Hachette (réédition numérique FeniXX)

  • Alain Cubertafond présente en une synthèse large, claire et précise, les rouages de la vie politique en France. Il montre comment l'État s'est développé pour devenir, au stade actuel de l'histoire, le plus puissant des appareils de pouvoir et analyse la triple combinaison de la politique, du pouvoir et de l'État autour des conditions de l'accès au pouvoir, des moyens mis par la société à la disposition de l'État et des règles du jeu politique. Chemin faisant, le livre désigne qui fait quoi dans les affaires publiques et diagnostique avec lucidité le mal dont souffre la vie politique française : un déficit de légitimité qui se creuse dangereusement à mesure que sont verrouillés les accès au pouvoir, hypertrophiés ses moyens et que sa crédibilité est ridiculisée par les médias.

  • S'il cache son nom, Caton ne cache pas son jeu. C'est avec une verve souvent féroce qu'il dénonce l'"héritage" des vaincus du 10 mai : lâcheté intellectuelle, "affairisme auto-satisfait", et surtout, socialisation et bureaucratisation à outrance, fabrication d'une société d'assistés de l'État providence... L'arrivée de la gauche au pouvoir, où elle se bat désormais le dos au mur, donne à la droite, pour la première fois depuis vingt-cinq ans, la chance de se transformer. Seule une opposition nouvelle, armée d'idées et de stratégies neuves, pourra mener victorieusement la "reconquête".

  • Le travailleur sans papier, le bénévole de la Croix-Rouge, la ménagère, le gros fraudeur, le petit escroc et le jardinier du dimanche, que peuvent avoir en commun ces personnages qu'on dirait sortis d'un roman d'Agatha Christie ? Tout simplement que leurs activités, si différentes soient-elles au premier abord, échappent largement aux statistiques économiques officielles et à toutes formes d'imposition. Discrètes, voire clandestines, elles se prêtent mal à l'évaluation. Ce phénomène est-il récent ? Comment en mesurer l'ampleur ? Quelles en sont les conséquences sur la vie d'un pays, en particulier sur la croissance, l'emploi et la répartition des revenus ? À ces questions, l'auteur de ce livre répond avec prudence et clarté, en s'appuyant sur les études les plus récentes et sur des enquêtes inédites. Il essaie de donner un éclairage nouveau à cette face cachée de l'économie presque aussi considérable, semble-t-il, que sa face visible.

  • Le lancement de programmes scientifiques ou technologiques, le soutien apporté à la recherche, sont parties intégrantes des politiques publiques et des stratégies d'entreprises. Cet ouvrage met en évidence les spécialisations nationales et leur évolution

  • A la frontière du Brésil et du Paraguay, deux communautés indiennes ont édifié leurs villages et pris en charge leur propre développement, aidées d'une équipe de sociologues, de pédagogues et de techniciens. Réflexion sur la situation des Amérindiens en général et le problème de leur intégration à la société moderne.

  • L'effondrement de la seconde puissance militaire mondiale a favorisé l'émergence d'une superpuissance de la drogue avec son cortège de criminalité. La CEI représente un potentiel énorme de production et constitue déjà une zone de transit vers l'Europe dont les filières sont contrôlées par les mafias et dont les revenus financent certains conflits armés.

  • Au XXe siècle, la société industrielle engendre la société prostitutionnelle. Du système des maisons closes, héritage de la Belle Epoque, au proxénétisme, du combat des prostituées à la mondialisation du système, ce livre dresse un état des lieux en même temps qu'il relate l'histoire du phénomène.

  • Nous avions cru acheter le meilleur des mondes. Des courbes de production et de niveau de vie décidément ascendantes ; l'État ou le marché prenant en charge l'organisation des rapports sociaux ; l'intégrisme économique discountant sans fin l'avenir : nous tenions là, à n'en pas douter, tous les ingrédients du bonheur. Et puis le système s'est grippé, progressivement bloqué jusqu'à la décomposition dans laquelle nous pataugeons aujourd'hui. Le chômage, l'exclusion, le retour en masse de la pauvreté, l'insoutenable arrogance de l'enrichissement sans cause, la Bosnie après des douzaines de Rwanda, le poids croissant de l'impérium américain, les ratés de la construction européenne, enfin.. La morosité puis le doute, le désarroi désormais, ont rouvert toutes les plaies et fractures de notre vieux pays. Les Français sont désarmés parce que désunis. La rancoeur suit l'excès de crédulité. Le moment est venu de redéfinir, conjointement, l'individuel et le collectif, comme de reconstruire nos communautés. Le repositionnement de l'action politique, la refondation de l'éthique républicaine, la réaffirmation de l'efficacité des utopies, autant de réflexions et d'expériences à mener si nous voulons, un jour, retrouver le goût d'entreprendre et jouer à nouveau notre rôle dans les grands équilibres internationaux. Bien entendu, il faudra, aussi, du courage.

