John Libbey

  • Pour un professionnel de santé, la première rencontre avec un patient handicapé mental est toujours une découverte, voire une énigme. Comment l'aborder ? Comment se comporter ? Que lui dire ? Loin de son cadre habituel, effrayé par l'environnement inconnu et parfois inquiétant de l'hôpital, c'est souvent dans un état de grande anxiété quele patient se présente. Aussi la prise en charge anesthésique au bloc opératoire est-elle souvent complexe.

    De plus, les profils sont divers, chaque situation est particulière et implique une prise en charge spécifique. Avec une personne polyhandicapée, les difficultés seront essentiellement d'ordre technique. Face à une déficience intellectuelle isolée, l'équipe soignante sera confrontée à des difficultés de communication, de compréhension, à l'absence de contrôle émotionnel et à des réactions éventuelles d'opposition qui vont gêner les soins.

    C'est donc un véritable défi humain, éthique, technique et organisationnel qui est à relever ici... et l'anesthésiste est en première ligne, car rien n'est possible tant que le patient "ne dort pas".

    Médecin anesthésiste à la Fondation de la Miséricorde de Caen, le Dr Charles Leclerc et son équipe accueillent régulièrement ces patients singuliers. A travers ce guide pratique qui fourmille d'exemples et de situations vécues, il décrit des situations typiques et propose conseils et indications pour mieux communiquer avec ces patients.

    Enfin, au-delà de la clinique pure, il s'attache ici à rappeler les notions essentielles de la relation soignante. C'est un beau voyage sur les rives de l'empathie et une source puissante de réflexion et d'introspection.

  • Les métiers de l'aviation et la santé recourent depuis longtemps à des outils et à des règles communes pour assurer la sécurité des passagers et des patients. Ce sont, notamment : l'usage de la simulation pour la formation des pilotes et des médecins, l'utilisation des check-lists, l'analyse des accidents, ou encore les repos obligatoires après une longue période de travail pour éviter des risques liés à la fatigue.

    Pour autant, il existe des outils qui, employés dans l'aviation, n'ont été encore explorés par le monde de la santé. C'est le cas de la « phraséologie » : un mode de communication harmonisé, connu de tous les acteurs, qui permet d'agir au quotidien avec clarté et cohérence. Dans le monde médical,la qualité et l'efficacité du soin dépendent souvent de la bonne transmission des informations. Aussi, pour optimiser les échanges entre soignants, ce guide propose des règles simples qui constituent les bases d'un nouveau concept : la "phraséologie médicale".

    Anesthésiste-réanimateur, Jérôme Cros dirige le Centre de simulation en santé de la Faculté de médecine et de pharmacie de Limoges, et il consacre ses recherches à l'impact du facteur humain dans le soin. En puisant dans la littérature, mais aussi dans sa propre expérience de médecin et de formateur, il s'appuie sur de nombreux cas concrets pour analyser les erreurs parfois graves liées à une mauvaise communication verbale et non verbale, et propose au lecteur une méthodologie efficace.

empty