Editions L'Harmattan

  • Nous sommes chaque jour la cible de centaines de slogans publicitaires qui visent tous à nous faire acheter. Ces slogans s'emparent des procédés d'écriture littéraire et les détournent de leur fonction esthétique et spirituelle pour les utiliser à des fins mercantiles. Quels sont ces procédés, et comment agissent-ils sur nous ? Ce petit dictionnaire tente de répondre en nous livrant une réjouissante analyse critique de cette littérature particulière qu'est la publittérature.

  • Expulsé par erreur d'Union soviétique dans les années 1970, un jeune littérateur est entraîné malgré lui dans des pérégrinations jalonnées de rencontres hautes en couleur : des exclus, des mendiants et des illuminés qui lui renvoient son image de "juif errant". Tiraillé entre le monde occidental où il ne sait quoi faire de sa liberté et la Russie où il savait quoi faire de son esclavage - écrire, Vladim Soloviov questionne la place de l'écrivain apatride.

  • Comme le Danube, Petre meurt au bord de la Mer Noire et naît à la source de ce fleuve qui est son compagnon, son réconfort, son guide tout au long de sa vie de génial vagabond. Enlacés en une valse langoureuse, inséparables, Petre et le Danube nous racontent leur vie en commençant par sa fin, remontant à contre courant et symboliquement vers les sources. Leurs deux vies parallèles et néanmoins imbriquées relèvent du chemin initiatique.

  • Serge, compositeur, n'attend plus rien de la vie. Au moment où il va commettre l'irréparable, Lantier lui redonne sa chance. Lilia, son amie, découvre alors que son existence avait oublié l'essentiel. Quant à Lantier, son passé refait surface, menaçant l'équilibre du couple. Plus rien, pour les êtres que Serge aura rencontrés, ne sera comme avant. Un texte tout en finesse, qui nous fait ressentir la puissance de la musique.

  • Sarah, la Toubab qui croit en la volonté, Khadija, la Sahélienne qui croit en Dieu, et Yacine, La Dakaroise qui croit aux djinns. Toutes trois sillonnent les pistes pour convaincre les villageois qui attendent la pluie, de s'assurer contre les démesures du soleil. Puis elles rentrent dans leur petite ville sillonnée par les enfants mendiants, pour y retrouver le cours de leurs vies et leurs amours. Mais les cauris l'ont prédit : « Un grand chaos vole vers le Sahel. Le vent de la fuite va souffler ». L'heure des djinns, c'est le portrait de trois femmes et de tout un monde, d'une saison des pluies à l'autre. Une saison où tout changea pour Sarah, Yacine et Khadija. Où tout changea à l'heure des djinns...

  • Bouleversé par la mort de son épouse, un jeune homme s'en va seul sur les routes d'Espagne. Ce sera l'occasion d'une rencontre insolite, celle d'un vieil homme qui lui fera de glaciales confidences sur sa vie, lorsqu'il était tortionnaire nazi. Dans un hôpital, il rencontrera Paquita, une ancienne résistante autrefois déportée, avec laquelle il se liera d'amitié. Le destin viendra bientôt relier ces êtres. Improbables rencontres comme seul le destin sait en ménager ...

  • "L'écriture, je l'effleure comme on offre un message à l'océan. J'écris sporadiquement comme l'eau qui s'échappe entre les doigts. Non pas comme un ouvrier laborieux, mais comme le papillon volage, je butine de situations en mémoires. Ce sont des rencontres, des voyages, des humeurs, des étonnements, des sourires, des sanglots et des pleurs. Mes écrits, le les confie au gré des hasards avec l'inquiétude de celui qui lâche aux vents la carte et sa baudruche, et s'apprête à attendre toute une vie qu'un inconnu la lui renvoie du fin fond de son enfance."

