Fantasy.éditions.rcl



  • LE PREMIER ROMAN FRANÇAIS SUR SUN TZU



    Et si, un pacifiste né, comprenait que la guerre était nécessaire pour obtenir la paix durable, et devenait le plus grand stratège de son temps ? En Chine ancienne, dans la période des Printemps et Automnes, le jeune Wu fuit le pays de Qi annexé par les forces du royaume de Ch'u. Orphelin, porteur d'une terrible culpabilité, c'est épuisé qu'il franchit la frontière de Wu pour rejoindre son grand-père Sun Wu "soleil guerrier" qu'il n'a jamais connus sauf à travers ses exploits contés par sa famille. Sun Wu, un militaire de métier impitoyable qui aurait abandonné les siens pour les préserver de ses colères devenues incontrôlables. On dit que le chemin sous le Ciel diffère pour chaque Homme et que si pour bien faire, mille jours ne sont pas suffisants, pour faire mal, un jour suffit amplement. Le jeune Wu arrive en vue du village de son grand-père et s'interroge sur son avenir si incertain, lui qui n'a pas encore croisé la tunique grise du sorcier le fang-siang, lui qui ignore que sa destinée est d'être le plus grand stratège de son temps ; lui qui pense que la voix qui dans sa tête répond à ses interrogations est du fait de son seul esprit. Il dépend de l'Homme de faire des plans, il dépend du Ciel de les accomplir... Le destin de Sun Tzu s'écrira dans une encre de sang.

  • De nos jours en 2017, apprendre le métier d'écrivain reste encore un sujet tabou, alors que les États-Unis, l'enseignent depuis les années 30. Aux États-Unis sont proposées plus de 800 formations (niveaux licence, master ou doctorat confondus) de création littéraire ; formations, qui à ce jour, restent encore inconnues en France. En France, il existe moins d'une dizaine de formations. Le master création littéraire de la Sorbonne, a été créé en 2015, mais seulement pour quinze étudiants... Ce guide est un condensé des principaux chapitres des précédents essais sur lécriture d'Olivier Lusetti, écrivain et conseiller littéraire de métier. La grande nouveauté est qu'Olivier Lusetti (auteur d'une formation en création littéraire) classe tous les fondamentaux avec des conseils spécifiques suivant que le lecteur soit plus conteur, auteur ou écrivain.

  • Comment il ne faut pas écrire & l'art d'écrire enseigné en vingt leçons & les Tendons du style.

    « Partant de ce principe qu'il est plus facile d'éviter un défaut que d'acquérir une qualité, et qu'il y a autant de profit à étudier ce qui est mal écrit qu'à étudier ce qui est bien écrit, j'ai été conduit insensiblement, à travers mes lectures, à dresser une sorte de recueil des principaux défauts de style, exagération d'écoles, fausses doctrines, erreurs à la mode, tournures vicieuses, dérèglements d'imagination et de goût, négligences, phrases désagréables et autres locutions plus ou moins volontaires, qui font partie de ce qu'on pourrait appeler le mauvais art d'écrire. J'ai pris mes exemples de préférence chez les bons auteurs, et ceci sans aucune intention ironique. » (Antoine Albalat.)

    Cette compilation regroupe deux oeuvres d'Antoine Albalat (1856-1935), grand lettré et essayiste : Comment il ne faut pas écrire et son célèbre L'art d'écrire enseigné en vingt leçons qui fut à la fois succès éclatant et bruyante polémique. Cet ouvrage clé nous ouvre la porte du style, et franchi le but fixé par Albalat :
    « Démontrer en quoi consiste l'art d'écrire ; décomposer les procédés du style ; exposer techniquement l'art de la composition ; donner les moyens d'augmenter et d'étendre ses propres dispositions, c'est-à-dire de doubler et de tripler son propre talent ; en un mot, apprendre à écrire à quelqu'un qui ne le sait pas, mais qui a ce qu'il faut pour le savoir, tel est le but de ce livre. »

    Ensuite, découvrez les Tendons du Style d'Olivier Lusetti, - inspirés pour partie des travaux d'Albalat - une méthode pratique qui cible quatorze points fondamentaux du style pour « mécaniquement, organiquement » l'améliorer. « En utilisant des méthodes mathématiques, la linguistique statistique repose sur des inventaires et des dénombrements. L'analyse statistique rend des services à la stylistique, en ne prenant que des éléments nettement définis et homogènes. Elle donne des clés quantifiables non soumises au balancement de la subjectivité. »


