Glénat BD

  • Le Dimanche 24 août 1572, l'aube se lève mais les rues sombres du vieux Paris sont encore plongées dans un brouillard qu'illuminent les torches brandies par de mystérieux personnages sortis tout armés de dessous les pavés... Au signal convenu du premier coup de cloche de l'église Saint-Benoît aussitôt repris par le Beffroi du Palais, le duc de Guise et une centaine de ses gens se rendent en cliquetant à l'hôtel de Ponthieu. Ils ont tous les regards emplis d'une haine féroce, des regards de tueurs comme seuls les hommes en ont à l'égard d'autres hommes...
    Le Chevalier, la Mort et le Diable débute par une reconstitution du massacre de la Saint-Barthélemy. Des scènes terribles dessinées par Alain Robet qui a su transcrire par ses images la violence incompréhensible issue de la folie des hommes.

  • Après la mort dramatique de l'épervier, Germain Grandpin s'enfonce dans les sombres forêts de la Nouvelle-France à la recherche du chevalier Condor. Et c'est dans l'immensité de cette terre glacée que se déroulent les événements qui vont précipiter le destin des personnages du cycle des 7 vies.

  • Après la mort dramatique de l'épervier, Germain Grandpin s'enfonce dans les sombres forêts de la Nouvelle-France à la recherche du chevalier Condor. Et c'est dans l'immensité de cette terre glacée que se déroulent les événements qui vont précipiter le destin des personnages du cycle des 7 vies.

  • Après la mort dramatique de l'épervier, Germain Grandpin s'enfonce dans les sombres forêts de la Nouvelle-France à la recherche du chevalier Condor. Et c'est dans l'immensité de cette terre glacée que se déroulent les événements qui vont précipiter le destin des personnages du cycle des 7 vies.

  • Ayant appris que l'homme qui a tué Ariane de Troïl n'est autre que Gabriel de Troïl, son propre père, Germain Grandpin gagne la Nouvelle France où l'homme s'est réfugié. Germain, qui ne sait pas qu'Ariane a survécu à ses blessures, veut venger sa mort. Au Canada, il gagne les forêts profondes où indiens et trappeurs vivent les prémices de la colonisation. Avec ce troisième volet nous retrouvons Germain Grandpin, surnommé Coeur-Brûlé par les Peaux-Rouges. Victime de fièvres, il revoit dans son délire le chevalier Condor (Gabriel de Troïl) puis découvre la présence du père Chenu de la Compagnie de Jésus, la robe noire, comme disent les indiens...

  • A 21 ans, le jeune Jean-Baptiste Poquelin quitte définitivement les siens pour rejoindre Madeleine Béjart et sa troupe de comédiens. Attaqué par des ruffians aux ordres d'Anne d'Autriche, le futur Molière est protégé par Louis XIII qui demande à Trévise et ses mousquetaires de veiller sur lui. Mais Mazarin s'étonne de cette attention et demande au roi de lui dire la vérité sur les origines de ce prétendu fils de tapissier qui intéresse tant de personnages haut placés.
    Avec minutie, Patrick Cothias fait avancer ses personnages dans un jeu où les destins s'entrecroisent, resserrant petit à petit la trame du Cycle des 7 vies de l'Epervier.

  • Paris, 1622... Chez les Poquelin on est aux anges, Madame vient de mettre au monde un charmant bambin prénommé Jean-Baptiste.
    Au même moment, dans le plus grand secret, Ariane de Troïl donne vie à un garçon qui sera aussitôt confié à un prêtre.
    Personne ne sait que le père n'est autre que Louis XIII, roi de France.
    Chez les Poquelin c'est le drame ! Le nouveau-né, par la faute de la nourrice, meurt... Mais celle-ci a un amant qui n'est autre que le prêtre à qui Ariane de Troïl a confié son bébé.
    Par un drôle de tour de passe-passe, le cadavre du nouveau-né est remplacé par le fils d'Ariane. Ainsi par un coup de théâtre des plus romanesques, le futur Molière, tout comme Ninon, se retrouve être un enfant de celle qui endossa la défroque de l'Epervier.

