JC Lattès

  • Nous aimerions ne trouver en nous, pour nos enfants, qu'amour et tendresse. C'est illusoire. Nous avons un passé, une histoire avec ses richesses et ses blessures. Notre situation familiale ou professionnelle n'est pas forcément facile. Nous avons toutes sortes de raisons de ne pas être qu'amour : la peur, la colère, les frustrations. Le parent doit en prendre conscience sous peine de trop se culpabiliser, de saboter l'amour, d'installer distance et méfiance avec son enfant. 
    Etre parent est une grande aventure. Merveilleuse mais aussi éprouvante, à la rencontre de l'enfant, de soi-même et de nos proches. En effet l'éducation de l'enfant implique le père et la mère, les grands-parents mais aussi l'enfant intérieur du parent. Ainsi notre enfance et toutes sortes d'émotions refoulées, de douleurs inexprimées qui habitent la famille, motivent nos attitudes envers nos enfants. Il n'est pas si simple d'aimer un enfant. Parfois face à ses bêtises, déceptions, transgressions, le parent se sent démuni : en colère, en larmes, blessé, honteux, en fuite... L'objet de ce livre n'est pas de fustiger les « mauvais » parents mais de mieux comprendre ce qui nous empêche d'être le parent que nous aimerions être. Il propose des pistes pour permettre à chaque parent de reprendre la maîtrise de ses comportements et de faire face aux besoins de l'enfant de la naissance jusqu'à l'adolescence.

  • Après le règne du Q.I, on découvre aujourd'hui l'importance des émotions, essentielles pour communiquer et convaincre.
    L'intelligence du coeur fait toute la différence.
    Anxiété, honte, dépression, violence et solitude... Et si tous ces maux avaient une cause commune ? Et s'il y avait une
    alternative aux comprimés, tablettes et gélules que nous consommons pour nous calmer, nous aider à dormir, nous mettre du
    baume au coeur ?
    A l'école, on enseigne l'histoire, la géographie, les mathématiques et qu'apprend-on sur l'affectivité ? Ne serait-il pas
    aussi utile d'avoir quelques notions sur les étapes du deuil, la colère et la résolution non-violente des conflits que de
    savoir par coeur 1515 Marignan ?
    Il est temps de mieux comprendre nos émotions pour les gérer efficacement. L'urgence est affective. Aujourd'hui, compétences
    techniques et QI élevé ne sont plus insuffisants pour réussir. La confiance en soi, la créativité, l'aisance relationnelle et
    l'autonomie font la différence. Dynamiques de réseaux, interdépendance, le défi du millénaire nouveau qui s'avance est celui
    de la coopération. L'intelligence du coeur, intelligence relationnelle et émotionnelle, est l'intelligence de demain.
    Isabelle Filliozat est psychothérapeute. Certifiée clinicienne en analyse transactionnelle et maître praticien en
    programmation-neurolinguistique, elle travaille sur les émotions depuis une vingtaine d'années.

  • Stop à la pression du parent parfait
    Être parent, c'est faire face à toutes sortes de problématiques complexes comme le monopole de la balançoire, le partage du chocolat et les innombrables autres sources de disputes entre enfants. Stop à la pression du parent parfait !
    Heather Shumaker nous invite à nous libérer du carcan bien-pensant pour nous recentrer sur l'objectif : apporter à nos enfants ce dont ils ont besoin pour grandir et devenir de futurs adultes responsables, généreux et attentifs aux autres. Elle nous emmène sur le terrain et propose 29 règles rebelles qui sauveront bien des situations :
    o On ne joue à la bagarre qu'avec des amis.
    o « Je te déteste ! » n'est pas une attaque personnelle.
    o C'est OK si ça ne blesse personne et n'abîme rien.
    o On a le droit de se tromper.
    Un guide clair qui soulage et décomplexe les parents !
    Traduit de l'anglais par Isabelle Crouzet

