Editions du Puits de Roulle

  • Bien qu´ayant toujours écrit, ce n´est qu´après avoir traversé les épreuves de la maladie que Robert Notenboom a commencé à publier ses poèmes : « Du silence à l´éveil » (2009), « Il n´y a pas d´hiver » (2010), « À l´embaumée des fleurs » (2011) et « Ultima Verba » (2013). Il a exposé l´amour qu´il porte à notre langue dans un cinquième ouvrage intitulé « Langue Française et Poésie », publié en 2012.






    Les deux premiers recueils « Du silence à l´éveil » (2009) et « Il n´y a pas d´hiver » (2010) étant épuisés, est venu le temps de les rééditer. Nous avons souhaité y ajouter tout d´abord quelques notes personnelles, puis quelques tanka et haïku, certaines encres et enfin des poèmes inédits. Robert Notenboom a retravaillé certaines de ses poésies, allant toujours plus avant vers le dépouillement, vers cette nudité qui est nôtre en début comme en fin de vie, vers une écriture que le poète Serge Wellens qualifiait de « limpide et lumineuse ».





    C´est ainsi que nous avons arpenté « Les Chemins du Silence », tout cela faisant du présent ouvrage un recueil unique qui satisfera tous les amateurs de poésie.








    Robert Notenboom est né en 1931. Il a longtemps vécu sur l´île de Groix. Il vit actuellement à Douai, dans le Nord.

  • Flashes sur une vie sans importance suivi de Fables et Contre-Fables illustrées par les dessins d'Annie Deveaux Berthelot n'est pas un recueil de poésie, même si l'on y retrouve le souffle du poète qu'est Robert Notenboom, son âme investie dans chaque mot.







    Flashes sur une vie sans importance

    . Souvenirs d'une vie pour s'extraire de la solitude... Souvenirs d'une vie pour apprendre à recevoir et à donner... Souvenirs d'une vie de poète...






    Flashes sur une vie sans importance

    est un ouvrage original, fruit d'un exercice courageux, dans lequel l'auteur se livre à nous, nous invitant ainsi à aller à la rencontre de l'enfant et de l'adolescent qu'il fut, de cet homme perdu, de ces hommes qui ont fait de lui ce qu'il est aujourd'hui.





    Robert Notenboom est l'auteur de : « Du silence à l'éveil » (2009), « Il n'y a pas d'hiver » (2010), « À l'embaumée des fleurs » (2011), « Langue Française et Poésie », (2012), « Ultima Verba » (2013), « Les Chemins du Silence » (2014).








    Robert Notenboom est né en 1931. Il a longtemps vécu sur l'île de Groix. Il réside actuellement à Douai, dans le Nord.

  • Qui est Liliane Sujanszky ? Peu de personnes aujourd'hui connaissent cette femme de l'ombre qui pourtant fut - et reste - une personnalité incontournable dès lors que l'on parle de protection animale.Liliane Sujanszky fut directrice nationale de la SPA pendant dix ans, puis de la Fondation Brigitte Bardot dont elle permit le véritable démarrage. Elle poursuivit ensuite son activité auprès de la Fondation Assistance aux Animaux, puis comme membre du conseil d'administration de la Société Nationale pour la Défense des Animaux. C'est à Liliane Sujanszky que l'on doit maintes avancées primordiales dans le domaine de la protection des animaux où il reste encore beaucoup à faire. Ce livre retrace 45 années de lutte en faveur des animaux (abandons, stérilisation, chasse, vivisection, chasse à courre, corrida, fourrure...) Il se veut un témoignage utile pour les personnes qui s'investissent aujourd'hui dans cette cause, une façon d'apprendre la protection animale et surtout un outil pratique afin que les nouveaux venus ne commettent pas les mêmes erreurs et s'inspirent de ce qui a déjà été fait pour ne perdre ni temps ni argent.Brigitte Bardot dans sa préface, Allain Bougrain-Dubourg (LPO), Jacques Dary (CRAC), Sylvana Ferretti (ancienne responsable de refuge à la Fondation Assistance Aux Animaux), Jean-Louis Grosmaire (écrivain et géographe) et Patrick Sacco (RESPECTONS), autant d'acteurs importants de la protection animale, ont tenu à apporter leurs témoignages à travers des textes publiés dans cet ouvrage montrant combien Liliane Sujanszky est connue et appréciée de tous pour son engagement sans faille, son courage et la ténacité dont elle a su faire preuve durant toutes ces années. Véritable guide, « 45 ans de protection animale - Une vie de combats » retrace le parcours incroyable d'une personne qui a voué toute son existence au bien-être des animaux. C'est l'ouvrage indispensable à toute personne désireuse d'agir au quotidien, qui souhaite comprendre l'évolution de la condition animale en France grâce à une vue d'ensemble survolant plus de quatre décennies d'actions, mettant en avant les points forts et les écueils à éviter.

