La Découverte (réédition numérique FeniXX)

  • L'auteur est un philosophe. Mais, par son originalité et par l'ampleur des problèmes soulevés, cette étude trouve très naturellement sa place dans la collection « Économie et socialisme ». Pour lui, c'est bien pour des « raisons » économiques que la division entre travail manuel et intellectuel, de même que tous les rapports sociaux, sont transformés non-économiquement, idéologiquement. La transformation des rapports sociaux dans la Révolution culturelle chinoise montre que la reconquête du savoir, comme suppression de la division travail manuel - travail intellectuel, ne se fait pas sur la base étroite des rapports immédiats de production, comme rapports économiques où cette division est instaurée historiquement, mais sur la base développée de l'ensemble des rapports sociaux comme rapports politiques de classe.

  • Au Chili, le mouvement paysan n'a pas permis de bouleverser les rapports d'exploitation capitalistes. Or, il n'y a pas « une » paysannerie, mais « des » couches sociales exploitées et exploiteuses. Les paysans ne sont pas « la force révolutionnaire par excellence », pas plus qu'ils ne sont « réactionnaires par nature ». Car le chemin est tortueux, de la séparation des travailleurs et des moyens de production à leur réappropriation. C'est l'histoire de ce « chemin tortueux » que relate Patrick Castex, l'histoire du secteur agricole chilien, l'histoire d'une transition capitaliste non révolutionnaire. L'auteur, qui a pu suivre pendant deux ans la réalité chilienne sur place en travaillant à l'Instituto de Capacitación y de Investigación en Reforma Agraria, tente de répondre à plusieurs questions :  - que signifie l'existence d'éléments du mode de production féodal tout au long de l'histoire du secteur agricole chilien ?  - qu'est-ce qu'une transition capitaliste non-révolutionnaire ?  - en quoi cette transition capitaliste « non révolutionnaire » entraîne-t-elle, dans le secteur agricole, des contradictions relativement bloquantes dans les luttes de classes des masses paysannes ?  - quel est le rôle des « réformes agraires » en tant qu'intervention exogène de l'Etat capitaliste, sur l'alliance classe ouvrière-paysannerie et sur les contradictions exploités-exploiteurs. Quelles sont, en un mot, les stratégies des alliances de classes dans la lutte « pour » ou « contre » le socialisme ?

empty