Jeunesse

  • Ring est

    Isabelle Corlier

    Une plongée dans le monde de la justice bruxelloise...
    Le corps d'un homme battu à mort est découvert sur une aire de parking, non loin du Ring de Bruxelles.
    Aubry Dabancourt, juge d'instruction, est chargé de l'enquête.
    Une aubaine pour le magistrat qui compte bien tout faire pour que le mort emporte son secret dans la tombe.
    Un polar sombre et déroutant à travers les rues de Bruxelles !
    EXTRAIT
    - Est-ce que je pourrais tuer quelqu'un ?
    Il avait ruminé la question, soucieux d'apporter la réflexion nécessaire à un sujet auquel la réponse semblait évidente. Il avait fini par se lancer sur un raclement de gorge.
    - Tout dépend des circonstances, bien sûr, mais oui, si la situation l'exigeait, sans hésiter.
    Elle avait hoché la tête et sorti une jambe nue de sous la couette pour l'enrouler autour des mollets du garçon, l'emprisonner dans le ciseau de ses cuisses et l'attirer au creux d'elle. Aubry avait aussitôt rejeté les draps pour se pencher sur elle avec gourmandise.
    Une douleur inattendue lui serra la gorge quand il reconnut la tache de naissance sur le haut de la hanche.
    Il l'avait oubliée.
    La mémoire lui revint d'un coup, comme un boomerang lancé à pleine vitesse. C'était il y a quinze ans. Un orage grondait et ils avaient décidé de rester dans son kot1 pour étudier.
    - Tu pourrais me tuer ?
    Une ombre attira son attention et transforma la scène. L'homme de tout à l'heure, debout au centre de la pièce, le club de golf le long du bras, ruisselait de sang sous la pluie et la boue. Il se tourna vers Caroline qui souriait toujours et avança vers elle.
    Aubry vit le fer se lever, l'acier briller. Il voulait crier, mais aucun son ne sortait de sa gorge. Se précipiter sur eux, mais ses pieds étaient soudés au sol.
    Il entendit Lily hurler.
    Et le bruit des voitures sous la pluie.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    "Ring est" est un polar percutant où personne n'est à l'abri d'un mauvais coup à l'issue fatale ! - Blog Les Lectures de Larsinette
    J'ai trouvé ce polar urbain belge palpitant, original dans sa forme et intéressant car l'auteur aborde également en arrière plan quelques sujets de société très actuels comme les violences faites aux femmes, les préjugés, la multiculturalité, les difficultés d'assimilation culturelle, la violence animale... - Blog À propos de livres
    La lecture se révèle très prenante, et, une fois qu'on est entré dans l'histoire, on n'a pas envie de la quitter. On est curieux de connaître le dénouement. - Beatrice Feron, Babelio
    Le cadre bruxellois de l'enquête est très fidèlement rendu, ainsi que le fonctionnement de la magistrature et de la police belges. - Saigneurdeguerre, Babelio
    j'ai trouvé le style plutôt réussi : simple, abouti et belge surtout ! Bref, je vous recommande chaudement ce premier roman original d'Isabelle Corlier, un petit coup de coeur édité chez Ker éditions ! - supernova7, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Isabelle Corlier est née à Namur en 1977 et vit depuis plus de vingt ans à Bruxelles. Elle nourrit une tendresse particulière pour le ciel plombé, les pavés mouillés, le peuple bigarré et la langue bizarre de son pays natal. Chez Ker, elle a publié son premier roman, Ring Est, lauréat du premier prix Fintro Écritures noires.

  • L'heure du leurre

    Collectif

    Il faut que le noir s'accentue pour que la première étoile apparaisse.
    Comment se fait-il que des gens intelligents se mettent à croire que des solutions simples peuvent régler les problèmes les plus complexes ?
    En ces temps de repli sur soi, tout porte à croire que l'heure du leurre a sonné.
    Onze écrivains décortiquent les rouages de la démagogie et du populisme. Déresponsabilisation, abandon paresseux des valeurs humanistes, repli sécuritaire, exclusion prennent le pas sur l'ouverture, le partage, la solidarité et la lumière.
    Un recueil qui génère la réflexion et les débats nécessaires à la renaissance d'une démocratie vacillante.
    EXTRAIT DE FAIRE LE MÉNAGE
    Si j'en crois la mine outrageusement rassurante de mon neveu Philippe, je ne ferai plus long feu. Ma disparition prochaine a l'air de l'effrayer plus encore que moi. Le moment est arrivé, donc, de consigner ce que je tiens secret depuis des années au sujet de mon ancien employeur, M. Édouard Lefrançois. Le fin mot de sa malheureuse histoire, je suis la seule à le connaître. Emporter la vérité dans son corbillard, c'est ridicule. La vérité n'a rien à faire dans les cimetières.
    Jusqu'ici, j'ai toute ma tête. L'infirmier - il s'appelle Jacques, il est jeune, mais déjà plus un poil sur le crâne, ce qui ne l'empêche pas d'être beau comme un dieu -, Jacques me prépare chaque matin la potion magique.
    LES AUTEURS
    Jang Jin-Sung, Barbara Abel, Geneviève Damas, Frank Andriat, Vincent Engel, Bernard Tirtiaux, Emmanuelle Urien, Nicolas Ancion, Patrick Delperdange, Grégoire Polet et Armel Job.

  • Age : 13 ans et + Niveau de lecture : 5e-4e et +
    Découvrez les aventures d'un ado pas comme les autres, prêt à tout pour résoudre ses enquête !
    Bob a hérité d'un nom de famille qu'il porte en souriant.
    Il aime la panthère rose, Najmah, sa nounou afghane, le boudin-compote et les enquêtes policières.
    Il a résolu sa première énigme à quinze ans, au collège, quand Baratin, son prof d'anglais, a été retrouvé égorgé dans sa classe, le corps tourné vers La Mecque.
    Bob est intelligent, gentil et plein d'humour. D'amour pour son prochain aussi, même quand celui-ci se moque de lui.
    Bob vit des aventures rocambolesques et il ne perd presque jamais son calme.
    Bob n'est pas et ne sera jamais celui qu'on croit. 
    Un roman pour ado attachant et plein d'humour !
    EXTRAIT 
    My name is Bob, Bob Tarlouze. J'ai toujours aimé le rose. À cause de la panthère. Je l'imite à merveille. Ça faisait drôlement rire mes grands-parents. Tam, dadam, dadam... Et je prenais l'allure féline et décontractée de mon héroïne. Tarlouze, Bob Tarlouze.
    Évidemment, tout va de pair. Quand on aime la panthère rose, on ne se contente pas de la singer : pour s'habiller, on choisit ses couleurs. Depuis ma plus tendre enfance, je porte des vêtements roses, dans tous les tons du rose, du clair au fuchsia. Ça faisait braire mon père :
    - Mais ce petit n'est pas normal ! Qu'a t-il donc à vouloir qu'on lui offre des fringues rose bonbon ! S'il était une fille, je pourrais comprendre, mais pour un gars, ça fait tapette !
    CE QU'EN PENSE LA PRESSE 
    - "Ce roman socio-policier marque un nouveau jalon dans une oeuvre abondante et de qualité de Frank Andriat" - L'avenir
    - "Ce roman frôle le coup de coeur" - D'un livre à l'autre
    - "Un héros sympa, en somme, avec lequel on passe quelques heures d'agréable lecture. On ressort du livre le sourire aux lèvres. Merci." - RiveDieu
    - "Une aventure pleine d'humour et de rebondissements qui montre aux lecteurs qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Un roman qui devrait plaire aux jeunes de 13 à 113 ans, car tous, adolescents et adultes, verront leur lecture ponctuée de grands éclats de rire." - Vlan
    - "Ce personnage très attachant nous montre une nouvelle facette de Frank Andriat. Outre l'enquête policière, ce roman touche à plein d'autres choses : acceptation de la différence, amour de son prochain, respect, bref toutes ces valeurs humanistes que l'auteur défend dans ses autres romans, le plus de celui-ci étant son humour, parfois un peu potache, mais tellement rafraîchissant. Très bien. A partir de 12 ans." - L'ibby lit
    À PROPOS DE L'AUTEUR 
    Frank Andriat griffonne ses premiers poèmes dès l'âge de treize ans, encouragé par son professeur, l'écrivain Jacques Crickillon. Depuis lors, devenu professeur à son tour, il n'a cessé d'écrire notamment sur l'importance de l'ouverture au vivant. Tous ses livres sont une manière de témoigner et de rendre hommage à la vie, à l'amour et aux autres, sans qui rien ne serait possible.
    Il a publié plus de vingt livres dont notamment la série Bob Tarlouze parue chez Ker Editions. 
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : http://www.andriat.fr/

