Armand Colin

  • « Ford is an irresponsible writer, in the sense that you cannot rely on the accuracy of his statements » (C.H. Sisson). Écrivain irresponsable, peut-être, Ford Madox Ford est sans nul doute un écrivain qui insiste sur l'impossibilité radicale de l'exactitude. Puisant dans la diversité des pensées de l'évolution, de la prolifération des points de vue, du flux existentiel et des apories de la connaissance, il compose The Good Soldier comme un exemple de sa théorie personnelle du « coeur » malade de la civilisation occidentale.Cartographiant le paysage mental fordien en même temps que le roman, cet ouvrage vise à mettre en lumière les problématiques modernistes qui font de The Good Soldier le lieu de cristallisation, dans le pessimisme et l'ironie, des angoisses de l'artiste face à la modernité.Hélène AJI est maître de conférences habilité à diriger des recherches à l'université de Paris-Sorbonne (Paris IV). Spécialiste du modernisme, elle est l'auteur de nombreux articles en poésie américaine, ainsi que de deux ouvrages : Ezra Pound et William Carlos Williams : pour une poétique américaine (L'Harmattan, 2001) et William Carlos Williams : un plan d'action (Belin, 2004). Son travail sur Ford Madox Ford s'inscrit dans une réflexion sur les milieux modernistes cosmopolites dans le Londres du début du XXe siècle.Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.
    Dessin et dessein : l'histoire du roman anglais. Décadence de la civilisation. De la psychologie à l'évolution. Les âges de l'humanité : England and the English : An Interpretation. « The saddest story » : les intermittences du genre. Impression, image, vortex. Impressionnisme littéraire ? Les « hommes de 1914 ». Ocularité et spécularité. Flux et fluctuations. Formes de la mémoire. Ford et le bergsonisme. Causes épistémologiques et conséquences narratologiques. Conclusion. « Heart of darkness » ou « tell-tale heart » ? « L'ère du soupçon ». Crimes et châtiments ? Le coeur insondable et/ou le coeur autopsié.

  • Drame national et poème universel, Richard II est l'une des pièces les plus ambiguës de Shakespeare, celle qui a inspiré les plus grands auteurs et donné lieu aux interprétations les plus opposées, romantique, monarchiste ou révolutionnaire. Elle occupe une position clé dans son oeuvre, entre Richard III et Hamlet, entre l'histoire et la tragédie.Par approches successives de l'image reine, la couronne vide, cet essai explore les différents cercles de l'histoire de Richard II : conflits d'écoles, sources, modèles littéraires, contexte politique, structure, métaphores et personnages.Dominique GOY-BLANQUET, professeur à l'université de Picardie, membre de l'UPR du C.N.R.S. Arts du Spectacle et du comité de rédaction de La Quinzaine littéraire, a publié Shakespeare's Early History Plays : From Chronicle to Stage (Oxford U. P., 2003) et Shakespeare et l'invention de l'histoire (nouvelle édition, Le Cri, Bruxelles, 2004).Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.
    Un héros allemand. Vent d'Est. Éveil poétique. La monarchie en révolution. Les querelles critiques. Conflits d'écoles. Rivalités éditoriales. Joutes cycliques. Retour aux sources. Miroir du présent. Chroniques et poèmes. Vie de Richard II. Guerre et paix. Narcissisme et cérémonies. Inaction pathologique. Le miroir tragique. Actes ou scènes. Tragédie ou histoire. Le miroir à deux faces. Le ministère du temps. Le roi divin. Droit divin des rois. Doctrine dramatique. Les deux corps du roi. La métaphore royale. Humeur sanguine. Croissance végétale. Les personnages. Les choeurs. Le souverain. La veuve, l'épouse, la mère. Les Lancastre. Les York. Les partisans et la résistance.

  • Etude sur cette oeuvre pour les candidats aux concours d'enseignement.

  • The Power and the Glory est un roman atypique en ce sens qu'il tranche sur la production romanesque anglo-saxonne de tradition protestante pour s'inscrire dans un courant catholique plus minoritaire. Issu d'un voyage que Greene fit au Mexique en 1938, le livre prend pour cadre la persécution des prêtres dans l'état du Tabasco. Le récit fait la preuve du brio de Greene, transposant les techniques cinématographiques qui le fascinaient, jouant sur le mélange des genres, mêlant fatum et grotesque, chasse à l'homme et questionnement spirituel. On retrouve le décor triste, écrasé de soleil, les scènes fortes, les stratégies de répétition et le sens du dialogue très théâtral caractéristiques de Greene. Mais le roman se démarque du message monolithique en jouant sur le paradoxe, l'ambiguïté, l'interrogation. Le lecteur doit alors repérer des indices et des pistes de lecture pour mieux percevoir les enjeux du texte, et apprécier à sa juste mesure cette écriture moins simple qu'il n'y paraît de prime abord.

