Média 1000

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Aah, les amours adolescentes...
    Aah, les amours adolescentes...
    -; T'as de beaux seins, toi. Les miens sont pourris.
    -; Dis pas ça, répond Hélène à Mel, je les adore. Tu ressembles à Jane Birkin.
    Les années passent et l'amourette lesbienne devient une amitié ambiguë. Mel finit par épouser son Bruno, tandis qu'Hélène, la narratrice de ce récit torride se consacre désormais davantage à son travail qu'au sexe...
    Mais ces nouvelles vacances lui offriront peut-être un nouveau départ. Le couple modèle, " classe moyenne bon chic bon genre ", cache un secret. Une fois refermée la porte du pavillon, Bruno est un Maître intraitable et Mel sa soumise épanouie. La découverte de ce nouvel univers, son érotisme puissant, sa violence sourde, ses codes à la fois kitsch et romanesques, fascine et inquiète notre héroïne. Elle n'hésitera pas à se mettre en danger ni dépasser les limites de la morale ou de la bienséance pour satisfaire sa curiosité... jusqu'à aller trop loin ?

  • L'héroïne de ce roman, jeune femme moderne et célibataire, s'ennuie dans son boulot et dans sa vie jusqu'au jour où les circonstances mettent sur la route une maison de passe clandestine...
    L'héroïne de ce roman, jeune femme anonyme et célibataire, s'ennuie. Sa sexualité explosive ne suffit pas à la combler, jusqu'au jour où... Découvrant l'existence d'une maison de passe clandestine aux pratiques extrêmes, elle décide de " goûter " aux menus sexuels proposés par les propriétaires.
    Notre héroïne devient bientôt une cliente régulière de l'établissement, dans lequel tous ses fantasmes - des plus avilissants aux plus étranges - prennent vie.
    Insatiable est un premier roman-feu d'artifice où tous les curseurs du désir et du plaisir sont dans le rouge. Une plongée vicieuse et excessive dans le chaos du sexe...
    Pour Claire Von Corda, écrivaine et musicienne issue de l'underground, le porno est avant tout une question de style. Si elle ne rechigne pas à mettre en scène, dans ses histoires, sa propre vie ou celle de ses proches, il ne faut pas non plus croire tout ce qu'elle raconte.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Une métropolitaine perd la tête entre les bras de beaux Martiniquais !
    C'est parce que son père est un aristocrate ruiné et qu'il a désespérément besoin d'argent que Katherine accepte de se rendre en Martinique et d'épouser un membre de cette dynastie déclinante de békés, les riches blancs de l'île qui sont en minorité et font venir des blanches du continent pour préserver la pureté de leur race. Dans la chaleur tropicale, chacun s'adonne à ses pulsions sans grande pudeur, et Katherine se trouve entraînée dans un mouvement irrésistible qui lui fait découvrir le goût des peaux et des sexes insulaires...

  • " Il n'y a pas de mal à se faire du bien ! "

    Prenons deux jeunes couples : Gilles et Sophie d'un côté, Léa et Dany de l'autre. Ils ont trente-cinq / quarante ans, se connaissent depuis toujours, partent en vacances ensemble, aiment le sexe par-dessus tout. On a beau être mariés, " ça " finit toujours par arriver, surtout quand on est tout le temps de bonne humeur et qu'on ignore la jalousie. Il suffit d'un " strip-rami " bien arrosé dans une caravane de camping. Et la sarabande se met en marche. Gilles et Léa, qui y pensaient depuis longtemps, vont de leur côté. Dany et Sophie, qui y pensaient très fort aussi, vont du leur. Mais les cloisons des mobile homes sont minces, et les bruits intimes des uns excitent les autres, et réciproquement. À la fin de la soirée, les couples légitimes se reconstituent, pour remettre ça dans le lit conjugal. Mais auparavant, au moment de l'interlude, les deux femmes se sont retrouvées dans la salle de bains...

