FeniXX réédition numérique (Guénolé)

  • Inventé par Yves Gilli, le thème de Gil - parcourant la vallée de la Loue, en quête de l'Encrine-Lis - a déjà connu trois variations, écrites et publiées par l'école de Bregille-Plateau, à Besançon. L'imagination primesautière de leurs auteurs en avait fait un personnage espiègle et badin. Puis, sollicitées par les Éditions Guénolé, les écoles de La Vèze, Ornans, Lods et Mouthier-Hautepierre sont venues enrichir la fable initiale des légendes de leurs villages. Et c'est ainsi qu'est né le quatrième livre, tomes I et II, que voici. Mais, cette fois, le jeune aventurier n'est plus l'être solaire des origines. Un drame l'a chassé de chez lui, au point que le sens de sa recherche s'en trouve profondément modifié. En effet, qui donc est-elle, cette mystérieuse Encrine-Lis, nautonière fatale d'un royaume fossilisé, et que Gil convoite au mépris de sa vie ? Ce conte animalier, nourri de nos peurs archaïques, entre rêve et réalité, fait néanmoins la part belle à l'humour, au courage et à la tendresse, vertus éminemment salutaires qui mériteront au héros la victoire, comme il se doit, contre les pires adversités.

  • Dans cette annexe, professeurs et élèves du collège Albert Camus de Besançon ont souhaité apporter quatre compléments pédagogiques au tome I d'Adieu l'Encrine.
    D'abord, le lexique présentera tous les mots sur lesquels peuvent buter des enfants.
    Puis suivra le résumé du livre, destiné à faciliter la lecture du conte aux plus jeunes.

    Ensuite, des jeux testeront, de manière vivante et humoristique, la bonne compréhension de l'histoire, en privilégiant les questions de vocabulaire et d'orthographe. On y trouvera même de quoi enrichir ses connaissances en étymologie.
    Enfin, le lecteur découvrira les textes de base, écrits par les écoliers de Bregille, La Vèze, Ornans, Lods et Mouthier-Hautepierre, qui ont fourni le thème d'Adieu l'Encrine et des trois précédents ouvrages.

  • Écrire un roman historique ! Tel est le défi que se sont lancé des élèves de quatrième du collège Raymond Gueux, à Gy, après une lecture courageuse de « Quatre-vingt-treize ». L'étude de la Révolution française étant au programme, il ne restait qu'à trouver l'argument. C'est un ouvrage franc comtois qui nous l'a fourni : Gy et sa région en 1789, auquel plusieurs professeurs de notre établissement avaient collaboré, lors de la célébration du bicentenaire. Et c'est ainsi que nos personnages, inspirés de Victor Hugo et de l'histoire locale, ont vu le jour quelques mois plus tard. Donc... Le 25 mars 1775, le père Chrysologue célèbre le baptême de Marie Claude Neveu de Franvillers. Un enfant de choeur, Pierre Lélut, le fils du médecin de l'hôpital de Gy, s'étonne : « Pourquoi fait-on sonner la grosse cloche, alors que c'est une fille qu'on baptise ? » Quatorze ans plus tard, le lundi 16 mars 1789, l'Assemblée du Tiers se réunit en l'église de Gy, avec Mirabeau, arrivé tout exprès de Provence. Le même Pierre Lélut, devenu un séduisant Patriote de vingt-cinq ans, l'accompagne. Dans l'assistance, une jeune et belle aristocrate n'a d'yeux que pour lui. Le prénom de la demoiselle ? Ami lecteur, tu trouveras ces réponses, et bien d'autres encore en particulier toute la vérité sur le seigneur de Mesmay et l'affaire de Quincey dans le livre que voici.

  • Le conte d'Yves Gilli a été choisi comme support d'activités pédagogiques. Ce livre restitue fidèlement le conte, à côté de ceux proposés en écho par les enfants, dont l'imaginaire se révèlera plein d'humour et de fantaisie. Ainsi est né Gil, un jeune collectionneur de fossiles, qui part pour les sources de la Loue, à la recherche de l'encrine-lis.

  • Au-delà de l'aventure pédagogique animée par Yves Gilli, on s'aperçoit que l'histoire de Gil, en quête de l'encrine-lis, fonctionne comme un conte à part entière, dont l'exubérance baroque enchantera les amateurs de sortilèges, de maléfices et de diableries.

  • Durant l'année scolaire 1993-1994, tous les élèves de l'école de Bregille-Plateau, à Besançon, savaient pourquoi Monsieur Yves Gilli venait si souvent dans la classe des CE1 : c'est qu'ils préparaient avec lui un premier livre, L'Encrine-Lis, thème et variation 1. Puis l'école au grand complet avait été conviée à participer à l'élaboration du second : L'Encrine-Lis, variation 2. En janvier 1995, les CM1, stimulés par l'expérience, se proposent alors d'écrire seuls un troisième volume : Gil, un jeune et charmant chercheur de fossiles, repartira à l'aventure, guidé dans sa quête par des animaux-magiciens. Et voilà nos écoliers qui, à leur tour, lisent des histoires pour enfants, réfléchissent à la structure et au contenu d'un conte, se plongent dans les encyclopédies, produisent des textes individuels ou collectifs, enrichissent leur vocabulaire, polissent leurs phrases, découvrent les contraintes de l'illustration... C'est ainsi que se construit méthodiquement L'Encrine-Lis, variation 3, fruit de l'imagination de trente-deux garçons et filles, qui apprennent, en même temps que leur héros, à concilier le rêve impossible et la dure réalité.

empty