  • Sur les terres gelées de l'Arctique, Ferya, une guerrière respectée, s'adonne à une partie de chasse aux côtés de ses compagnons, tous issus de la tribu des Crânes de Fer. Avec eux marche Gulgoren, un enfant que Ferya a juré de protéger malgré ses origines impies. Après un affrontement sanglant contre un morse géant, ils sont attaqués par une tribu adverse. Dorénavant, l'Arctienne ne peut compter que sur Wundrak, un ami de longue date, et Gulgoren. Mais. que peuvent faire trois individus éreintés, transis de froid, face à toute une armée ? Et pire que tout, quel est ce mal mystérieux rôdant dans les parages, cet ennemi invisible qui, sans discernement, tue bêtes et hommes ? L'aventure les mènera aux confins d'un territoire désolé et abandonné des dieux, dans des endroits dont ils ne soupçonnaient même pas l'existence. Pour Ferya, aucun doute : la seule façon de s'en sortir consiste à réveiller ce qui sommeille chez l'enfant, cette magie ancestrale, transmise par son père. Mais Gulgoren cache bien d'autres secrets dans les tréfonds de son être... Un germe mystérieux, qui pourrait changer à jamais le visage de l'Arctique.

  • Alain Bérard, lauréat du Prix du récit Fantasy 2017 avec son mini-roman Le Coeur de Lumière, signe avec L'Inhumaine Odyssée un incroyable thriller post apocalyptique aux multiples rebondissements, servi par une écriture digne des plus grands.

    « Dans le ciel malade, la lune se traînait comme un moribond vers son lit de mort, accompagnée par les cierges lumineux des satellites. »

    Ce récit débutant dans Paris n'est pas seulement celui de Kay, tueur patenté de l'État mettant sa vie en péril pour refuser d'éliminer Jeff - le père de Jamie sa fiancée -, coupable d'avoir découvert le plus noir des secrets ; il est aussi l'histoire de notre futur, un cri d'alarme avant l'abomination des catastrophes climatiques ; il est surtout une lutte pour la survie (entre Mad Max et Soleil Vert) sur une planète souillée par l'homme ; il est enfin une question : l'écho du coeur peut-il fleurir sur une terre désolée ?

    Alain Bérard, écrivain prolifique, a remporté de nombreux prix littéraires. Prix plume de vair (Les loups de Mandray), prix des conseils généraux de Lorraine (La sorcière du véti), prix des éditions Terriciae (Les secrets de Carnak),prix Verlaine, prix Henry Thomas, prix Voltaire...

  • Si pour Masango le gladiateur, le sang de ses ennemis lui colle à la peau comme un parfum et les traces du fouet sur son dos lui sont tel un tatouage ; il garde une blessure que ni les acclamations de la foule ni l'amour d'une femme ne peuvent guérir.
    Adulé dans l'arène, dans la rue - une fois son casque de combat retiré -, Masango n'est qu'un esclave noir méprisé par tous les blancs, comme le lui rappelle le cliquetis de ses chaînes aux pieds.
    Cependant, le jour de la revanche approche ! Quatre des plus terribles adversaires l'attendent et ce sera la liberté au bout de l'épée.
    Mais le contrat sera-t-il honoré ? S'il remporte le plus grand des tournois, faisant de son maître le plus riche de la ville de Delphir, celui-ci ne voudra-t-il pas l'obliger à lutter à nouveau ? L'empreinte de la pierre de soumission sur sa nuque et sa magie opprimante lui sera-t-elle
    effacée ? La femme esclave qu'il aime à l'abri des regards - une blanche ! - sera-t-elle, comme convenu, affranchie et libre de le suivre ?
    Lecteur ! inutile de te poser toutes ses questions. Ouvre ce livre sans plus tarder et dévores-en chaque ligne. Vite, le coeur de Masango bat fort, il entre dans l'arène...


  • Retour gagnant pour le Prix des Tendons du style de
    l'imaginaire littéraire 2018. Ce Prix ouvert aux jeunes
    écrivains non édités reçoit le coup de coeur du Centre

    Méditerranéen de Littérature, qui depuis plus de trois
    décennies récompense écrivains de renom et romanciers
    engagés. Les jeunes lauréats présents ici le remercient. Le prix
    des Tendons du style est né de l'association d'un éditeur et de
    la formation R.C.L militant pour que chacun puisse bénéficier
    d'un enseignement sur la création littéraire. Ce prix ambitionne
    de couronner aujourd'hui les talents de la littérature (blanche,
    noire ou de l'imaginaire) qui façonneront demain avec des
    textes (mini-romans et nouvelles) où l'écrin du genre ne fait
    jamais oublier l'éclat du style.


