Denoël

  • La chose en soi

    Adam Roberts

    1986. Charles Gardner et Roy Curtius sont isolés sur une base en Antarctique. Ils participent au programme de recherche d'éventuels signaux en provenance d'une intelligence extraterrestre. Si Charles est pragmatique et expansif, Roy est taciturne et, surtout, obsédé par la lecture de la Critique de la raison pure.
    Leur cohabitation forcée va virer à l'inimitié à cause d'une lettre : une de celles que Charles a reçues et qu'il a accepté de vendre, sans l'avoir lue, à Roy qui ne reçoit jamais de courrier. La tension est à son comble lorsque celui-ci prétend avoir résolu le paradoxe de Fermi grâce aux textes de Kant. Serait-il devenu fou ? Représente-t-il un danger, alors qu'une tempête éclate à l'extérieur et qu'aucun secours n'est envisageable avant plusieurs jours ? La vision récente du film The Thing, de John Carpenter, n'est pas pour rassurer Charles...

    À la fois roman d'aventures drolatique et tour de force littéraire érudit, La Chose en soi nous emporte dans un voyage effréné à travers le temps et confirme l'immense talent d'Adam Roberts.

  • Une femme. Une mission. Sauver le monde.

    1952. Une météorite s'écrase au large de Washington, dévastant une grande partie de la côte Est des États-Unis et tuant la plupart des habitants dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres. Par chance, Elma York et son mari, Nathaniel, en congé dans les Poconos, échappent au cataclysme et parviennent à rejoindre une base militaire.
    Elma, génie mathématique et pilote pendant la Seconde Guerre mondiale, et Nathaniel, ingénieur spatial, tentent de convaincre les militaires que la météorite n'a pu être dirigée par les Russes. Mais, ce faisant, ils découvrent que la catastrophe va dérégler le climat de manière irréversible et entraîner, à terme, l'extinction de l'humanité.
    Seule issue : l'espace. Une coalition internationale lance un programme spatial de grande envergure... inaccessible aux femmes. Elma compte pourtant bien y prendre part et devenir la première Lady Astronaute.

    Récit d'une conquête spatiale digne de L'Étoffe des héros, Vers les étoiles a reçu les prix les plus prestigieux de la science-fiction : Prix Hugo, Prix Locus, Prix Nebula, Prix Sidewise.

  • Expiration

    Ted Chiang

    L'immense talent de Ted Chiang consiste à inventer des mondes radicalement nouveaux, ne répondant pas à nos lois physiques, dans lesquels les machines en disent long sur notre humanité.
    Dans « Le marchand et la porte de l'alchimiste », conte semblable à ceux des Mille et Une Nuits, un commerçant de Bagdad propose l'usage d'une porte bien étrange. « Le cycle de vie des objets logiciels » suit le parcours d'Ana Alvarado, qui développe des organismes numériques intelligents. Dans « L'angoisse est le vertige de la liberté », le prisme permet d'ouvrir une fenêtre sur un monde parallèle et de communiquer avec son « double ».
    Chacun des textes composant le recueil aborde des questions aussi vieilles que l'humanité (conscience, mémoire, identité...), avec un dénominateur commun à tous : l'existence, ou non, du libre arbitre. Ted Chiang y répond avec son style remarquable et son inventivité unique.

  • Un incendie vient de ravager la ville de Moscou. Le grand prince est fou de rage et les habitants exigent des explications. Tous cherchent un bouc émissaire et Vassia, dotée d'étranges pouvoirs, fait une coupable idéale. Le père Konstantin aiguillonne la vindicte populaire pendant que Vassia cherche à réconcilier le monde des humains et celui des créatures magiques.

  • Je m'appelle Rex. Je suis un bon chien.
    Rex est un bon chien. C'est un biomorphe, un animal génétiquement modifié, armé de fusils-mitrailleurs de très gros calibre et doté d'une voix synthétique créée pour instiller la peur. Avec Dragon, Miel et Abeilles, son escouade d'assaut multiforme, il intervient sur des zones de combat où les humains ne peuvent se risquer.
    Rex est un bon chien. Il obéit aux ordres du Maître, qui lui désigne les ennemis. Et des ennemis, il y en a beaucoup. Mais qui sont-ils réellement ? Se pourrait-il que le Maître outrepasse ses droits ? Et si le Maître n'était plus là ?
    Rex est un bon chien. Mais c'est surtout une arme de guerre hautement mortelle. Que se passerait-il s'il venait à se libérer de sa laisse ?