  • Un guide naturopathique et 30 recettes saines pour être bien dans son ventre  !
      Ballonnements, intolérances, syndrome prémenstruel,  fatigue... On sait combien les maux  de ventre peuvent être handicapants et désociabilisants.
    Et si on arrêtait de croire que la souffrance  est un passage obligé ? Et si on écoutait  notre corps, qu'on apprenait son langage ? 
    Marine, naturopathe, et Laëtitia, experte en  santé et en cuisine saine, nous expliquent tout  de notre anatomie et font le point sur les idées  reçues. Pourquoi manger de la salade provoque  parfois des ballonnements ? Pourquoi le jus de  citron ne fait pas toujours du bien ? Pourquoi  certains ne supportent pas le gluten ? Pourquoi  les règles ne devraient pas faire souffrir ? 
    Alimentation, astuces naturopathiques, recours  aux plantes, yoga, gestion émotionnelle, elles  nous invitent à passer de la théorie à la pratique,  pour en finir avec ces maux qui nous gâchent la  vie, et réconcilier enfin l'esprit, le coeur, le corps  et l'assiette.

  • Traverser sans dommage la période des portes qui claquent entre douze et dix-sept ans
    Tous les ados ne se ressemblent pas. Certains vivent cette période repliés dans leur chambre, d'autres ne cessent de sortir. Certains passent leur temps affalés sur le canapé, d'autres s'investissent dans le sport jusqu'à se mettre en danger. Certains perdent tout intérêt pour les études, d'autres sont toujours premiers, certains ont le joint aux lèvres dès le lever, d'autres n'y toucheraient pour rien au monde et d'autres encore oscillent entre les deux extrêmes.
    Il reste que certains traits se dégagent et que tous traversent une période complexe. Crise  ? Oui, en quelque sorte. L'adolescent traverse une crise, une transformation. L'adolescence inquiète, parce que les risques sont effectivement là. Alcool, sexe, drogue, vitesse sur la route, décrochage scolaire, troubles du comportement alimentaire... Et pour traverser cette période, les ados ont besoin de leurs parents. À leurs côtés et non en face d'eux.
    Conçu comme les précédents (par tranche d'âge  : 11-12 ans, 13 ans puis 14, 15 et 16 ans), On ne se comprend plus explore la psychologie des adolescents, ainsi que certaines composantes biologiques et physiologiques, et aide ainsi à poser un regard nouveau sur les motivations de leurs comportements - souvent inconnues des parents autant que des ados.
     

  • Opposition, pleurs et crises de rage : traverser sans dommage la période de 1 à 5 ans.« J'ai tout essayé, rien n'y fait, il continue ! » est une phrase récurrente des parents épuisés et démunis face aux excès de leurs enfants. Batailles autour de l'habillement, du rangement, disputes au moment du départ pour l'école ou pour le lit... Les parents autoritaires y voient souvent des manifestations de mauvaise volonté, d'insolence, voire de mauvais penchants. De leur côté, les parents permissifs culpabilisent et se dévalorisent. Et s'il y avait d'autres causes ? En tant que maman, j'ai vécu des moments de grand bonheur mais aussi des instants de grande détresse. Je me suis souvent sentie impuissante, pleine de doutes. J'aurais aimé trouver un livre qui me donne des informations sur ce que pouvait vivre mon enfant dans telle ou telle situation, et des pistes pour savoir quelle attitude adopter. Mon hypothèse de travail est que les comportements des enfants sont d'abord au service de leurs propres besoins de croissance. Les récentes découvertes de la neurophysiologie ainsi que les expériences menées dans les laboratoires de psychologie le confirment. L'imagerie cérébrale, nos connaissances sur les neurones, les hormones du stress, l'intelligence, la mémoire, nous montrent sans équivoque qu'il est urgent de choisir un mode éducatif non-violent. Outre les séquelles affectives, les conséquences physiologiques et neurologiques sont désormais indéniables. Dans cet ouvrage, des dessins campent une situation du quotidien et une réaction parentale classique. Une ampoule, représentant l'éclairage scientifique, nous raconte ce qui se passe alors dans le cerveau de l'enfant. Ce dernier prend parfois aussi la parole pour décrypter ses sentiments, son vécu. Puis, parce que nombre de parents sont perdus, Isabelle propose des mots, des gestes, des attitudes parentales. 
    Un enfant est un être en évolution, voilà une idée simple trop souvent oubliée.Dessins d'Anouk Dubois

