FeniXX réédition numérique (Mallard)

  • « Voltaire, je connais ! » nous rappelle comment, esprit sans égal, il a touché avec un égal bonheur à tous les genres, poésie, théâtre, essais historiques, contes et romans. L'auteur, Jean-Luc Faivre nous montre en un essai brillant comment Voltaire peut rester une référence pour tous ceux qui cherchent vainement dans notre époque matière à échapper au conformisme soporifique des idées ambiantes. « Voltaire, je connais ! » s'inscrit dans la série « Les philosophes », je connais ! qui vise à présenter dans une langue simple et accessible la vie et l'oeuvre des penseurs qui ont parfois pris les plus grands risques pour faire avancer les idées qui ont façonné le monde d'aujourd'hui. Des citations et une chronologie viennent compléter cette présentation.

  • Marx je connais ! présente la vie et l'oeuvre de l'un des plus grands penseurs du XIXe siècle. Philosophe, économiste, historien, sociologue, journaliste, le personnage s'inscrit parfaitement dans le siècle du romantisme. Nul autre que Karl Marx n'a su si bien opposer le sentiment à la raison. En une époque marquée par une terrible répression policière à l'encontre de tous les agitateurs d'idées, il fut le plus déterminé pour dénoncer l'exploitation des plus faibles par les plus forts, des plus pauvres par les plus riches. Mais sa pensée se veut également action. Le Manifeste du Parti Communiste et le Capital, ses deux ouvrages majeurs ont pour but d'organiser le mouvement ouvrier et de le guider vers le grand soir libérateur de toute oppression et aliénation, vers la révolution socialiste. Marx adorait citer ces deux vers de Georg Weerth : Il n'est rien de plus beau au monde Que de mordre ses ennemis. Certes le prophète n'est pas un ange ; sa pensée n'est pas exempte de critiques et de lacunes et le communisme a teinté la terre en rouge sang. Mais pouvons-nous reprocher les tragiques dérives du socialisme à un auteur qui, à la fin de sa vie, ne s'affirmait pas marxiste ?

  • En cette fin du XVIIIe siècle, la révolution américaine gronde aux portes du domaine d'Ash Lawn, propriété de la famille Carrolton. Les personnages hésitent entre espoirs fulgurants face à l'éclosion d'un nouveau monde et sourdes angoisses devant l'ancien qui se délite. Des menaces de plus en plus précises pèsent sur la belle harmonie d'Ash Lawn, joyau colonial enchâssé dans des terres conquises et patiemment domestiquées par les premiers défricheurs. John s'éveille peu à peu à la conscience d'un univers dont il ne soupçonnait pas la fragilité, au milieu d'intrigues qui mêlent intimement la vie des esclaves à celle de leurs maîtres.

  • Sartre, je connais ! présente la vie et l'oeuvre de Jean-Paul Sartre. De l'enfance passée entre ses grands-parents maternels à la vieillesse militante, en passant par l'âge mûr dans le Saint-Germain-des-Prés de l'après-guerre, Sartre a traversé le siècle. Touche-à-tout génial de la littérature et de la philosophie, c'est plus le père de l'existentialisme que le vendeur de La Cause du Peuple haranguant les ouvriers d'après 1968 à la sortie des usines que la postérité s'attachera à retenir. Controversé en son temps, Sartre restera malgré tout comme un philosophe majeur du XXe siècle. Ses textes, tels L'Être et le Néant ou La Nausée ont marqué toute une génération et sont devenus des classiques.

  • À l'aube du XIXe siècle, la jeune Amérique, son indépendance conquise, se retrouve face à elle-même et au monde. Héritiers à la fois du puritanisme et des idéaux républicains ayant présidé à la naissance des États-Unis, les dirigeants américains, conscients du destin éminent qui attend leur pays, ne vont pas tarder à s'affronter sur les principes devant régir son avenir. Face à un continent immense et pour partie inexploré, divisées sur la question de l'esclavage, confrontées à la présence des nations indiennes et se sentant menacées par les vieilles puissances coloniales, les élites américaines vont formuler une idéologie qui, d'affrontements sanglants en épisodes peu glorieux, assurera la survie et fondera l'identité même de la nation. C'est le postulat idéologique de la Destinée Manifeste qui servira de cadre et de justification à l'expansion territoriale des États-Unis et à la montée de leur influence sur l'ensemble du continent et bien au-delà. Conçu comme un guide pratique et abordable, cet ouvrage, rédigé par deux spécialistes, fait le point sur tous les aspects de la Destinée Manifeste.

  • Éric Pichet : Il y a un paradoxe de l'argent dans le monde actuel : il est partout, dans tous les esprits comme à aucune autre période (surtout aux États-Unis), mais on ne le voit plus nulle part. Avec l'apparition du porte-monnaie électronique, c'est le triomphe du monde virtuel. Gérard Lemarié : Gustave Flaubert disait la même chose de Dieu, du Créateur. Il est partout et on ne le voit nulle part... Éric Pichet : Et si l'argent était la dernière divinité à tenir debout ? Flaubert mérite vraiment le détour. Gérard Lemarié : Tout peut donc s'évaluer par l'argent ? Éric Pichet : Non, sans doute pas tout, mais de plus en plus de choses... Un P.-D.G. d'une grande entreprise pétrolière est révoqué : il prononce la formule magique « indemnités » et encaisse 40 millions de francs... C'est le retour des alchimistes : on fait de l'or avec du pétrole !

  • G.L. : Aimons-nous autant que par le passé ? M.-T.H. : Je n'ai pas vécu au temps de mes arrière-grands-parents et ne veux pas établir de comparaison. G.L. : Autre question ? M.-T.H. : Non, je vais répondre. Nous avons des temps de vie plus longs que ceux de nos parents. Nous passons plus de temps sans travailler et, paradoxalement, nous avons moins de projets de vie. G.L. : Et alors ? M.-T.H. : Nous flottons aussi dans une culture de mort, de tragique, de destruction. Cette culture remet en question le temps du regard, de la rencontre, le temps de la lenteur patiemment construit, oui, le temps de l'amour. L'idée de la collection « Penseurs d'aujourd'hui, questions de toujours » est simple : convier autour d'une grande question des penseurs et des praticiens du monde d'aujourd'hui. Destinés à un large public, ces ouvrages innovants souhaitent faire de l'apport de la pensée et de la pratique contemporaines un élément essentiel du bagage de « l'honnête homme » de demain.

empty