    Après les araignées du futur lointain de Dans la toile du temps, Adrian Tchaikovsky crée un personnage de chien intelligent aussi dangereux qu'attachant. Il met ainsi en lumière les conséquences, notamment éthiques, des recherches en biotechnologie.

  • La cour du grand-prince, à Moscou, est gangrenée par les luttes de pouvoir. Pendant ce temps, dans les campagnes, d'invisibles bandits incendient les villages, tuent les paysans et kidnappent les fillettes. Le prince Dimitri Ivanovitch n'a donc d'autre choix que de partir à leur recherche s'il ne veut pas que son peuple finisse par se rebeller. En chemin, sa troupe croise un mystérieux jeune homme chevauchant un cheval digne d'un noble seigneur. Le seul à reconnaître le garçon est un prêtre, Sacha. Et il ne peut révéler ce qu'il sait : le cavalier n'est autre que sa plus jeune soeur, qu'il a quittée il y a des années alors qu'elle n'était encore qu'une fillette, Vassia.
    La Fille dans la tour est le deuxième tome de la "Trilogie d'une nuit d'hiver", mais peut se lire indépendamment. On y retrouve toute la poésie et la sombre cruauté des contes russes qui ont fait le succès de L'Ours et le Rossignol.

  • Lune montante

    Ian Mcdonald

    Lucas Corta, que tout le monde croyait mort, a réussi l'impossible : survivre, lui, le natif de la Lune, à un long séjour sur la Terre. Revenu en orbite pour se venger, il a triomphé. Désormais la Lune lui appartient. Mais il a également beaucoup perdu, à commencer par son fils Lucasinho, plongé dans le coma et atteint de lésions cérébrales irréversibles. Sans compter que les Mackenzie rescapés n'ont pas dit leur dernier mot et espèrent bien rendre à Lucas la monnaie de sa pièce. Les Sun, quant à eux, fourbissent toujours leurs armes pour éliminer tous leurs concurrents. Plus que jamais, sur la Lune, la guerre entre les Cinq Dragons fait rage.
    Après le succès des précédents tomes, Ian McDonald retrouve avec brio l'univers violent et sans concession de Luna.

  • Traître et fou sanguinaire mort depuis des siècles, mais stratège de génie qui n'a jamais perdu une bataille, le général Shuos Jedao a réussi à s'échapper après le massacre de la Forteresse des Aiguilles Diffuses. Il a pris possession du corps du capitaine Kel Cheris et s'est emparé d'un essaim de guerre envoyé en urgence dans la Marche Sectionnée pour repousser une incursion ennemie dans l'Hexarcat. Mais quelles sont réellement ses intentions ?
    C'est ce que va tenter de découvrir le lieutenant-colonel Kel Brezan. Saura-t-il se soustraire à l'emprise de Jedao ? Peut-il faire entièrement confiance à ses supérieurs ? Et que manigancent les six Hexarques des différentes factions ?
    Le Stratagème du Corbeau poursuit l'exploration de l'univers de l'Hexarcat découvert dans Le Gambit du Renard - prix Locus du meilleur premier roman. Toujours aussi subtil et intrigant, Yoon Ha Lee nous offre un space opera unique en son genre et poursuit sa critique acerbe d'une société rongée par la corruption.
    Yoon Ha Lee est un écrivain américain d'origine coréenne. Il a écrit de nombreuses nouvelles avant de publier son premier roman, Le Gambit du Renard.

  • Applekirk est un village rural situé dans les Marches, la région centrale d'un monde où le temps ne s'écoule pas à la même vitesse selon que l'on se trouve à l'est - où la magie est très puissante et où vivent les dieux - ou à l'ouest - où la magie est totalement absente.
    C'est la fin de l'été, et la vie s'écoule paisiblement pour les villageois. Mais le manoir va être mis sens dessus dessous par le retour de Hanethe, qui fut autrefois la maîtresse des lieux. Partie en Orient, elle y est restée quelques dizaines d'années. Mais, plus à l'ouest, à Applekirk, plusieurs générations se sont succédé. Ayant provoqué la colère d'Agdisdis, la déesse du mariage, Hanethe la fuit. Mais Agdisdis est bien décidée à se venger.
    Subtil roman de fantasy - prix Mythopoeic en 2010 -, Pierre-de-vie dresse le portrait de femmes simples et merveilleuses, d'une famille sans histoires mais singulière, confrontées à des changements qui les dépassent, dans un monde hors du commun.