  • Alonzo Carbone est un masseur très consciencieux. Surtout quand la dame est jolie, qu'elle s'abandonne bien à ses mains... et à ses yeux. Voyeur, tripoteur, ce kinési exerce un métier rêvé pour assouvir tous ses fantasmes. Ce qu'il aime le plus : dépraver une oie blanche. Et voilà qu'on lui envoie des photos compromettantes d'une de ses jeunes patientes. Devinez un peu à quels chantages crapuleux il va se livrer sur la belle ! Exercices aux espaliers ou sur cyclorameurs vont devenir (dans le plus simple appareil) prétextes à mille jeux sexuels plus scabreux les uns que les autres... Mais ces photos, qui les a envoyées ? Et pourquoi ? Ah, c'est là que l'histoire se corse...

  • Sarah est une femme sensuelle. Aussi, quand elle rencontre Serge et qu'elle se donne à lui, elle se laisse conduire, sans grande résistance, sur les sentiers fiévreux de la soumission érotique. Prise en main par Léa, l'étrange amie de Serge, elle suivra un long parcours initiatique, qui la mènera, à travers le labyrinthe des plaisirs interdits, jusqu'à... l'inquisiteur. De la honte à la souffrance, et de l'émotion pure à la plus grande des voluptés, elle s'abandonnera alors à ce qu'on exige d'elle. Jean-Charles Rhamov n'a de cesse d'explorer le monde obscur de l'âme féminine. Il pousse ses héroïnes jusqu'aux limites de la folie des sens. Lui seul sait faire partager les émotions de l'asservissement sexuel librement consenti. Nul doute que le lecteur ne sortira pas indemne de ces pages.

  • Isabelle Delange menait une vie sans histoire ; dans ses moments de délire, elle rêvait, pour tromper l'ennui d'une vie trop banale, d'être dressée par un " maître "... Elle était loin de se douter qu'un jour la réalité surpasserait tous ses fantasmes et qu'elle deviendrait une " chienne soumise " ! Ce livre est le récit à peine romancé de ses aventures... De cette expérience peu commune est né un véritable écrivain, auteur d'un texte sombre et scandaleux auprès duquel les timides audaces des auteurs féminins qui encombrent les vitrines des libraires sont de bien fades tisanes...

  • Tout commence par une rencontre virtuelle sur le forum de Discipline Domestique, un site consacré aux plaisirs de la fessée érotique. Joël, kinésithérapeute désabusé, fait la connaissance d'Aquarelle. Derrière ce pseudonyme se cache une accorte cuisinière de restaurant qui rôde sur la toile à la recherche de partenaires d'un moment capables de mettre en scène ses fantasmes de soumission... Renforcée par l'anonymat garanti par les nouveaux moyens de communication high-tech, leur relation va très vite se débrider... L'obsession constante d'Italo Baccardi est l'excitation provoquée par les rapports de domination et de soumission, génératrice de honte. Son jeu préféré est la " fessée lubrique ".

  • Chargé d'une enquête dans le milieu SM parisien, l'auteur n'hésite pas à payer de sa personne. Dès sa rencontre avec " Maîtresse Brigitte ", il se soumet à une expérience de domination. Après son initiation, il " maltraite " avec plaisir une chef de bureau nymphomane qui se sent coupable de harceler ses jeunes subordonnés. Mis en appétit par ces deux expériences, notre enquêteur effectue une plongée dans le monde insolite des perversions sexuelles et recueille les confessions de plusieurs " désaxés " des deux sexes, dont il nous décrit minutieusement les pratiques " scandaleuses ". Si vous êtes pour la sexualité saine, abstenez-vous de lire ce livre...

  • Nos fantasmes, c'est connu, nous viennent d'expériences vécues au cours de notre adolescence, mais nous n'en gardons pas toujours un souvenir conscient. Sarah, l'héroïne de ce récit, sait, elle, à quoi elle doit le sien : une gravure découverte dans une malle, au fond d'un grenier poussiéreux. Vous allez découvrir en lisant ce livre comment ce qui n'était qu'un rêve pervers est devenu une réalité grâce à certain riche brocanteur de Saint-Ouen... En vingt ans, Claude Delbouis a dû écrire sous divers pseudonymes une bonne centaine d'ouvrages " à ne pas mettre entre toutes les mains ". Fréquentant assidûment les clubs échangistes de la capitale, il y recueille la matière de ses récits. " Rien ne vaut le vécu ", déclare-t-il. C'est là qu'il a rencontré Sarah...

