Dunod

  • Pourquoi l'enfant dessine-t-il ? Ses premières traces recouvrent-elles une signification autre qu'un simple indicateur de développement ? Quelles sont les étapes de la représentation de l'être humain, miroir du devenir-soi ? À quelles organisations psychodynamiques renvoient-elles ? Comment s'expriment l'angoisse, la dépression, le vécu traumatique, les violences sexuelles à travers les productions graphiques ? Comment analyser le dessin d'un personnage, un dessin
    libre ? Autant de questions sur lesquelles cet ouvrage apporte les éclairages de la recherche et de l'expérience clinique des auteurs auprès des enfants et adolescents.
    Cette deuxième édition, enrichie de nombreuses vignettes cliniques et d'une méthodologie d'analyse des productions graphiques, propose aussi un nouveau chapitre consacré à l'utilisation du dessin en psychothérapie et un cahier de 64 dessins en couleurs.

  • Dans ce livre sont décrits avec précision pour la première fois, à partir de processus thérapeutiques engagés par des pédopsychiatres, les troubles affectifs présentés par beaucoup d´enfants en résidence alternée. Plusieurs avocats exposent par ailleurs de manière détaillée le dysfonctionnement des institutions judiciaires dans le domaine du droit d´hébergement. Pour la première fois aussi sont exposés les travaux scientifiques les plus récents, notamment américains, concernant la résidence alternée et le syndrome d´aliénation parentale (SAP). Il devrait être maintenant impossible d´évoquer les problèmes liés à la résidence alternée et au concept de SAP sans y faire référence.

  • L'intolérance et le dogmatisme sont de retour à l'école... chez les élèves ! Religieux ou complotiste, ils installent les enfants dans un refus de toute dimension critique pourtant constitutive de l'éducation et de la culture. Pour comprendre ce phénomène et sortir de l'impasse tragique où il conduit, l'auteur propose d'interroger ce qu'il nomme l'addiction aux certitudes, source de plaisir et de sécurité face à la peur d'apprendre. Mais de manière plus surprenante, il dénonce également ce dogmatisme psychologique dans l'enseignement procuré par notre Éducation nationale. L'intolérance des élèves reflète l'incapacité de notre enseignement à valider et valoriser la part irréductible d'expérience subjective de la réalité qui est au fondement de la liberté.

  • Le suicide représente aujourd'hui la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans. Chaque année, 40 000 jeunes sont hospitalisés à la suite d'une tentative (120 000 tentatives par an). Dans ce contexte, ce livre offre aux acteurs de terrain (professionnels du soin et travailleurs sociaux) les applications spratiques relatives à la prise en charge de la prévention. 3e édition entièrement revue par l'auteur, avec une nouvelle préface.

  • Ce livre prend appui sur l´expérience acquise par une équipe de psychiatrie infanto-juvénile de secteur et détaille les différentes étapes de la prise en charge de l´enfant autistique et/ou psychotique : de l´organisation de la fonction de l´accueil qui nécessite l´agencement d´un collectif, au travail permanent de l´équipe soignante sur elle-même, en passant par la contractualisation d´une stratégie thérapeutique avec l´enfant, sa famille ainsi que les divers partenaires du secteur (hôpital de jour, placement familial, crèche, etc.) sans laquelle tout psychothérapie dérive vers l´impasse.

  • La violence des mineurs est en constante augmentation. Elle est de plus en plus gratuite et physique. De ce point de vue, les violences sexuelles, non seulement subies mais aussi exercées par de très jeunes adolescents, constituent un phénomène relativement récent et très inquiétant. Pour répondre au problème social posés par ces enfants sexuellement déstructurés et hyper-agressifs, l'auteur médecin a mis sur pied un suivi thérapeutiques inspiré par la sexologie. Les enfants sont suivis tout le long de leur parcours souvent chaotique (PMI, ASE, MECS, PJJ... prison). L'efficacité de ce suivi, fait de séances brèves mais au long cours, permet d'en présenter les principes, la méthodologie et les enjeux, notamment en termes de formation pour les travailleurs sociaux.