    Catégorie mini-roman, la lauréate est, Mme Mélodie
    Ambiehl : pour La TEMPÊTE DES COEURS. Une oeuvre

    racontant un amour moderne et impossible, sublimé par une
    plume littéraire magnifique, le tout transposé dans un futur

    proche où la quête du bonheur se transforme au fil des pages
    en une course-poursuite contre la mort.


    La lauréate dans la catégorie nouvelle, est la jeune
    Soukayna Ettouji avec une oeuvre prenante À TRAVERS
    L'OCÉAN. Elle nous conte le combat poignant pour se retrouver
    de deux jeunes amoureux - une palestinienne et un syrien -,
    et ce, malgré l'horreur de la guerre qui les sépare.

  • « Malheureusement, nos grands auteurs n'ont pas laissé de traités techniques, et nous avons peu de confidences sur leur méthode de travail. À défaut de préceptes,
    du moins possédons-nous leurs manuscrits. C'est là que nous pourrons découvrir les secrets de leur métier, la raison de leurs corrections. L'étude des manuscrits est le meilleur Cours de
    Littérature, parce qu'ils contiennent à la fois la leçon et l'exemple. » (Antoine Albalat. 1856-1935)
    Antoine Albalat est ce grand essayiste qui eut la rigueur intellectuelle de conforter ses théories sur le style aux manuscrits d'auteurs célèbres. Pour sa troisième édition, cette compilation
    qui regroupe deux oeuvres majeures, s'enrichit désormais d'extraits des Ennemis de l'art d'écrire.
    Le premier livre, Comment on devient écrivain, outre de prodiguer d'excellents conseils pour réussir un roman, invite à une
    réflexion profonde que tout écrivain devrait avoir. Elle porte sur des sujets aussi vastes que la vocation, le succès, les fictions à lire,
    l'importance de trouver son genre, la place de l'érudition, la difficulté de vivre de sa plume ou de ce qu'est la vraie critique littéraire.
    Le second ouvrage, Le travail du style enseigné par les corrections manuscrites des grands écrivains, a été couronné par l'Académie
    française. Il est, comme son titre l'indique, la mise à jour des clefs principales qui comportent un savoir, offrent un caractère pratique,
    contiennent une conclusion nette, et aboutissent au résumé d'une loi générale. Voyez les émondements et les réécritures de Chateaubriand,
    Flaubert, Rousseau, Bossuet, Balzac, Victor Hugo, etc.
    La préface et la biographie sont d'Olivier Lusetti, l'auteur du Comment mieux écrire, raconter une histoire et réussir sa fantasy, son drame


  • La Gloire écarlate est le premier mini-roman ouvrant les Chroniques écarlates, ce recueil puissant d'héroïc fantasy et d'humanité, qui contient le mini-roman le Dernier Bastion grand lauréat du Prix du récit fantasy 2017.
    La Gloire Ecarlate : Impuissant, le jeune chasseur Bastan voit tout un village se faire massacrer par des brigands quand une troupe de Radashiens, payée par le roi, vient leur porter secours. Bastan part aussitôt rejoindre ces mercenaires, réputés sur tout le continent pour leur efficacité et leur férocité. La formation aussi inhumaine que dangereuse lui apprendra pourtant le sens du mot fraternité... et que la gloire s'achète au prix du sang. Le jour de la dernière épreuve approche...
    Fabrice Pittet, avec le mini-roman est le grand lauréat du Prix du récit fantasy 2017. Depuis, ses livres connaissent un succès grandissant.
    Diplômé en biologie, Fabrice Pittet enseigne cette discipline et les mathématiques à des collégiens Genèvois. Son ordinateur jamais loin, il reste toujours connecté à ses personnages.

  • En Chine ancienne à la six cent soixante-sixième année de la Dynastie Zhou, le monde devient fou. Un mal frappe les femmes de stérilité. Une communauté de religieuses - les servantes de Guanyin - survit dans un monastère, prisonnière d'un souffle magique qui les transforme toutes peu à peu en statue de sel. Un jour, l'espoir renaît. L'une d'entre elles peut donner la vie. Ceux de Jeju s'invitent.