  • Sur la Lune, deux ans après les événements qui ont précipité la chute de la famille Corta, les Mackenzie se sont approprié les restes de leur entreprise. Il n'y a donc plus que quatre "Dragons", ces consortiums familiaux qui se partagent l'exploitation des ressources lunaires et, donc, le pouvoir. Pourtant, les Mackenzie se déchirent sur les cadavres encore frais de leurs ennemis de toujours. Les Sun continuent, discrètement, à élaborer des plans visant à affaiblir leurs adversaires. Les Vorontsov vendent toujours leurs indispensables services au plus offrant. Et les Asamoah tentent tant bien que mal de préserver leur neutralité de façade. Mais le statu quo, même sous gravité réduite, n'est jamais acquis. D'autant que les rares survivants de la famille Corta - blessés, en fuite ou sous la protection d'autres Dragons - n'ont pas dit leur dernier mot.
    Avec le deuxième tome de sa trilogie, Ian McDonald continue, sans temps mort, l'exploration minutieuse de sa colonie lunaire, nouveau Far West où tous les coups (bas) sont permis.

  • Christopher Bach était policier lors de la Grande Panne, ce jour où le Calculateur central, qui contrôle tous les systèmes de survie sur Luna, a connu une défaillance fatale. La vie de Chris a alors irrémédiablement basculé, et il essaie désormais d'être détective privé. Assisté de son chien cybernétiquement augmenté, Sherlock, il tente de résoudre les quelques missions qu'on lui confie en imitant les héros durs à cuire qui peuplent les livres et films noirs qu'il adore.
    Lorsqu'une femme entre dans son bureau et prétend avoir été infectée volontairement par une lèpre incurable, Chris est tout disposé à l'aider à retrouver celui qui l'a contaminée. Mais il va vite déchanter en comprenant que son enquête doit le mener là où personne n'a réellement envie d'aller de son plein gré : à Irontown...
    Blues pour Irontown est un mélange détonant de roman noir et de science-fiction. Situé dans le même univers que les précédents ouvrages de l'auteur, notamment Gens de la Lune et Le Système Valentine, parus chez Denoël, il marque le retour, tant attendu, de John Varley à son meilleur.

  • 2000. Ben Matson noue une relation passionnée avec Lilian Viklund. Il ne le sait pas encore mais, dans moins d'un an, la jeune femme aura disparu.
    Plus de vingt ans après, le décès de Kyril Tatarov, un scientifique de renom que Matson a jadis interviewé, fait la une des journaux, alors que les débris de ce qui ressemble à un avion sont retrouvés dans l'Atlantique, à une centaine de miles des côtes américaines. Ces deux événements, a priori sans rapport, replongent inexorablement Ben dans les souvenirs de son histoire avec Lil. Se pourrait-il qu'il y ait un lien entre la disparition de la jeune femme, celle de Tatarov et celle d'un avion inconnu ? Et le monde que nous connaissons serait-il en train d'en subir les conséquences ?
    Christopher Priest entremêle avec brio les différents fils de son histoire et l'Histoire. Conséquences d'une disparition propose une perspective nouvelle sur un événement récent et marquant de l'histoire contemporaine : les attentats du 11 septembre 2001.

  • Un grand appartement oublié de l'île Saint-Louis dont les portes et les pièces disparaissent les unes après les autres...
    Un bureau secret du ministère de l'Intérieur chargé d'explorer la banlieue parisienne pour y trouver les preuves de l'existence de Dieu...
    Une entreprise géante qui fait surveiller ses employés par des espions semi-visibles...
    Une ville utopique construite d'après Fritz Lang et hantée par un mystérieux «Charbonnier»...

    Six histoires étranges, drôles, tragiques, métaphysiques. Six plongées dans l'abîme pour découvrir ce qui se cache de l'autre côté de la réalité. À mi-chemin entre Jules Verne et Jorge Luis Borges : bienvenue dans le monde de Serge Lehman.

    Bibliographie complète des oeuvres de Serge Lehman en fin de volume.

  • Autour de la cité de Samarante sur laquelle vieillent six tours mystérieuses, s'étend l'aliène, une étendue sauvage, aride, inhospitalière. C'est par là que la guerre viendra, il n'y a pas d'autres accès. Au coeur de la ville vivent Cinabre, une préfigurée aux pouvoirs effrayants, bientôt poursuivie par les tueurs de l'Endocène, et Triple A, qui rêve d'escalader les tours. C'est vers eux, sans le savoir, que se dirige Oshagan, le grand guerrier, porteur de la plus puissante des armes, une forme de guerre disparue depuis mille ans. Quand ces trois êtres entreront en collision, alors trembleront les Tours de Samarante.
    Les Tours de Samarante est le premier roman de Norbert Merjagnan, un récit âpre, d'une rare ambition stylistique, dans lequel le monde tombe en morceaux, la guerre enfle sur chaque horizon et les hommes attendent le Seuil : le passage de l'humanité à une nouvelle espèce biogénique.