    /> Marie-Laure Gamet est médecin urgentiste de formation, elle a créé au sein du Conseil général de la Marne la cellule d'accompagnement du développement de la sexualité. Claudine Moïse est maître de conférence à l'université d'Avignon en science du langage, elle dirige un groupe universitaire de réflexion sur la violence verbale.

  • Les familles ont changé, les enfants et leurs parents également. Par ailleurs, l'étude de la psychologie de l'enfant bénéficie de nouveaux moyens de compréhension qui ont réajusté les connaissances. Cependant, certaines approches psychologiques, en lien avec la trame existentielle de l'enfant et de l'être humain en général, demeurent universelles échappant aux aléas des événements. C'est le cas des contes merveilleux. Toujours présents, sous des formes diverses, ces contes continuent de former les refuges les plus euphorisants et les plus fédérateurs. Ils sont des facteurs de résilience indispensables. La thérapie par le Conte créatif, que l'auteur pratique depuis une trentaine d'années, est une véritable création participative en harmonie avec ce constat et les valeurs de notre époque. Cette méthodologie thérapeutique prend sa source dans les évaluations créatives des tests revisités et elle a installé ses balises de reconstructon grâce aux repères donnés par les enfants victimes d'agressions sexuelles. Le Conte créatif est un outil thérapeutique attractif pour la prise en charge d'enfants relevant de toutes sortes de problématiques et de souffrances, du plus petit au plus grand traumatisme. Les psychothérapeuthes mais aussi tous les professionnels de l'enfance pourront l'utiliser dans le registre qui leur est dédié, en individuel ou en groupe.

  • Jean Cartry figure parmi les pionniers des familles d'accueil thérapeutique auxquelles sont confiés par l'Aide sociale à l'enfance les enfants en difficultés. L'ouvrage, devenu un classique depuis sa parution en 1985, éclaire et commente avec de multiples exemples clinique les spécificités de ce type de prise en charge. Une somme de réflexions pratiques et théoriques, véritable livre de chevet de l'éducateur.Cette troisième édition est l'occasion pour l'auteur d'une mise au point clinique sur 36 ans de pratique parentale et clinique, unique en son genre par ses dimensions temporelles et plus encore d'engagement personnel.

  • C'est tout le savoir des professionnels de la petite enfance que l'auteur propose à ses lecteurs dans ce livre, comme il le propose lors des nombreuses conférences (100 en moyenne !) qu'il donne chaque année dans toute la France à un public de plus en plus nombreux. L'enfance et sa prise en charge forment naturellement un sujet de questionnement. L'évolution de nos sociétés et les mutations de la parentalité ajoutent encore à cet intérêt. Le propos de l'auteur, testé lors des conférences, répond au plus près aux questions posées par les professionnels et les familles, en articulant les réponses à des récits et des propositions pratiques qui en facilite la mise en pratique et l'apprentissage.

  • Les Instituts thérapeutique, éducatifs et pédagogiques (ITEP) accueillent des adolescents présentant des troubles du comportement (sans déficiences intellectuelles) qui les rendent incassables socialement. Ce livre examine sur le plan administratif et clinique la situation de ce secteur important, qui occupe le second rang des établissements médico-sociaux et parcourir sur les plans éducatif, pédagogique et thérapeutique les questions majeures et les approches théoriques de la psychologie et de l’anthropologie à l’oeuvre dans ce domaine. Troisème édition à jour de la réglementation.
    Claude Wacjman : Psychologue, docteur en anthropologie