  • "L'étranger arriva d'un pas tranquille alors que le soleil déclinait sur l'horizon (...). Il s'approcha d'Antonin et de Grégoire et s'assit face à eux sur le parapet qui surplombait la vallée."SUn voyage inespéré attend les deux amis centenaires d'Espérac qui coulent des jours paisibles dans leur village natal. Un voyage à travers le temps et l'espace qui mènera le lecteur jusqu'aux cimes magiques de l'Himalaya tibétain.

  • La violence subtile, souterraine et invisible est partout présente. C'est la plus dangereuse. Elle détruit tout et engendre de nombreuses souffrances. Une femme active, contemporaine explore en soixante-deux nouvelles les relations hommes/femmes, la sensualité, le monde professionnel et plus particulièrement le monde financier, la vie de tous les jours, la publicité, les médias, la vie sociale et politique. Elle défend une lucidité aiguë sur les priorités de notre époque.

  • Acte individuel s'il en est, l'écriture est bien davantage qu'une simple gestuelle, qui tenterait de restituer le passé, le présent, le futur, l'esprit et l'âme. Elle est un miroir qui nous renvoie à nous-mêmes. Le "je" de l'écvrivan se disperse, échappe. Fragile équilibre entre le créateur et son autre Moi qui finit par ne plus lui appartenir. Vincent Trovato nous livre ici une réflexion insolite sur l'acte d'écrire comme moyen de repenser l'existence.

  • Kimak'h, le protagoniste du roman, est né dans des circonstances énigmatiques qui lui donnent son nom. Il fait la connaissance de la fille d'un ex de Diên Biên Phu et d'un malfaisant qui le persécute. Leurs mauvaises relations se transforment en complicité lorsqu'ils défient des interdits religieux avant de se jeter sur le chemin de ce qu'ils croient être l'eldorado. Pour percer le mystère de ses origines, il retrouve la terre de ses ancêtres, s'enfonce dans les entrailles de la forêt équatoriale et vit les frayeurs de la jungle.

  • Alors que l'Algérie est en proie aux violences de la guerre d'indépendance, treize destins d'Oranaises évoquent la vie quotidienne de ces années de braise, avec ses alternances cruelles de gaité, d'amour, d'espoir et de drames.

  • L'histoire s'appuie sur des faits réels. A l'été 1757, Télémaque, jeune esclave venant de Guinée est débarqué dans un petit village breton et confié au recteur de Plouénan, afin que celui-ci lui enseigne la religion catholique. L'arrivée de ce jeune africain sur ce bout de terre bretonne va boulverser la communauté, d'autant plus qu'elle n'a jamais vu d'homme noir. Tout semble séparer Télémaque et les habitants de Plouénan. Pourtant leurs cultures ont des points communs.

  • Marc et Gabrielle. Leur rencontre. Un miracle et un cataclysme. Un premier et un dernier amour. Une course pour sauver une passion survenue trop tard. De Paris à Venise, de Venise à New York, l'histoire d'une mémoire qui s'efface peu à peu mais irrémédiablement. L'auteur signe ici son premier roman, un cantique antique et contemporain.

  • L'homme au panettone, un enseignant en rupture avec l'école, qui décide de se lancer dans une quête pâtissière, à la recherche du meilleur gâteau du monde. Mais qu'est-ce que le "meilleur"? "Qu'est-ce que je cherche selon vous? De quoi les gâteaux sont-il la métaphore" demande-t-il à un Italien rencontré à Lyon. la réponse sera peut-être donnée en Italie, dans la ville de Jesi.

  • Un Tribunal de la terre imaginaire, composé de dix Hommes et Femmes issus des cinq continents, juge cinq chefs de guerre, "cinq envahisseurs" de l'Histoire. Alexandre le Grand, Caius Julius caesar, Gengis Khan, Francisco Pizarro, et Napoléon Bonaparte.

  • Dans le Japon du XIIIe siècle, une mère issue de la haute noblesse décide de confier l'éducation de son jeune garçon au Maître de l'un des monastères les plus réputés du pays. Faisant suite aux précédents ouvrages, Dominique Blain nous entraîne avec sensibilité dans la vie d'un être confronté aux vicissitudes de la vie errante, mais où l'amitié, l'amour, la poésie, la nature, prendront un sens profondément spirituel.