  • Vienne, 1792.
    Un jeune homme à la coiffure folle débarque, couvert de poussière, d'une diligence qui a subi la mitraille des combats.
    Il s'apprête à conquérir la capitale de la musique, non par la force des armes, mais celle de ses doigts que l'on dit invincibles.
    Il compose. Il séduit. Il déborde d'ambition.
    Son nom : Beethoven. Ludwig Van Beethoven.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Michel Honaker signe son premier roman Planeta non grata en 1978, un récit de science-fiction fantastique. Il écrit une trentaine de romans pour adultes avant de se tourner vers la littérature jeunesse où il s'impose comme auteur de récits d'aventures ou fantastiques : La Sorcière de midi, Le Prince d'Ebène, Croisière en meurtre majeur font rapidement de lui un auteur à succès. Il reçoit de nombreux prix dont le Totem au salon du livre et de la presse jeunesse en 1993 pour Croisière en meurtre majeur. Tout en restant fidèle au fantastique et à l'imaginaire, il explore aussi bien le genre policier qu'historique, et publie en outre neuf biographies de compositeurs de musique classique. Honaker est un autodidacte qui aime composer des personnages sombres et inquiétants, complexes dans leurs relations. À ce jour auteur de plus d'une centaine d'ouvrages, il est traduit dans une douzaine de langues, dont le chinois et le russe.

  • Internet, qu'est-ce que c'est ? Comment l'utiliser ?
    Un soir d'orage, Cliky est éjecté d'Internet et recueilli par la famille de Félix.
    Qui est cette drôle de bête qui comprend tout mais semble incapable de communiquer normalement?? Comment s'adaptera-t-elle au monde réel??
    Le monde d'Internet peut-il s'intégrer au nôtre sans dégâts??
    Un roman pour les 9 à 12 ans, agrémenté de superbes illustrations, pour découvrir Internet en s'amusant !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Un roman pédagogique pour apprendre à utiliser Internet correctement. Le roman va permettre à l'élève d'avoir une réflexion sur sa manière de consommer Internet. Un outil pédagogique clair et simple à utiliser (fiches pédagogiques insérées dans chacun des chapitres). » - La Meuse
    - « L'histoire de Clicky est amusante. Elle permet de découvrir Internet et ses règles. Mais Cliky, ce n'est pas seulement un roman pour les enfants, c'est aussi le point de départ d'un projet pédagogique qui a pour but d'aider les enseignants à apprendre aux enfants à utiliser correctement Internet. » - Le Journal des enfants
    - « Un programme pédagogiques des éditions Ker, qui matérialise Internet et le décline en réflexions et ateliers ludiques. Dans ce petit roman drôle et émouvant, les enfants vont progressivement se questionner. » - L'Avenir
    - « Un roman didactique pour un enseignement dans l'air du temps. » - Vlan
    À PROPOS DES AUTEURS
    Virginie Tyou est diplômée en philologie germanique. D'abord professeur de langues modernes, elle a acquis une expertise en droit européen des télécommunications et des nouveaux médias en tant que conseillère en affaires réglementaires et publiques. Depuis 2008, elle travaille comme experte en réglementation européenne pour le compte d'une société de conseil internationale. Elle analyse les politiques européennes et françaises ayant trait à l'économie numérique.
    Chez Ker, elle publie son premier roman jeunesse "Cliky, l'énigme numérique", une aventure destinée aux enfants de 10-12 ans à la découverte d'Internet et de ses implications quotidiennes dans nos vies.
    Marie-Aline Bawin est née le 15 avril 1960 à Liège. Elle a étudié les arts plastiques et l'illustration à Saint-Luc (Liège). En 1989, elle réalise les premiers dessins de Tom. Depuis, des titres viennent régulièrement agrandir la collection « Tom », qui compte à ce jour 28 titre traduits en chinois, coréen, grec, espagnol, anglais, japonais.
    À PROPOS DE CLIKY
    Plus qu'un roman, Cliky constitue un réel projet de sensibilisation pour les enfants de 9 à 11 ans. L'objectif premier est de leur apprendre à utiliser correctement Internet tout en prenant garde aux potentiels risques et dangers qui y sont liés.
    Cliky se veut donc un outil pédagogique ludique et clair et sera utilisé dès cette année au sein de l'Athénée Royal de Saint-George-sur-Meuse.

  • Cliky : lâche prise !

    Virginie Tyou

    Enfin, les vacances pour la famille Duraisau ! Un long voyage, un gîte au bout du monde, une belle rencontre avec la charmante Charline...
    Qui de Félix ou Cliky, son compagnon venu ­d'Internet, s'adaptera le plus facilement à cette vie loin d'un quotidien ultra-connecté ? Comment se débrouillera Mamy avec Tor, son nouveau robot de compagnie ?
    Et si cette aventure hors du monde du Big Data permettait à Félix et Cliky de lâcher prise ?
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Spécialiste en droit européen des télécommunications et des nouveaux médias, Virginie Tyou est également maman de trois enfants. Son parcours personnel l'a amenée à s'intéresser à la psychologie et à découvrir la psychogénéalogie. Elle est coauteur de l'essai Vérité de soi et quête de sens, sous la direction de Jacques Quintin, aux éditions Liber. Elle est également la créatrice de Cliky?: l'énigme numérique, un roman visant à rendre les enfants auteurs de leur vie en ligne.

  • Comment parvenir à développer son esprit critique face à un tel raz-de-marée d'informations ?
    Terrorisme, fondamentalisme, droits des femmes, asile, extrémisme, sécurité... Autant de dossiers qui font inlassablement la Une, jour après jour. Autant de questions dont vous avez tous débattu ou, du moins, entendu parler.
    Mais qu'en pensez-vous vraiment?? Avez-vous eu l'occasion de forger votre opinion, hors des slogans et des discours médiatiques??
    Quatorze voix vous aident à y voir plus clair. À travers ses histoires, ce sage peuple des lumières explore les facettes les plus profondes et complexes de l'humanité et vous invite à la rencontre de l'autre dans ses richesses et sa diversité.
    Un recueil de nouvelles éclairant, qui aidera les 11-14 à décrypter l'actualité et à s'ouvrir à l'Autre
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Marqué par l'attentat contre Charlie Hebdo, Ker éditions a demandé à quelques auteurs de lui écrire un texte autour des questions soulevées par cette attaque. Des nouvelles parlant de terrorisme, fondamentalisme, droit de la femme, intolérance,... Des textes très forts et très divers. Les histoires ne sont pas moralisatrices, mais parlent de gens simples qui se retrouvent entraîner dans un engrenage fatal. Un livre à distribuer dans toutes les écoles et à faire lire à nos adolescents pour provoquer la réflexion et le débat. » (L'Ibby Lit)
    - « Abdalaziz Alhamza a 24 ans, mais un passé déjà chargé. Il est originaire de Raqqa, le chef-lieu de la province syrienne la plus orientale, devenu célèbre depuis que l'Etat islamique (ou Daesh) en a fait sa capitale de facto. Le jeune homme a dû fuir la ville en 2014. De Turquie, il a créé avec quelques amis exilés un réseau, « Raqqa is being slaughtered silentely » (Raqqa est massacrée en silence), qui donne des nouvelles fraîches de la ville grâce à un réseau d'informateurs sur place. Abdalaziz Elhamza fait partie des 14 écrivains réunis dans un livre publié par les éditions Ker, Le Peuple des lumières. Son témoignage est factuel, alors que les autres auteurs, belge, français, algérien, tunisien, marocain, iranien, ont produit des textes de fiction. Un outil de réflexion dont l'idée a germé dans l'esprit de l'éditeur après le drame de Charlie-Hebdo en janvier dernier. » (Le Soir)
    - « Un recueil salutaire. » (Le Figaro)
    À PROPOS DES AUTEURS
    Cet ouvrage collectif réunit des auteurs d'horizons univers riches et variés : Frédérick Tristan (prix Goncourt 1983), Fouad Laroui (prix Jean-Giono 2014), Vincent Engel (prix Rossel des jeunes 2001), Yahia Belaskri (prix Beur FM 2015), mais également Jean Claude Bologne (prix Rossel 1989), Hubert Haddad (prix Renaudot 2009), Tahar Bekri, Frank Andriat, Grégoire Polet (Rossel des jeunes 2006), Françoise Lalande, Ingrid Thobois, Bernard Tirtiaux et Fariba Hachtroudi.
    Autant de voix qui permettent une approche éclairée et multiple du monde dans lequel nous vivons.