  • Caractéristique psycho-intellectuelle de l'individu, la précocité intellectuelle a toujours été présente à l'école. Les élèves concernés se trouvent pour un tiers dans les rangs des très bons élèves. Les autres connaissent des difficultés scolaires voire un échec en même temps qu'ils sont en grande souffrance psychique. L'institution scolaire est longtemps restée hermétique aux demandes des familles qui se sont progressivement organisées en associations militantes et aux apports de la recherche scientifique qui aboutit à de nombreuses publications identifiant les besoins spécifiques de ces élèves. Cette réalité et les conséquences notamment dans les relations parents et enseignants très souvent problématiques voire conflictuelles, ont conduit les auteurs à dégager des voies de proposition : mieux connaître les élèves intellectuellement précoces, prévenir les difficultés, accueillir les familles et les accompagner, apporter une réponse aux difficultés dès l'école primaire, former les enseignants, etc.

  • Le phénomène de la pédophilie se présente comme une énigme : son évocation de toutes parts contraste avec la faiblesse des théories le concernant. L'abord et le traitement des signalements, dont différentes administrations (judiciaires, administratives, éducatives) sont pourvoyeuses, se fait alors bien souvent sur la base d'une méconnaissance de ce qu'est la pédophilie et le refoulement de ce en quoi consiste la sexualité humaine. Ce double recul mène souvent à voir le pédophile partout, et surtout à ne pas le discerner là où il se trouve.Francis Ancibure est docteur de 3° cycle, DESS de Psychopathologie. Psychologue à l'Aide sociale à l'enfance, expert judiciaire (Cour d'appel de Pau). Chargé de cours de criminologie (Faculté pluridisciplinaire de Bayonne). Marivi Galan-Ancibure est Docteur en médecine (Faculté de Médecine de Bilbao) et Pédopsychiatre (Faculté de Médecine de Buenos Aires). Pratique la psychiatrie et la psychanalyse en cabinet en Espagne (San Sébastian) et en France auprès d'enfants et d'adultes..

  • L´École voit arriver une population d´élèves qu´elle ne comprend ni maîtrise plus. Il ne s´agit ni d´élèves déficients, ni d´élèves "en difficulté scolaire", mais d´enfants ayant des troubles du comportement, instables ou carrément "ascolaires". Les enseigant doivent faire face, non pas à une simple remise en cause des mentalités et des pratiques, mais à une contestation ouverte des pratiques scolaires, de l´École elle-même. C´est pour répondre à ce défi que l´ouvrage propose un état des lieux et une typologie des réponses mises en oeuvre, aussi bien en interne, que dans les relations de l´école avec son contexte familial et institutionnel. Il met ainsi à la disposition des professionnels des connaissances et des informations dispersées ou peu connues.

  • Cet ouvrage détaille au plan psychopathologique et clinique comment les contes du loup peuvent déclencher un processus de soulagement des tensions internes chez les enfants en difficultés psychiques graves (et traités dans le cadre des IME, des hôpitaux de jours ou en CMPP). Le livre s'appuie sur de très nombreux cas clinique et comporte de nombreux dessins de loup qui sont commentés et interprétés. Une méthode de médiation thérapeutique qui sera précieuse pour tous les intervenants inscrits dans une démarche thérapeutique institutionnelle.

  • Maltraitance conjugale, violence familiale, enfance en danger, agressivité du petit enfant et délinquance juvénile sont souvent liés. Les parents violents rendent violents, jusqu´aux professionnels, incapables de dépasser la réprobation naturelle de l´inacceptable. Le soin apporté à l´enfant ne suffit pourtant pas ; il faut également créer les conditions pour éviter la répétition compulsive et souvent transgénérationnelle de la violence, et pour cela accueillir et accompagner les parents, et particulièrement le parent violent (à 90 % le père). Le point de vue clinique des auteurs prend appui sur une pratique dans la crèche d´un centre accueillant des mères victimes de maltraitance.