  • « J'ai l'impression de me mouvoir dans un monde de métal et de coton. La neige étouffe les bruits. Elle n'est plus un refuge, elle n'est plus vierge. Elle s'est muée en linceul. Elle m'isole. Elle me trahit. Je n'appelle pas à l'aide, c'est inutile. Personne n'entendra. Les yeux d'ambre sont fixés sur moi. »

  • Hua, jeune orpheline, rêve étrangement, comme d'autres filles nubiles du royaume de Ch'u, d'un amant enténébré soupirant après sa promise. Sa tante mourante, la comtesse Liang Yin, la confie à un ordre religieux pour la paix de son âme.
    Les portes du monastère se referment. Derrière l'encens, Hua perçoit le désir et la peur. Elle se sent aussitôt convoitée telle une offrande.

  • Dans le Tibet des origines, Houriya - jeune « Premier oracle » du royaume de Zhang Zhung -, affronte une entité dans un rêve sensuel et récurrent. Elle se réveille terrorisée. Son corps porte les marques horriblement réelles de sa lutte onirique et nocturne. Le cauchemar prend vie. Il lui reste peu de temps. La nuit tombe.

  • Un prêtre aristocrate de l'empire guerrier soarte, briguant les plus hautes fonctions, commet un crime impardonnable. Il utilise sa magie pour venger sa soeur. La loi de son peuple est catégorique, elle le désigne comme un pécheur perdu à la cause. Pourtant, son coeur lui susurre le contraire. Il décide de laver sa faute dans le désert et part seul convertir de vieilles tribus, quitte à mourir en martyr.
    Mais, loin de tout, très vite sa foi semble bâtie sur du sable... D'où lui viennent ses idées sur les anciennes croyances ? Il se sent épié ! Dans le désert immobile, quelque chose... ondule sous les dunes.

    Aurélie Genêt, orthophoniste de profession, auteure de romans dont le Sang d'Aldésie, et de plusieurs nouvelles (Le Trône d'Aldésie), aide les jeunes plumes au sein d'un comité de lecture des littératures de l'imaginaire.

  • La maladie affaiblit le roi d'Aldésie. Il annonce sa renonciation au trône pour Louis, son premier-né. L'abdication semble se dérouler pacifiquement. Et pourtant ! Dans l'ombre, les mages complotent. Dans les veines du fils cadet, Charles, bouillonne un formidable sentiment d'injustice.


  • Haine et folie dansent dans le coeur abîmé de la Reine Analaya de Zangalar à mesure que s'estompent les effets de ses élixirs de jeunesse. C'est alors qu'elle découvre une réplique d'elle, adolescente, fabriquée secrètement par son époux. Au même moment, son souverain - Zangalar aux mille vies - combat dans l'arène les guerriers les plus puissants des douze mondes habités, dont le prix décennal est l'immortalité.
    Zangalar, toujours triomphant, affronte cette fois de nouveaux ennemis : un Nadjam, soldat clone dernière génération, et... le pire de tous : la jalousie vengeresse de la vieillissante Analaya !
    Le sang répandu sera-t-il celui du roi jusqu'alors invaincu ?



    Présentation de l'auteur Émilie Querbalec :
    Émilie Querbalec est née au Japon. Si son enfance se nourrit au pays du Soleil levant, c'est en français, qu'adulte, elle choisit de prendre la plume. Ses récits, mâtinés de fantasy, mélangent science-fiction et fantastique. Auteure de plusieurs nouvelles, elle officie bénévolement au sein d'un comité de lecture pour les littératures de l'imaginaire.

  • En Chine ancienne, l'empire se morcelle. Les princes annexent les états comme le ver à soie dévore les feuilles du mûrier. Les astrologues prophétisent la fin des temps.
    La Mort qui tremble quand toute vie est menacée dépêche son Envoyé. L'entité envahit l'âme d'un jeune prêtre. Partageant sa conscience, elle le force à rechercher une incroyable magie curative. Dans un des royaumes combattants, un souverain agonise. Son décès obligera sa fille guerrière au mariage. Révoltée, elle fait enlever le religieux.
    Que sont réellement les huit émissaires écarlates du dieu Zargose, identiques telles des gouttes d'eau, qui fouillent l'âme comme le tisonnier la braise pour raviver les pensées cachées ? Dans le royaume de Zhang Zhung, pour quelle raison la jeune « Premier oracle » du monastère de Jiu Gonpa se réveille-t-elle terrorisée ?
    Dans ces récits se côtoient philosophies chinoise et bouddhiste, l'Art de la guerre de Sun Tzu, croyances tibétaines et combats épiques. L' écrivain revisite entre autres le mythe de la mère convoitée pour son enfant par les puissances diaboliques. Le dépaysement total, les personnages et le style nous entraînent sans jamais nous laisser repartir.
    Le cycle des Monarchies de l'Ombre rassemble les romans L'Envoyé* (vol. I) et la Promise des Monarchies de l'Ombre* (vol. II), et La dernière Houri**; nouvelle ou chapitre final ?
    Olivier Lusetti, fondateur d'une association sur les littératures de l'imaginaire est l'auteur d'un essai sur l'écriture.
    * coup de coeur des libraires Fnac
    ** Troisième meilleure vente SF, Fantastique et Fantasy ebook sur fnac.com (janvier 2014).