  • Un roman pour ado, attachant et plein d'humour !
    Bob et Camille se marient et partent en voyage de noces sur l'île de la Réunion.
    Le bonheur est au rendez-vous, une folle enquête aussi, car, même en vacances dans un lieu paradisiaque, Bob ne peut s'empêcher de s'interroger sur la disparition d'une toile de Modigliani dans un hôtel de luxe.
    Plongez-vous dans cette nouvelle enquête de Bob Tarlouze dans ce roman plein d'humour en compagnie d'un héros pas comme les autres.
    EXTRAIT
    Quitter la métropole en plein hiver pour rejoindre La Réunion en plein été, c'est boire du petit-lait et prendre un sacré coup de chaud ! Après onze heures de vol, nous atterrissons à l'aéroport Roland-Garros, excités de découvrir cette partie tropicale de la France. Camille est aussi frétillante qu'une truite ardennaise, voulant tout découvrir de l'île et ne cessant de partager son enthousiasme avec les voyageurs qui nous entourent. Certains, originaires du lieu, heureux et souriants, participent à sa joie en nous filant des tuyaux et des conseils multiples pour que notre voyage de noces soit une parfaite réussite. D'autres demeurent enfermés dans leurs bonnes manières et lui répondent par quelques mots brefs qui sonnent comme des avertissements à la faire taire.
    - V'là nos valoches ! lance-t-elle avec son plus bel accent lorsqu'elle repère nos deux bagages qui entament leur descente sur le tapis roulant de l'aéroport.
    Si Charles, notre hôte, comptait sur des invités discrets, c'est plutôt manqué. L'homme, bon chic bon genre, nous attend dans le hall d'arrivée, une jolie pancarte blanche tenue discrètement devant sa poitrine. Il y est noté en lettres rouges un délicat « Monsieur et Madame Tarlouze ». Ça me file un choc de voir cela. Comme si la réalité me fichait un terrible coup de poing dans le plexus ! Dingue ! Je suis marié. Ce « Monsieur et Madame Tarlouze » affiché sur une feuille A4 me fait plus d'effet que le livret de mariage que nous avons reçu à la mairie.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE - A propos du tome 6
    - "Ce personnage très attachant nous montre une nouvelle facette de Frank Andriat. Outre l'enquête policière, ce roman touche à plein d'autres choses : acceptation de la différence, amour de son prochain, respect, bref toutes ces valeurs humanistes que l'auteur défend dans ses autres romans, le plus de celui-ci étant son humour, parfois un peu potache, mais tellement rafraîchissant. Très bien. A partir de 12 ans." - L'ibby lit
    - "Ce roman socio-policier marque un nouveau jalon dans une oeuvre abondante et de qualité de Frank Andriat" - L'avenir
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Frank Andriat griffonne ses premiers poèmes dès l'âge de treize ans, encouragé par son professeur, l'écrivain Jacques Crickillon. Depuis lors, devenu professeur à son tour, il n'a cessé d'écrire notamment sur l'importance de l'ouverture au vivant. Tous ses livres sont une manière de témoigner et de rendre hommage à la vie, à l'amour et aux autres, sans qui rien ne serait possible.
    Il a publié plus de vingt livres dont notamment la série Bob Tarlouze parue chez Ker Editions.
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : http://www.andriat.fr/

  • Les bâtisseurs

    Collectif

    Des histoires piquantes pour relever les dérives de notre société !
    Ça ne peut plus continuer comme ça. Sur ce point au moins, tout le monde s'accorde. Les dérives de notre société ont fini par mettre en péril notre espèce, notre planète et la vie qui l'habite. Pourquoi avons-nous délégué les aspects fondamentaux de nos existences - naissance, mort, alimentation, instruction... - à des institutions?? Que signifie être humain dans un monde où les téléphones ont parfois plus de valeur que la vie?? Neuf thématiques ont émergé et avec elles, des écrivains qui, par la fiction, abordent ces questions transversales et profondes afin de nous faire réfléchir au monde que nous souhaitons bâtir pour nous et ceux qui nous suivront. La première nouvelle de ce recueil est de la plume de Rob Hopkins, fondateur du mouvement mondial des villes en transition.
    Prenez part à la réflexion en lisant ces nouvelles dans lesquelles chaque auteur aborde des questions fondamentales autour de neuf thématiques plus actuelles que jamais !
    EXTRAIT
    Quand Alfred rouvre les yeux, bien plus tard encore, Elyas lui tend un bol de bouillon. Alfred veut parler, Elyas lui fait signe de se taire.
    - Il faut reprendre des forces.
    - Mais vous êtes qui ?
    Elyas sourit. Il s'attendait à ce que la question surgisse. Beaucoup plus tôt, probablement.
    - Un agent secret ? Un ange ? Un détective privé payé par mon père ?
    Elyas pose un doigt sur ses lèvres.
    - Je suis le sans-papiers qui habitait l'appartement de votre client et qui a eu la mauvaise idée de faire frire des petits poissons. Celui qui a mis le feu. Celui que la police a chassé vingt fois. Celui qui n'a même plus le droit de travailler comme livreur à vélo. Celui qu'on voudrait renvoyer chez lui dans un pays en guerre. Hier, après vous avoir rendu votre carte d'identité, j'aurais voulu rentrer chez moi. Mais je n'ai plus d'endroit qu'on puisse appeler « chez moi ». J'ai dormi dans un local à poubelles, dans la cave.
    Alfred grimace.
    - Je me suis lavé, tout à l'heure, après vous avoir trouvé. Je me suis inquiété quand la police a embarqué votre voiture sans que vous réagissiez.
    - Ma voiture ?
    - Elle gênait. Un voisin a réussi à faire venir une dépanneuse.
    - La vieille en face... marmonne Alfred.
    - Inès ? Pas du tout, elle est très gentille. C'est elle qui a fait chauffer l'eau pour le bouillon. Elle s'inquiète pour vous.
    - Pour moi ? s'étonne Alfred.
    - Les gens se soucient les uns des autres. C'est comme ça que ça se passe quand les choses se compliquent. Dans le confort, on se replie sur ses petites habitudes. Mais quand ça va mal, les gens sont souvent plus disposés à donner un coup de main. J'en sais quelque chose.
    Elyas aurait envie de raconter des épisodes de sa vie récente, depuis l'arrivée des milices dans son quartier d'Alep, en Syrie, sa traversée de la Méditerranée, puis de l'Europe, mais il garde ça pour lui. Derrière son sourire et ses yeux clairs. Il tend à nouveau le bol de bouillon.

  • Age : 9-12 ans Niveau de lecture : CM1-6e
    Lorsque Parwais apprend qu'il va être expulsé de Belgique, son monde s'effondre. Pour le jeune Afghan, le refus du droit d'asile signifie le retour au pays des talibans, la mort. Alors il fuit, à la recherche de son ancien professeur de violon, amoureux de Vivaldi, devenu chef d'orchestre à Venise. Sur le chemin de l'Italie, il croisera la route de personnages hauts en couleur et attachants. Autant d'amis d'un jour qui l'aideront à leur manière à conquérir ce qu'il y a de plus précieux?: la paix et la liberté.
    Une épopée haletante qui vous fera vibrer au rythme de la musique classique et de périples au coeur de l'Europe !
    EXTRAIT 
    /> Aref a été abattu.
    Jeune Afghan de 22 ans, Aref était arrivé en Belgique en 2009. Demandeur d'asile. Le motif de sa demande ? Dans son pays, celui qui refuse d'être enrôlé par les talibans risque la peine de mort. Le Commissariat Général aux Apatrides (CGRA ) fit son enquête :
    Aref racontait des sottises ! Sa région d'origine devait être considérée comme sûre. Aucune raison d'accepter les demandes répétées du jeune Afghan. Sans le droit de travailler ou de recevoir une aide sociale, comment vivre ? La misère, bien sûr. C'est ce qu'a connu Aref, quelque part près de la gare du Nord, à Bruxelles.
    Et puis, en 2013, il a accepté un retour « volontaire ». Avait-il le choix ?
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Avec ce récit plein d'émotion, on comprend mieux ce que ressentent et vivent ceux qui sont obligés de fuir leur pays et qui doivent lutter pour obtenir le droit de vivre en sécurité. » - Le JDE
    - « Un jeune afghan apprend qu'il risque d'être renvoyé dans son terrible pays des talibans. Un superbe récit plein de fraîcheur et de poésie, parsemé d'indignation et de rébellion qui servent aussi à faire bouger les choses. A recommander ! » - L'Avenir
    - « Un roman qui nous raconte la difficulté de ces personnes qui ont fui la guerre, la misère à trouver leur place dans notre société. Un roman finalement très optimiste qui se termine bien, mais cela ne doit pas nous faire oublier que ce n'est malheureusement pas toujours le cas. » - L'ibby lit
    A PROPOS DE L'AUTEUR 
    Cela peut-il vraiment intéresser ses lecteurs de savoir qu'il est né le 15 mai 1939 ? Qu'après six années de rêve à l'Ecole communale de son village, il a fait ses humanités gréco-latines à l'Athénée Royal de Virton ? Qu'après avoir tâté de la philologie romane à l'Université de Liège, il a obtenu à Nivelles le diplôme d'agrégé de l'enseignement inférieur? 
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : https://raucy.wordpress.com/

