Les Presses de l'Université Laval (PUL)

  • Dans cet ouvrage sont réunis les travaux du groupe de recherche Métropolisation et Société (MéSo) qui portent sur les questions de mobilité, de morphologie urbaine et de gouvernance métropolitaine. L'hypothèse d'une métropole formée d'axes de mobilité découpés par des pôles urbains multifonctionnels est ici posée. En prenant pour exemple l'un des axes de la métropole, l'axe Centre-Nord, qui relie le nord de Montréal aux municipalités de la couronne Nord en passant par le centre de Laval, les auteurs non seulement entendent revoir l'organisation spatiale de la région de Montréal mais ils se questionnent également sur la structure des déplacements et la configuration des lieux, notamment de ces espaces centraux périurbains qui sont à la fois des places commerciales, des pôles d'emploi, de nouveaux espaces résidentiels et des espaces publics ouverts et fréquentés. En prenant ainsi le pouls de la métropole, on se demande comment les planificateurs engagés aux échelles régionales et locales abordent la mobilité et cherchent à recomposer le territoire métropolitain. Les démarches de planification qui sont élaborées témoignent des représentations spatiales défendues par leurs auteurs. Elles sont projetées vers des scènes de débat où les acteurs de la société civile prennent le relais de ceux qui sont issus des organismes publics. Au constat d'une gouvernance métropolitaine ne panne se substitue l'hypothèse d'une gouvernance métropolitaine produite par le bas, négociée localement et ouverte à la participation citoyenne.

  • Les élections municipales au Québec : enjeux et perspectives

    Quel est l'état de la démocratie municipale québécoise? Comment se déroule la politique à l'échelle locale? Quelles sont les forces politiques en présence? Dans cet ouvrage, une équipe interdisciplinaire de chercheurs explore cette question en dressant le portrait politique des plus grandes villes du Québec aux lendemains des élections municipales de 2009.
    Dans le domaine des études électorales, contrairement aux autres paliers de gouvernement, l'échelle politique municipale; demeure rarement étudiée au Québec. Si ce constat est également avéré dans d'autres pays (en France et aux Etats-Unis par exemple), il existe cependant dans ces pays une production scientifique reliée à ce thème d'étude, alors que l'intérêt pour ce champ de recherches semble quasi inexistant dans le contexte québécois.
    En mettant en évidence les changements mais également les continuités qui caractérisent le portrait électoral des plus grandes villes du Québec, ce livre décrit tant les particularités que les divergences des municipalités à l'étude, tout en posant les premiers jalons d'une réflexion plus vaste sur la dimension électorale de la démocratie municipale.

empty