  • Un impitoyable cavalier noir fauche la fine fleur de la chevalerie. Nul ne connaît son origine ni où le mène son chemin de mort. Sont tombés le terrible Hilguebert de Montdoré et l'invincible Gallimon de Heurtevent ! Courent les rumeurs les plus folles : son heaume cache une tête sans visage et des yeux illuminés de flammes noires ! Son cheval hennit avec la voix d'une meute de cent loups... Un démon !
    Et si la vérité était tout autre ?

    L'auteure, jurassienne est bénévole au sein d'un comité de lecture pour les littératures de l'imaginaire. Elle participe aussi à la vie d'un fan-manga en ligne. Ce récit court est arrivé premier lors d'un concours de nouvelles.

  • La même furie guerrière qui le poussa à presque tuer son père - un souverain de la Chine ancienne - continue de brûler les veines de Bourcrane. Prisonnier dans la forge, le jeune prince martèle l'enclume tel un damné comme s'il voulait redresser son âme folle et attend son jugement. Aussi, quand la reine, sa mère, lui annonce son bannissement, il s'en voit soulagé. Mais l'apaisement dure peu, car un terrible secret sur sa naissance lui est révélé...

  • Les bélénides, peuple humanoïde vivant sous la Mer, peuvent aussi s'aventurer sur la terre. Mais Elpheen n'a pas la chance d'être amphibie : il ne peut que respirer sous l'eau. Cette déficience est pour lui honteuse. Il décide de conjurer le mauvais sort. Il veut voir la fierté dans l'oeil de son père, l'amour et non la pitié sur le visage de Vashilla, son amie d'enfance. Arrive le jour du Banquet des Marées, où les bélénides prouvent leurs forces dans des joutes guerrières en plein air et où les couples se forment. L'invention d'Elpheen - qui devrait faire sensation - est prête.

    Mais quand le destin s'acharne, le meilleur des plans devient lettre morte et l'eau calme une tempête proche.

    Note sur l'auteur :
    Diplômé en biologie, Fabrice Pittet enseigne cette discipline et les mathématiques à des collégiens Genèvois. Son ordinateur jamais loin, il reste toujours connecté à ses personnages. Il est l'auteur de la retentissante nouvelle La Gloire Ecarlate.


  • Survivez cinq jours auprès d'une horreur épique dont personne (surtout le lecteur) ne revient indemne dans Le dernier Bastion (nominé au Prix du Récit Fantasy 2017).

  • Quelques jours avant le début de la grande conférence sur le climat, un jeune garçon part ramasser des déchets sur la plage avec sa soeur. La marée montante le surprend. Instinctivement, il s'agrippe à l'énorme sac d'ordures qu'il a collectées.
    Voici l'épopée d'Oscar, naufragé de l'océan, devenu ami d'un albatros, d'une tortue marine, d'un crabe, d'une baleine et d'un ours blanc, témoin des ravages provoqués par l'Homme sur la Nature et la Vie en général, converti en ardent défenseur des Générations futures...

    Inspiré par la COP21 et l'Accord de Paris sur le climat qui s'en est suivi, Emmanuel Bertrand-Égrefeuil conjugue dans ce conte moral son attrait pour le merveilleux et ses préoccupations citoyennes.
    Après une carrière d'instituteur puis de psychologue scolaire, Bruno Rigal rythme sa retraite aveyronnaise d'expositions et d'une vie sociale active.


  • Sandra, jeune photographe, est, depuis son enfance, entraînée par ses rêves dans un autre univers rempli de chimères plus ou moins amicales. Un matin, elle ne distingue plus le vrai du faux.

  • Anadelle et son frère Prian quittent le château familial pour participer à une cérémonie censée purifier l'âme de leur père gravement malade. Un Initié les guide et les protège. Mais le remède est
    pire que le mal. Le Rituel au bout du monde d'Alexandre Bordzakian - mini-roman de 66 pages - est lauréat du Prix du récit Fantasy de 2017, dont la remise du prix a lieu tous les ans lors du Festival Méditerranéen du Polar et de l'Aventure à Port-Barcares.

empty