  • Age : 13 ans et + Niveau de lecture : 5e-4e et +
    Découvrez la suite des aventures d'un ado pas comme les autres, prêt à tout pour résoudre ses enquêtes !
    Lorsque Madame Flamme, la flamboyante professeur de français, découvre une salle de théâtre abandonnée dans les sous-sols du lycée, son sang ne fait qu'un tour.
    Le restaurer, y faire jouer ses élèves : son rêve, sa mission.
    Mais les plans de la belle contrarient beaucoup de monde. Quels sombres secrets, quelles machinations dissimule cette salle mystérieuse ?
    Une nouvelle affaire pour Bob Tarlouze.
    Une nouvelle enquête palpitante et pleine d'humour pour Bob Tarlouze !
    EXTRAIT :
    Depuis que je l'ai vu, j'en suis bleue. J'en rêve. Le jour et la nuit. Hier, dans la rue, j'ai raté la bordure du trottoir et je me suis retrouvée la tête la première dans un buisson d'épineux. Projetée comme un diable de sa boîte. Je me suis fait très peur. Un mètre plus à gauche et je prenais un mur. Distraite, trop distraite. Résultat : le pouce tordu et la main griffée comme si j'avais rencontré un chat en furie.
    Je n'ose en parler à personne. Sûre qu'on me prendrait pour une folle. Déjà qu'on me trouve différente, que les regards s'arrêtent parfois sur moi avec une tendresse difficilement contenue. Ou du désir tout court. Les mecs, c'est ainsi : ils te prennent pour plat principal sans te demander si tu es d'accord d'être au menu. Leurs mots douteux : « Je reprendrais bien une blonde, bien moussue ! » Je fais semblant de ne pas les entendre et ils finissent par se fatiguer. Puisque la blonde ne rétorque rien, ils se disent sans doute qu'elle n'a pas compris la subtilité de leurs jeux de mots à deux balles.
    CE QU'EN PENSE LA PRESSE 
    - "Ce roman socio-policier marque un nouveau jalon dans une oeuvre abondante et de qualité de Frank Andriat" - L'Avenir
    - "Ce roman frôle le coup de coeur" - D'un livre à l'autre
    - "Un héros sympa, en somme, avec lequel on passe quelques heures d'agréable lecture. On ressort du livre le sourire aux lèvres. Merci." - RiveDieu
    - "Une aventure pleine d'humour et de rebondissements qui montre aux lecteurs qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Un roman qui devrait plaire aux jeunes de 13 à 113 ans, car tous, adolescents et adultes, verront leur lecture ponctuée de grands éclats de rire." - Vlan
    - "Ce personnage très attachant nous montre une nouvelle facette de Frank Andriat. Outre l'enquête policière, ce roman touche à plein d'autres choses : acceptation de la différence, amour de son prochain, respect, bref toutes ces valeurs humanistes que l'auteur défend dans ses autres romans, le plus de celui-ci étant son humour, parfois un peu potache, mais tellement rafraîchissant. Très bien. A partir de 12 ans." - L'ibby lit
    À PROPOS DE L'AUTEUR : 
    Frank Andriat griffonne ses premiers poèmes dès l'âge de treize ans, encouragé par son professeur, l'écrivain Jacques Crickillon. Depuis lors, devenu professeur à son tour, il n'a cessé d'écrire notamment sur l'importance de l'ouverture au vivant. Tous ses livres sont une manière de témoigner et de rendre hommage à la vie, à l'amour et aux autres, sans qui rien ne serait possible.
    Il a publié plus de vingt livres dont notamment la série Bob Tarlouze parue chez Ker Editions.

  • Fait divers tragique qui a bousculé les certitudes de tout un pays, retour sur l'affaire Mawda.
    Mai?2018. Sur une autoroute belge, une course-poursuite s'engage entre un fourgon chargé de migrants et une escouade de policiers. Dans le feu de l'action, un des poursuivants tire sur la camionnette.
    La balle perce la tôle et provoque la mort d'une fillette, dans les bras de ses parents.
    C'est l'histoire de Mawda. C'est une histoire d'amour impossible. Une histoire de guerre. Une histoire de souffrance et de contradictions. Une histoire où puiser la force de bâtir un monde plus juste et plus humain.
    D'abord roman choral à travers les yeux de chacun des acteurs de l'histoire, le livre se poursuit par une contre-enquête journalistique à propos de l'affaire Mawda. Car les faits décrits dans ce livre se sont réellement déroulés, aussi révoltant que cela puisse paraître, en Europe occidentale, au XXIe?siècle...
    Entre roman et enquête journalistique, Deux ans et l'éternité revient sur l'affaire Mawda et décrypte les dérives d'une société déshumanisée.
    EXTRAIT
    Mon histoire commence au Kurdistan. Je n'y suis jamais allée. Kurdistan, Syrie, Afghanistan, Érythrée, Somalie... je n'aurais jamais imaginé qu'il y avait tant de pays. Tant de pays que l'on veut fuir. Angleterre, Angleterre, Angleterre ; si peu de pays où on rêve d'arriver. Est-ce que vous croyez qu'il y a quelqu'un, là-haut, qui décide : toi, tu vas naître là, et toi, ici ? Toi, tu vas devoir apprendre à courir très vite, et toi à barricader ta porte ? Et il les fait comment, ses choix ? Sur notre tête ? Mais on n'est même pas encore nés...
    Moi, je ne peux pas croire qu'on choisit. Ni nous, ni personne. C'est le hasard. Ou alors c'est l'injustice. Une accumulation d'injustices, d'erreurs petites et grandes. Des injustices en uniforme, des erreurs en costume trois-pièces. Des ministres qui bombent le torse, des fous qui jettent des bombes. Parfois, ce sont les mêmes. Sauf que les ministres ne se salissent pas les mains, ils engagent les fous pour faire le job. Un drôle de mot, ça : job. Job, job. Dans la Bible et le Coran, on raconte l'histoire de Job. Ayoub, dans le Coran. Un saint homme, un prophète noble et généreux. Dieu l'aimait beaucoup, Ayoub Job. Et pour prouver à Satan combien Ayoub Job était fidèle, Dieu a accepté qu'il subisse tous les malheurs possibles. Et Dieu a gagné son pari. Ayoub Job a tout perdu : ses richesses, sa femme, ses enfants, son bétail, mais il a continué de croire. Et Dieu lui a rendu sa famille, et même un peu plus. N'empêche, les premiers, ils étaient morts, et bien morts. Personne ne parle d'eux. On ne connaît même pas leurs noms.
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Professeur de littérature contemporaine à l'Université catholique de Louvain (UCL) et d'histoire contemporaine à l'IHECS, Vincent Engel a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces de théâtre. Il est aussi critique littéraire et chroniqueur ; à ce titre, il a collaboré avec Le Soir, Victoire (supplément hebdomadaire du Soir) et Mint en radio. Depuis 2014, il collabore avec La Première, en tant que chroniqueur au sein de l'équipe de l'émission CQFD.
    Chez Ker, il est l'auteur de nombreuses pièces de théâtre, d'un essai ainsi que de plusieurs romans, comme Alma Viva, Mon voisin, c'est quelqu'un, Raphael et Laetitia, Les Diaboliques et Et dans la forêt, j'ai vu. Il a également participé aux recueils collectifs Le peuple des lumières, dans lequel une quinzaine de voix majeures de la littérature francophone aident un public adolescent à mieux comprendre le monde qui les entoure à travers la fiction ainsi qu'à L'heure du leurre, ouvrage consacré au populisme et à la démagogie.