  • Cet ouvrage traite de la nouvelle question à l'agrégation d'anglais.

  • Cet ouvrage traite de la nouvelle question au CAPES et à l'agrégation d'anglais.

  • Sophie's Choice has met a tremendous success since publication in 1979 and has been translated in many languages, including Japanese and Russian; it has been made into a movie by Alan Pakula, with Meryl Streep in the unforgettable leading role, and even gave birth to an opera. As usual William Styron gets down to brass tacks with one of the most awe-inspiring themes of the twentieth century : the final solution and the horror of the death-camps. In this bilingual study the emphasis is laid on the complexity of the narrative technique, the link between sexuality and violence, and the entanglement of historical, religious, philosophical and psychoanalytical references that make up the fabric of personal drama and human tragedy that Sophie's Choice represents.Patrick BADONNEL is a full professor of American literature at the Sorbonne Nouvelle University (Paris III) and former chair of the Agrégation. He is the author of several books on American contemporary writers (with C. Maisonnat) and has already published a book and several papers on William Styron's work. Also interested in the contemporary short story he is the author (with C. Maisonnat) of La Nouvelle Anglo-saxonne. Initiation à une lecture psychanalytique (Hachette Supérieur, 1998).Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.
    General context and historical background. Narrative strategies at work in Sophie's Choice. The aesthetics of perversion and the European axis of evil in Sophie's Choice. Sexuality, textuality and liquidity. La confrontation pathologique des désirs. Totalitarisme et schizophrénie. Théologie et téléologie dans Sophie's Choice. Éthique et esthétique du texte.

  • Comme Frankenstein, Dracula est un grand mythe qui a relégué le roman au second plan ; il faut y revenir pour en déchiffrer l'idée centrale : « The Blood is the Life ». En incorporant les différentes exégèses méthodologiques, le parcours proposé restitue au roman son statut littéraire, par-delà le soupçon de « littérature populaire », pour rendre hommage à la langue et aux langages de Dracula qu'une optique déconstructionniste fera mieux apparaître.Le film de Coppola emprunte beaucoup de matière narrative à Stoker - personnages, lieux, événements. Mais il est évident qu'il repose sur un merveilleux contresens délibéré et que le vampire achève ici une trajectoire dessinée par le siècle : il devient aimable, au coeur d'un récit qui doit moins au gothique qu'au merveilleux. Ces mises en miroir soulèvent de nombreuses questions sur le retour et l'appropriation des mythes, sur le travail de chaque époque devant son propre regard et sur les relations entre le mythe et l'esthétique.Max DUPERRAY, professeur à l'université de Provence, est un spécialiste de la littérature fantastique. Il a publié notamment Lecture de Frankenstein (PU Rennes), Le roman noir anglais dit gothique (Ellipses), La folie et la méthode : essai sur la déréalisation en littérature (L'Harmattan), Les Confessions de Thomas De Quincey (Armand Colin), Londres : promenade sous un ciel couvert (Ed Michel Houdiard).Dominique SIPIÈRE est agrégé d'anglais, docteur ès lettres et professeur des universités (université du Littoral). Président honoraire de la SERCIA (Société d'études et de recherches sur le cinéma anglophone), il est spécialiste de cinéma classique hollywoodien (Alfred Hitchcock). Il a récemment publié des ouvrages sur le Crime au cinéma (USA), Elia Kazan et Dracula (Ellipses, 2005).Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.
    Le terreau de Dracula : explications contextuelles. Le voyage de Dracula : effets de structure, effets de signification. Re-reading the Gothic as degeneracy. Dracula's "brave men" and "good women" : characterization between the allegorical and the interactive. Qui (ne) parle (pas) dans le texte ? Les silences de Dracula. Blood, gold, food and language : depletion and repletion. The genesis of the film. A century with Dracula. L'adaptation : définitions et enjeux. L'écriture cinématographique. De quoi parle Bram Stoker's Dracula ? Coups de coeur ?