  • Témoignages sur le racisme anti-blanc dans les banlieues défavorisées d'Île-de-France.

    « Suite à la rédaction d'un article sur le racisme anti-blanc publié sur le site internet Terre d'avenir et repris sur le Bondy Blog, j'ai décidé de prolonger mon initiative devant les nombreuses réactions qu'il a suscitées.

    J'ai entamé la rédaction de ce petit livre dans l'optique de faire entendre ceux qui pensent qu'il y a deux poids et deux mesures dans le traitement du racisme en France.

    À travers neuf entretiens représentatifs des nombreux témoignages reçus, j'ai essayé de mettre en lumière les difficultés auxquelles sont confrontées les victimes de ce racisme à l'école et dans les quartiers défavorisées d'Île-de-France. » A propos de l'auteur :

    Né en 1985, habitant la banlieue parisienne qu'il connaît bien, Tarik Yildiz est diplômé de Sciences Po Paris depuis juillet 2009. Il rédige actuellement une thèse de sociologie politique relative à l'intégration sociale des populations musulmanes en France.

  • Les oreilles qui rebiquent, une patte en équerre, la queue en panache, voici Lord, le chien des rues.
    Par malchance ou par hasard, il a vu le jour au coeur d'un pays où il ne fait pas bon vivre quand on a quatre pattes et des crocs. Sa maison, c'est la rue. Il vagabonde à sa guise, soldat d'une liberté qu'il n'a pas choisie, dans un univers où la majeure partie des hommes voudraient anéantir son espèce.
    C'est ça la vie de chien des rues en Roumanie.
    Enfin, c'était ça pour Lord... jusqu'au jour où sa vie a basculé.
    Dans son livre « Lord, seigneur des rues roumaines » Blandine P. Martin nous offre un récit frais et vivifiant, une belle histoire de sauvetage telle qu'elle a été vécue. Au fil des pages, elle parvient à nous sensibiliser au triste sort des chiens des rues de Roumanie sans jamais tomber dans l'horreur qui, pourtant, sévit dans ce pays. Au contraire, elle a su mettre en avant toutes les personnes engagées et leurs initiatives réalisées en faveur de ces animaux en danger, toute la beauté de leur dévouement, toute la compassion sans laquelle rien n'est jamais possible.

  • Né d'une mère allemande et d'un père néerlandais à Paris entre deux guerres, Robert Notenboom a connu une vie mouvementée pendant laquelle il a toujours écrit. Cependant, ce n'est qu'après avoir traversé les souffrances d'une grave maladie qu'il a dévoilé son talent en publiant ses premiers recueils « Du silence à l'éveil » (2009), « Il n'y a pas d'hiver » (2010) et « À l'embaumée des fleurs » (2011).






    Dans « Ultima Verba - Une vie de poésie », Robert Notenboom se présente en vérité. On y découvre son attachement à la musique et au rythme de la poésie ; son évolution vers une plus grande sobriété au fil des années. Cet ouvrage est plus qu'un recueil rétrospectif qui embrasse le parcours du poète depuis ses débuts jusqu'à présent, avec ses tâtonnements et ses fulgurances. Le lecteur épris de poésie y trouvera aussi des articles qui définissent la conception que Robert Notenboom se fait de cet art, ainsi que des créations graphiques et quelques fables.