  • La suite des aventures de Félix et Cliky, à la découverte d'Internet
    L'heure de la rentrée des classes a sonné pour Félix et Cliky, son compagnon éjecté d'Internet. Une photo postée sur Facebook sème la zizanie autour de la personnalité de la nouvelle institutrice. La réaction de Félix est relayée par le réseau social qui s'emballe et dérape...
    Comment rattraper une photo compromettante, faire taire la rumeur et maintenir une communication humaine entre les membres d'une communauté ?
    Félix parviendra-t-il à gérer Cliky et cette nouvelle vie ultra-connectée ?
    Un roman illustré ludique pour mettre en garde les 9-12 ans sur les dérives de la toile
    EXTRAIT
    Hier, j'ai demandé à Hadrien, mon grand frère, de regarder si ma nouvelle institutrice se trouvait sur Facebook. J'avais envie de voir sa tête avant la rentrée. Sa photo de profil nous a fichu les jetons ! Et ce qu'elle écrivait sur son mur nous a définitivement convaincus qu'elle était une véritable sorcière croqueuse d'enfants : « Le cartable, c'est fait. Ne reste plus qu'à poigner dedans ! »
    J'ai décidé d'agir, de frapper fort avant d'être confronté à cette cinglée qui se nomme en réalité la Grande Mitoune.
    À PROPOS DES AUTEURS
    Virginie Tyou est diplômée en philologie germanique. Elle est spécialiste des règles de fonctionnement d'Internet. Elle veut aider les enfants à mieux comprendre le monde numérique et à en retirer le meilleur !
    Chez Ker, elle publie son premier roman jeunesse Cliky, l'énigme numérique, une aventure destinée aux enfants de 10-12 ans à la découverte d'Internet et de ses implications quotidiennes dans nos vies.
    Marie-Aline Bawin est née le 15 avril 1960 à Liège. Elle a étudié les arts plastiques et l'illustration à Saint-Luc (Liège). En 1989, elle réalise les premiers dessins de Tom. Depuis, des titres viennent régulièrement agrandir la collection « Tom », qui compte à ce jour 28 titres traduits en chinois, coréen, grec, espagnol, anglais, japonais.
    À PROPOS DE CLIKY
    Plus qu'un roman, Cliky constitue un réel projet de sensibilisation pour les enfants de 9 à 11 ans. L'objectif premier est de leur apprendre à utiliser correctement Internet tout en prenant garde aux potentiels risques et dangers qui y sont liés.
    Cliky se veut donc un outil pédagogique ludique et clair et est utilisé au sein de l'Athénée Royal de Saint-George-sur-Meuse.

  • Où es-tu Yazid ?

    Claude Raucy

    Un roman profondément humain
    Eliott vit dans une drôle de famille, où on ne s'embrasse pas sur la joue et où on ne fête pas les anniversaires.
    Un jour, dans la cabane au fond du potager, Eliott trouve Yazid, un jeune terroriste qui revient de Syrie et se cache de la police.
    Yazid supplie Eliott de ne pas le dénoncer...
    Ce récit aborde un sujet d'actualité, le terrorisme, d'une manière nuancée et pédagogique.
    EXTRAIT
    La porte est toujours verrouillée, mais je sais qu'il suffit de soulever un pot où des géraniums achèvent de mourir. La clef est là, qui permet de pénétrer dans cet antre du parfait mauvais jardinier. Depuis la fin de l'été, mon père n'y met plus les pieds et je suis sûr qu'on ne m'y dérangera pas jusqu'à la fin du printemps.
    Cette fois, la clef n'était pas sous le pot. Ni à côté. Je l'ai cherchée à terre. Rien. Elle était sur la porte. Étrange. Avais-je oublié de la retirer la dernière fois que j'étais venu ? Non, car la porte n'était pas verrouillée. Bizarre.
    Il y avait quelqu'un à l'intérieur. Assis sur un sac, un garçon que je ne connaissais pas.
    - Que faites-vous là ?
    La question a résonné à mes oreilles comme une phrase de film. Mais que dire quand on est face à quelqu'un qui n'a pas à être là et qui ne justifie pas spontanément sa présence ?
    Pas de réponse à ma question. Je me suis approché du garçon. Il m'a regardé avec un air mauvais. Je me suis arrêté. J'attendais.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Claude Raucy est né en 1939. Il a exercé le métier d'enseignant avant de se consacrer entièrement à l'écriture à partir de 1997. Il est membre de l'Association des écrivains belges, de la Société européenne de culture (Venise) et secrétaire perpétuel de l'Académie Royale Luxembourgeoise.
    Chez Ker, il est également l'auteur du Violon de la rue Lauriston.

  • Age : 13 ans et +  Niveau de lecture : 5e-4e et +
    Bazar de Kaboul. En plein jour, Alexia, qui travaille pour Médecins sans frontières, disparaît sans laisser de traces.
    Confrontée aux difficultés du terrain sa collègue, Najmah, ne voit d'autre solution que d'appeler Bob à la rescousse. Il n'hésite pas une seconde à s'envoler pour l'Afghanistan où il vivra des aventures pas toujours... roses.
    Voici une nouvelle aventure captivante pour Bob Tarlouze !
    EXTRAIT
    - BOB-JAN ?
    Mon coeur fait un bond dans ma poitrine. Je reconnaîtrais la voix de Najmah entre mille. Ma nounou historique, revenue à Paris ? Je n'en crois pas mes oreilles...
    - Bob-jan ? répète-t-elle.
    - Najmah, c'est toi ?
    Elle éclate de son rire clair qui a ravi tant de mercredis après-midi de mon enfance.
    - Bob-jan, je t'appelle de Kaboul. Ça coûte bonbon !
    Bon sang, si elle me téléphone d'aussi loin, c'est qu'elle a besoin de moi ! Je retrouve mes esprits et lui demande sans détour quand elle souhaite que je la rejoigne.
    Elle éclate à nouveau de rire.
    - Ça te coûtera moins cher de m'expliquer sur place pourquoi tu m'appelles.
    - Attends, me dit-elle, Kaboul, ce n'est pas la Porte de Versailles ! Je te téléphone parce que j'ai besoin de tes lumières. Une de mes collègues vient de disparaître et ici, la police n'a pas le temps de s'en occuper.
    - C'est bien ce que je dis, Najmah : il faut que je vienne ! Maintenant que j'ai ton numéro, je te rappellerai aussitôt que j'aurai trouvé un billet d'avion et obtenu un visa. J'arriverai dès que possible.
    Un blanc à l'autre bout du fil. J'imagine Najmah muette de surprise, son joli minois de princesse étonnée et ses yeux fleuris de points d'interrogation. Elle me connaît suffisamment pour savoir que je suis capable de transformer mes paroles en actes. Je ne lui laisse pas le temps de réfléchir.
    CE QU'EN PENSE LA PRESSE 
    - "Ce roman socio-policier marque un nouveau jalon dans une oeuvre abondante et de qualité de Frank Andriat" - L'Avenir
    - "Ce roman frôle le coup de coeur" - D'un livre à l'autre
    - "Un héros sympa, en somme, avec lequel on passe quelques heures d'agréable lecture. On ressort du livre le sourire aux lèvres. Merci." - RiveDieu
    - "Une aventure pleine d'humour et de rebondissements qui montre aux lecteurs qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Un roman qui devrait plaire aux jeunes de 13 à 113 ans, car tous, adolescents et adultes, verront leur lecture ponctuée de grands éclats de rire." - Vlan
    - "Ce personnage très attachant nous montre une nouvelle facette de Frank Andriat. Outre l'enquête policière, ce roman touche à plein d'autres choses : acceptation de la différence, amour de son prochain, respect, bref toutes ces valeurs humanistes que l'auteur défend dans ses autres romans, le plus de celui-ci étant son humour, parfois un peu potache, mais tellement rafraîchissant. Très bien. A partir de 12 ans." - L'ibby lit
    À PROPOS DE L'AUTEUR 
    Frank Andriat griffonne ses premiers poèmes dès l'âge de treize ans, encouragé par son professeur, l'écrivain Jacques Crickillon. Depuis lors, devenu professeur à son tour, il n'a cessé d'écrire notamment sur l'importance de l'ouverture au vivant. Tous ses livres sont une manière de témoigner et de rendre hommage à la vie, à l'amour et aux autres, sans qui rien ne serait possible.
    Il a publié plus de vingt livres dont notamment la série Bob Tarlouze parue chez Ker Editions.

  • Des écrivains ont prêté leur voix à ceux et celles que notre société laisse dans le silence. Ancien détenu, journaliste ou musicien exilés, SDF, réfugié politique, prostituée... chacun raconte des bribes de son histoire.
    Une émotion brute, bouleversante, souvent violente.
    Reflet de vies fracassées, bancales,
    qui disent toutes l'espoir et la dignité retrouvée,
    par la reconnaissance des mots.

