariniers de la Loire au XIXe siècle.

  • Nous sommes en 1865. Nicolas, 11 ans, est fils de cheminot à Saint Étienne, dans la Loire. Son père, Simon, travaille comme machiniste sur une locomotive à vapeur. Le rêve de Nicolas ? Devenir le Seigneur, à l'image de Simon, d'un de ces monstres d'aciers qui relient Saint Étienne à Lyon. Partez à la découverte des aventures de Nicolas. Réussira-t-il son entrée dans la compagnie de chemin de fer ? Retrouvera-t-il le trésor volé à ses amis ? Une histoire vraie, suivie d'un dossier sur le travail et la vie des cheminots de l'époque.

  • Devenir, comme Thérèse, mal-voyante et, peut-être, demain totalement aveugle, c'est une épreuve qui bouleverse tout. Il faut apprendre à vivre autrement. Rien n'est comme avant : que ce soit les moyens de la connaissance, la manière de communiquer, la rencontre des autres, la façon de se situer dans une société faite par et pour les bien-portants. Devenir handicapée visuelle, c'est découvrir aussi de nouvelles solidarités : des hommes, des femmes, aveugles ou mal-voyants, engagés dans un combat pour être reconnus comme des êtres humains à part entière, normaux. Un combat difficile, souvent écrasant et mal compris par les bien-portants alentour. Mais, à travers ce combat, quelque chose change : quelque chose qui ressemble à la lumière dans la nuit, à la redécouverte de la vie. Quelque chose qui fait dire à Sylvie, devenue aveugle : Après tout, y avons-nous perdu à être ce que nous sommes ? Et si nous avions gagné ? À travers les pages de ce livre, peut-être serons-nous amenés, comme Thérèse et ses compagnons, à voir ce que nous n'avions pas vu.

  • Les hospices existent toujours.. Ils relèguent derrière leurs murs une population composée, à 90 %, de vieillards démunis, derniers héritiers de l'enfermement instauré au XVIIe siècle pour les indigents de tous sexes. L'histoire de leur vie de pauvres et marginaux les y a conduits ; l'histoire de leur maladie, au fil d'un circuit hospitalier, légitime leur présence. Le dernier acte du désenfermement se joue aujourd'hui. On entend, après les aliénés et les arriérés, faire sortir les vieux de l'hospice, c'est l'inauguration d'une nouvelle forme de contrôle de la population âgée, par l'élargissement de cette pathologisation de son statut social.

  • Le jeu amoureux évolue. À vive allure. Les jeunes couples d'aujourd'hui en sont l'illustration. Les situations inédites se multiplient. De nouvelles normes naissent, contradictoires et prégnantes. Dans le décousu, la variété et le spontanéisme de situations amoureuses apparaissent, cependant, certaines lignes de force comme le besoin de fête, l'absence de projet, une certaine allergie au travail, le goût du groupe, l'amour du partage. Et aussi - est-ce bien un paradoxe ? - le besoin d'exister, de se différencier, de ne pas se confondre, la crainte d'être récupéré... La vie à deux prend forme dans la complexité d'une vie sociale et d'un environnement étrange ; et passent les premières amours, les unions juvéniles, le jeu de miroir. Commence alors une certaine dialectique pour conserver son identité en s'inscrivant dans le désir de l'autre. Aventures amoureuses, dimensions nouvelles de la vie de couple, résistances et difficultés de trouver et poursuivre un chemin malgré les modes et les idéologies, tout dans ce livre met en relief l'ardente demande d'amour, présente au centre de toute relation humaine ; tout nous dit que, le plus souvent, l'espoir se substitue à l'absurde. Ce livre est un livre de jeunes, leur livre, leur voix. Il s'adresse à tous les adultes qui disent encore nous n'y comprenons plus rien, voire ils en reviendront. À tous, il propose de construire, ensemble, un pont entre les évolutions étonnantes d'une vie à deux, et celles d'une évolution collective. Cet ouvrage, réalisé par une équipe qui sait écouter, entendre, questionner, témoigne que c'est chose possible ; pour nous, en ces pages, c'est même, en partie, réalisé.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Il faut lire ces vingt témoignages bouleversants, actes de naissance de la J.O.C. (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) dans le Nord de la France. Jeannette, embauchée à treize ans comme pompiste à la mine ; Jacques qui, à douze ans, entre au travail en pleurant... il aurait tant voulu continuer ses études ; Pacita, dont la petite soeur meurt de froid dans un logement sans feu, etc. Profondément engagés dans la vie et la lutte ouvrière, témoins de leur foi en Jésus-Christ, ils sont, avec leurs frères et soeurs, les vivantes racines de cet arbre immense, qui ne fera que grandir et s'étendre à travers toute la France et dans le monde entier. Cinquante ans après, sous des formes différentes, dans un monde différent, chaque jour d'autres jeunes s'engagent. C'est un peuple qui marche vers son salut !