  • Nous croyons rendre nos enfants forts et les aider à réussir en corrigeant leurs défauts, en relevant ce qui ne va pas, leurs mauvaises notes, leurs erreurs et autres points faibles. S'appuyant sur trente années d'études scientifiques en neurosciences et psychologie positive, Lea Waters démontre que détecter et renforcer les points forts et qualités d'un enfant s'avère bien plus productif. Dans ce livre, l'auteure nous détaille le parentage basé sur les forces (PBF). Elle nous accompagne pas à pas dans la découverte des forces cachées ou inapparentes de nos enfants et nous explique comment faire pour les aider à les développer. L'approche par les forces n'ignore pas les faiblesses et ne consiste pas à inonder les enfants de louanges. L'auteure le souligne, les compliments sont souvent contre-productifs. L'approche de Lea Waters se révèle d'une stupéfiante efficacité, tant pour les parents que pour les enfants. Car les parents aussi gagnent à repérer leurs forces et talents  !
    Changer son regard et se focaliser sur les forces est une expérience magique. Non seulement la relation parent-enfant est plus confiante et joyeuse, mais les enfants gagnent en assurance, leurs résultats scolaires s'améliorent, les parents observent une inimaginable coopération à la maison... l'atmosphère familiale est transfigurée.
    Traduit de l'anglais par Isabelle Crouzet

  •                 Décoder enfin le langage caché des bébésGrâce à ses capacités hors normes, oreille absolue, mémoire des sons, l'auteure a pu décrypter la signification des pleurs des nourrissons. C'est une révolution pour les parents qui comprennent tout à coup ce que leur bébé leur dit ! Priscilla Dunstan a confirmé sa première découverte par de nombreuses recherches menées autour du monde. Quelle que soit leur nationalité ou ethnie, les nouveau-nés humains s'expriment dans une langue universelle reposant sur des réflexes physiologiques. La classification Dunstan des pleurs des nourrissons permet d'écouter son bébé pour que, dès sa naissance, les parents sachent reconnaître les causes de ses pleurs. A-t-il faim, sommeil, froid, besoin de faire un rot, mal aux dents ou au ventre ? Répondre à ses besoins pour le calmer devient si facile !
    Quand ils n'arrivent pas à trouver la cause des pleurs de leur bébé, les parents se sentent impuissants, coupables et découragés, la classification Dunstan change leur vie. Fini les tentatives infructueuses et l'approche essai-erreur. Les sons sont décryptés, la route directe vers la satisfaction du besoin du bébé est tracée. Dans plus de trente pays, des infirmières, des pédiatres et d'autres professionnels de la santé enseignent cette classification des sons. Un million de bébés en ont déjà bénéficié.
    Dans cet ouvrage, le lecteur découvrira dix mots, dont trois prononcés dès la naissance. Les sons à repérer dans les pleurs sont décrits puis l'auteure explique comment les bébés les produisent, avant de proposer diverses techniques d'apaisement.
    Après avoir écouté les pleurs des nourrissons avec Priscilla, j'ai repris le couloir de la maternité, mais alors que je n'y avais entendu que des pleurs auparavant, cette fois, j'entendais nèh, èh et aoh. C'était dingue ! Comme si quelqu'un m'avait débouché les oreilles, comme si je pouvais comprendre ce que ces bébés disaient ! STEVE
     