  • Mouche et la sorciere

    Yak Rivais

    Age : 6-8 ans Niveau de lecture : CP-CE2
    Surtout, Mouche, disait la maman, n'ouvre la porte de l'appartement à personne.
    - Non maman?!
    - Ni aux vendeurs, ni aux livreurs, ni aux facteurs, ajoutait le papa, ni aux voleurs, ni à aucun métier dont le nom se termine en eur d'ailleurs?!
    Mais il y a la sorcière?! L'abominable vieille qui rêve de dévorer Mouche. Elle se déguise en vedette de télévision et se fait apparaître dans le téléviseur pour la capturer...
    Vaincra-t-elle son ennemie?? Pour contrer ses formules magiques, il faudrait voler son Grand Livre Noir des Horreurs... 
    Un petit livre plein d'humour inspiré des Contes de la rue Broca destiné aux lecteurs débutants.
    EXTRAIT 
    Les parents n'étaient jamais là. Le mercredi, avant de partir pour le travail, ils ne manquaient pas de faire leurs recommandations à Mouche, leur petite fille :
    - Surtout, Mouche, disait la maman, n'ouvre la porte de l'appartement à personne.
    - Non maman !
    - Ni aux vendeurs, ni aux livreurs, ni aux facteurs, ajoutait le papa, ni aux voleurs, ni à aucun métier dont le nom se termine en eur, d'ailleurs.
    - Non papa !
    - Et surtout, insistait la maman, n'ouvre jamais la porte à cette vieille chipie de sorcière qui demeure à côté de chez nous.
    - Non maman !
    Les parents étaient satisfaits. Ils prenaient leurs affaires, le parapluie et la porte, et ils s'en allaient travailler une fois le verrou fermé à double tour. À travers le trou de la serrure, ils criaient :
    - Mouche ! Mets la chaîne de sécurité.
    - Oui maman ! Oui papa ! Au revoir maman et papa !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Une série de péripéties qui font autant frémir que rire. C'est une sacrée bonne idée qu'a eue la maison belge Ker Editions en rééditant ce grand classique. » (Le Républicain Lorrain)
    - « Un bon roman dans le cartable de nos enfants. Yan Rivais a cet habile don du langage qui fait rire et va faire l'adhésion de tous. Un roman réédité qui n'a rien perdu de sa saveur ! Une sorcière qui ne sait pas encore à qui elle a affaire ! Humour garanti ! Replongez-vous ! » (L'Ibby Lit)
    À PROPOS DE L'AUTEUR 
    Yak Rivais est un auteur breton né en 1939. Il a récolté, au cours de sa carrière, près d'une trentaine de prix. Touche-à-tout, il s'est également essayé à d'autres domaines tels que la peinture, la radio, l'enseignement,... Aujourd'hui, il compte à son actif plus d'une cinquantaine de titres.

  • Age : 9-12 ans Niveau de lecture : CM1-6e
    Un soir de décembre 1781, Lulu, pianiste prodige, profite d'un voyage en Hollande pour fuir son père, musicien raté et violent.
    En plein hiver, le long des canaux gelés, Lulu rencontre Elsje, la sirène qui raccommode les filets des pêcheurs de Rotterdam, et Rod, le chevalier sanguinaire, de retour du Pérou.
    Le trio décide de rejoindre la mer. Le pianiste, la sirène et le chevalier traversent les dunes enneigées et partagent leurs vies accidentées.
    En chemin, ils découvrent la force de l'amitié, de l'espoir et de la liberté.
    Une épopée musicale au coeur du Rotterdam de la fin du XVIIIe siècle, rythmée par une amitié forte et poignante
    EXTRAIT :
    Tout est noir. Les pavés, la rue, les maisons et le canal. Le petit pont et le ciel aussi. La nuit, Rotterdam est enfermée dans un sac de charbon. Cachée par les nuages, la lune diffuse un halo à peine perceptible.
    L'air glacé me fouette les joues.
    Je suis libre.
    Plié en deux, les mains sur les genoux, je reprends mon souffle.
    Je me remémore ces derniers instants. Je ne sais pas vraiment ce qui m'a pris. J'ai foncé sans réfléchir. Ou alors, j'ai trop réfléchi. J'étais assis sur le lit dans cette grande chambre inconnue. C'est là que je loge le temps de mes concerts à Rotterdam. Je fixais le mur devant moi. La chandelle dessinait un rond de lumière douce sur la tapisserie, révélant un monde fabuleux d'anges et de chimères. Mais mon esprit s'égarait dans une autre direction. Je n'étais pas intéressé par cette dame alanguie, ni par ces chérubins grassouillets, ni par cette licorne longiligne. Je voulais partir, fuir, m'évader.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Ce roman emmène les kids dans le Rotterdam d'antan, sur les traces d'un certain Ludwig... Un conte le long des canaux gelés, qui réservera bien des surprises à ses lecteurs. La parution est assortie d'un dossier pédagogique particulièrement fouillé. » - Le Vif. Week-end
    - « Un très beau roman pour la jeunesse. Le récit est empreint d'une belle leçon d'amitié, d'espoir et de liberté. » - dBD Magazine
    - « Ce roman raconte l'aventure vécue par Lulu, un jeune pianiste, Elsje, une jeune fille et Rod, un chevalier. Ensemble, ils découvrent la force de l'amitié et de l'espoir. » - Le JDE
    - « Un roman jeunesse à découvrir ! » - Le Républicain Lorrain
    - « Un roman initiatique. Nous écoutons les héros se confier peu à peu, nous assistons à leur amitié naissante et nous surprenons à rêver avec eux  d'un monde pacifié. » - L'ibby lit
    A PROPOS DE L'AUTEUR :
    Scénariste et dessinateur, né en 1966 en Belgique, Jean-Luc Cornette suit les cours de l'Institut Saint-Luc de Bruxelles, puis publie ses premières planches en 1989 dans Spirou. En 1995, il réalise son premier album « Maxime Maximun ». À la fin des années 90, Jean-Luc Cornette signe plusieurs livres pour les enfants avec Jean-Marc Rochette. « Coyote mauve » est un best-seller sans cesse réimprimé. Depuis 2001, comme scénariste, il publie de nombreux ouvrages aux éditions Delcourt, Glénat, Humanoïdes Associés, Dupuis, Lombard, Carabas, Drugstore, Quadrants et Futuropolis. La série « Les Passe-Murailles » dessinée par Stéphane Oiry est sélectionnée deux fois dans la catégorie du meilleur scénario au festival international de la BD d'Angoulême. En 2013, avec Jerry Frissen, il reprend le scénario de la célèbre série « Jhen ». Il gagne le concours de nouvelles policières de la police de Liège. 

  • Toscane, 1928.
    Dans un village isolé et pauvre, la fille du maire, qui n'a plus prononcé un mot depuis la disparition de sa mère, semble s'éveiller à l'arrivée d'un cirque itinérant sur la place du bourg.
    Bientôt s'installe une confrontation entre les saltimbanques et le maître des lieux. Que s'est-il passé, jadis, dans la forêt qui borde le village?? Quel mystérieux pouvoir possède le vieil éléphant de la troupe?? Où commence l'illusion, où s'arrête la réalité??
    Une histoire pour réfléchir à la réalité du pouvoir et au pouvoir de la réalité.
    EXTRAIT
    Assis sur la planche en bois à côté de Luigi, Sandro somnole. La route de terre est douce pour les roues du vieux chariot, et les deux chevaux, à l'avant, prennent leur temps sous le soleil pesant. À quoi servirait de courir ? Luigi laisse les rênes pendre et se fie à ses montures. Ils arriveront toujours à temps dans le prochain village ; là, il faudra voir l'accueil. Il y a des fascistes qui n'aiment pas les saltimbanques, et le cirque de Luigi n'est pas du genre flamboyant. Depuis 1922 et l'arrivée au pouvoir du Duce, les affaires périclitent. Mais peut-être est-ce une excuse. C'est peut-être lui, Luigi, qui vieillit. L'illusionniste s'illusionne avec ses « peut-être » ; il vieillit, et Mussolini n'y est pour rien. Ce qui n'empêche pas Luigi de détester Mussolini.
    Pourtant, en matière d'illusion, il faut reconnaître que le Duce s'y connaît. Luigi a assisté à quelques meetings et il a vu comment les rues des villes et des villages paradaient en l'honneur de celui qui rendait à l'Italie humiliée son honneur et ses vertus... Ce que le saltimbanque réussit à faire dans le huis clos minuscule de son chapiteau, Mussolini l'accomplit à l'échelle d'un pays entier. Il a dressé les Italiens et les Italiennes, quitte à les dresser les uns contre les autres, il en a fait des moutons, ou des chats, ou des cochons pour certains, des loups pour d'autres. Tous viennent manger dans sa main, et tous redoutent son fouet. Luigi crache par terre ; jamais il n'aurait engagé ce Benito dans son cirque, même si la fortune était assurée. Jamais les spectacles de Luigi n'ont trompé les gens pour le plaisir de les berner. S'il les trompe, c'est pour leur offrir du plaisir, sans qu'ils soient dupes.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Une très belle histoire de rêve et de poésie. Une histoire qui donne à réfléchir sur le pouvoir de la réalité. Premier livre de Vincent Engel pour la jeunesse, une réussite. » (L'Ibby Lit)
    - « Vincent Engel use de son art de conteur pour nous plonger, une fois encore, dans la Toscane qu'il nous fit découvrir avec Retour à Montechiarro. Décrivant les dessous d'une société totalitaire, ce nouveau roman jeunesse mêle fiction et illusion. L'auteur aborde avec poésie une réflexion sur la puissance de l'illusion et du rêve... transportant le lecteur dans le fantastique où magie et force d'imagination auront pouvoir de guérison sur le corps... sur l'esprit. » (La bibliothèque du rat)
    - « Une confrontation entre villageois et gens du cirque décidés à faire la lumière sur un drame qui s'est déroulé des années auparavant en forêt. » (Livres Hebdo)
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Professeur de littérature contemporaine à l'Université catholique de Louvain (UCL) et d'histoire contemporaine à l'IHECS, Vincent Engel a écrit de nombreux essais, romans, nouvelles ou pièces de théâtre. Il est aussi critique littéraire et chroniqueur ; à ce titre, il a collaboré avec Le Soir, Victoire (supplément hebdomadaire du Soir) et Mint en radio. Depuis 2014, il collabore avec La Première, en tant que chroniqueur au sein de l'équipe de l'émission CQFD.
    Chez Ker, il est l'auteur de nombreuses pièces de théâtre, d'un essai ainsi que de plusieurs romans, comme Raphael et Laetitia et Les Diaboliques.