  • 1660 : Jean-Baptiste Donjon qui rêve de créer le Théâtre de la Lune afin de rivaliser avec celui de l'illustre Molière se cherche des protecteurs.
    Devenu Jean-Baptiste des Joncs, il obtient la protection du fourbe Vicomte de Louvières, amant de sa soeur Angélique.
    Fils d'un tapissier du roi, comme Molière, il courtise Armande Béjart, soeur de Madeleine, l'amie de son modèle.
    Grâce au riche Marquis de Villedeuil, Jean-Baptiste est reçu au salon de la rue des Tournelles où règne une certaine Anne de Lenclos...
    Après plusieurs années de silence nous retrouvons cette série, ultime chapitre du cycle des 7 Vies de l'Epervier.

  • Condor disparu dans les rapides, Germain Grandpin souhaite gagner Québec afin de revenir en France.
    Accompagné par Etienne Brûlé, agent de Champlain, gouverneur de Neuve-France, et d'une troupe de comédiens, celui qui croit Ariane morte du fil de son épée affronte les dangers de la forêt canadienne. C'est après un rude combat contre les iroquois qu'intervient un mystérieux personnage qui fera changer les plans de Germain Grandpin...

  • Jean-Baptiste Poquelin est en train de devenir Molière... Mais ce changement de patronyme ne résout pas les questions qu'il se pose sur ses origines. Prenant conscience de l'ampleur du complot dont il est la cible, il va chercher à en savoir plus lors de rendez-vous secrets où rôde le fantôme de Masquerouge...
    Les marionnettes du grand théâtre des Sept Vies s'agitent et mélangent leurs fils pour ne plus suivre qu'un seul mouvement : celui de l'imagination extraordinaire de Patrick Cothias. Un opéra de papier dont Brice Goepfert assure la mise en scène, les costumes et les décors avec beaucoup de talent.

  • Je suis L'Homme que l'on sait ". Le mystérieux prisonnier au masque de fer. On m'a enfermé en 1673 après que j'aie osé pénétrer le secret le plus grand du monde... Ce roi craignait mon ombre et il n'avait pas tort ! Il s'en est fallu d'un cheveu pour que mes manigances le jettent hors du trône. C'est une histoire très longue et assez embrouillée que la postérité ne connaîtra jamais car elle disparaîtra en même temps que ma mémoire... À moins que la mémoire ne résiste à la mort ? "
    Série parallèle au Fou du Roy, Le Masque de Fer fait partie du grand cycle des 7 Vies de l'Épervier. Nous retrouvons toujours avec autant de plaisir les personnages de cette saga comme Ariane de Troïl, Léonard-Langue-Agile ou Molière, admirablement servi par le trait précis et les couleurs chaudes de Marc-Rénier.

  • Jean-Baptiste Donjon, qui rêve d'égaler Molière, enquête sur les origines de celui-ci et n'hésite pas à faire appel aux sciences occultes pour découvrir la vérité. Quant à Poquelin, devenu entre temps célèbre, il jouit encore de solides protections auprès le Mazarin et d'Anne d'Autriche. Mais le secret de sa naissance, il est le fils caché de Louis XIII et d'Ariane de Troïl et donc l'héritier légitime du trône de France, s'ébruite dans les couloirs du Louvre...
    Série parallèle au Fou du Roy, Le Masque de Fer fait parti du grand cycle des 7 Vies de l'Épervier. Nous retrouvons toujours avec autant de plaisir les personnages de cette saga comme Ariane de Troïl, Léonard-Langue-Agile ou Molière, admirablement servi par le trait précis et les couleurs chaudes de Marc-Rénier.

  • Jean-Baptiste Donjon, ami de Ninon, rival de Molière, enquête sur les origines du célèbre auteur et va découvrir un terrible secret : Molière est le fils de Louis XIII.

