FeniXX réédition numérique (Marval)

  • Jean Guerreschi est maître de conférence à l'université de Bordeaux III. Il a publié notamment Montée en première ligne (Julliard 1988) et prépare Comme dans un berceau (Julliard 1990). Alain Fleisher est écrivain, plasticien, cinéaste et photographe. Il est l'auteur de Là pour ça (roman, Flammarion) et Grands hommes dans un parc (récits et photographies, éditions Antigone). Son dernier film Rome, Roméo vient de sortir.

  • La collection Lieux de l'écrit, dirigée par Régis Durand, se propose de porter un regard nouveau sur l'espace des grands écrivains de notre temps. Qu'il s'agisse de lieux réels ou imaginés, c'est toute une manière d'habiter ou de penser le monde qui est ainsi abordée, par la mise en relation de deux approches différentes. D'une part, un texte, qui parfois prend le parti de l'analyse, parfois au contraire se rapproche plutôt d'une fiction, d'un acte d'imagination. D'autre part, un essai photographique, qui plutôt que de produire des documents, cherche à donner corps à un imaginaire, à l'investir de la part de réel que comporte toute photographie.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La collection Lieux de l'écrit, dirigée par Régis Durand, se propose de porter un regard nouveau sur l'espace des grands écrivains de notre temps. Qu'il s'agisse de lieux réels ou imaginés, c'est toute une manière d'habiter ou de penser le monde qui est ainsi abordée, par la mise en relation de deux approches différentes. D'une part, un texte, qui parfois prend le parti de l'analyse, parfois au contraire se rapproche plutôt d'une fiction, d'un acte d'imagination. D'autre part, un essai photographique, qui plutôt que de produire des documents, cherche à donner corps à un imaginaire, à l'investir de la part de réel que comporte toute photographie.

  • Dans les 15 prochaines années, le besoin le plus essentiel des habitants des pays industrialisés de la planète, sera celui de leur sécurité. Qu'ils vivent à l'Est ou à l'Ouest, ils mangent en effet à leur faim, sont correctement soignés, partent même en vacances, jouissent d'une certaine abondance matérielle et meurent, pour la plupart d'entre eux, dans leur lit ou sur la route. Mais selon les prévisions démographiques, ils ne constitueront en l'an 2000 qu'un sixième des 6,2 milliards d'habitants qui peupleront alors notre globe. Tous les autres si ce sixième ne fait rien pour eux, continueront de mourir de faim, d'épidémies, ou de maladies infantiles. L'ennui, c'est que la télévision rend immédiate la communication entre tous. Ajoutez à cela que les habitants des pays les plus industrialisés manient entre eux des concepts de démocratie (égalité de tous devant la loi) et de solidarité (redistribution des revenus par l'État). Si bien que l'opulence des uns paraît d'autant plus injuste aux autres que selon les principes des premiers les seconds devraient pouvoir mieux participer aux fruits du développement du monde. Le risque est donc grand de voir ces derniers qui ont si peu à perdre, mettre en danger cette minorité qui a presque tout. D'un autre côté, pour réduire ces inégalités flagrantes, nous, habitants des pays les plus industrialisés, confions par un blanc-seing, nos intérêts, à une minorité d'hommes (chefs d'État, ministres des relations extérieures, membres du corps diplomatique, hauts fonctionnaires internationaux, officiers généraux de l'armée) qui continue de se comporter comme une oligarchie, voire une aristocratie. En particulier, les chefs d'État - pourtant élus, dans les démocraties - n'ont rien changé à leurs manières d'aborder les relations internationales depuis le XIXe siècle : c'est encore le domaine réservé du prince pour ne pas dire le secret absolu du « roi ». Mais à la différence du siècle précédent, ils disposent désormais d'un pouvoir quasi-instantané de vie et de mort sur nous (bouton atomique). Pour la première fois, ce livre tente de démocratiser les relations internationales, de les démystifier surtout, en vous montrant que, par des « leviers » individuels et simples, vous avez chacun en ce qui vous concerne, la possibilité, à votre infime échelon, de les influencer. Oui, vous pouvez quelque chose pour la paix du monde. Immédiatement. Et chacun d'entre vous. Ne serait-ce qu'en refusant désormais le blanc-seing à ceux qui prétendent « pour notre bien » nous diriger au plan diplomatique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Marc Rombaut est écrivain et producteur de radio à Bruxelles (RTBF). Il est l'auteur de plusieurs recueils de poèmes, de fictions et d'essais dont, notamment, La poésie négro-africaine d'expression française (Seghers, 1976), Suite en jouî-dire (Bourgois, 1978), Matière d'oubli (Belfond, 1983), La lettre du Nom (Trois Cailloux - In'hui, 1990), L'oeuvre peint de Paul Delvaux (Albin Michel, 1990)) et, en collaboration, Le récit et sa représentation (Payot, 1978) et Minorités dans la pensée (Payot, 1979). Milan Chlumsky est né en 1946, à Prague. Études littéraires à Prague, Strasbourg et Paris. Vit et travaille comme journaliste, historien de la photographie et photographe à Heidelberg (Allemagne). Publications sur l'esthétique, la photographie et l'art en Europe et aux USA ; expositions photographiques en France, Allemagne et Espagne.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • ... Ainsi, Balthazar Caliban, Doge Exemplaire, Fustigea, Gronda, Houspilla, Insulta Joyeusement, Kuniyoshi, Le Moine Nippon Obséquieux ; Pire Que Roi Sans Tiare, Ubuesque, Voyou, Wisigoth, Xénophobe, Yankee...... Zin-zin...