  • Age : 13 ans et + - Niveau de lecture : 5e-4e et +
    Chassez le naturel...il revient au galop !
    Les vacances !
    Bob a emmené son ami La fouine en Bretagne où il a décidé d'oublier ses enquêtes. Mais voilà que Crac, la corneille, disparaît. Bob est appelé à l'aide par sa propriétaire, car Crac n'est pas n'importe qui : animal de compagnie et médiatrice thérapeutique !
    Terre de légendes et de traditions, le Morbihan n'aime pas se dévoiler et met de nombreux bâtons dans les pattes de notre enquêteur rose.
    Un quatrième tome bourré d'humour et de rebondissements !
    EXTRAIT
    Les vacances, c'est sûr, cela fait du bien ! Après mes exploits à Kaboul, il était temps que je lève le pied et, dans cette optique, rien de mieux que la Bretagne. Tu arrives là-bas et tu oublies la France et les ennuis qu'elle te procure. Une fois que tu dépasses Rennes, tu es ailleurs. Tout a un goût plus prononcé, à commencer par le beurre salé. Ici, on ne se contente pas de bonnes paroles, on les vit ! Évidemment, pour gagner en plénitude, il reste à éviter les Parisiens en goguette. Et les autres : ces milliers de vacanciers qui affluent sur les côtes et envahissent les crêperies de chaque ville un chouïa pittoresque.
    Pour les bains de foule, il existe cent coins à conseiller. Pour le business aussi. Mais moi, je n'aime pas cela. Mes vacances sont synonymes de vide, de bonne grosse glandouille désorganisée. Pas question de jouer au touriste béat : l'idée seule me fatigue. Pas question de tirer des plans sur la comète, ni de me créer une indigestion de monuments incontournables et de sites historiques. Les vacances, c'est rien de rien : je prends mes aises, à l'exemple de ma chère panthère rose.
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Frank Andriat griffonne ses premiers poèmes dès l'âge de treize ans, encouragé par son professeur, l'écrivain Jacques Crickillon. Depuis lors, devenu professeur à son tour, il n'a cessé d'écrire notamment sur l'importance de l'ouverture au vivant. Tous ses livres sont une manière de témoigner et de rendre hommage à la vie, à l'amour et aux autres, sans qui rien ne serait possible.
    Il a publié plus de vingt livres dont notamment la série Bob Tarlouze parue chez Ker Editions.

  • Un roman qui nous embarque dans une expédition sur la banquise, au coeur de la terre des Regrets
    Groenland, 1890. Une expédition prussienne à la recherche de la mythique Thulé et des origines de la race aryenne disparaît mystérieusement de la surface de la banquise.
    Poussé par la fièvre de l'aventure, Parsifal Crusader organise une opération de sauvetage.
    Dans le silence des glaces, a-t-il raison de lier son sort aux sociétés secrètes qui tirent les ficelles de la politique mondiale?? Parviendra-t-il à découvrir le légendaire royaume d'Hyperborée, au coeur de la terre des Regrets??
    Découvrez sans plus tarder le dernier épisode des aventures de Parsifal Crusader !
    EXTRAIT
    À mesure que le navire se rapprochait de la côte, la désolation du paysage instillait de nouveau une atmosphère de défiance parmi les marins. C'était une haute falaise marbrée d'anthracite qui accueillait le Gryphon entre ses bras de roches chaotiques, au milieu desquels il ressemblait à un débris insignifiant ballotté par les eaux émeraude.
    - La baie des Regrets, annonça Crusader. Elle porte bien son nom. On raconte que le plus endurci des marins se sent ici rongé par un furieux désir de retour chez lui.
    - Comme je le comprends, rétorqua Profit avec une moue.
    Un détail attira l'attention de Parsifal à environ deux milles à tribord.
    - Quelque chose là-bas, échoué sur la banquise ! Vous le voyez ?
    Son associé se saisit de la longue-vue qui dépassait de la poche de son manteau et la déplia vivement. Après un instant d'observation, il haussa les sourcils.
    - Par le cul d'un tonneau... C'est un navire pris dans la glace !
    - Vous croyez qu'il s'agit de l'Edelweiss ? s'enquit Bergson.
    - Qui d'autre ? assura Parsifal.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Michel Honaker signe son premier roman Planeta non grata en 1978, un récit de science-fiction fantastique. Il écrit une trentaine de romans pour adultes avant de se tourner vers la littérature jeunesse où il s'impose comme auteur de récits d'aventures ou fantastiques : La Sorcière de midi, Le Prince d'Ebène, Croisière en meurtre majeur font rapidement de lui un auteur à succès. Il reçoit de nombreux prix dont le Totem au salon du livre et de la presse jeunesse en 1993 pour Croisière en meurtre majeur. Tout en restant fidèle au fantastique et à l'imaginaire, il explore aussi bien le genre policier qu'historique, et publie en outre neuf biographies de compositeurs de musique classique. Honaker est un autodidacte qui aime composer des personnages sombres et inquiétants, complexes dans leurs relations. À ce jour auteur de plus d'une centaine d'ouvrages, il est traduit dans une douzaine de langues, dont le chinois et le russe.