    Robert Notenboom est né en 1931. Il vit sur l'île de Groix depuis plus de vingt-cinq ans.

  • La présente édition de « Corrida la honte - Les dessous de la tauromachie », revue et largement augmentée, fait suite à la première dont seule la couverture a pu être attaquée et interdite en justice par le lobby tauromachique. Le contenu du livre, lui, n´a pu l´être, tout ce qu´il contient étant vrai et solidement étayé par les faits.




    Fraude fiscale, mensonges, tricheries, perversion, fiasco financier, détournements de fonds publics, noyautage politico-judiciaire, torture, sédition, déviances sexuelles, violences en réunion, dévoiement de mineurs... la liste des turpitudes est longue lorsque l´on commence à s´intéresser à l´univers de la tauromachie au-delà de l´aspect esthétique fallacieux qu´elle tente d´imposer aux yeux du grand public.





    Cet ouvrage de Roger Lahana, Vice-président du CRAC Europe pour la protection de l´enfance, fait le tour des sujets sensibles qui touchent la corrida, un divertissement illégal défini par le Code pénal en tant que « sévices graves et actes de cruauté envers les animaux » (art. 521-1 - Livre V - Des Crimes et Délits), mais dépénalisé en 1951 dans une vingtaine de communes faute d´avoir pu en empêcher pendant un siècle la pratique hors-la-loi, une tolérance élargie en 2006 à onze départements du sud du pays.





    La corrida n´est pas seulement un spectacle au cours duquel des bovins sont suppliciés selon un rituel précis à coups de harpons, lances, épées et poignards jusqu´à leur mise à mort sous les applaudissements de spectateurs ravis d´assister à leur agonie, elle est aussi le centre d´un système opaque où règnent les faux-semblants, les manipulations, les malversations de toutes sortes, les tromperies sans vergogne, l´exacerbation de la haine et les instincts les plus vils.





    La corrida exalte ce qu´il y a de pire en l´homme : son goût du sang, de la violence, de la domination, de l´humiliation. Elle est, en cela, l´inverse de la civilisation.





    Véritable enquête menée pendant plus de trois ans, « Corrida la honte » est l´ouvrage incontournable pour qui souhaite avoir un avis éclairé sur la question.

  • Le dimanche 27 novembre 2011, dans le cadre du SIEL (Salon International des Expressions Libres & Littéraires), le poète Robert Notenboom donnait une conférence intitulée « Langue française et poésie ».

    À la demande de nombreux auditeurs ainsi qu'à celle de personnes n'ayant pu y assister, voici le verbatim de cet après-midi passionnant auquel l'auteur a ajouté en fin d'ouvrage, dans un souci de clarté, un rappel succinct des règles de la prosodie classique. Ainsi, sous une même couverture, le lecteur trouvera l'essentiel de ce qu'il convient de savoir en matière de technique poétique.

  • Danse avec la vie est l'histoire d'un pari fou, d'un pari en l'humanité. Ce pari, c'est celui que Coco - Claudine Leroy - s'est lancé en 2010 alors que la vie, qui ne l'a pas épargnée jusque là, lui lance un nouveau défi. Elle va devoir quitter la maison qu'elle loue depuis plus de vingt ans et dans laquelle elle avait enfin réussi à se reconstruire après avoir perdu ses deux premiers enfants et leur père. Alors qu'elle se trouve un jour chez son médecin, sans vraiment y penser, elle dit : « Si un certain nombre de personnes me donnait 1 €, je pourrais continuer à vivre dans ma maison...» Et là, elle s'entend répondre : « Voici vos deux premiers euros Claudine. Allez-y ! Foncez ! » C'est cette foi en la bienveillance, en l'altruisme, cette volonté de croire que oui, encore aujourd'hui, il y a en France et dans le monde, des personnes qui se préoccupent des autres et veulent agir pour leur venir en aide que l'appel de Claudine met en lumière. Au fil des mois, c'est une formidable chaîne de solidarité qui va se former autour de son projet !