  • Premier classique et roman fondateur de la littérature américaine, La Lettre écarlate, publiée en 1850, est un récit qui fascine. « Poussé par les feux de l'enfer », dira Hawthorne, il est sombre, bref, et d'une densité elliptique inscrite dans cette lettre A qui est au centre de tous les regards. Première lettre de l'alphabet, elle invite à l'interprétation, mettant l'activité herméneutique au centre des préoccupations du récit, et appelant le lecteur à écrire les discours dont elle est le commencement. Ces discours sont multiples, participant d'une ambiguïté qui est un trait distinctif du récit. D'où le choix d'une forme narrative, celle du « romance », propice à son expression, car cultivant une écriture du décentrement, de l'indirection et de la figure qui se prête à l'expression aussi bien de l'ironie que de cette imagination et de cette « sympathie » ou « affection » qui sont la clé de voûte du roman et réhabilitent celui dont elles sont l'apanage : l'homme de lettres, l'artiste, qui revendique sa place dans une société dont il a été traditionnellement le paria. Michèle BONNET est spécialiste de littérature américaine et s'intéresse plus particulièrement à Nathaniel Hawthorne et à la Renaissance américaine. Elle a enseigné dans les universités d'Aix-Marseille, puis de Paris IV-Sorbonne, et est actuellement professeur à l'université de Franche-Comté.Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.A for an Aesthetics of Ambiguity. The genre of romance. Historical Romance. "A" for Ancestors, America, and Art. Une éthique de l'ambiguïté. Du "A" d'Adam au "A" d'Affection.

  • Président des États-Unis depuis 1801, Thomas Jefferson nourrit le rêve d'une république agrarienne transcontinentale, vouée à la quête individuelle du bonheur. Ce dessein teinté de messianisme vise à bâtir « l'empire de la liberté » en offrant au nouveau continent les lumières de la civilisation euro-américaine. Hautement symbolique, l'exploration confiée à Lewis et Clark prendra des dimensions tant géographiques que scientifiques, ethniques et politiques, visant d'emblée à faire part des projets présidentiels aux nations indiennes. L'expédition de Lewis et Clark s'inscrit dans la saga de l'Amérique, entre histoire et mythe. Le parcours s'accomplit non seulement dans la wilderness mais sur des terres francophones et indiennes aux confins des colonies espagnoles et anglaises. Enjeux et périls, réussites et échecs font partie d'aventures multiculturelles que la légende accompagnera des échos de « We proceeded on » ou « Ocean in View ».Gérard HUGUES est professeur de civilisation américaine à l'université de Nice - Sophia-Antipolis. Spécialiste de la Jeune République, il a consacré une thèse à James Madison et écrit plusieurs articles sur Thomas Jefferson. Il a, par ailleurs, récemment publié Une théorie de l'état esclavagiste, John C. Calhoun (Presses de l'université de Provence, 2004).Daniel ROYOT est professeur émérite de civilisation américaine à l'université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III. Auteur de nombreux ouvrages en France et aux États-Unis, il a été Fellow de l'International Center for Jefferson Studies à Monticello où il a donné des conférences sur Lewis et Clark.Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.
    Antecedents to an expedition. Debating the New World. The Jeffersonian Indian Policy. The Louisiana Purchase. La mise en oeuvre du dessein transcontinental. Le corps de la découverte à contre-courant. Voyage au bout de la wilderness. Clatsop et Saint-Louis : mission accomplie.

  • Written as the recollection of a 110-year-old woman, "Miss Jane", The Autobiography of Miss Jane Pittman is the narrative of African-American history from the Declaration of Emancipation to the Civil Rights movement of the 1960s. Gaines's masterpiece is meant to represent the interpretation of the events of a century through the central character's uneducated but streetwise vision. Carefully built on a historical structure, the book relies on a well-mastered stylistic technique that mixes several literary genres, providing the reader with a deep insight into the African American experience. Inevitably, such central issues as "black pride", human dignity, ethics or the nature of freedom are raised and the reader finds himself actively involved in the re-construction of a black subject whom "history" had relegated in the footnotes of a "Manifest Destiny" written by revisionist ideologues.Patrick BADONNEL, former chair of the "Agrégation", is full professor of American literature at the Sorbonne Nouvelle University (Paris III), where he teaches seminars on the African American subject and on psychoanalytical criticism. He is the author of several books on American contemporary writers (with Professor C. Maisonnat) and has written extensively on William Styron's work. Also interested in the short story he is the author (with C. Maisonnat) of La Nouvelle Anglo-saxonne. Initiation à une lecture psychanalytique (Hachette Supérieur, 1998).Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.
    Ernest J. Gaines : the author and his work. Catherine Carmier and Of Love and Dust. General context and historical background. Narrative strategies. Language and voice. Genres interdits : la violence fictionnelle. Le principe féminin. Une virilité problématique. Discours de la servitude, parole de la négritude. Réduction eidétique, extension politique.