  • La narratrice de cette confession a découvert le sexe assez tôt, mais sans en retirer de grandes satisfactions. Divorcée au bout d'une dizaine d'années, sans enfant, elle s'est surtout consacrée à son métier de chirurgienne jusqu'à l'approche de la quarantaine. C'est alors qu'elle fait la connaissance d'Éric, un homme plus jeune qu'elle et cette rencontre va bouleverser sa vie. Non seulement Éric sera le premier à lui faire connaître le vrai plaisir des sens mais, très cérébral, il va lui faire goûter au sexe à trois puis au " gang bang " en la livrant à ses amis. La narratrice se laisse emporter par ces expériences qui la comblent tout en poursuivant parallèlement une relation intime avec son amie Clarisse qui lui a fait découvrir l'amour entre filles. Et tout ce petit monde va se réunir pour se laisser emporter cul par-dessus tête dans le tourbillon du " vice "...

  • En mai 68, à Clermont-Ferrand, une étudiante fauchée se laisse emporter par le mouvement de libération sexuelle qui brise les tabous de l'époque. Pour pouvoir s'acheter une robe qu'elle convoite, elle accepte de poser nue pour un professeur des Beaux-Arts à la réputation sulfureuse. Ces séances vont vite tourner à la plus franche canaillerie... Découvrant les plaisirs sournois de l'exhibitionnisme, Corinne éprouve vite d'autres curiosités. Les jeux les plus cochons trouveront en elle une adepte enthousiaste. Que diable, s'il faut libérer le sexe, libérons aussi tous les démons qui s'en nourrissent...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Que peut faire une étudiante de vingt ans, jolie, sans le sou - très vicieuse - prête à tout pour disposer gratuitement d'un studio à Paris ?
    Que peut faire une étudiante de vingt ans, jolie, sans le sou - très vicieuse - prête à tout pour disposer gratuitement d'un studio à Paris ? Il y a la solution Marie-Laure : offrir des services intimes infinis à son propriétaire. Existe aussi la solution inverse, celle de Valentine : soumettre son propriétaire sans limites. Encore faut-il trouver l'oiseau rare. Valentine épluche les annonces sur Internet. Son choix s'arrête sur Vincent, qui lui propose - sans bourse délier - d'occuper avec lui un splendide loft près de la gare de l'Est. Elle lui demande de lui établir la liste de ce qu'il ne consentira pas à faire pour elle. Vincent rend feuille blanche : il est prêt à tout... Commence alors, à travers Paris et sa banlieue, une odyssée de jouissance sadomaso difficilement racontable au dos d'une couverture.

  • Kelly, jeune Française délurée, nous conte sa découverte juvénile de l'Amérique, au cours d'un " stage " plutôt mouvementé. Figurez-vous qu'elle a accepté de donner des cours de français à un jeune homme de bonne famille, Irving, un garçon très timide. Il ne va pas le rester longtemps, avec Kelly ! Mais voilà que Daddy s'aperçoit de la chose ! Kelly sera punie comme elle le mérite, cette dévergondée. Sous ses airs austères et vertueux, Daddy est en effet un virtuose du martinet ! Il aime, avant de passer à d'autres jeux, que ses victimes aient les joues bien rouges. Et pas seulement de honte !
    Et pas seulement celles du visage...

  • Pour quelques rares initiés, le coeur de Bordeaux palpite parfois au rythme des nuits de cuir. Des jeunes femmes menées par leurs amants ou leurs maris, sanglées dans des harnais diaboliques ou contraintes par d'émouvants corsets, s'abandonnent à des fêtes baroques. Et quand Pascale, par la volonté d'un ami, se trouve entraînée dans ces nuits, elle n'a d'autre choix que de se soumettre. De fil en aiguille, elle sera conduite dans des chasses privées, où, sanglée de cuir, elle servira de gibier à d'étranges battues n'ayant pour but que le plaisir. Jean-Charles Rhamov nous prouve ici que la capitale girondine n'est pas la belle endormie qu'on veut bien laisser croire, et si son héroïne se perd dans le labyrinthe des émotions ce n'est que pour mieux laisser son corps exprimer la jouissance.