  • Arslan

    M. J. Engh

    Ancien président du Turkestan, général moitié ouïghour moitié ouzbek, Arslan a conquis le monde. Pour une raison obscure, c'est dans l'insignifiante petite ville américaine de Kraftsville, Illinois, qu'il a décidé de fêter sa victoire finale. Dès lors, le plus important n'est pas tant qu'Arslan ait conquis le monde, mais ce qu'il va faire avec. Une perspective effrayante... quand on voit les nouvelles règles qu'il impose aux habitants de Kraftsville. Publié pour la première fois en 1976, Arslan est l'oeuvre la plus connue de l'auteure américaine M.J. Engh (elle a signé un autre roman de science-fiction remarqué : Rainbow Man). Terriblement dérangeant, aujourd'hui considéré comme un classique intemporel, Arslan continue, quarante ans après sa première publication, de susciter de violentes polémiques.

  • Après la guerre, la bataille pour la paix commence...

    Le Chien à Problèmes est un croiseur lourd, construit pour semer la violence. Doué de conscience, c'est aussi une adolescente dégoûtée par le rôle qu'elle a joué dans le génocide d'une planète entière.
    Le Chien, reconverti dans le sauvetage des naufragés spatiaux, et sa capitaine, Sal Konstanz, reçoivent l'ordre de venir en aide aux éventuels survivants d'un paquebot en perdition au coeur d'un système contesté. De l'épave émerge une poétesse dissimulée sous une fausse identité pour échapper à l'horreur de la guerre, Ona Sudak. À quelques années-lumière de là, Ashton Childe, un agent des services secrets mis au placard, fait équipe avec un membre d'une faction adverse pour partir à la recherche de la rescapée.
    Tous risquent de se retrouver, bien malgré eux, au coeur d'un conflit qui menace d'embraser à nouveau toute la galaxie.

    Space opera débridé, Braises de guerre offre une galerie de personnages hauts en couleur, dans la plus pure tradition du genre.

  • Née en Inde, à New Delhi, fille de deux professeurs de littérature anglaise, Vandana Singh a grandi à l'ombre de Shakespeare et Keats. Devenue professeur de physique aux États-Unis, elle s'est tournée vers l'écriture, notamment la science-fiction et la fantasy, à cause de la richesse de ces genres et des possibilités qu'offrent leurs thématiques propres. Depuis 2002, elle a publié deux romans pour la jeunesse, une vingtaine de nouvelles et un court roman de science-fiction, Distances. Dans ce recueil de dix nouvelles et un essai se déploie la sensibilité à part d'une auteure de science-fiction spéculative qui n'a de cesse de remettre l'Homme au centre du récit. On y observe un professeur de mathématiques qui aimerait comprendre les tensions interreligieuses qui déchirent son pays, un étrange tétraèdre subitement apparu dans les rues de New Delhi, une femme convaincue d'être une planète. Avec ces textes poétiques, humanistes et parfois mélancoliques, Vandana Singh s'impose comme la digne héritière de Ray Bradbury et Theodore Sturgeon.

  • Grendel

    John Gardner

    «Le Grendel de John Gardner est à la saga de Beowulf ce que l'Ulysse de James Joyce est à L'Odyssée d'Homère. Dans les deux cas, il s'agit d'une complète trahison. Cette violence faite au texte original n'est rendue possible que par une claire compréhension de l'oeuvre, et se justifie par un impératif supérieur, celui de la création littéraire. Chez John Gardner, l'acte de réécriture se double d'une dette jamais acquittée à l'égard de son frère dont il est le meurtrier.» Xavier Mauméjean.

    Grendel, qui narre l'épopée de Beowulf du point de vue du monstre, s'est imposé en moins de quarante ans comme un des grands classiques de la fantasy anglo-saxonne. Court, brutal, d'un humour ravageur, ce conte philosophique frappe le lecteur avec la force d'une comète, dans l'éblouissement.

