FeniXX réédition numérique (L'Aube)

  • La ville est aujourd'hui l'objet de nombreux questionnements. Dans l'actualité, dans la gestion urbaine, dans la recherche. L'originalité de ce petit livre réside dans ce regard porté sur les analyses des chercheurs et les expériences des praticiens venant de collectivités territoriales ou d'entreprises. L'auteur a assisté à un colloque à Cerisy organisé par la RATP avec le soutien de la Communauté européenne. Elle en tire un récit vivant et documenté des différentes écoles de pensée, de l'apport des débats entre praticiens et chercheurs, de l'évolution de ce qu'on appelle aujourd'hui la gouvernance urbaine. Un livre rapide et percutant d'où ressort la nécessité de créer un nouvel espace public où la ville et ses services deviennent des lieux de coopération et de coproduction entre salariés et consommateurs. Pour engendrer une nouvelle citoyenneté urbaine.

  • Nous sentons-nous citoyens de l'Europe ? La faible mobilisation des électeurs de tous les pays européens est-elle le signe d'un désintérêt populaire face à un projet où ils ne retrouvent pas leurs aspirations ? Ou faut-il y voir, au contraire, la manifestation d'une contestation active ? Si elles ne votent pas massivement, les sociétés européennes émettent cependant des signaux forts de leur volonté de changement. Dans tous les pays, les jeunes, les chômeurs, les femmes, les exclus du logement et plus généralement tous ceux qui aspirent à une Europe centrée sur un projet social se mobilisent. De nombreux acteurs militent pour construire cette société civile européenne, mais le chemin reste long. Partant de préoccupations et d'histoires différentes, ils ont en commun la volonté de bâtir l'Europe avec les citoyens, la volonté de lever les obstacles qui s'opposent à une construction démocratique de l'Europe en tempérant les pouvoirs des institutions, des partis politiques, voire des syndicats. Ce sont ces mêmes signaux forts que les auteurs de cet ouvrage collectif ont voulu capter. En analysant les expériences concrètes dans lesquelles ils sont impliqués, ils nous montrent comment se construit peu à peu, dans la contradiction et l'action, une société civile européenne.

  • La décision publique ? Beaucoup la disent « en panne ». Elle ne serait plus accordée avec un État qui voit ses domaines de souveraineté se restreindre - avec la mondialisation, l'Union européenne, la décentralisation -, ni avec une société qui, alors que les institutions évoluent plus lentement, manifeste une vitalité puissante. La prospective ? Elle participerait d'un nouveau mode de « gouvernance » des sociétés : plus démocratique - car associant institutions publiques, acteurs sociaux et organisations privées - et apte à construire des choix stratégiques, compris par tous, et, par là, plus aisément mis en oeuvre. Le débat public ? La prospective le relancerait. S'écartant d'une visée planificatrice, elle stimulerait, à tous les stades du processus de décision, l'intelligence collective des acteurs. Tels sont les thèmes qui sous-tendent ce livre et qui définissent, positivement, ce que doit être une prospective du présent : au-delà des tendances lourdes, une démarche qui capte les signaux faibles, perçoit les germes du futur déjà à l'oeuvre, engage des initiatives innovantes ; bref, permet d'imaginer un avenir souhaitable qui, par l'engagement des acteurs inclus dans la démarche même, devient possible.

empty