  • Le candaulisme comme si vous y étiez !
    Marianne, la quarantaine épanouie, plaît aux hommes - à son mari, ainsi qu'à tous les autres. Et comme son mari adore la voir prendre son pied avec un autre, ou tient à ce qu'elle lui raconte ses plaisirs par le menu, tout roule... D'ailleurs, Marianne, qui a besoin de faire du sport, roule à vélo en compagnie de Jeannot, le meilleur ami de son mari. Elle pratique aussi la pétanque, la natation, la randonnée, et toujours un homme la colle par-derrière pour l'assister... avec la complicité du mari.
    L'auteur de ce récit n'est pas un écrivain professionnel. En 2007, à la suite d'un pari, il avait décidé de livrer au public un document brut sur sa vie conjugale. Et ce fut L'Épouse libertine, Érotique d'Esparbec N°9. Aujourd'hui, on peut constater que sa vie conjugale est toujours aussi mouvementée. Hervé Gratiano est un pseudonyme ; pour des raisons faciles à comprendre, l'auteur a préféré ne pas signer de son vrai nom.

  • Myriam est sexologue ; mais comme les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés, elle a elle-même des problèmes beaucoup plus importants que la plupart de ses clients. Elle n'arrive à jouir, en effet, que " dans l'exercice de sa profession ". Et c'est bien pour cela qu'elle l'a choisie. Pour traiter les névrosés et les névrosées qui viennent se livrer à elle, elle ne rechigne jamais à mettre la main à la pâte.
    En voilà une qui fait son métier avec plaisir ! Le tout, c'est qu'elle puisse intervenir ; elle n'hésite donc pas à se masturber devant ses patients et patientes, à s'exhiber sexuellement, et même quand la " thérapie " l'exige, à faire l'amour avec eux. Après Jérôme, le puceau maso, qu'elle initie et soumet, après Katia, la femme objet en révolte, voici un couple à problèmes, Jean-Yves et Michelle... qu'elle va soigner séparément. Mais c'est surtout Vanessa, la naïve nymphette, qui va réclamer les soins les plus approfondis.

  • Le récit d'une domination lesbienne implacable...
    Nathalie M. est habilleuse. C'est un métier qui permet de découvrir les " dessous " les plus coquins du cinéma. Couverte de dettes, elle tombe à la merci d'une comédienne particulièrement dépravée. Dans sa confession, elle nous raconte son aventure au cours d'un tournage en province. Le metteur en scène, les figurants, la scripte, un jeune puceau, deux baigneurs allemands... et un nain pervers et scatophile marqueront les étapes de son itinéraire...

  • Une bourgeoise expérimente la débauche...
    Clotilde, jeune bourgeoise, s'ennuie avec son mari. Heureusement qu'il y a sa belle-soeur, Myriam, une jeune délurée qui aime autant les dames que les messieurs. Elle va vite prendre sous son aile (et sous ses doigts et sa langue bien pendue) la timide épouse de son frère. Après l'avoir initiée aux jeux de dames, elle l'habitue peu à peu à s'exhiber aux représentants du sexe fort. Cela commence dans les taxis : Clotilde doit apprendre, en feignant de ne rien remarquer, à montrer au chauffeur qui se rince l'oeil dans le rétro, ce qu'une dame ne doit jamais montrer qu'à son mari et son docteur. Elle se montre, elle se touche, toujours " distraitement ". Myriam s'amuse souvent en taxi avec elle. Après quoi, elle l'emmène dans un bar très discret où des habitués n'ont pas les yeux dans leurs poches. Il y a un petit salon particulier à l'étage... Faut-il vous raconter la suite ? Certainement pas. Je vous laisse le plaisir de la découvrir...