  • La collection "Lieux de l'écrit", dirigée par Régis Durand, se propose de porter un regard nouveau sur l'espace des grands écrivains de notre temps. Qu'il s'agisse de lieux réels ou imaginés, c'est toute une manière d'habiter ou de penser le monde qui est ainsi abordée, par la mise en relation de deux approches différentes. D'une part, un texte, qui parfois prend le parti de l'analyse, parfois, au contraire, se rapproche plutôt d'une fiction, d'un acte d'imagination. D'autre part, un essai photographique qui, plutôt que de produire des documents, cherche à donner corps à un imaginaire, à l'investir de la part de réel que comporte toute photographie.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ces personnages mythiques, nés à Séville, sont si forts et si spectaculaires qu'ils ont été portés sur la scène du théâtre et de l'opéra. Dans une approche historique, l'auteur a retrouvé les sources et la genèse des oeuvres qui ont permis la création de ces personnages. On le suit dans ses recherches à travers l'Europe, les siècles, la littérature...

  • Est-il encore aujourd'hui possible d'attendre Beckett ? Isabelle Sobelman et Catherine Montarnal décident de tenter l'expérience. Une semaine d'enquête dans le quartier de l'écrivain, à noter heure par heure le temps qui passe, la minute de trouble ou de bonheur qui fait perdre la tête parce que c'est bien sûr... On l'a vu... C'est bien lui... L'une fixe l'image, l'autre l'imagine, chacune à sa tâche, au relevé minutieux des détails. Jeu de l'attente et du hasard où Samuel raconte l'histoire « En attendant Beckett »...

  • La collection Lieux de l'écrit, dirigée par Régis Durand, se propose de porter un regard nouveau sur l'espace des grands écrivains de notre temps. Qu'il s'agisse de lieux réels ou imaginés, c'est toute une manière d'habiter ou de penser le monde qui est ainsi abordée, par la mise en relation de deux approches différentes. D'une part, un texte, qui parfois prend le parti de l'analyse, parfois au contraire se rapproche plutôt d'une fiction, d'un acte d'imagination. D'autre part, un essai photographique, qui plutôt que de produire des documents, cherche à donner corps à un imaginaire, à l'investir de la part de réel que comporte toute photographie.

  • Didier Alexandre est ancien élève de l'École Normale Supérieure et maître de conférences à l'Université d'Avignon et des pays du Vaucluse en littérature française. Il est l'auteur de travaux sur Claude Simon, Michel Butor, René Daumal, Henri Michaux et prépare des essais sur Paul Claudel et Guillaume Apollinaire. Arnaud Claass, photographe, est né en 1949. Il expose régulièrement depuis 1972. Il a publié Ellipses (Contre-jour, 1976), Contretemps (Punto e Virgola, 1978), Silences (Marval, 1989). Les Cahiers de la photographie lui ont consacré une monographie en 1988. Son oeuvre est représentée dans de nombreuses collections publiques et privées.

  • La collection Lieux de l'écrit, dirigée par Régis Durand, se propose de porter un regard nouveau sur l'espace des grands écrivains de notre temps. Qu'il s'agisse de lieux réels ou imaginés, c'est toute une manière d'habiter ou de penser le monde qui est ainsi abordée, par la mise en relation de deux approches différentes. D'une part, un texte, qui parfois prend le parti de l'analyse, parfois au contraire se rapproche plutôt d'une fiction, d'un acte d'imagination. D'autre part, un essai photographique, qui plutôt que de produire des documents, cherche à donner corps à un imaginaire, à l'investir de la part de réel que comporte toute photographie.

  • La collection Lieux de l'écrit, dirigée par Régis Durand, se propose de porter un regard nouveau sur l'espace des grands écrivains de notre temps. Qu'il s'agisse de lieux réels ou imaginés, c'est toute une manière d'habiter ou de penser le monde qui est ainsi abordée, par la mise en relation de deux approches différentes. D'une part, un texte, qui parfois prend le parti de l'analyse, parfois au contraire se rapproche plutôt d'une fiction, d'un acte d'imagination. D'autre part, un essai photographique, qui plutôt que de produire des documents, cherche à donner corps à un imaginaire, à l'investir de la part de réel que comporte toute photographie.

  • Le carnaval de Venise vu de l'intérieur, loin de touristes. Ici la fête explose, folle, libératrice, dans les palais, à l'abri des regards indiscrets et dans une profusion de déguisements les plus fous, les plus riches.

  • « Accepteriez-vous de mettre ce petit tableau en devanture ? » Cette simple phrase allait changer toute la vie de Maurice Laffaille qui livre dans cette chronique cinquante ans de souvenirs de sa vie de marchand de tableaux et d'expert. Souvent ce sont des témoignages dont il ne faut pas que meure « le bruit parmi le vent ».

empty