  • Qu'ils soient désordonnés ou violents à l'école, qu'ils manquent de concentration ou de confiance en soi, qu'ils ne cessent de mentir ou crisent à la moindre frustration, qu'ils fassent encore pipi au lit, se montrent difficiles à table ou n'aient aucun ami... il y a des raisons.
    À cet âge, tout n'est pas encore joué. Et le parent peut nourrir la confiance de son enfant. De six à onze ans, l'enfant conquiert de l'autonomie. Et la frontière entre le trop et le trop peu de contrôle, pour accompagner cette indépendance naissante, n'est pas facile à définir, d'autant qu'elle est fluctuante ! Un jour il a besoin de liberté, le lendemain il vient se réfugier dans les bras de maman. Si chacun est unique, le cerveau d'un enfant de dix ans ressemble cependant plus à celui d'un autre enfant du même âge qu'à notre cerveau d'adulte. Oublier cela est source de nombreux conflits, de cris, de punitions inutiles et d'exaspération parentale. Les parents découvriront dans ce livre une approche efficace parce que fondée sur les récentes découvertes des neurosciences.
    Pour cela, Isabelle Filliozat utilise la même méthode que dans J'ai tout essayé !
    o Un ou plusieurs dessins illustrant le comportement problème de l'enfant, et la réaction des parents
    o Un éclairage scientifique sur ce qui se passe dans le cerveau de l'enfant
    o Une proposition d'approche concrète et pratique du problème
    Et la vie avec un enfant entre six et onze ans sera redeviendra un délice au quotidien !
    Dessins d'Anouk Dubois
     

  • Et si trop les protéger ne les aidait pas à grandir  ? Aujourd'hui, il est devenu rare de voir des enfants s'amuser à escalader un arbre, construire une cabane ou dévaler une colline en roulant sur eux-mêmes. Nous avons sécurisé leurs aires de jeu, supprimé tourniquets, tape-culs et tout ce qui pouvait se montrer risqué. Les enfants passent de plus en plus de temps à interagir avec des écrans plutôt qu'avec d'autres. Agenda surchargé, activités encadrées, le temps de jeu libre et de contact avec la nature s'amenuise. Parallèlement, les enseignants notent une baisse d'attention et de concentration et une augmentation de l'impulsivité voire de la brutalité, tandis que les médecins observent une hausse inquiétante des troubles sensoriels et émotionnels. Les enfants d'aujourd'hui sont plus peureux et moins endurants que ceux d'hier et ils crisent à la moindre frustration. Pourquoi  ? Dès nourrisson, les enfants sont entourés d'objets facilitant leur quotidien ainsi que celui de leurs parents, mais qui réduisent l'ampleur de leurs mouvements. Notre désir de les protéger ne leur permet plus de se confronter aux expériences qui leur sont nécessaires pour muscler leur corps, nourrir leurs sens et élaborer les réseaux de neurones dans leur cerveau. Angela Hanscom, ergothérapeute, braque ses projecteurs sur l'épidémie silencieuse qui frappe nos enfants et décrit l'expérience du programme TimberNook qu'elle a fondé. Jouer dehors est vital pour le développement harmonieux des compétences sensorielles, motrices, sociales et intellectuelles. Explorer, comprendre le monde, prendre des décisions, utiliser son imagination...
    L'auteur partage son expérience ainsi que des stratégies ludiques et faciles à mettre en action pour aider nos enfants à quitter leurs écrans pour jouer librement.
    Traduit de l'anglais par Isabelle Crouzet

  • Quel bonheur, la nuit venue, de se réfugier sous la couette ! À deux c'est encore mieux... Quoique...
    Passée la séquence aveugle et sourde de la passion, celui ou celle qui chaque soir se glisse à la même place peut se révéler un redoutable ronfleur, un lutteur sournois jamais fatigué de tirer la couverture à lui ou, pire encore, un monstre aux pieds froids.
    Conjugal - forcément conjugal - le lit fut longtemps le lieu consacré des moments essentiels d'une vie. On y naissait, on y mourait entouré des siens. Il révèle aujourd'hui les attentes contradictoires du couple qui aspire à un bien-être personnel sans renoncer pour autant à l'amour fusionnel. Comment trouver la bonne distance ?
    Comment lire ou se relever à son gré sans gêner l'autre ? Le choix des chambres séparées est souvent mal compris de l'entourage et même de celui ou celle qui en subit la décision.
    Spécialiste de l'intime et du quotidien, l'auteur fouille dans le secret des alcôves pour répondre à ces questions qui, pour être traitées ici avec légèreté, n'en suscitent pas moins une réflexion en profondeur.