    Bien sûr, il y a plus malheureux qu'elle en ce bas monde, elle est la première à le dire, mais pourquoi attendre ? Pourquoi choisir de contribuer à une bonne action plutôt qu'à une autre ? N'ayons pas peur d'agir quand nous croisons le chemin de quelqu'un qui en a besoin. Tout simplement.

  • Ils sont Gitans, Tsiganes, Manouches, Romanichels, Sintis, Bohémiens,... Ils sont Roms, ils sont êtres humains. Partis de l'Inde lointaine il y a plus de mille ans, ils n'ont cessé de migrer à travers le temps et l'espace vivant en clans, parfois craints, souvent maltraités au cours de leur longue histoire.

    Dans son roman Les Voyageurs au sang d'or, Kathy Dauthuille rend un hommage vibrant au peuple Rom. Elle nous fait pénétrer à l'intérieur d'un monde fermé, pourtant synonyme de liberté. Avec une écriture emprunte de poésie et de mystère, elle nous fait entrer en résonance avec la fibre humaine que nous portons tous au fond de nous. Tout au long d'un voyage en compagnie des Fils du Vent, l'eau semble parfois porter les roulottes qui sillonnent la terre en une mélopée toujours renouvelée.

  • À l'embaumée des fleurs La rivière s'élargit en étang Elle s'éteint en transparence À l'ombre adoucie des vieux ormes Et l'eau dormante aux fonds obscurs Assumée Calmée Dans sa pause incertaine avant la mer Réfléchit mon visage Détendu Pour un moment volé au temps

  • Xe siècle avant J.-C. Jérusalem. Hiram, l'architecte du temple de Salomon, est torturé à mort par trois seigneurs de la lignée des Ténébreux, mais il succombe à ses blessures sans révéler l'endroit où se trouve le Livre des Noms qui recèle tous les secrets de l'Univers.
    Une assemblée de neuf Vénérables met alors au point une stratégie pour protéger le précieux document qui pourrait devenir la pire des armes s'il tombait entre de mauvaises mains.
    Au fil des siècles, face aux Ténébreux qui ne reculent devant aucune atrocité, des initiés, relayés par les Templiers puis par les Francs-Maçons, se succèdent pour transmettre l'énigmatique savoir ancien jusqu'à nos jours.

    XXIe siècle de notre ère. Aigues-Mortes. Un groupe d'amis croise la route de l'un des descendants des Ténébreux : Samyr le mage noir. Subitement, ils se retrouvent confrontés à sa haine déchaînée. Détiendraient-ils la clef du mystère sans le savoir ?

  • Les Saintes Maries de la Mer... C'est là que Delia part se réfugier, affolée par des évènements terrifiants.
    Dans son enfance, des cauchemars récurrents la hantaient dans lesquels elle fuyait un loup ; désormais c'est un homme qui la poursuit dans la nuit.
    Alors qu'elle vient d'apprendre qu'elle est enceinte, elle croise l'inconnu de ses cauchemars qui se met à la traquer inlassablement. Tony, un Rom de la communauté gitane de la petite ville, va alors tout faire pour la protéger.
    Mais qui est vraiment son mystérieux agresseur ? Homme ? Loup ? Les deux à la fois ?
    Face aux ténèbres, nos peurs les plus viscérales sont promptes à ressurgir.

  • Treize nouveaux contes érotiques, avec toujours plus d'amour, de joie et de sexe, à deux, trois ou beaucoup plus.

  • Dans "Comme une pierre dans un labyrinthe", Damien, jeune autiste Asperger sauvé par la musique, raconte son parcours dans un style littéraire certainet avec une capacité d'analyse incisive. Un hymne à la vie, doublé d'un hommage aux mamans qui accompagnent leurs enfants différents.

