Média 1000

  • Une femme de ménage devient la coqueluche de ses patrons... et de leurs enfants !
    Se retrouver au chômage à quarante ans comme la narratrice, n'a rien de drôle. Ne trouvant rien de mieux, elle se résout à faire des ménages chez une femme médecin des beaux quartiers. Mais Mme V. a un fils Marc, un sacré petit pervers qui a un faible pour les femmes mûres et autoritaires. Il n'est pas le seul. Paul, son copain de fac, rêve d'être sodomisé par une femme ! En employée modèle, Marina fait de son mieux pour satisfaire leurs désirs... Et voilà que ces garnements ont des copains qui, sous couvert d'un club de moto, où les filles ne sont pas moins ravagées que les garçons, ont créé un site Internet porno. De là à convaincre Marina à jouer dans une scène et à la mettre ligne, le pas sera vite franchi... Laissez-moi vous dire que la suite vos son pesant... de cochonneries !

  • Une professeure séduit ses anciens élèves et raconte leur initiation sexuelle.
    Judith, ex-institutrice, est mariée à Lucien, voyeur pervers qui la pousse à s'exhiber en tenues coquines, et même à racoler dans les bas quartiers d'Avignon. Les hasards de la vie font que, dans le car de touristes qui la conduit à Venise, Judith retrouve un ancien élève à la peau noire : Jonathan Dibenga. Quatorze ans auparavant, amoureux de sa toute jeune " maîtresse ", il faisait circuler en classe des dessins obscènes, ce qui lui avait valu de sévères punitions, dont il a gardé la mémoire brûlante. Aujourd'hui, les rôles sont inversés. Avec la complicité du mari complaisant, Judith va se soumettre avec volupté aux commandements pervers de Jonathan. Elle va tout connaître : les proxénètes noirs d'Avignon, les médecins marron qui refont les clitoris, les boutiques spécialisées dans les tenues olé olé... Et voilà qu'elle embarque pour faire un " stage " dans une lointaine tribu africaine...

  • De jeune ingénue à nymphomane débauchée, il n'y a qu'un pas !
    À la suite d'une annonce, la jeune Clotilde se retrouve stagiaire dans un étrange centre de vacances hippiques. Désarçonnée au début par la trouble atmosphère qui règne au " domaine ", elle se retrouve bientôt la victime consentante et ravie de ses sadiques employeurs... Jusqu'où descendra-t-elle dans la perversion ? Vous le saurez en lisant sa confession.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Les aventures sexuelles d'une stagiaire sadomasochiste
    Véronique est une fille très étrange : depuis longtemps elle rêve d'avoir un maître, un vrai, qui lui ferait subir plein d'humiliations sexuelles. En stage au siège d'une compagnie parisienne, elle se laisse aller à quelques confidences en rédigeant un rapport sur son ordinateur, et oublie de les effacer. Ce qui est très imprudent quand on a un chef de service, Charles, lui-même porté sur la domination. Charles va proposer à Véronique de lui faire vivre les fantasmes qu'elle cultive en secret. Après avoir hésité, elle accepte et elle ne le regrettera pas...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Un jeune homme fantasme sur les MILF, et voit soudain ses désirs exaucés !
    Greg est irrésistiblement attiré par les formes opulentes des femmes en âge d'être sa mère. C'est ainsi qu'il fantasme comme un malade sur sa prof de français. Les copines de son âge ne le laissent pas indifférent, il " s'amuse " volontiers avec; mais, comment dire, elles n'ont pas ce qu'il recherche dans une femme. Cette maturité, cette plénitude charnelle qu'elles n'acquièrent qu'autour de la quarantaine. Eh bien, voyez comme le hasard fait bien les choses, une voisine, Aline, qui pourrait être sa mère, renifle en lui ce désir inavoué. A-t-elle surpris certains regards sur sa chute de rein ou sa poitrine bien en chair? Toujours est-il qu'après l'avoir attiré chez elle sous un prétexte, elle entreprend de faire son éducation sexuelle, d'une façon très poussée. Ne laissant aucun chapitre du corps de la femme inexploré. Là-dessus, le père de Greg, divorce, et le voici nanti d'une "deuxième mère" qui n'a que la trentaine... Puis c'est la prof de français qui se décide à son tour. Comme on dit, notre ami n'est pas sorti de l'auberge... Et ce n'est pas "L'Auberge de l'Ange gardien". Nenni, amis, nous ne sommes pas ici chez la bonne Comtesse...