  • En ce mois de décembre 1553, le royaume de Navarre attend son héritier. L'enfant qui pousse un cri le soir du 12 décembre est un garçon, il sera prénommé Henri. Bienvenue au monde, Henri ! La Navarre t'attendait, mais elle n'est pas la seule... La France elle-même aura besoin de ton destin, même si tu n'en es pas le maître... Car au moment où ton cordon ombilical se coupe, un autre fil t'est attaché : celui qui fera de toi une marionnette du grand théâtre des 7 Vies...
    Avec cette nouvelle série du cycle des 7 Vies, Patrick Cothias poursuit la merveilleuse sarabande qui passionne des milliers de lecteurs. Pierre Wachs entre à son tour dans la danse et apporte au mouvement la force d'un grand dessinateur. Attention ! Ici commence un fabuleux spectacle...

  • Après la mort dramatique de l'épervier, Germain Grandpin s'enfonce dans les sombres forêts de la Nouvelle-France à la recherche du chevalier Condor. Et c'est dans l'immensité de cette terre glacée que se déroulent les événements qui vont précipiter le destin des personnages du cycle des 7 vies.

  • Loin des intrigues de palais le jeune Molière arpente les routes de France et apprend le dur métier de comédien. Mais son sang royal se flaire de loin et, en haut lieu, ennemis et protecteurs le suivent à la trace cherchant, qui à l'occire, qui à le laisser vivre... Inexorablement tous ces personnages avancent vers la croisée de leurs destins.
    Les marionnettes du grand théâtre des Sept Vies s'agitent et mélangent leurs fils pour ne plus suivre qu'un seul mouvement : celui de l'imagination extraordinaire de Patrick Cothias. Un opéra de papier dont Brice Goepfert assure la mise en scène, les costumes et les décors avec beaucoup de talent.

  • De tous les personnages des Sept Vies de l'Epervier, Henri IV est peut-être celui qui fascine le plus Patrick Cothias. Mais, pour l'heure, Navarre n'est encore qu'un enfant qui se soucie bien peu de la Réforme et de la Guerre de 30 ans... Rêveur et dissipé, seuls les fantômes et les magiciens l'intéressent ! Mais qui sait... C'est peut-être en leur compagnie qu'Henri va découvrir des secrets qui marqueront son destin à jamais...
    Avec cette nouvelle série du cycle des 7 Vies, Patrick Cothias poursuit la merveilleuse sarabande qui passionne des milliers de lecteurs. Pierre Wachs entre à son tour dans la danse et apporte au mouvement la force d'un grand dessinateur. Attention ! Ici commence un fabuleux spectacle...

  • Le cycle des Sept Vies remonte le temps. Après avoir suivi la descendance d'Ariane, Patrick Cothias lève un coin du voile sur Yvon et Gabriel de Troïl, les deux pères d'Ariane. Après la Saint-Barthélemy, Yvon s'engage du côté des huguenots et embarque en compagnie de son ami Raleigh sur un navire corsaire, ces " gueux de la mer " qui assassinent impunément du moment qu'ils choisissent leurs victimes sur des critères politiques. Yvon va découvrir deux choses sur ce bateau armé : que la guerre est plus atroce encore quand elle a lieu en mer et que l'aventure est plus belle quand elle traverse les océans...
    Avec ce deuxième album, Le Chevalier, la mort et le diable hisse la grand voile. Après avoir planté décors et personnages, Patrick Cothias développe son histoire et permet à Alain Robet de prouver son habileté, notamment lors de batailles navales superbement reconstruites.

  • Germain Grandpin qui recherche Ariane de Troïl finit par rencontrer le roi Louis XIII et lui confie ses inquiétudes à propos de la jeune femme. Il lui apprend aussi que le comte du Chalais, la duchesse de Chevreuse et son frère Gaston d'Orléans conspirent contre lui. Flanqué d'Athos, de Portos, d'Aramis et du jeune d'Artagnan, Germain Grandpin n'a qu'une seule préoccupation : le destin d'Ariane qui est aussi le sien.
    Avec ce septième volume, la série Coeur Brûlé s'achève. Débutée par Jean-Paul Dethorey (2 albums), elle a permis au jeune dessinateur Michel Méral de s'imposer comme un auteur talentueux au trait original et prometteur. Ceux qui souhaitent en savoir plus sur l'avenir des protagonistes de ce cycle des Sept vies de l'Epervier peuvent lire le Fou du Roy , toujours écrit par Patrick Cothias, dessiné par Brice Goepfert.