  • Les 11 et 18 septembre 1997 sont des dates importantes pour la constitution du Royaume-Uni. ... Lire la suite A l'occasion de ces deux référendums, Ecossais puis Gallois ont approuvé la création du Parlement écossais et de l'Assemblée nationale galloise, inaugurant ainsi une nouvelle phase historique dans la gouvernante du système politique britannique. La dévolution des pouvoirs vers l'Ecosse et le pays de Galles faisait partie d'un vaste programme de réforme constitutionnelle promis par le parti travailliste de Tony Blair, élu en mai 1997. Cet ouvrage examine en détail les origines de la dévolution et les différents débats et arguments autour de ce thème. La période couverte va du milieu des années 1960, marqué par un renouveau nationaliste en Ecosse comme au pays de Galles jusqu'à 1999, date qui correspond à l'installation des assemblées décentralisées. Tout en respectant le cadre général de la politique britannique, l'Ecosse et le pays de Galles sont examinés ici séparément, afin de bien dégager les spécificités identitaires de chacune des deux nations, qui sont souvent mal connues ou négligées.

  • Robert Burns (1759-1796) est assez universellement reconnu comme étant le poète national de l'Écosse. C'est aussi un poète populaire, écrivant dans une langue le plus souvent dialectale, dont les poèmes ont fait beaucoup pour affirmer l'identité culturelle écossaise.Son oeuvre a suscité peu d'ouvrages en français, malgré son attachement déclaré aux idéaux de la Révolution française et les liens affectifs qui sont de tradition entre l'Écosse et la France depuis la « Auld Alliance » qui a jadis uni les deux pays contre l'Angleterre. Peut-être cela tient-il à la difficulté de rendre par la traduction une poésie qui doit tant à la qualité vernaculaire de sa langue. Pourtant, s'il sait faire preuve à ses heures d'un lyrisme sentimental, Burns est avant tout un satiriste hédoniste à l'humour truculent qui rappelle celui de Chaucer ou de Rabelais. Une certaine histoire littéraire a estompé l'anticléricalisme de ce fervent franc-maçon et voulu oublier son penchant pour une franche grivoiserie, parfois pornographique. Mais le relire aujourd'hui, c'est redécouvrir une Écosse du XVIIIe siècle finissant dont les moeurs et les préoccupations étaient tout à la fois pittoresques et étonnamment modernes.Joanny MOULIN est professeur de littérature anglaise à l'université de Provence, spécialiste de poésie britannique. Il est l'auteur de Ted Hughes : la langue rémunérée (L'Harmattan), Seamus Heaney, l'éblouissement de l'impossible (Honoré Champion) et divers articles sur les poètes anglophones.Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin, et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.
    Préambule sur l'idiome. Jeunesse rurale. Édimbourg et autres excursions. Crépuscule d'un grand homme. Le Satiriste. Lyrisme de conversation. Ce n'est qu'un au revoir. Conclusion.

  • Toute l'oeuvre de Flannery O'Connor pourrait tenir dans un « as if », inscrivant dans ses textes une position liminale, un entre-deux vacillant, instable, fluctuant, à l'interface entre une réalité décevante, peuplée d'êtres médiocres aux limitations trop humaines, et un au-delà mystérieux aussi désirable qu'inatteignable. Le point d'équilibre entre ces extrêmes n'est jamais trouvé. Et il n'est sans doute même pas souhaité puisque seule la violence produit le choc nécessaire à l'éveil des consciences endormies.Le présent ouvrage explore les deux facettes de cet univers fictionnel sans concession : la recherche inlassable de la révélation divine et les formes paradoxales de son apparition dans l'espace étriqué et étouffant d'un coin du Sud des États-Unis où se rejouent, sur un mode cruel et grinçant, les tragédies grandioses et dérisoires de la condition humaine.Marie-Claude PERRIN-CHENOUR est maître de conférences à l'université Paris X-Nanterre. Elle a publié de nombreux ouvrages et articles sur des romancières américaines, dont Kate Chopin, autre écrivain du Sud de l'Amérique.Bernadette RIGAL-CELLARD, professeur à l'université Michel de Montaigne Bordeaux 3, est spécialiste des religions américaines et de la fonction de la religion dans la littérature, notamment dans celle de Flannery O'Connor et celle des Amérindiens sur laquelle elle a publié Le mythe et la plume (Le Rocher, 2004).Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.