  • Troisième volet des mémoires de ce militant qui fut secrétaire de l'Union syndicale CGT de la métallurgie de la région parisienne en 1945 et devint, dans les années cinquante, membre du comité central du Parti communiste. Il rapporte ici les évènements des lendemains de la Libération jusqu'à l'éviction des ministres communistes du gouvernement Ramadier en 1947. Copyright Electre

  • De la conquête de l'espace à la réservation de billets, en passant par la musique haute fidélité, la carte de crédit et les armements, il n'est guère de domaine que l'électronique ne soit en train de transformer, et même de révolutionner. On sait moins les énormes enjeux industriels, politiques et stratégiques de cette révolution qui bouleverse le paysage économique mondial... À la traditionnelle supériorité américaine répond l'offensive spectaculaire du Japon ; quant à l'Europe, balkanisée, son déclin n'est peut-être pas irrésistible. Voici, pour la première fois, une vision géopolitique de l'électronique mondiale, dénouant l'écheveau des alliances et des conflits dans un domaine en perpétuelle évolution.

  • Atlas électoral présentant les résultats des scrutins nationaux de la Ve République et leur analyse, depuis les législatives de 1956 jusqu'à celles de 1988. Les cartes illustrent l'évolution des courants.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La stratégie s'identifie à l'ensemble des opérations mentales et physiques requises pour concevoir, préparer et conduire toute action collective développée en milieu conflictuel. C'est à partir d'une réflexion sur la stratégie, sa généalogie, son épistémologie que Lucien Poirier, qui fut à l'origine de la doctrine nucléaire française de dissuasion du faible au fort, aborde le chantier dont il explore les fondements et le projet. Théoricien de tout premier plan à l'échelle internationale, Poirier donne à voir dans ces entretiens avec Gérard Chaliand à la fois sa démarche et son itinéraire intellectuel. « Lucien Poirier, l'un des plus remarquables penseurs et théoriciens de l'arme nucléaire. » Le Monde. « Tout ce qu'écrit le général Poirier est important. » Valeurs actuelles.

  • La mère et l'amour maternel sont-ils toujours des sujets tabous ? Peut-on remettre en cause les pieuses images d'amour, de dévouement et de sacrifice qui ont fait de la mère une sainte intouchable ? Cet essai relate l'histoire d'une famille pendant plus d'un siècle, à travers cinq générations, en France et en Allemagne. Il montre comment les mères y développent leur emprise et se transmettent cette domination. Songeant à leur propre géniteur, les mères n'ont de cesse de restaurer le mythe du père dans son imaginaire splendeur et de sacrifier leurs enfants à ce rêve. Ce voyage au coeur d'une famille révèle le cours souterrain des passions qui la font vivre. Tous les personnages de cette histoire sont aux prises avec des fantômes qui parasitent leur vie : leurs ancêtres.

  • Disciple de Gustav Mahler, chef reconnu de l'avant-garde dans les années vingt, avant de devenir un grand interprète du répertoire classique, Otto Klemperer fut l'une des personnalités les plus marquantes et les plus originales de la vie musicale occidentale pendant la première moitié de ce siècle. De Hambourg à Londres via Prague, Berlin, Los Angeles et Budapest, c'est toute la richesse artistique de notre passé récent qu'évoque son itinéraire mouvementé, en même temps qu'il nous fait revivre la tragédie de l'Europe. Cette édition comprend notamment les "Entretiens avec Otto Klemperer", réalisés et édités par Peter Heyworth.

  • Une reprise économique dont l'ampleur et la durée ont déjoué les prévisions, un dollar plus fort que jamais, un vigoureux rétablissement psychologique : America is back, l'Amérique est de retour. Elle a pansé ses plaies, liquidé sa mauvaise conscience, retrouvé avec avidité les valeurs "positives" que l'histoire a inscrites dans son acte de naissance, renoué avec l'esprit d'aventure, devenu pari sur la technologie et qui se traduit par un pullulement d'entreprises nouvelles et l'explosion des médias. C'est un nouveau Nouveau Monde que cette enquête de L'Expansion nous fait découvrir, en nous incitant à y puiser de nouvelles idées et de nouveaux enthousiasmes.