  • Des histoires à lire dès 7-8 ans
    Un ogre qui se demande pourquoi il doit être méchant, un lutin qui réalise les souhaits de deux enfants un peu trop gâtés et une famille de lapins dont le cadet voudrait savoir si ses parents l'aiment.
    Trois jolies histoires d'un humour tendre et mordant !
    EXTRAIT
    L'ogre Boufpatan dit un jour :
    - Je ne sais pas pourquoi, mais il me semble qu'on nous trouve méchants.
    Les ogres Boufpatou et Boufpatro lui répliquèrent :
    - C'est parce qu'on mange les gens.
    L'ogre Boufpatan dit alors :
    - À quoi ma vie ressemblerait-elle si on ne me trouvait pas si méchant ?
    Boufpatou et Boufpatro lui répliquèrent :
    - Tu nous ennuies. Bouffe.
    /> Deux jours plus tard, on frappa à la porte. Les trois ogres qui chauffaient leurs six pieds devant la cheminée dirent d'une seule voix de tonnerre :
    - Entrez !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Un livre à l'humour piquant et parsemé de réflexions sensées et touchantes pour amuser le petit lecteur, mais aussi pour qu'il gamberge. Des illustrations tendres et rigolotes. » (Les mots de la fin)
    - « Une pépite dans le catalogue jeunesse de Ker éditions. » (La revue des livres jeunesse)
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Marie-Aude Murail a commencé à écrire très tôt : dès l'âge de 12 ans, pour sa petite soeur Elvire devenue elle-aussi auteur ! Publiée depuis 1987, elle a engrangé les succès et les prix, tant pour les plus jeunes lecteurs que pour les ados, en France et à l'étranger. Née au Havre en 1954, elle a été longtemps parisienne, puis bordelaise. Elle vit aujourd'hui à Orléans avec son mari. Ses trois enfants ont grandi, comme ses quelque 90 livres, qui ont traversé les frontières, traduits en 22 langues. Docteur ès Lettres en Sorbonne à 25 ans, elle est devenue chevalier de la Légion d'Honneur 25 ans plus tard pour services rendus à la littérature et à l'éducation.
    A PROPOS DE L'ILLUSTRATEUR
    Scénariste et dessinateur, né en 1966 en Belgique, Jean-Luc Cornette suit les cours de l'Institut Saint-Luc de Bruxelles, puis publie ses premières planches en 1989 dans Spirou. En 1995, il réalise son premier album « Maxime Maximun ». À la fin des années 90, Jean-Luc Cornette signe plusieurs livres pour les enfants avec Jean-Marc Rochette. « Coyote mauve » est un best-seller sans cesse réimprimé. Depuis 2001, comme scénariste, il publie de nombreux ouvrages aux éditions Delcourt, Glénat, Humanoïdes Associés, Dupuis, Lombard, Carabas, Drugstore, Quadrants et Futuropolis. La série « Les Passe-Murailles » dessinée par Stéphane Oiry est sélectionnée deux fois dans la catégorie du meilleur scénario au festival international de la BD d'Angoulême. En 2013, avec Jerry Frissen, il reprend le scénario de la célèbre série « Jhen ». Il gagne le concours de nouvelles policières de la police de Liège.

  • Age : 7-10 ans Niveau de lecture : CE1-CM1
    J'ai bien peur qu'il n'y ait une erreur. Je ne sais pas quel âge tu as, cher lecteur, mais je sais que ce livre n'est pas fait pour toi.
    Ces histoires sont écrites pour des chiens.
    Je t'entends d'ici?: ils ne savent pas lire. Je le sais bien?! Mais ils ont des oreilles. Ce livre est donc destiné à des chiens qui écouteront. Ils adorent qu'on leur raconte des histoires, surtout des histoires de chiens.
    Une dernière précision. Elles s'adressent à des chiens de n'importe quelle race, mais qui ont entre 7 et 10 ans. Avant cela, ils sont trop jeunes pour comprendre. Après, leur cerveau de chien commence déjà à se ramollir et ils préfèrent somnoler qu'écouter des histoires...
    Voici un recueil de nouvelles pour ceux qui veulent tout savoir sur les chiens
    EXTRAIT 
    Tu aimes quand je te raconte ton arrivée ici, hein, Fripon ? Allez, je veux bien encore une fois, mais c'est la dernière.
    Tu sais à quel point j'adore tricoter dehors et comme je me plais sur le banc au bout de notre rue, face au petit étang du parc. Et c'est là, à cause de toi, que j'ai perdu mes mailles !
    Depuis quelques minutes, je te voyais aller et venir le long de l'eau, sautant bêtement pour attraper une libellule plus rapide que toi, t'étendant dans l'herbe pour regarder le ciel, t'approchant de mon banc avec des yeux curieux. Alors, je t'ai appelé.
    - Chien, viens, n'aie pas peur.
    Je savais bien que tu ne t'appelais pas chien, mais que dire d'autre ? À un bébé, on dit bien bébé. Alors, à un chien...
    Tu faisais deux pas en avant, trois en arrière. Tu retournais à l'étang puis tu revenais, indécis. Alors, j'ai compris qu'il fallait te trouver un prénom.
    - Nigaud, viens, viens, n'aie pas peur.
    Je disais ça parce que tu n'avais pas l'air très malin, excuse-moi. Apparemment, ça ne te plaisait pas. J'ai cherché dans ma tête quel pouvait bien être ton véritable nom. Milou ? Médor ? Claude ? Bouboule ?
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « 10 histoires pour chiens, oui, vous avez bien lu... pour chiens. Comment ? Les chiens ne comprennent rien aux histoires ! Eh bien, vous seriez bien étonnés. Essayez et vous verrez que votre cher toutou va vous regarder d'un drôle d'air en se disant : "Ah, enfin des histoires pour moi, seulement pour moi !" Un livre bourré d'humour. » (L'Ibby Lit)
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Cela peut-il vraiment intéresser ses lecteurs de savoir qu'il est né le 15 mai 1939 ? Qu'après six années de rêve à l'Ecole communale de son village, il a fait ses humanités gréco-latines à l'Athénée Royal de Virton ? Qu'après avoir tâté de la philologie romane à l'Université de Liège, il a obtenu à Nivelles le diplôme d'agrégé de l'enseignement inférieur?
    Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : https://raucy.wordpress.com/
    A PROPOS DE L'ILLUSTRATEUR
    Sergio Salma né en avril 1960 de parents italiens. Pas mauvais en dessin et assez bon en français , adorant l'histoire , c'est décidé il fera de la bande dessinée. Chasseur émérite, boulimique et curieux, il court plusieurs lièvres à la fois faisant comme chaque artiste devrait faire : être à l`écoute du monde et traduire tout ça dans différents projets en étant auteur complet ou co-auteur avec le même enthousiasme.

  • Plongée dans le monde d'un aventurier britannique intrépide, cousin d'Indiana Jones avec des airs de héros de Jules Verne.
    Kenya, 1889. Pendant que les grandes puissances européennes posent les jalons de la Première Guerre mondiale en s'affrontant à travers leurs colonies, de mystérieux indigènes, que l'on dit immortels, font régner la terreur en faisant prisonniers les imprudents qui s'égarent sur leur territoire.
    Quel secret protègent-ils?? D'obscurs industriels et diplomates prussiens et anglais ne jouent-ils pas aux apprentis sorciers en voulant s'approprier ce que nul être humain n'est à même de comprendre??
    Pour répondre à ces questions, et à bien d'autres, Parsifal Crusader devra se jeter dans les bras du démon et affronter à mains nues la reine des Guerriers-Lune...
    Suspense garanti dans cette confrontation avec des guerriers prétendument immortels !
    EXTRAIT
    Sud du Kenya, printemps 1889.
    Alors que le soleil se cachait derrière l'horizon, étendant une ombre sulfureuse sur la savane, un frisson parcourut la montagne tout entière...
    Cette myriade de chuchotis qui tissent le silence de la nuit africaine se tut.
    Toute chose se figea, et ce changement aussi bizarre que soudain glaça les sangs de Daniel Thorpe. L'explorateur leva le bras pour ordonner halte à la douzaine de personnes qui composaient l'expédition dont il avait la charge depuis Mombasa. C'étaient des porteurs kikuyus1 qui à son signal se dévisagèrent avec inquiétude. Ils avaient entamé l'ascension en début d'après-­midi, et déployé de grands efforts pour parvenir à ce plateau situé à mi-hauteur du Tswamba Salu dont le sommet, noyé dans les nuées, paraissait encore lointain.
    L'ancien volcan avait un autre nom : la Montagne Cannibale.
    On racontait que ceux qui osaient s'aventurer sur ses flancs ne revenaient jamais dans leur village. Daniel Thorpe connaissait l'existence de ces ragots. Il ne leur avait jamais prêté beaucoup d'attention. Jusqu'à cet instant où, face à cette jungle ondoyante qui barrait le passage, son instinct lui dictait de ne plus avancer d'un pas.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Michel Honaker a donné vie à un nouvel héros, Parsifal Crusader, dont nous n'avons sûrement pas fini de lire les aventures rocambolesques et fantastiques. Très bien. » (L'Ibby Lit)
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Michel Honaker signe son premier roman Planeta non grata en 1978, un récit de science-fiction fantastique. Il écrit une trentaine de romans pour adultes avant de se tourner vers la littérature jeunesse où il s'impose comme auteur de récits d'aventures ou fantastiques : La Sorcière de midi, Le Prince d'Ebène, Croisière en meurtre majeur font rapidement de lui un auteur à succès. Il reçoit de nombreux prix dont le Totem au salon du livre et de la presse jeunesse en 1993 pour Croisière en meurtre majeur. Tout en restant fidèle au fantastique et à l'imaginaire, il explore aussi bien le genre policier qu'historique, et publie en outre neuf biographies de compositeurs de musique classique. Honaker est un autodidacte qui aime composer des personnages sombres et inquiétants, complexes dans leurs relations. À ce jour auteur de plus d'une centaine d'ouvrages, il est traduit dans une douzaine de langues, dont le chinois et le russe.

empty