  • Peu d'actions d'ordre privé ont eu autant de conséquences sur la vie d'un pays et de ses habitants que le « divorce » d'Henri VIII, à l'origine du schisme de 1534. Malgré les dénégations officielles, la rupture avec la papauté conduit à des modifications doctrinales et entraîne une instabilité que seule Élisabeth Ire parviendra à contrôler, non sans difficultés d'ailleurs, un quart de siècle plus tard. L'anglicanisme connaît une longue et douloureuse gestation dont les premières étapes sont étudiées ici.Mais les ondes de choc du séisme se font sentir bien au-delà du domaine religieux. Le système constitutionnel se trouve modifié (rôles respectifs du roi et du Parlement, composition de la Chambre des Lords), de même que la vie sociale (disparition des monastères, abaissement du clergé), les conceptions juridiques (déclin du droit canon, montée en puissance de la Common Law) et la vie culturelle (influence de la Bible, affirmation de la langue anglaise).Le pays, largement isolé, prend conscience de son originalité autant que des menaces, et du besoin pressant de préserver son indépendance. D'où un renforcement du sentiment national qui va s'affirmer au cours des siècles au point d'expliquer nombre de caractéristiques de l'Angleterre moderne.Jean-Pierre MOREAU, agrégé d'anglais, docteur ès lettres, est spécialiste de l'histoire politico-religieuse du XVIe siècle anglais à laquelle il a consacré de nombreux articles et plusieurs ouvrages. Il a enseigné dans les universités de Poitiers, Limoges et Paris 3 Sorbonne Nouvelle où il est aujourd'hui professeur émérite. Depuis 1995, il est membre élu (« Fellow ») de la Royal Historical Society.Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin, et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier.Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.
    Les chemins qui ne mènent plus à Rome. L'Angleterre à la veille du schisme. La « Grande Affaire du Roi » (1527-1533). La rupture avec Rome. La voie anglaise (1534-1547). La suprématie religieuse du roi (1) : aspects théoriques. La suprématie religieuse du roi (2) : mise en pratique. Les réactions de la population. Évolution doctrinale. Suites et conséquences du schisme.

  • Derek Walcott (1930), lauréat du prix Nobel en 1992, est une figure de proue de la littérature antillaise contemporaine. Il revêt pour les lettres anglophones une importance comparable à celle d'Aimé Césaire ou de Léopold Sédar Senghor pour la francophonie littéraire. En résistant à la tentation de s'exprimer dans un créole confidentiel, il a su donner à la créolité une universalité qui la fait entrer sans conteste dans le canon de la littérature mondiale.Loin qu'elle soit antillaise seulement par les thèmes, sa poésie est un exemple flamboyant de la renaissance créole, puisant sa vigueur créatrice dans la mixité et les mélanges d'une tradition populaire qui tient beaucoup du carnaval et du calypso. C'est l'expression d'une pensée archipélique, diffractée, rhizomique, captant dans les complexités mobiles de la culture caribéenne les sources d'une inspiration retrouvée, qui se tourne vers l'avenir du monde contemporain.Joanny MOULIN est professeur de littérature anglaise à l'université de Provence. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur Ted Hughes, Seamus Heaney, Robert Burns, ainsi que de nombreux articles sur divers poètes anglophones.Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions Armand Colin et le Centre National d'Enseignement à Distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier. Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le CNED aux CAPES et aux agrégations d'anglais qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves des concours avec correction personnalisée.
    Géographie, biographie... Sainte-Lucie et Derek Walcott. Contexte, Langue et Schizophrénie. Religion. Histoire et transhistoire. Refus de l'histoire fiction. Effacement colonial. Créolité. Paysage.. Cythère, le paradis et l'enfer. Peinture et astigmatisme. Adamisme et Acédie. Exile. Castaways. Yearning for Departure. Returning. Opacity. Orality; "Poets must be difficult". "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement". Brave Third World. Blacks are Bad, Too. "Its Demos Demonic et Its Ocracy Crass". Mundo Nuevo et The Third World.

empty