Artège

  • À l'occasion du centenaire des apparitions de la Vierge Marie à Fatima en 1917, Yves Chiron offre un récit complet des événements, depuis les préparations (les apparitions de l'Ange en 1915 et 1916) jusqu'à aujourd'hui.Tout en s'appuyant sur les études les plus sérieuses consacrées à Fatima, l'auteur revient aux sources : les VI Mémoires rédigés par soeur Lucia, la biographie qu'ont publiée après sa mort les carmélites de Coimbra et la vaste Documentac¸a~o Cri´tica de Fa´tima inédite en français, qui recueille et reproduit toutes les pièces du dossier depuis les premiers interrogatoires des trois voyants (Lucia, Jacinta et Francisco) jusqu'au long procès canonique diocésain et la reconnaissance des apparitions en 1930. Le dernier grand acte fut, le 13 mai 2000, la béatification de Francisco et de Jacinta et la révélation du « troisième secret » par Jean-Paul II.Les controverses sur Fatima n'ont pas cessé. Depuis la critique néo-moderniste du P. Dhanis jusqu'à ceux qui estiment que la consécration de la Russie n'a pas été faite, que le secret révélé en 2000 est un faux ou est incomplet. Yves Chiron répond à ces objections. Il a aussi interrogé sur ce sujet le pape émérite Benoît XVI. Il publie sa réponse, inédite.
    Yves Chiron, directeur du Dictionnaire de biographie française, spécialiste de l'histoire de la papauté, est auteur d'ouvrages de référence sur les apparitions mariales, les miracles, les béatifications et les canonisations, traduits en plusieurs langues.

  • Depuis le mouvement de la Manif pour tous, on entend dire que les catholiques de France se sont réveillés : ils sont dans la rue, sur les réseaux sociaux, dans les urnes. Les élections de 2017 mettent un coup de projecteur sur leur influence dans la vie politique. Alors, les cathos sont-ils vraiment de retour ?Pour répondre à cette question en toute transparence, l'auteur invite à un double regard sur la situation de l'Église de France :lucide, en y décrivant sans tabou le déclin de l'Église, pour la première fois, de l'intérieur et chiffres à l'appui. C'est la fin d'un secret de famille : oui la France pourrait à terme devenir totalement déchristianisée.confiant, parce qu'à la différence de ses voisins, il y a dans l'Église de France des ferments de vitalité qui annoncent un possible renouveau. Voilà pourquoi le bilan tragique de la situation de l'Église est aussi un acte d'Espérance !Un essai qui nous plonge dans nos fondements culturels et historiques et nous projette vers les conditions d'un sursaut.Prêtre du diocèsede Versailles, l'abbé Gérald de Servigny est l'auteur de plusieurs ouvrages dethéologie et de liturgie.

empty