  • Une des plaintes majeures de l´adulte en charge d´éducation concerne le défaut d´autorité et le refus que l´enfant ou l´adolescent exprime par la crise d´indiscipline ou le passage à l´acte associé parfois à l´agression. Le rejet des prescriptions de leurs aînés est une protestation contre la maladie de l´autorité. Car l´autorité elle-même est malade ou rend malade comme le montre la prolifération des troubles alimentaires ou du comportement. Loin d´instaurer un ordre pacifiant, la société repose sur un pouvoir sans autorité. Cet ouvrage basé sur des cas cliniques et éducatifs montre que dans un monde dépeint comme brutal et incontrôlable, les sujets consentent à l´autorité à la condition d´élaborer un style de vie qui rend possible de « vivre ensemble » sans aliéner leur singularité.

  • Cet ouvrage représente une tentative pour traiter du problème de la souffrance et de la mise en crise de la famille que peut provoquer la présence, en son sein, d'un enfant gravement handicapé. Sa conceptualisation du phénomène de la déficience mentale dans les termes de l'« insuffisamment bon » winnicottien permet de comprendre l'importance des dysfonctionnements précoces entre l'enfant et son entourage dans l'organisation psychique de la famille. L'identification du groupe familial à l« enfant psychiquement mort » en est une illustration.

  • Dans les cours de récréation comme dans l´espace privé des domiciles, des « jeux » qui n´en sont pas, se pratiquent seuls ou à plusieurs. Certains sont plus médiatisés comme les jeux d'asphyxie, d´autres sont tous aussi importants comme les jeux d´agression ou les jeux de mort. Ces pratiques dangereuses restent peu connues et leur dimension traumatique n´est que rarement prise en compte. Par ailleurs, d´autres « jeux » étranges peuvent être constatés : il s´agit de jeux traumatiques, traces de la blessure psychique subie par des enfants victimes d´événements traumatiques. Face à ces « jeux », les adultes, parents et professionnels sont souvent désemparés pour savoir comment réagir. Cet ouvrage écrit par une professionnelle intervenant régulièrement sur ce sujet, a pour objectif d´informer parents et professionnels, sur la réalité de ces pratiques dangereuses et jeux traumatiques et d´apporter des pistes de réflexions pour une prise en charge adaptée.

  • Ouvrage consacré aux conséquences psychologiques de la séparation parentale sur l'enfant et aux techniques de médiation familiale et d'aide individualisée à mettre en oeuvre pour en atténuer les effets. Nouvelle édition entièrement revue et à jour des nouvelles lois concernant l´exercice de l´autorité parentale et la légalisation de la résidence alternée. De nombreux chapitres ont également été modifiés pour tenir compte de travaux permettant la comparaison avec les résultats de l´étude réalisée il y a douze ans. Ils apportant des précisions sur l´impact de la séparation parentale et des conflits parentaux sur l´estime de soi des enfants.

  • L'adoption en France, aujourd'hui, connaît un douloureux paradoxe : d'un côté de nombreux couples en quête d'enfant, de l'autre des enfants seuls, promis à une enfance en institution. Des enfants dont personne ne veut parce qu'ils sont gravement handicapés ou séropositifs. Pourtant des familles sont prêtes à accueillir ces enfants et cet ouvrage retrace leurs espoirs, leurs recherches, leur parcours. Adopter un enfant malade ou handicapé demande plus qu'une grande générosité. C'est un acte mûrement réfléchi qui suppose une information, une préparation et un accompagnement spécifique. Fondé sur une enquête auprès des services de l'Aide sociale à l'enfance et complété par de nombreux entretiens avec des associations privées et des familles adoptantes, ce livre apporte : - l'expérience vécue par ceux qui accueillent ces enfants hors du commun ; - des informations sur les réponses institutionnelles de l'administration et sur l'action des associations privées ; - des données de base sur les difficultés de comportement les plus courantes avec quelques recommandations simples sur les réponses à apporter. Guide pour tous ceux qui ont été confrontés à la problématique de l'adoption, ce livre est avant tout un message d'espoir ; il constitue un extraordinaire reportage sur l'amour familial au quotidien. Marieke Aucante et Pierre Verdier l'affirment : aucun enfant n'est réellement « inadoptable ».