  • L'apprentissage de la perversion par une secrétaire BCBG...
    Après une longue période d'inactivité, Maryse, jeune quadragénaire, se voit proposer une place de secrétaire. Elle va vite découvrir qu'il ne suffira pas de savoir se servir d'un ordinateur ou de répondre au téléphone. Oh que non : c'est toute sa personne qui sera mise à contribution pour satisfaire la clientèle. Très jolie femme, pulpeuse à souhait, elle est juste un brin timide et n'en est que plus excitante. Toujours bien mise, très BCBG, elle ne laisse personne indifférent, les hommes comme les femmes. Ses premiers pas dans la perversion seront parfois assez humiliants, mais elle s'y accoutumera vite, y prendra même un tel goût qu'elle ira jusqu'à y entraîner son mari... A vous de découvrir la suite...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Une femme adultère tente toutes les expériences sexuelles... absolument toutes !
    À l'approche de la quarantaine, Patricia vit très mal les manques affectifs que lui impose son mari, chirurgien renommé qui la délaisse pour son travail. Avoir beaucoup d'argent n'est pas une compensation suffisante. Pas plus que jouer avec sa bonne ou chasser les mâles dans des chambre d'hôtel anonymes. Un jour, cependant, au sortir d'une séance de galipettes, son regard croise celui d'un SDF qui vient d'arriver en ville. Les aventures qu'elle vit à la suite de ce simple regard échangé sont la meilleure preuve que les contraires s'attirent. Patricia N. témoigne dans cette confession d'une expérience qui a bouleversé sa vie de manière radicale.

  • Que peut faire une étudiante de vingt ans, jolie, sans le sou - très vicieuse - prête à tout pour disposer gratuitement d'un studio à Paris ? Il y a la solution Marie-Laure : offrir des services intimes infi nis à son propriétaire. Existe aussi la solution inverse, celle de Valentine : soumettre son propriétaire sans limites. Encore faut-il trouver l'oiseau rare. Valentine épluche les annonces sur Internet. Son choix s'arrête sur Vincent, qui lui propose - sans bourse délier - d'occuper avec lui un splendide loft près de la gare de l'Est. Elle lui demande de lui établir la liste de ce qu'il ne consentira pas à faire pour elle. Vincent rend feuille blanche : il est prêt à tout... Commence alors, à travers Paris et sa banlieue, une odyssée de jouissance sadomaso difficilement racontable au dos d'une couverture.

  • Un marginal qui a bourlingué rentre au pays après moult pérégrinations. Dans sa bonne ville d'Arles, il espère trouver un peu de tranquillité. Pour racler un peu de monnaie, il entre comme plongeur à La Truie Meunière un restaurant tenu par Ségolène, femme curieuse, qui aime ses chiens à la passion. Outre ceux-ci, nombre de chiens et de chiennes à deux pattes se livrent aux galipettes les plus lubriques. Parmi eux, Angèle, une libraire, vient souvent s'encanailler. Etrange dame, que cette Angèle : dès qu'elle a un coup dans le nez, elle s'endort... les yeux ouverts. Et semble ne pas s'apercevoir de tout ce que les vicieux lascars de La Truie Meunière lui font subir. D'autres dames concupiscentes viennent égayer le retour au pays du narrateur... Toutes plus tordues les unes que les autres ! Il n'est pas sorti de l'auberge !

  • Deux femmes de quarante ans, l'une brune, Jeanne, l'autre blonde, Laure, se retrouvent en été dans une belle propriété de la Côte basque. Il y a là aussi Gérald, le fils de Jeanne, un adolescent qui attend impatiemment qu'on lui révèle certaines choses. Ça tombe bien, Laure va s'en occuper avec tout le " doigté " voulu. Et tout d'abord, puisque la villa est dotée d'une piscine, la femme mûrissante va s'exhiber, et puisque le garçon entre à fond dans le jeu, elle va se montrer de plus en plus exigeante - jusqu'à la douleur, l'humiliation ? Pourquoi pas ? On est là pour apprendre, non ? Et Laure et Jeanne ne sont pas seules dans les lieux. Il y a aussi Maria, la bonne à tout faire - agréable à regarder, et pas seulement - ainsi que des visiteurs, tel un livreur de pizzas qui a bien de la chance d'être tombé dans une maison pareille...

  • Pour fuir quelque peccadille, le narrateur s'est mis au vert dans une ferme vinicole tenue par Judith, une maîtresse femme. Ancien tombeur, il va vite tomber... de son haut. Figurez-vous que Judith et ses filles, Grete et Sonia, sont liées par d'étranges rapports de domination avec Bertille, " la bonne ". Encore une histoire de lesbiennes ? Pas vraiment. Et quand même un peu. Supposons que Bertille, la soumise, soit une sorte d'appât. Et que, tout d'abord spectateur des saynètes qu'on lui joue, le narrateur ne tarde pas à se trouver lui-même " en scène ". Mais pas du tout comme il l'aurait souhaité en tant que " dominateur ", pour partager avec Judith et ses perverses progénitures le mets succulent qu'est Bertille. Envouté, c'est lui qui va entrer dans la peau d'un soumis, pour la plus grande satisfaction de cette tribu de femelles hystériques.