  • Tout au long de sa carrière, riche en romans populaires relevant de genres aussi divers que le policier, le fantastique ou la science-fiction, René Reouven n'a cessé d'emprunter aux oeuvres de ses grands prédécesseurs et à l'Histoire ? la petite comme la grande ? nombre de personnages hauts en couleur : Jack l'Éventreur, Jules Verne, la Bête du Gévaudan, Billy the Kid, Edgar Allan Poe, la créature du baron Frankenstein, Sherlock Holmes et tant d'autres...
    Les deux volumes Crimes apocryphes compilent les meilleurs romans et récits de cette veine merveilleuse et complètent idéalement le chef-d'oeuvre de l'auteur : Histoires secrètes de Sherlock Holmes.

  • Grâce à sa large gamme de produits, summum de l'ingénierie génétique - clones, androclones, prosticlones, hybrides, thérapies géniques -, Genikor répond à tous vos besoins, devance tous vos désirs.
    Pour vivre le meilleur sans avoir à redouter. le pire, laissez-vous tenter par nos clones de plaisir. Pour l'ennui, osez une de nos chasses Zaroff, sur les traces d'une manticore ou d'un cro-mag. Pour la guerre, envoyez nos satyres la gagner à votre place. Même pour la mort et la pénurie d'eau potable, Genikor a une solution. Chaque jour nous donnons la vie. Avec AD Noctum, Ludovic Lamarque et Pierre Portrait nous présentent, non sans humour noir, la multinationale génétique de demain, en route vers le rêve de tout un chacun : beauté et immortalité.
    Un rêve qui ne sera pas donné à tout le monde.

  • En rapportant au public les enquêtes de Sherlock Holmes, le Dr Watson a évoqué une soixantaine d'affaires dont il n'a jamais relaté le détail. Un silence d'autant plus surprenant que ces «untold stories» semblent avoir été parmi les plus insolites et les plus difficiles que le célèbre détective ait été amené à résoudre.
    Ce sont ces ellipses, ainsi que certains mystères qui parsèment la carrière de Holmes que René Reouven a entrepris d'explorer. Une quinzaine d'aventures que Le Magazine littéraire a saluées en ces termes : «René Reouven a vraiment pris la voix de son maître. Et sa copie est tellement conforme qu'on se demande si, traduite en anglais, elle n'aurait pas la valeur d'une version originale.»

  • Dans l'Irak de l'après guerre du Golfe, une équipe archéologique découvre un manuscrit extrêmement ancien qui recèle bien des secrets. Il y est grandement question de Jéricho et des trompettes qui jetèrent au sol les remparts de la cité. Pour Scott Lorne, jeune idéaliste dont le courage frôle la témérité, il n'est plus question que d'une chose : soustraire ce document aux autorités irakiennes en traversant le désert en Land Rover, jusqu'à l'Arabie Saoudite. Une expédition qui n'est pas sans risque. Aux États-Unis, Hope, une jeune femme qui fait des recherches pointues sur la mémoire et l'existence des mondes parallèles, a servi de cobaye à ses propres expériences, en toute illégalité. Alors qu'elle pensait que ses expérimentations seraient sans conséquence, voilà qu'elle se met à avoir des visions et des malaises. Refusant de croire à l'hypothèse du surmenage, elle veut comprendre pourquoi elle rêve éveillée de trompettes vieilles de plusieurs millénaires et d'un ancien compagnon, qu'elle a perdu de vue et dont elle sait qu'il est devenu archéologue. Trente siècles après la destruction de Jéricho, Hope et Scott pourront-ils résoudre le mystère des trompettes de Josué ?

  • "Tous les cimetières sont pleins, depuis longtemps." Il se fait appeler Spademan, le Fossoyeur, presque un nom de super-héros. Vous ne saurez jamais son vrai nom. Il a été éboueur. Un jour, il a trouvé un bébé dans un sac-poubelle. Quelques années plus tard, sa femme est morte dans la série d'attentats radioactifs qui a vidé New York de ses habitants. C'était il y a longtemps : une autre vie. Maintenant, Spademan est tueur à gages. Il est resté dans les ordures, mais son salaire a considérablement augmenté. Il n'est pas sexiste : homme, femme, il s'en fout. Vos raisons, il s'en fout. D'ailleurs, le fric aussi il s'en fout. Et quand on lui demande de tuer la fille du richissime prédicateur T.K. Harrow, une gamine qui vient tout juste d'avoir dix-huit ans, il n'y voit aucun problème. Mais dans la toile de Harrow, pour la première fois de sa sinistre carrière, Spademan n'est pas la plus grosse araignée. Mélange foudroyant de roman noir et de cyberpunk, au style sec comme du vieil os, Le Fossoyeur est un uppercut qui en dit long sur la tentation nihiliste. Dès parution, Hollywood en a acquis les droits d'adaptation cinématographique.

empty