Editions Loup Gris

  • C'est le réveillon de Noël dans une famille classique en apparence. Au cours de la soirée, les langues se délient, quelques révélations et non-dits altèrent l'ambiance montrant la face cachée des différents protagonistes.
    L'arrivée d'un invité surprise, complètement atypique, vient chambouler cet univers bourgeois qui semblait pourtant imperturbable. La soirée prend alors une tournure inattendue qui va bouleverser la vie de chacun pour le pire et le meilleur !

  • Marion est une adolescente d'une quinzaine d'années qui, à la suite de la séparation de ses parents, partage sa vie entre deux banlieues, entre deux maisons, entre deux éducations diamétralement opposées, entre des demi-soeurs et un demi-frère.
    L'existence n'est pas simple quand on se sent « coupée en deux » et Marion nous fait part de son ressenti, de ses désirs, de ses peurs, de ses attentes. Pour elle, garde alternée équivaut à sacs, bagages, valise et comme elle le dit si bien : « Chez les enfants-valises les sacs sont déprimés... »

  • Ma tête va exploser ! Et ce sera drôle à voir. Drôle de voir surgir tous ces personnages hors de ma boîte crânienne, de les regarder s'animer, se mettre à parler, danser et rire ! En attendant, ils sont enfermés dans ma caboche et font un raffut épouvantable.
    Je les vois, je les entends, je sais ce qu'ils désirent. Que je prenne une feuille et un stylo pour transcrire leurs tourments et leurs aventures. Mais une question s'impose à moi depuis l'enfance. Ces gens-là existent-ils vraiment ?


  • Récit à double voix, Amborah est le cri déchirant d'une mère. C'est le parcours invraisemblable de la reconstruction de soi après la perte d'un enfant.
    L'issue n'est pas de celle que l'on peut imaginer... Récit et fiction se mêlent et nous emportent au-delà des frontières immuables du connu. L'auteur aborde un sujet gravissime mais il est empli d'espoir !
    Voici un livre bouleversant dont les résurgences résonnent encore longtemps après la dernière page...

  • Zinette, née d'un rêve se balade, découvre, prend vie sous le pinceau de Mascaudel...

    Votre enfant (et vous même) prendrez plaisir à vous immiscer dans le monde à la fois nouveau mais très plaisant de Zinette.

    Livre bilingue (Français et Anglais)


  • Lorsque son fils Roman, âgé d'à peine deux mois, se révèle être atteint de la maladie de Pompe, une sévère myopathie, c'est toute la vie de l'auteur qui prend un autre tournant.

    Au fil des pages, il retrace avec beaucoup d'émotion son combat, ses questions qui vont l'amener là où il ne pensait jamais arriver : le monde du handicap. Un livre magnifique et émouvant, qui donne à réfléchir.

    « Avec Roman, j'ai vite compris que la maladie, c'est tous les jours, et c'est partout. À la maison, à l'école, dans la voiture, en faisant les courses, le jour, la nuit... C'est donc tous les jours qu'il faut dire qu'on s'aime, demain est un autre jour. »
    Pierre-Philippe Tusseau

  • Si je n'avais pas prévu au départ de publier ce texte, j'ai pris la peine d'y revenir, de le retravailler, afin de le rendre public, car avec le recul nécessaire à tout ouvrage, ce dernier m'est apparu comme un éclairage possible, une sorte de bout du tunnel, pour toutes celles et tous ceux qui comme moi, se sont construits « en creux ».
    À tous ceux donc, pour qui le fait d'exister n'est pas un don, mais un combat de tous les instants pour sortir de leur ombre, sortir d'eux-mêmes, et enfin peut-être, naître à la vie...

  • L'amère

    Marie André


    L'amère met en scène une jeune fille en proie aux questionnements de l'adolescence, aux affres de l'absence et à la difficulté de se construire. Clara évolue en milieu hostile, sa belle-mère tente le tout pour le tout afin de la séparer de son père, qui, lui, nie l'évidence...


    Beaucoup de choses sont à régler pour elle et le temps est venu de lever le voile : savoir vraiment ce qu'il est advenu de sa mère, se faire une place parmi les siens. Heureusement dans sa quête de vérité, elle va croiser Nico, qui lui sera d'un soutien sans faille.

  • Prisonnière. Captive de mon corps. Mes jambes, mes bras, ma tête, mes yeux ne m'obéissent plus. Mon cerveau fonctionne à dix mille tours seconde, mais il est déconnecté du reste et ses ordres ne sont pas exécutés. Quelqu'un finira bien par s'apercevoir de ma disparition.Quelqu'un va s'inquiéter, me chercher, me délivrer...
    Je voulais écrire un peu, j'avais promis à Ophélie de descendre au Temple avant dix-sept heures, mais, quand j'ai saisi mon stylo, je me suis figée. Il se trouve encore entre mes doigts paralysés.

empty