  • Disciple de Gustav Mahler, chef reconnu de l'avant-garde dans les années vingt, avant de devenir un grand interprète du répertoire classique, Otto Klemperer fut l'une des personnalités les plus marquantes et les plus originales de la vie musicale occidentale pendant la première moitié de ce siècle. De Hambourg à Londres via Prague, Berlin, Los Angeles et Budapest, c'est toute la richesse artistique de notre passé récent qu'évoque son itinéraire mouvementé, en même temps qu'il nous fait revivre la tragédie de l'Europe. Cette édition comprend notamment les "Entretiens avec Otto Klemperer", réalisés et édités par Peter Heyworth.

  • Une reprise économique dont l'ampleur et la durée ont déjoué les prévisions, un dollar plus fort que jamais, un vigoureux rétablissement psychologique : America is back, l'Amérique est de retour. Elle a pansé ses plaies, liquidé sa mauvaise conscience, retrouvé avec avidité les valeurs "positives" que l'histoire a inscrites dans son acte de naissance, renoué avec l'esprit d'aventure, devenu pari sur la technologie et qui se traduit par un pullulement d'entreprises nouvelles et l'explosion des médias. C'est un nouveau Nouveau Monde que cette enquête de L'Expansion nous fait découvrir, en nous incitant à y puiser de nouvelles idées et de nouveaux enthousiasmes.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La mère et l'amour maternel sont-ils toujours des sujets tabous ? Peut-on remettre en cause les pieuses images d'amour, de dévouement et de sacrifice qui ont fait de la mère une sainte intouchable ? Cet essai relate l'histoire d'une famille pendant plus d'un siècle, à travers cinq générations, en France et en Allemagne. Il montre comment les mères y développent leur emprise et se transmettent cette domination. Songeant à leur propre géniteur, les mères n'ont de cesse de restaurer le mythe du père dans son imaginaire splendeur et de sacrifier leurs enfants à ce rêve. Ce voyage au coeur d'une famille révèle le cours souterrain des passions qui la font vivre. Tous les personnages de cette histoire sont aux prises avec des fantômes qui parasitent leur vie : leurs ancêtres.

  • « J'en ai assez de mignoter les Soviets ! » lance, exaspéré, Harry Truman, dans un mémorandum du 5 janvier 1946. En mars, le rapport de George Kennan annonce l'entrée dans la guerre froide et « l'endiguement » du communisme. Seize ans plus tard - pendant treize longues journées d'octobre 1962 -, John Kennedy défie Nikita Khrouchtchev : la crise des missiles de Cuba conduit les deux blocs au bord de la guerre nucléaire. Mais la division radicale du monde se révèle décidément impossible : l'alerte cubaine met un terme à la « première » guerre froide, cet affrontement virtuel de deux États en instance d'empires.

  • « J'en ai assez de mignoter les Soviets ! » lance, exaspéré, Harry Truman, dans un mémorandum du 5 janvier 1946. En mars, le rapport de George Kennan annonce l'entrée dans la guerre froide et « l'endiguement » du communisme. Seize ans plus tard - pendant treize longues journées d'octobre 1962 -, John Kennedy défie Nikita Khrouchtchev : la crise des missiles de Cuba conduit les deux blocs au bord de la guerre nucléaire. Mais la division radicale du monde se révèle décidément impossible : l'alerte cubaine met un terme à la « première » guerre froide, cet affrontement virtuel de deux États en instance d'empires.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « Celui qui n'a jamais entendu Pablo Casals, a écrit Wilhelm Furtwängler, ne sait pas comment peut sonner un instrument à cordes. Cette synthèse de beauté matérielle et de spiritualité est unique. » L'un des plus grands interprètes de ce siècle évoque ici, librement, sa vie, ses maîtres, son art. Au fil d'un itinéraire étonnant, jalonné de rencontres exceptionnelles, toute une époque revit, qui est encore la nôtre : le Paris 1900 où Casals fait ses débuts, l'Amérique des tournées spectaculaires, la Catalogne républicaine ; Granados, Richard Strauss, Henri Bergson, Alfred Cortot, Jacques Thibaud, Rudolf Serkin... Soigneusement présentée et annotée par J.-F. Labie, augmentée d'une discographie complète établie par P. Morin, cette nouvelle édition est une somme indispensable au mélomane d'aujourd'hui.

empty