  • Croiser les vies tumulteuses de l'écrivain Colette et de la danseuse américaine Isadora Duncan peut appartenir à la fiction. Que ce soit dans l'alchimie secrète de l'écriture ou dans la chorégraphie révolutionnaire de la danse, Colette et Isadora Duncan ont su dire le plaisir, construire leur indépendance et interroger autrement les frontières du féminin et du masculin.

  • Auteur de plusieurs ouvrage en France et traducteur littéraire, Pierre Yang nous offre ici son premier roman. Le narrateur retourne dans sa ville natale, en Chine, au bout de dix ans d'exil en France, lorsque son père est à l'agonie. Ce voyage est pour l'auteur une occasion de plonger dans les souvenirs de son père, de renouer avec les siens, avec les amis d'enfance, avec les lieux qui l'ont marqué. C'est aussi un voyage intérieur, une quête de soi dans un aller-retour incessant entre l'époque de la Révolution culturelle et la chine de l'an 2000.

  • Maurice vient d'être guillotiné pour avoir tué deux policiers. C'est avec un certain détachement qu'il assiste au transport de son corps depuis la prison Saint-Paul jusqu'au cimetière de la Guillotière. Désincarné de frais, il découvre les pouvoirs très spéciaux que lui confère sa nouvelle condition de défunt. Mais il eut aussi une vie terrestre, moins paisible celle-là...

  • Situé au croisement du roman picaresque et du conte philosophique, Tribulations d'un bâtard à Beyrouth explore les symptômes d'une folie collective sur un ton à la fois grave et caustique. Son héros malgré lui, Yad Mandour, se retrouve dans des situations absurdes qui s'enchaînent au rythme trépidant d'un pays possédé par les démons du communautarisme. Derrière ce récit grinçant, pétri d'humour amer, se profilent les questions essentielles du rapport à l'autre et de la liberté individuelle.

  • Cette année-là, Lou va la vivre avec toute la rage, toute la fureur de ses quinze ans. Elle la vivra dans la blessure d'une perte infiniment douloureuse, celle de sa mère, avec l'amour inconditionnel qu'elle voue au « p'tit frangin ». Elle la vivra dans cet éveil au corps, aux sens, dans les mains de cet homme, « cet étranger », rencontré par hasard à la sortie du lycée. Elle la vivra avec la poésie, l'univers rimbaldien qu'elle découvre mais aussi avec ses mots à elle, ses mots rouge sang dont elle inonde son journal qui l'aident à subsister, s'évader. Sa rencontre avec Arthur, un jeune étudiant en philosophie, va la submerger comme un torrent de lumière.

  • Petit-fils d'immigrés arméniens, Azad est un adolescent qui vit dans une petite ville de province. L'étude de la langue française est sa passion mais le côté carcéral de l'institution catholique choisie par ses parents le rebute. Soudain, l'écoute pour la première fois de la chanson Satisfaction viendra enchanter la vie du jeune Azad qui va découvrir sa route située à la croisée de trois cultures : racines arméniennes dont il va se distancier, culture et éducation française et imprégnation anglo-saxonne par le biais de la musique.

  • Premiers jours d'octobre 1587. François de Médicis et son épouse Blanche profitent des douceurs de l'automne. Le 8, on le dit fiévreux, ainsi que la grande duchesse. Francesco meurt le 19 octobre. Bianca, le 20. Le 21 octobre, les Florentins peuvent défiler dans l'église de San Lorenzo pour voir la dépouille du premier grand duc de Toscane. De celle qui partagea sa vie, aucune nouvelle. Disparue. Au fil des années, puis des siècles, le silence se fera rumeur, thèse officielle, vérité historique : l'exécrable Bianca, la putain vénitienne. Mais qui était Bianca de Médicis ?

empty