  • Jouer pour mieux communiquer avec nos enfantsVous ne savez pas comment faire pour obtenir de votre enfant ce que vous lui demandez ? Le Dr Lawrence Cohen vous propose une approche originale : le jeu ! 
    Il/elle est timide, réservé(e), a peu d'amis ? Là encore, jouer avec votre enfant peut l'aider à reconstruire sa confiance et assez d'aisance relationnelle pour aller ensuite vers les autres. 
    Il/elle est agressif/ve, violent(e), s'enferme dans sa chambre ? L'auteur nous explique qu'il/elle exprime ainsi (paradoxalement) son besoin d'attachement. Et il nous raconte à l'aide d'une multitude d'exemples plus tendres et drôles les uns que les autres comment renouer avec votre progéniture. 
    Lawrence Cohen fait preuve d'une merveilleuse compréhension de l'enfant et de ses besoins. Un livre qu'on déguste le sourire aux lèvres, tant les propositions sont justes et touchent le coeur. Apres l'avoir lu, vous ne verrez plus vos enfants de la même façon. 
    Traduit de l'anglais par Marie Boudewyn et Isabelle Filliozat

  • Les querelles entre frères et soeurs usent les nerfs des parents qui y assistent tour à tour compatissants, autoritaires, exaspérés, épuisés : que faire ? 
    Dans ce livre précis et pédagogique, Elisabeth Crary remet en cause une croyance très ancrée : les disputes entre frères et soeurs auraient pour cause la jalousie. La réalité est plus complexe. Les enfants, de fait, entrent dans des batailles parce qu'ils sont envahis par des émotions qu'ils ne savent pas exprimer, parce qu'ils ignorent comment satisfaire leur besoin d'appartenance ou défendre leur territoire. En dotant les enfants de compétences émotionnelles et relationnelles utiles à leur développement, l'auteur oriente les parents vers les vrais problèmes, et leur propose des solutions concrètes adaptées. 
    Des idées innovantes, des analyses tirées de situations réelles et des outils pratiques : voilà de quoi changer tout de suite la vie des parents... et des enfants ! 
    Traduit de l'anglais par Margot Fried-Filliozat

  • Ils sont précoces, instables, surdoués, hyperactifs, phobiques ou déprimés. Certains sont si agités que l'école n'en veut plus. Les enseignants sont à bout. Les parents désemparés .
    « Pas si grave que ça » rassure le Dr Olivier Revol, un pédopsychiatre qui dirige depuis 18 ans un centre des Troubles de l'apprentissage à l'Hôpital neurologique de Lyon. Chaque semaine il reçoit en consultation, venus de partout, des enfants, des adolescents « malades de l'école ». Autour de lui, une équipe composée de médecins, de psychologues, d'orthophonistes, et même d'enseignants. Au prix d'une hospitalisation de quelques jours, si c'est nécessaire, ils établissent un bilan complet des compétences intellectuelles et physiologiques au cours duquel se révèlent les causes psychologiques, instrumentales, voire familiales de l'échec scolaire.
    Ce témoignage est un message d'espoir pour tous ceux qui, à défaut d'un premier de classe, rêvent de faire de leur enfant un élève comme les autres. C'est aussi un guide pratique qui livre des pistes pour repérer les signaux d'alerte et prévenir l'échec scolaire avant qu'il ne soit trop tard.

  • Qu'est-ce que la loyauté ? Ce terme évoque la fidélité, l'obéissance aux règles, la capacité à tenir ses engagements. On pense à Corneille, à ses personnages rongés par leurs codes d'honneur et leurs choix impossibles. Et pourtant : loin du dix-septième siècle, nos sociétés actuelles sont plus que jamais soumises à des conflits de loyauté. Nous sommes tous, dans une certaine mesure, des Rodrigue ou Des Chimène.
    Dans nos cellules familiales, avec nos amis, au travail, chaque fois, la loyauté s'en mêle. Comment s'exerce-t-elle ? Et surtout, qui mérite notre loyauté ? Pourquoi restons-nous loyaux envers une mauvaise mère, ou envers un ami toujours plus exigeant ?
    En dehors de toute considération morale, l'auteur montre que loin de faire obstacle à notre liberté, la loyauté est au contraire une force. Une force à apprivoiser. Les liens tissés avec notre entourage peuvent permettre à chacun d'entre nous de se construire, de s'affirmer, d'exister.