  • Expériences de formation au Sud et au Nord évoque des expériences qui, échelonnées sur un quart de siècle, conduisent à identifier formation et développement. Il ne s'agit plus d'éducation de type scolaire, ni de formation professionnelle analytique, individualiste et dépendante, mais de démarches souvent collectives, synthétisées par l'action responsable. Les idées ainsi exposées prolongent Théorie de la pauvreté de masse car l'accommodation à l'appauvrissement ou au progrès décrite par J.-K. Galbraith n'est autre que la formation inconsciente, imprimée aux peuples par leur propre histoire. Des formations originales apparaissent alors comme le plus sûr moyen de lutte contre l'appauvrissement. Elles mobilisent progressivement les collectivités autour de leurs éléments les plus volontaires, tour à tour formateurs et formés dans la réalisation de projets créateurs d'activités économiques et sociales. À crise essentiellement culturelle, remède culturel !

  • Trait majeur de notre siècle, le phénomène urbain nous est difficile à appréhender. Derrière les villes aux visages contrastés, les auteurs nous aident à repérer l'oeuvre de logiques urbaines : celle de la localisation des activités, celle des transports de personnes, celle des relations sociales et du mode de vie. À travers cette pédagogie, le lecteur est invité à comprendre les villes de son existence, et à en découvrir les physionomies changeantes et cachées.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • À beaucoup d'égards, la situation présente des pays industrialisés de vieille date, donne à penser qu'ils se trouvent placés à un tournant important, peut-être décisif, de leur histoire, envisagée sous l'angle de la croissance économique. Prendre du recul par rapport à cette situation, pour aider à comprendre ce qui est en jeu dans ses multiples dimensions : économiques et technologiques, certes, mais aussi démographiques, idéologiques et politiques... Fournir, en même temps, des éléments de réflexion sur la question de savoir dans quelle mesure les pays concernés se démarquent les uns des autres, selon qu'ils sont capitalistes ou socialistes. Tels sont les objectifs de ce livre. Il s'adresse à ceux qui éprouvent le besoin de disposer de points de repère, pour mieux fonder leur opinion personnelle et les justifications de leur action dans le contexte actuel.

  • Après s'être expliqué dans Croire ou espérer sur son cheminement spirituel, Marcel David en vient à l'analyse de son expérience professionnelle de coopération entre universitaires et militants de la C.G.T., de la C.F.D.T. et de F.O. Elle consiste, pour l'essentiel, en une contribution originale à l'éducation ouvrière supérieure. Elle requiert d'être examinée à la fois comme aventure, comme institution et comme événement. C'est ce à quoi l'auteur procède dans ce livre. Une telle initiative, compte tenu de la division du mouvement syndical ouvrier et des difficultés qu'éprouvent intellectuels et travailleurs à oeuvrer en commun, ne semblait guère de nature à prendre racine durablement. Et pourtant, depuis 1955, les instituts du travail fonctionnent et se développent au sein d'une série d'universités, à la satisfaction générale. Ils démontrent qu'à la dimension de nos vies humaines et du devenir de la société, on ne saurait décider, à coup sûr, des limites du réalisable. Aussi bien n'est-il pas exclu que de témoins de l'impossible, les universitaires qui y consacrent le meilleur d'eux-mêmes, en étroite union avec leurs partenaires syndicaux, fassent figure d'annonciateurs d'un possible, chargé d'assez de confiance mutuelle pour rouvrir les voies d'une fraternité militante.

  • Biographie de Denis Diderot dont l'auteur est maire de Rézé, à l'occasion de l'inauguration de la médiathèque.

  • Voici, méthodiques, simples et claires, des notions élémentaires et pratiques indispensables à tous ceux et à toutes celles qui parlent. Après quelques exercices faciles et fructueux, vous parlerez sans jamais être essoufflé. Votre voix ? Vous apprenez à poser votre voix, à la mettre rapidement à une place solide où elle sonne au mieux et désormais sans fatigue. Après avoir acquis juste ce qu'il faut pour une prononciation française correcte, vous déchiffrez avec l'auteur l'énigme de bien des liaisons. Puis, aisément, vous entrez dans le secret d'une articulation claire et nette. Enfin, cent conseils pratiques vous guident dans votre présentation, votre attitude, votre. hygiène vocale... Ce manuel s'adresse aux enseignants, avocats, prédicateurs, conférenciers, orateurs, comédiens, speakers, journalistes radiophoniques, représentants, téléphonistes, etc...

empty