  • Jean Baptiste Poquelin, dit Molière, est en réalité le fils d'Ariane de Troïl et d'un très grand personnage. L'énigme de cette mystérieuse naissance va l'entraîner à chercher sa véritable identité et à prendre la relève du Masquerouge.

  • Jean Baptiste Poquelin, dit Molière, est en réalité le fils d'Ariane de Troïl et d'un très grand personnage. L'énigme de cette mystérieuse naissance va l'entraîner à chercher sa véritable identité et à prendre la relève du Masquerouge.

  • Paris, le 12 septembre 1643, Molière s'apprête à créer son théâtre. Il a maintenant appris qu'il n'est pas le fils de Poquelin, que sa mère est Ariane de Troïl, mais il ignore encore que son véritable père n'est autre que feu Louis XIII, et qu'il devrait donc être le digne héritier du trône. Entre les complots de Mazarin, les agissements secrets de la Reine mère, les sept exemplaires d'un testament secret rédigé par Louis XIII et les premières confrontations opposant Molière et Corneille, inexorablement, tous ces personnages avancent vers la croisée de leurs destins.
    Les marionnettes du grand théâtre des Sept Vies s'agitent et mélangent leur fils pour ne plus suivre qu'un seul mouvement : celui de l'imagination extraordinairede Patrick Cothias. Un opéra de papier dont Brice Goepfert assure la mise en scène, les costumes et les décors avec beaucoup de talent.

  • « En janvier 1622, un fils est né qui a été arraché au sein de sa mère par des sbires de la reine Anne d'Autriche et du cardinal de Richelieu... Or, dans le même instant, un autre nouveau-né trépassait dans la famille Poquelin... La nourrice a remplacé le corps mort par un vivant... L'enfant a été baptisé du nom de Jean-Baptiste et élevé comme un fils de marchands... Quelques années plus tard, Anne donne la vie à un petit bâtard que Louis XIII fait semblant de reconnaître... Louis XIV ne serait donc que le fruit des amours coupables de la reine et du cardinal Richelieu, et c'est Molière qui devrait régner à sa place... »
    Ce sixième volume est le dernier du Masque de Fer, série qui, chronologiquement, clôt le Cycle des SeptVies. Il s'agit vraiment de l'album à ne manquer sous aucun prétexte, celui qui achève une gigantesque épopée désormais légendaire. Vous connaîtrez tout sur la destinée d'Ariane de Troïl, de Molière, de Ninon, de Louis XIV... dans l'un des tous meilleurs scénarios du maître Cothias.

  • À la fin du printemps 1644, la cour sait que la reine Anne d'Autriche s'est mise au mieux avec Mazarin... Depuis un an déjà, elle a dû renoncer à nuire au Poquelin par crainte des représailles... L'ouverture et la publication du testament secret du feu roy qui ferait de Jean-Baptiste son héritier légitime au détriment de Louis XIV...
    Avant de trépasser, Louis XIII a rédigé ses dernières volontés en sept exemplaires... Chacun d'eux dûment cacheté a été confié à un homme de sûreté, et la reine a quelques raisons de supposer que le cardinal est un des récipiendaires...
    Les marionnettes du grand théâtre des Sept Vies s'agitent et mélangent leur fils pour ne plus suivre qu'un seul mouvement : celui de l'imagination extraordinaire de Patrick Cothias. Un opéra de papier dont Brice Goepfert assure la mise en scène, les costumes et les décors avec beaucoup de talent. C'est le dernier volume du Fou du Roy, série qui s'achève en beauté avant la conclusion des Sept Vies de l'Épervier. La fin d'une des entreprises narratives les plus ambitieuses de la bande dessinée.

empty