  • Nouvelle éditionC'est un véritable message d'espoir que nous offre Thich Nhat Hanh à travers cet ouvrage, sans doute son oeuvre la plus importante à ce jour : nous ne sommes pas sans ressource face à la violence. La paix véritable est toujours possible et nous pouvons prévenir la guerre sous toutes ses formes, depuis celle de nos pensées jusqu'aux conflits qui déchirent les nations. Le Vénérable Thich Nhat Hanh a en effet travaillé inlassablement à la réconciliation entre le Sud et le Nord Vietnam : il a organisé la reconstruction des villages détruits et tenté de convaincre les dirigeants de l'efficacité de la non-violence.
    Ce livre pratique qui mêle paraboles bouddhistes et techniques de méditation s'adresse à tous pour nous aider à mieux vivre au quotidien en appliquant la non-violence en pensée et en action. Pour cela nous détenons un pouvoir précieux : celui de générer la compréhension, la compassion et la paix, à tous les niveaux de notre vie, individuelle, familiale, collective, nationale et internationale.
    Avec son inimitable mélange de bienveillance, de candeur et de courage, Thich Nhat Hanh nous exhorte à ne pas baisser les bras : nous ne sommes pas démunis, nous pouvons faire vivre la paix ici et maintenant.
     
    Traduit de l'anglais par Stéphane Carn 
     

  • Solutions sans pleurs pour les séparations de 6 mois à 6 ans
     Il pleure toutes les larmes de son corps quand son papa le dépose le matin. Elle panique dès que sa mère n'est plus en vue, même si elle est dans la pièce à côté. Accroché à la jupe de sa maman, il refuse de la laisser partir. Elle refuse tout net de participer au voyage scolaire... De la séparation du soir pour la nuit jusqu'au divorce, en passant par l'école ou les voyages professionnels des parents, les occasions de séparation sont nombreuses, et pas toujours simples ! Les larmes des enfants lors des premières séparations brisent le coeur des parents. Elizabeth Pantley déculpabilise et tranquillise ces derniers en expliquant clairement ce qu'est l'anxiété de la séparation. L'auteure aide les parents à distinguer le normal du pathologique et surtout elle apporte des solutions simples, pratiques et opérationnelles pour des séparations non seulement sans larmes, mais dans la tendresse. Elle évoque toutes sortes de situations qui posent problème aux parents et pour chacune, elle offre des idées originales pour apaiser l'enfant. Le soir au coucher, le matin avant de partir pour l'école, les moments difficiles sont passés en revue et Elizabeth Pantley qui trouve les mots justes pour calmer les angoisses des tout petits comme des plus grands dont l'anxiété revient. Comment prendre son temps sans s'éterniser, les phrases qui augmentent l'angoisse et celles qui la dissipent, les jeux qui préparent la séparation... L'auteur nous présente aussi une merveilleuse trouvaille : le bracelet magique, chargé de câlins, que l'enfant peut porter au poignet.
    Se séparer avec le sourire, oui, c'est possible ! Et pour les parents aussi.Traduit de l'anglais par Isabelle Crouzet

