Ethnologie

  • L'auteur a eu le privilège de parcourir les étendues désertiques de la région de Tindouf et d'exercer le passionnant métier d'administrer un coin du Sahara. Son livre se situe à deux ensembles de confins. Ceux du Maroc, du Rio de Oro espagnol, de l'Algérie et de la Mauritanie, et ceux de la fin de la colonisation et des débuts de l'indépendance marocaine. Son héros est le vieux chef de la puissante tribu des Réguibat, jaloux d'un pouvoir qui s'étend au-delà des frontières, refusant le contact avec l'administration française.

  • Sa véritable existence semble avoir commencé, auréolée d'aventure et d'audace. En effet, le récit qu'elle nous livre se situe en 1974, lors d'une expédition chez les Jivaros, en Amazonie péruvienne. Anne partage la case d'un sorcier et est initiée par lui à l'ayahuasca, " l'herbe de la mort ". Par la suite, s'éloignant des sentiers battus, sa passion pour l'inconnu la conduit à la rencontre des Indiens Achuals, en plein Pérou. Le grand mérite de ce témoignage est de ne pas chercher à être original mais de porter un regard profondément personnel, aigu et même parfois naïf sur des sociétés dites " primitives ". Au-delà du vert amazonien et de la poussière des Andes, ce sont des sentiments et une émotion vive qui transparaissent. Des Jivaros aux Incas, de la cuite phénoménale à l'alcool hydraté jusqu'aux réducteurs de têtes qui n'en réduisent plus, le vrai voyage, c'est aussi l'apprentissage de l'humilité. Pour tous ceux qui aiment les voyages, un témoignage nouveau qui prend du recul par rapport aux considérations ethnologiques.

empty