  • Violaine a vraiment beaucoup de chance. A 29 ans, la voilà mariée à un homme qu´elle aime. Et lui, l´aime-t-il ? Mais oui, deux fois plus qu´elle ne pouvait l´espérer. Il l´aime au point de vouloir la partager avec d´autres hommes afi n de leur faire

  • Lorsqu'il commence à travailler comme vigile, dans une galerie commerciale spécialisée dans les sous-vêtements féminins, le jeune Nicolas est loin de se douter de ce qui l'attend. La première vendeuse, Zora, succulente quadragénaire qui aime bien la chair fraîche, a vite fait de lui apprendre qu'un homme n'a jamais le dernier mot avec une dame qui n'a pas froid aux fesses. Les perverses petites voleuses de culottes achèvent son éducation en l'entraînant dans un piège où toute une bande de garces lubriques lui démontrent sadiquement que le malheur des uns fait le plaisir des autres. Faut-il s'étonner qu'il soit devenu ce qu'il est ? Un pervers désireux de se venger à loisir sur toutes les femelles que le hasard fera tomber en son pouvoir ?

  • A la suite d'un accident de voiture, le mari de la narratrice est devenu paraplégique. Le sexe lui montant à la tête, il oblige sa femme à se comporter d'une façon " ignoble ". Exhibitions, masturbations, attouchements vulgaires... rien ne lui est épargné. Complètement déréglée, elle en vient à ne plus pouvoir atteindre le plaisir qu'à travers les jeux les plus sordides. Une infirmière sadique s'allie au mari infirme pour la tourmenter. A eux deux, ils finiront par la transformer en véritable droguée du sexe. Mais ce n'est pas assez, et bientôt, le défilé des visiteurs commence... Plus tordus les uns que les autres. Jusqu'au jour où... Devinez ?

  • Mais voilà qu'un soir, après un dîner très arrosé avec un copain, ils se retrouvent à regarder à trois un film de cul à la télé ! Aurore (c'est son nom) est au milieu... Sans l'avoir vraiment décidé, les mains commencent à s'égarer. Surprise ! Aurore n'est plus tiède du tout ! Elle est même rudement chaude ! D'où l'idée de son ami : et si on renouvelait l'expérience ? Grâce à Internet ? Il suffirait de prendre des photos coquines d'Aurore, de les exhiber sur un site, et d'attendre les " contacts "... qui ne se font pas attendre. Hypocrite, Aurore feint de ne consentir à ses " turpitudes " que pour plaire à son ami. Mais l'appétit vient en mangeant. Et sur Internet, le menu est très riche en viande (ou en chair) ! Qu'attendez-vous pour vous connecter ?

  • Odette et Anne-Lise, deux jeunes professeurs, vont passer leurs vacances dans les Cévennes. Des amis ont découvert un site archéologique sur leurs terres. Toute une bande de jeunes écervelées rappliquent pour faire des fouilles. Mais nos deux amis ne vont pas tarder à découvrir qu'on ne fait pas que fouiller la terre chez Joseph et Irène, les maîtres de céans. Il doit y avoir dans l'air quelque chose de sulfureux, car Odette, hétéro comme pas une, se découvre un goût singulier pour les " fouilles sexuelles " entre filles. Anne-Lise et elle ne sont pas les seules à se livrer à ces cochonneries. Jeux de douches, jeux de bouches, chassés-croisés dans les chambres, exhibitions, fessées à cul nu... tout le répertoire va y passer. Et figurez-vous qu'un jeune ingénu qui voulait devenir prêtre à l'idée saugrenue de venir ici pour se recueillir !

  • Surfant sur la mode américaine des mariages somptueux, organisés par des agences spécialisées en la matière, Agathe, jeune femme ambitieuse et délurée, tente de développer ce concept à Paris. Loin du glamour des contes de fées, elle croise des futurs couples improbables, pour qui la fidélité conjugale n'est pas la première préoccupation... Par exemple, des fiancés prudents qui, avant de convoler, veulent faire tester leur promise par d'autres mâles, afin d'éviter toute mauvaise surprise lors de la nuit de noces.
    Mignonne et prête à rendre service, Agathe profite de chaque fête qu'elle prépare pour multiplier les rencontres sexuelles et savourer le charme des relations coquines, pour le meilleur et pour... le vice !