  • Lucienne a soixante-seize ans et vit seule à l'entrée d'un petit village du sud-ouest de la France. Elle est veuve et n'a pas beaucoup de compagnie en dehors de ses lapins et de son aide ménagère, Yvonne, qui vient le vendredi.

    Elle a pris l'habitude d'aller au cimetière tous les jours pour papoter avec son défunt mari Edmond et partager avec lui ses angoisses, ses pensées sur la vie quotidienne, mais aussi sur la vieillesse, la solitude, le monde moderne et ses nouvelles règles.

    Souvent elle lui décrit avec humour sa vision et les travers du monde contemporain.

    Depuis la dernière guerre, elle a vécu une existence monotone rythmée par les saisons et les travaux de la ferme, les visites chez le docteur ou les courses chez le boucher.

    À petits pas, elle nous laisse découvrir son intimité, son passé, l'accident qui a tué Edmond et le grand trou qui remplace sa jeunesse effacée par l'amnésie à l'âge de dix-huit ans.

    Sa nouvelle amie Églantine est une Parisienne un peu délurée qui a eu une vie bien remplie, passionnante, pleine de sorties, d'amants, de soirées, de spectacles et de bijoux. Leurs conversations vont éclairer Lucienne qui va prendre peu à peu conscience de la médiocrité de son existence.

    Le départ brutal de Joseph, un clochard auquel elle donnait un abri depuis le début de l'hiver et à qui elle s'était attachée, la bouleverse si profondément qu'elle prend une série de décisions à l'emporte-pièce qui ne seront pas sans conséquence.

    Ces actes de liberté l'amèneront chez les gendarmes puis chez les fous. Qu'importe, elle est sur le chemin de ses origines et de son identité.

  • Treize contes érotiques, joyeux, excitants, sans retenue. Attention, chaud bouillant !
    Des histoires à lire seul, à deux ou plus si affinités.

    Au plaisir !

  • Ears that stick up, a crooked leg and a plumed tail, this is Lord, the street dog.
    Either by bad luck or by chance, he was born in the heart of a country where it is hard to survive when you have four legs and fangs and your home is the streets.
    He wanders at will, soldier of a freedom he has not chosen, in a world where most men would destroy his kind.
    That is the life of a street dog in Romania.
    That's how it was for Lord... until the day his life changed.
    In her book "Lord, king of the Romanian streets", Blandine P. Martin offers us a fresh and invigorating story, a beautiful tale of a rescue as it plays out.
    Throughout the pages, she makes us sensitive to the plight of street dogs in Romania without dwelling on the horror that stray dogs still face in this country. On the contrary she shares, not just Lord's story, but the stories of all those involved and the initiatives taken to help protect these animals in danger, It is a story of devotion and compassion without which nothing is ever possible.

  • Charlie va croiser, au travers d'un mail de spam, une douzaine de personnes. Parmi elles, trois femmes dont les destins sont mystérieusement liés. La première, Salomé, est une métisse solaire et belle, qui descend du viol d'une aïeule lointaine déportée comme esclave à la Nouvelle Orléans. La seconde, Gabrielle, est une adolescente de 17 ans issue d'une longue lignée de sorcières à l'histoire tumultueuse et cruelle. La troisième, Nora, est une jeune femme extravertie et pleine de vie dont le côté obscur va se révéler dramatique. Par dessus toute l'intrigue plane l'ombre de Lilith, la première femme créée par Dieu avant Eve, l'insoumise, l'ancêtre de toutes les femmes libres.

  • On peut brûler sans être condamné pour sorcellerie. Charlie va le découvrir en tombant fou amoureux de Mina. Il va brûler parce que Mina ne l'aime pas. Par contre, Kiss, la soeur jumelle de Mina tombe, elle, amoureuse de Charlie. Mina et Kiss sont identiques physiquement. Charlie va-t-il accepter l'amour de Kiss, faute d'avoir celui de Mina? Va-t-il céder à la tentation de l'illusion ou ne vouloir personne d'autre que l'unique femme qu'il aime, même si elle ne lui rend jamais son amour ?

