FeniXX réédition numérique (L'Alma)

  • Gaulliste et Résistant de 1940, membre du Comité national de Londres, chef des Services d'action secrète en 1943-1944, Commissaire de la République puis Ministre après la Libération, Jacques Soustelle, devenu leader parlementaire du R.P.F., assume - en 1955 - la charge de Gouverneur général de l'Algérie face à la rébellion naissante. Trois ans plus tard, au 13 mai, il joue un rôle déterminant, et prend une responsabilité primordiale dans les événements qui ont ramené le Général de Gaulle au pouvoir. Ministre de la Ve République, il rompt avec le régime et son chef, en janvier 1960. Pourquoi ? Ce livre est le premier témoignage d'un observateur, qui fut aussi un acteur, sur la naissance et les débuts de la Ve République, et sur le déroulement du drame algérien jusqu'à la fin de l'année 1961. Engagé, son auteur ne se défend certes pas de l'être, et définit avec vigueur ses positions idéologiques et politiques ; en même temps, il fait oeuvre d'historien, en révélant - pour la première fois - bien des faits ignorés dont a été formée la trame de cette période agitée. Son livre constitue un document dont nul, quelles que soient ses tendances, ne peut récuser la valeur.

  • Gaulliste et Résistant de 1940, membre du Comité national de Londres, chef des Services d'action secrète en 1943-1944, Commissaire de la République puis Ministre après la Libération, Jacques Soustelle, devenu leader parlementaire du R.P.F., assume - en 1955 - la charge de Gouverneur général de l'Algérie face à la rébellion naissante. Trois ans plus tard, au 13 mai, il joue un rôle déterminant, et prend une responsabilité primordiale dans les événements qui ont ramené le Général de Gaulle au pouvoir. Ministre de la Ve République, il rompt avec le régime et son chef, en janvier 1960. Pourquoi ? Ce livre est le premier témoignage d'un observateur, qui fut aussi un acteur, sur la naissance et les débuts de la Ve République, et sur le déroulement du drame algérien jusqu'à la fin de l'année 1961. Engagé, son auteur ne se défend certes pas de l'être, et définit avec vigueur ses positions idéologiques et politiques ; en même temps, il fait oeuvre d'historien, en révélant - pour la première fois - bien des faits ignorés dont a été formée la trame de cette période agitée. Son livre constitue un document dont nul, quelles que soient ses tendances, ne peut récuser la valeur.

empty