FeniXX réédition numérique (Éditions Balland)

  • Sous la forme du pamphlet et en faisant appel à sa mémoire et à son expérience, Roger Ascot trace le portrait des années Mitterrand qui virent la disparition d'une certaine éthique de gauche, l'avènement du culte du héros et la renaissance des idéologies d'inspiration religieuse. Le XXe siècle s'achèvera-t-il en brûlant ce que jadis il avait adoré ? Le tableau pourrait être noir, il est virulent. Roger Ascot s'en prend aux politiques de tous bords, enfants naturels de l'ENA et de l'ambition personnelle, qui ont remplacé l'idéal républicain par le plan de carrière. Il fustige toutes les formes d'intolérance qui tiennent finalement l'homme pour une quantité négligeable. Pour apaiser sa colère, l'auteur nous montre à travers quelques cas précis que l'indifférence n'atteint pas l'ensemble du tissu social. Si aujourd'hui les malins mènent le monde, les fous en sont-ils l'espérance ? Roger Ascot est l'auteur de plusieurs romans et a été rédacteur en chef de L'Arche.

  • Pourquoi les rois en exil, dépossédés du pouvoir et de la fortune, continuent-ils à exercer une telle fascination sur leurs sujets d'hier et sur nos âmes nostalgiques ? En retrouvant l'histoire de leur règne, en les suivant sur les chemins de l'exil, Stéphane Bern a voulu dénouer les fils du passé qui font de ces rois sans royaume des figures symboliques. L'exemple de Juan Carlos semble aujourd'hui donner raison à leur ténacité, celle de croire toujours et encore qu'ils retrouveront demain leur trône. L'idée pourrait paraître farfelue si les Roumains, les Bulgares, les Albanais, les Yougoslaves et mêmes les Russes ne cherchaient maintenant en leur ancien souverain un arbitre et un fédérateur. S. Bern n'a pas voulu rendre un plat hommage à dix rois déchus, dont le destin malheureux ferait pleurer dans les chaumières ; ils ont l'étoffe des rois. Mais vérité dit critique, aussi les portraits sont-ils tour à tour sévères, amusants, tendres, même si à travers eux perce le secret espoir que l'Histoire leur rendra justice.

  • Kathleen Ferrier (1912-1953) est une des plus émouvantes figures d'artiste de ce siècle : son existence brisée par la maladie, sa voix de contralto unique, ses interprétations de Bach, Hændel, Brahms, ou Mahler l'ont fait accéder au rang de légende. Benoît Mailliet Le Penven interroge ses enregistrements pour découvrir, derrière la légende, la vérité profonde d'une femme, révélée par son chant. Cet ouvrage n'est donc ni une biographie, ni un essai d'analyse musicale : une écriture y est à l'oeuvre, qui cherche à exprimer la beauté singulière de la voix de Kathleen Ferrier. Or c'est à un véritable cheminement spirituel que nous convie cette voix si puissamment charnelle. "Ecouter Kathleen Ferrier n'est pas un acte sans conséquences, c'est une expérience esthétique ou mystique - les deux adjectifs ayant ici très précisément la même signification."

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Suite de vignettes douces et acides, Des Jules et des Julies traite de l'impossible défi de la vie à deux. Que l'on partage le même lit et la même salle de bains, la même banquette de métro, ou que l'on travaille de part et d'autre d'un même bureau, on ne voit jamais de l'autre que ses travers. Et personne n'en dit rien. Christiane Boisgelot ose transgresser la conspiration du silence qui entoure le quotidien de la vie de couple et s'aventure sur un terrain miné. Elle dit tout. Avec beaucoup d'humour et beaucoup de tendresse quand même.

  • Elles sont universitaires, journalistes, banquières, et manient avec vivacité les idées et la répartie. Elles ne vivent pas forcément cloîtrées, mais ont toutes choisi de revêtir le voile de l'islamisme militant, sous quelque forme qu'il adopte, selon les régions ou la tradition. Hinde Taarji a enquêté pendant de longs mois à travers plusieurs pays d'Islam : Egypte, Emirats Arabes Unis, Koweit, Turquie, Liban, Algérie, pour saisir les raisons d'un choix et nous éclairer sur un phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur. Elle a rencontré des centaines d'interlocutrices - et d'interlocuteurs - et en a rapporté autant de témoignages sur ces femmes vivant dans l'ombre de la cité du Prophète. Egyptiennes, Algériennes ou Libanaises, souveraines dans le secret de leurs demeures, elles ont accepté pour une fois de se dévoiler, évoquant les images qu'elles projettent dans l'imaginaire et les fantasmes de sociétés désorientées. Omniprésentes à l'esprit d'hommes déchirés entre un islam idéal, quelque peu mythique, préservé des contingences de l'Histoire, et une modernité qu'ils contemplent, fascinés et dédaigneux à la fois, ces femmes apparaissent comme la part cachée d'une société en pleine recomposition. Les voilées de l'Islam est une enquête révélatrice des ambiguïtés, des outrances et aussi des espérances de l'Islam contemporain.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Solitudes et frontière pour les Grecs et les Latins. Lieu de la parole et de l'Exode pour les Hébreux. Celui de la « Tentation » et de la retraite pour le christianisme, terre soumise à mille noms pour les Arabes, depuis des millénaires le désert aura croisé le chemin des Prophètes, défié l'imaginaire des explorateurs et des géographes, fait ou défait l'image des conquérants. De Moïse à Mahomet, d'Alexandre le Grand à Jésus, des silences des géographes grecs jusqu'aux chants de la poésie arabe, cet ouvrage se propose de restituer la genèse convulsive d'un lieu qui, avant de devenir l'archétype de l'exotisme et du dépaysement, accueillait, à l'origine, les grandes interrogations de l'homme. Sa ferveur et ses épouvantes.

empty