  • Jeune esthéticienne, Sylvanie quitte sa province natale pour monter travailler dans un institut de beauté à Lyon. Elle fait la connaissance d'Estelle, antiquaire dans la boutique de laquelle on murmure qu'il se passe des choses bizarres. Et en effet, lorsqu'elle consent à se rendre chez l'antiquaire, elle a la surprise de découvrir que son fils, Hervé, s'habille en fille et qu'on le traite comme la bonniche de la maison. Tout s'explique quand elle apprend qu'Estelle, autrefois dominatrice professionnelle, a conservé une discrète clientèle d'habitués qu'elle reçoit dans sa cave. Ce qu'elle a en tête, en cherchant à séduire Sylvanie, est d'en faire une dominatrice comme elle, et de la fiancer à son fils. Dans sa confession, Sylvanie nous décrit son apprentissage.

  • Se retrouver au chômage à quarante ans comme la narratrice, n'a rien de drôle. Ne trouvant rien de mieux, elle se résout à faire des ménages chez une femme médecin des beaux quartiers. Mais Mme V. a un fils Marc, un sacré petit pervers qui a un faible pour les femmes mûres et autoritaires. Il n'est pas le seul. Paul, son copain de fac, rêve d'être sodomisé par une femme ! En employée modèle, Marina fait de son mieux pour satisfaire leurs désirs... Et voilà que ces garnements ont des copains qui, sous couvert d'un club de moto, où les filles ne sont pas moins ravagées que les garçons, ont créé un site Internet porno. De là à convaincre Marina à jouer dans une scène et à la mettre ligne, le pas sera vite franchi... Laissez-moi vous dire que la suite vos son pesant... de cochonneries !

  • Très attirée par un joueur de rugby italien reparti dans son pays, Leslie souhaite le retrouver. Ses recherches l´amènent à fréquenter les « membres » du club local. Marie-Laure, la femme du résident, lui promet son concours et, en attendant, l´introduit

  • Avant de devenir une quadragénaire épanouie, Mélanie était déjà une belle plante. Elle avait ce qu'il faut, où il faut, et n'en était pas avare. Secrétaire de direction, il n'y en avait pas une comme elle pour aider un PDG surmené à trouver un moment de détente. Une perle ! Signalons en passant une particularité de Mélanie : elle était très velue du minou. Ses patrons raffolaient de son buisson ardent ! Comment aurait-elle jamais imaginé qu'elle enviendrait à se raser la touffe pour séduire de jeunes voyeurs excités sur une plage naturiste ? Elle qui se croyait destinée aux vieux amateurs de toison bien fournie se aux rayons du soleil et aux regards ardents de ses jeunes admirateurs. A trente-cinq ans, elle vire sa cuti et se transforme en ogresse exhibitionniste...

  • Quoi de plus banal qu'un photographe qui gagne sa croûte en faisant des portraits dans une station de sport d'hiver? Ce qui l'est moins, c'est l'idée qui germe dans sa tête : chercher par voie d'annonces des modèles féminins pour des clichés coquins. Quelle est la femme honnête qui n'a pas rêvé d'être un mannequin d'un soir? Il s'en trouve à la pelle, des femmes mariées qui, pour pimenter leurs soirées par des aventures extraconjugales, offrent leurs corps aux éclairs bleutés de son flash. Et à ses mains baladeuses. Fin psychologue, il leur extorque sur l'oreiller leurs secrets les plus intimes. Cela devient vite une obsession, et nombreuses seront celles qui déverseront leurs turpitudes dans son oreille attentive. Voici donc un dossier de récits immoraux et de fantasmes sulfureux qui feront pâlir d'envie plus d'un obsédé du sexe dit fort. La vraie parité, la voici, mes amis !

  • Gilles et Charlotte, qui viennent de se marier, forment un drôle de couple. Charlotte espérait que le mariage calmerait ses ardeurs ; elle est bien obligée de constater qu'il n'en est rien. Elle a tout le temps envie d'autres hommes ; elle finit par s'en ouvrir à son mari, qui prend bien la chose à condition que sa femme le laisse tout organiser. C'est lui qui choisira, parmi ses propres amis, les amants de Charlotte, et en prime, assistera aux ébats des couples. Ça tombe bien, Gilles a de nombreux amis, qui tous trouvent Charlotte à leur goût. Quant à Charlotte, du moment qu'elle a son content, tout va bien. Cela dit, elle ne se refuse pas non plus à son mari ; plus elle en a, plus elle en veut...

  • En mentant sur sa situation, Fabrice, un écrivain sans le sou, a épousé Delphine, une commerciale prospère, plus jeune que lui. Seulement, voilà, quand l´épouse découvre qu´elle a été jouée, elle n´apprécie pas du tout... et se refuse à son mari, à moins

empty