  • «  Un sourire est plus qu'une manifestation de joie. C'est une sorte de velcro qui nous accroche les uns aux autres et un remède contre bien des maux. En France, nous avons besoin d'en découvrir les bienfaits.  »
    Dans La Force de sourire, l'auteur a mené une véritable enquête sur le sourire, dont on a tendance à oublier  les nombreux bienfaits, pour soi, pour autrui, pour nous tous collectivement. À travers des découvertes en psychologie, neurosciences et sociologie, mais aussi de nombreuses anecdotes personnelles, elle démontre que le sourire est au coeur de nos relations sociales et de notre bien-être. Elle nous entraîne à la découverte des secrets du sourire  :
    -  Un seul sourire suffit à  ralentir le rythme cardiaque, baisser la pression artérielle et diminuer le niveau de cortisol, l'hormone du stress.
    - Plus on sourit, plus on est heureux. Le sourire provoque la joie autant qu'il l'exprime.
    - Sourire désamorce les conflits, pilote et régule les émotions et les interactions sociales. Il installe la connivence dans un monde de plus en plus dématérialisé.En France, nous sommes avares de sourire. Et si le sourire n'était que la partie émergée de la sérénité, de la confiance en soi et de la bienveillance  ? Après la lecture de ce livre, vous aurez envie de sourire partout, même dans le métro. Car sourire, c'est le premier pas vers une vie épanouie.

  • Dès les petites classes, les garçons désinvestissent l'école tandis que les filles réussissent plutôt bien en prenant de nouveaux risques. Que se passe-t-il ? La réalité est là, nier les différences entre les sexes n'a permis ni aux garçons de devenir infirmiers, ni aux filles de devenir ingénieures. Le Dr Sax montre, études et chiffres à l'appui, que fournir une éducation identique dans sa forme aux garçons et aux filles ne permet pas l'égalité. Ce n'est pourtant pas inéluctable ! L'auteur propose des stratégies pour que les garçons fans de foot et de jeux vidéo puissent adorer aussi le français et l'histoire-géo. Et pour que les filles qui passent leur temps sur Facebook ou à regarder des séries américaines puissent aussi aimer et réussir dans les sciences physiques. L'ordinateur entre différemment dans l'existence des garçons et des filles, avec des risques divers. Pour quelles raisons nos fils sont rivés à leur console tandis que nos filles postent leurs photos sur les réseaux sociaux. Les perturbateurs endocriniens présents dans l'environnement, non seulement bouleversent le passage à la puberté, mais ont une incidence sur la motivation, augmentant celle des filles, et faisant baisser celle des garçons.Un livre qui interpelle et nous met face aux questions que nous avons à nous poser pour permettre à nos enfants de se construire une identité solide.
    Traduit de l'anglais par Isabelle Crouzet
     
     

  • Quentin se roule par terre dans le supermarché, Lucie pleure toutes les larmes de son corps parce que son ballon a éclaté, François se réveille toutes les nuits parce qu'un monstre le poursuit, Pierre est terrifié par les tunnels...
    Les parents sont souvent démunis devant les émotions de leurs enfants. Que faire devant les larmes ? Que dire face aux hurlements ? Comment réagir vis-à-vis des paniques ? Que dire aussi à Paul qui a perdu son papa ? à Mathilde, atteinte d'un cancer ? à Simon dont les parents divorcent ?
    Voici un livre très concret qui, puisant ses exemples dans le quotidien, vous aidera à accompagner votre enfant vers l'autonomie, à retrouver le contact avec votre propre enfance et à aller vers davantage d'harmonie familiale.

    Isabelle Filliozat est psychothérapeute et mère de deux enfants. Elle accompagne adultes et enfants dans leur cheminement vers plus de liberté et de bonheur depuis près de vingt ans. Elle est l'auteur de cinq livres, dont L'Intelligence du coeur paru chez le même éditeur.