  • Sur une période de cinq ans, deux analystes ont enregistré des consultations de pédiatrie dans un service hospitalier de pointe. Du matériel ainsi recueilli, ce livre présente cinq observations dont la plupart s'échelonnent sur une longue durée, l'enfant et sa famille venant consulter régulièrement la même équipe de médecins spécialisés dans le traitement des maladies héréditaires. Les analystes présentes aux consultations n'y intervenaient pas, leur rôle se limitant à la stricte observation et à l'enregistrement. Le travail d'analyse a donc été pour l'essentiel un travail d'analyse de textes par des lectures à deux, répétées. Au fil de la lecture de ces textes enregistrés et retranscrits, ont surgi d'autres trames, non manifestes à la première écoute. Ainsi est apparu au-delà du dialogue conscient un ordre d'échanges subjectifs entre la mère, l'enfant et le médecin. Là, réside tout l'intérêt de cet ouvrage : il permet de démontrer combien la collaboration médecin/psychanalyste peut être féconde. Dans l'écart croissant entre le savoir médical et l'être souffrant, la psychanalyse peut contribuer à ce que le patient ne soit plus seulement considéré comme objet de soin, mais aussi comme une personne.

  • Cet ouvrage présente aux chercheurs et aux praticiens un tableau détaillé des stratégies disponibles d'action auprès des parents (visites à domicile en PMI, interventions éducatives à domicile auprès de parents maltraitants, soutien aux parents d'enfants handicapés etc.) Les auteurs ont recensé, analysé et classifié, un nombre impressionnant de pratiques innovatrices - conduites surtout en France et en Amérique du Nord - et proposent une typologie qui permet au lecteur de situer ces pratiques dans leur contexte d'origine et d'analyser précisément ses propres modalités d'intervention auprès des parents. Dès sa première parution, les professionnels ont salué cet ouvrage qui comble un vide important dans le champ de l'éducation familiale et parentale. Ce livre interpelle tous ceux et celles que la situation, trop souvent difficile des enfants et de leurs familles, préoccupe. Il répond à nombre de questions que se posent aujourd'hui responsables et intervenants en protection de l'enfance et en éducation spécialisée, tant sur les plans théoriques, pratiques qu'éthiques.

  • Cet ouvrage s´intéresse à l´évaluation participative des situations familiales en protection de l´enfance. Il présente un référentiel d´évaluation diagnostique, les références théoriques qui le fondent et la méthodologie qu´il propose. Il s´intéresse aussi à sa démarche de construction et de validation, à son accompagnement en termes de formation, à sa réception par les professionnels ainsi qu´aux dispositifs institutionnels qui l´ont porté. En défendant une vision de l´évaluation qui accorde la dimension technique à la singularité des situations, ce travail questionne plus généralement le cadre de l´évaluation en protection de l´enfance, sans éluder les difficultés rencontrées.

  • Les relations père/fils, mère /filles, les nouvelles parentalités, etc. font l'objet de nombreux ouvrages. L'évolution des rôles parentaux engendre une confusion qui ne remet cependant pas en cause la permanences des fonctions parentales. La relation la plus évidente pourtant semble ne pas retenir l'attention des éducateurs et des psychologues : la relation que l'enfant entretient avec ses deux parents, relation envisagée du point de vue de l'enfant.  Le livre d'Alain Bouregba cherche à définir les contours de cette relation. Il s'agit de reprendre à nouveaux frais une analyse des fonctions maternelle et paternelle telles qu'elles interviennent dans la constitution de l'identité de l'enfant. Illustré de cas cliniques, le propos vise un etayage conceptuel et pratique pour les dispositifs de soutien et d'accopagnement des familles les plus en difficulté.

empty