  • Il tente une cure de désintoxication du sexe... en vain !
    Édouard - Eddy pour les intimes - est un garçon simple, pour ne pas dire simplet, qui dépense son temps et son maigre pécule au PMU du coin, quand il ne se met pas en quête d'une mignonne à fourrer dans son lit. Le plus fou, c'est qu'il a du succès : les femmes l'adorent ! Et vous vous doutez que ça n'est pas à cause de la taille de son ciboulot... mais plutôt grâce à un braquemart de toute beauté qui les fait toutes salives, mouiller, crier...
    Seulement voilà : Eddy en a marre. Il en a assez de ne penser qu'à la baise. Alors il tente une cure d'abstinence. Mais avec toutes ces femelles en rut se dressant sur son passage, avides de le dévorer jusqu'au trognon, y parviendra-t-il ?
    Fils d'une héritière désargentée de l'aristocratie consanguine du Perche et d'un quincaillier arménien enrichi, Amaury Kupryan a très tôt cédé à la tentation. Pour se consoler de la faiblesse de sa chair, il écrit en puisant dans son expérience maudite et délicieuse.
    Les Nouveaux Interdits, une collection de textes hard inédits, écrits par des auteurs d'aujourd'hui : le roman porno toujours aussi pervers, mais avec une touche de modernité !

  • De jeune ingénue à nymphomane débauchée, il n'y a qu'un pas !
    À la suite d'une annonce, la jeune Clotilde se retrouve stagiaire dans un étrange centre de vacances hippiques. Désarçonnée au début par la trouble atmosphère qui règne au " domaine ", elle se retrouve bientôt la victime consentante et ravie de ses sadiques employeurs... Jusqu'où descendra-t-elle dans la perversion ? Vous le saurez en lisant sa confession.

  • L'initiation d'une jeune femme au cours d'une cure thermale très spéciale...
    En compagnie de sa tante, Juliette descend faire une cure thermale à Aygueville. Cure mouvementée, au cours de laquelle sa pudeur va subir de nombreuses "atteintes ". Tout commence par un examen médical excessivement minutieux, en présence de sa tante.(Dont l'attitude est pour le moins ambiguë.) Ce n'est encore rien en comparaison des " soins " auxquels elle sera soumise par la suite, livrée aux mains sagaces de Laure, une infirmière très équivoque. Au terme d'une longue et progressive initiation, Juliette découvre les particularités de l'établissement. Un dispositif permet d'espionner les curistes. C'est ainsi qu'elle a l'occasion d'assister aux " soins " singuliers que sa tante reçoit, entre les mains de l'infirmière et du médecin chef. En dehors de sa cure, Laure rencontre Jérôme, un jeune lascar très dessalé. D'autres atteintes à sa pudeur seront donc effectuées pour son plus grand plaisir, et celui du lecteur.

  • " Tu verras, avec des inconnus... c'est encore meilleur ! "
    Pendant que sa chère et tendre bosse, le mari chômeur s'initie aux joies du " réseau " en compagnie d'une copine. Mais voilà que sa femme, licenciée à son tour, rentre un jour plus tôt que prévu ! Catastrophe ! Le couple se brouille, chacun cherche du travail de son côté. C'est ainsi que l'épouse atterrit dans une agence de communication qui loue les services des jolies femmes... Hôtesses très particulières, elles se livrent à des prestations que la morale réprouve. Au tour du mari de tirer la gueule quand il découvre les occupations de sa femme ! Mais pas longtemps : " Et si on s'associait ? ", lui propose-t-il. Se mettre à son compte, c'est le rêve de tous les chômeurs, non ? Plus de patron, travailler quand ça vous chante... A domicile, si besoin est. Bref, leur petite entreprise ne connaît pas la crise. Hélas, elle ne fleurira pas longtemps, car la vie n'est pas un conte de fée... Ce vilain livre non plus !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Quand l'amour au travail dégénère en orgie généralisée...
    Marlène, jeune secrétaire de direction, n'a pas de vie sexuelle. Par manque de temps, pense-t-elle. En effet, son patron, un copain d'enfance, lui laisse volontiers la gestion de son entreprise. Jusqu'au jour où Marlène tombe sur un nouveau client : Michaël. Et là, tous les tabous sautent, au point que la secrétaire modèle se fait " sauter " sur le bureau de son cher patron en l'absence de celui-ci, mais au su (les murs ont des oreilles) des employés de la boîte. Nous vous laissons découvrir ce qui va en résulter.

empty