  •                 Répondre à l'anxiété de son enfantQue l'enfant aie peur d'un monstre dans son placard, de s'éloigner, de sauter dans l'eau ou des autres enfants, son anxiété le limite dans sa vie et peut être particulièrement exaspérante pour toute la famille.
    Dans ce livre, vous comprendrez pourquoi les explications logiques et le réconfort échouent le plus souvent, pourquoi l'évitement n'est pas une bonne idée et pourquoi forcer n'aide pas. Lawrence Cohen, l'auteur de Qui veut jouer avec moi ?  propose ici des stratégies originales, simples et efficaces pour aider votre enfant non seulement à dépasser son anxiété, mais aussi à retrouver confiance et solidité. Vous saurez :enseigner à votre enfant comment fonctionne le système de sécurité de son corps : l'alerte, l'alarme, l'évaluation et la fin d'alerte.l'aider à tolérer l'inconfort et traverser un moment effrayant, sans fuir ni serrer les dents.trouver des façons rigolotes de relâcher les tensions.rester vous-même calme lors d'une crise.rendre à votre enfant la maîtrise de ses pensées, pour que les pensées anxieuses laissent la place à d'autres plus constructives.Mine de ressources et de finesse, ce livre propose des solutions et des techniques pour passer d'anxiété, inquiétude et peur à confiance, connexion et joie !
    Traduit de l'anglais par Isabelle Crouzet
     

  • Qu'elle fasse l'équilibre sur sa planche de paddle ou qu'elle explique la position du chien tête en bas à ses élèves, Rachel Brathen s'est donnée pour mission de distiller aux quatre coins du monde son message plein d'inspiration. Dans Yoga Girl, elle emmène ses lecteurs encore plus loin et dévoile son parcours, depuis son adolescence difficile dans sa Suède natale, ses aventures dans la jungle du Costa Rica, jusqu'à la délicieuse vie de bohème qu'elle s'est construite grâce au yoga et à la méditation à Aruba, dans les Caraïbes.
                Mêlant des photos à couper le souffle, des séquences de yoga expliquées pas à pas et des recettes toutes simples pour mener une vie saine, heureuse, sans peurs et sans regrets, Yoga Girl est un voyage dans un petit coin de paradis.
    Traduit de l'anglais par Valentine Mourizot
     

  • Pas facile d'apprendre qu'on a une maladie... Délicat de vivre en permanence avec.... Mais pourquoi en sus se lamenter ou déprimer ? Pourquoi ne pas plutôt faire face ? Peut-être aurait-il fallu se préparer à l'avance... 
    La maladie, malheureusement, fait partie de toute vie. Un quart des Européens (150 millions) sont atteints d'une pathologie de longue durée : diabète, asthme, obésité, cancer du sein ou de la prostate, maladies cardiovasculaires, rhumatismes articulaires, mal au dos chronique, etc... 
    Entre traitements parfois lourds et auto-surveillance, on peut apprendre à vivre en santé avec sa maladie, on peut en éviter certaines complications. Accompagné de ses soignants, on peut devenir « acteur » de son propre traitement et conserver une vraie qualité de vie au quotidien. Pourquoi ne pas positiver pour commencer en prenant soin de son mental et de ses émotions ? Que jeter qui faisait mal ? Que changer ? Que rencontrer pour apprécier autrement la vie...

  • Dans un monde où l'orgasme est devenu obligatoire, et qui ne parle que de recettes pour « jouir plus », plus souvent, qu'en est-il en réalité du plaisir des femmes ?
    Au cours de ce récit où s'entremêlent avec bonheur enquête, histoire littéraire et itinéraire personnel, Isabelle Yhuel nous donne à découvrir plusieurs femmes : celles qui à vingt ans arrivent toutes pimpantes, prêtes à croquer la vie. Celles qui, grandies un peu trop vite, humiliées, désavouées, trouvent leur première liberté dans le refus de se donner. Celles qui se croient des ratées du corps. Celles qui quittent par impossibilité à éprouver du plaisir. Et celles qui, pour les mêmes raisons, sont quittées. Car parler du plaisir de la femme, c'est évidemment parler de celui de l'homme.
    Des belles endormies aux plus voluptueuses, toutes les femmes sont promises au plaisir. A condition de s'émanciper de la norme édictée par la société. Mais accueillir la jouissance, nous dit Isabelle Yhuel, c'est peut-être accepter d'être surprise ...
    Un livre dense, intense, précieux, pour monter au septième ciel. A chacune son ciel.
    Isabelle Yhuel est réalisatrice à France Culture et collabore au magazine Psychologies. Elle a publié aux éditions Lattès Aimer enfin sa mère (1997) et Quand les femmes rompent (1999).

empty