  • En 481, en 1244 et en 2007, trois hommes vivent un enchaînement d'évènements étrangement semblable. Parvenus sur le Causse Méjean pour laisser leur passé chaotique derrière eux, ils y rencontrent une jeune femme muette, nimbée de mystère. Elle possède un parchemin, maintes fois ré-écrit depuis des temps immémoriaux, dans une langue oubliée qu'elle seule sait lire. Un dément fanatique hante le Causse, convaincu de purifier les âmes des humains en suppliciant longuement leur corps. Lorsqu'ils croiseront sa route, les trois hommes verront leur sort lié au palimpseste. La clé de certaines de ses énigmes peut faire la différence entre leur survie ou leur trépas. Les mots seront-ils plus forts que la mort ?
    « L'histoire ne se répète pas, elle bégaie ».

  • « Au moment de l'orgasme, ses traits ont été traversés d'expressions fugitives que je ne lui connaissais pas jusqu'alors. Sur son visage ont défilé ceux de milliers de femmes inconnues, partageant le même déferlement, le même instant.
    Dans la pénombre de la chambre, elle a semblé devenir une divinité infernale, aux traits déformés par une douleur insoutenable. Sa bouche s'est retroussée, en une grimace de fauve. Elle paraissait à la fois toute-puissante et désemparée, dépassée par la décharge de plaisir qui la secouait. Sa beauté était surhumaine, habitée par une énergie déchaînée qui la transcendait.
    Elle était toutes les femmes. Elle était la femme.
    La Femme Primordiale. »

  • "J'écris ces lignes seulement quelques semaines après tout ce qui m'est arrivé. Je n'ai pas d'imagination mais je crois que j'ai une bonne mémoire. J'ai essayé de retranscrire le plus fidèlement possible l'enchaînement des faits. Je veux parler de ce monde obscur, effrayant, à la lisière du nôtre, dont je n'aurais jamais cru qu'il puisse encore exister de nos jours. Gabrielle est une sorcière. Mais je vais trop vite. Il faut que je raconte tout depuis le début."

  • 18 juin 1940. Jean Ayral, dix-huit ans, entend à la radio l'appel prophétique du général de Gaulle qu'il décide de rejoindre à Londres. Il embarque sur le Président Houduce, un chalutier converti en patrouilleur, qui le conduit à Gibraltar.
    Là, commence son aventure. Il s'engage comme simple matelot sur un cargo français : le Rhin, commandé par le Lieutenant Claude Péri, qui, débaptisé, devient le fameux croiseur HMS Fidelity. Promu sub-lieutenant dans la Royal Navy, il participe à des dizaines de missions secrètes et dangereuses jusqu'au jour où malencontreusement il se casse une jambe. Sa carrière de marin s'arrête brusquement. Enrôlé au BCRA de la France libre, il est chargé par Jean Moulin d'organiser le BOA, structure destinée à assurer la logistique de toutes les missions aériennes, parachutages, exfiltrations d'agents devant rejoindre l'Angleterre et transmissions radio...
    L´auteur : Après « L'homme du Sahel », Roger Bouchaud nous plonge dans l'ambiance d'une France battue et humiliée. Cette histoire, bien que romancée, apparaît comme un témoignage de reconnaissance à tous les hommes qui, par le sacrifice de leur liberté et de leur vie, nous ont rendu, avec le Général, la dignité et l'honneur d'être Français. Si quelques personnages et événements sont imaginaires, il n'en demeure pas moins que ce roman reflète très fidèlement l'ambiance de cette époque douloureuse de l'histoire de notre pays. Merci encore à tous ces héros qui dès le 18 Juin 1940 ont continué la lutte contre le nazisme. Merci également à tous ceux qui n'ont pas attendu la libération de Colmar pour entrer en lutte. « Les Allemands étaient chez moi, On m´a dit « résigne-toi » ...

    Mais je n´ai pas pu, Et j´ai repris mon arme...» Premiers vers de La complainte du partisan, écrite à Londres en 1943 par le grand résistant Emmanuel d´Astier de la Vigerie.

empty