Omnibus

  • Un ouvrage de référence pour un des grands mythes modernes, né en mars 1818 sous la plume de Mary Shelley.En mars 1818 paraissait
    Frankenstein ou le Prométhée moderne, de Mary Shelley, épouse du poète Percy Shelley - Frankenstein, du nom du savant qui donna vie à une créature assemblée avec des éléments de cadavre. Réflexion sur les excès de la science, sur l'ambition de défier Dieu en créant la vie, le roman est surtout fondateur d'un des plus grands mythes modernes (au même titre que
    Dracula), inspirant la littérature (de S-F, dont il est un des précurseurs, et autres), le théâtre, la BD, les jeux vidéo, et bien sûr le cinéma.
    C'est cet univers qu'explore de A à Z Claude Aziza, spécialiste de culture populaire (on lui doit notamment un
    Dictionnaire du western...) et également de la littérature du XIXe siècle.


  • Qui sont les dieux et déesses majeurs et les divinités secondaires de l'Antiquité ? quelles sont les notions fondamentales qui nous permettent de comprendre comment les Anciens se représentaient le divin...

    Découvrir ou redécouvrir les grands dieux et déesses de la mythologie gréco-romaine, mais aussi les très nombreuses divinités secondaires qui peuplent le ciel, la terre et le monde souterrain, ainsi que les notions fondamentales qui permettent de comprendre la manière dont les Anciens, Grecs et Romains, se représentaient le divin.
    100 entrées illustrées d'extraits de textes fondateurs, 3 grandes entrées thématiques, 3 tableaux généalogiques.


  • Ce dictionnaire concentre ce qu'il faut connaître de la sagesse des Anciens pour s'en inspirer au mieux.

    Raison

    Les dieux ont donné aux hommes la raison
    qui est, pour tous, tant que nous sommes, la richesse la plus précieuse.

    Sophocle, Antigone, 683-684
    Si la raison était le seul guide de l'homme
    Il trouverait la suprême richesse à vivre content de peu :
    car de ce peu jamais il n'y a disette.

    Lucrèce, De la nature des choses, V, vers 1117-1119
    En près de 300 entrées, voici un large éventail de concepts permettant de définir la manière dont les Anciens (Grecs et Latins) percevaient l'existence en général ainsi que le bonheur et les moyens d'y parvenir par ce qu'on appelle "la sagesse" en particulier.


  • Du latin auquel le Moyen Age fait de larges emprunts, de l'époque classique qui élabore davantage les notions morales, les mots qui désignent l'homme - ses particularités physiques comme ses sentiments, et ses activités - ont une histoire vivante (la nôtre) que Georges Gougenheim "raconte".

    "L'histoire d'un mot qui a vécu dans la langue est complexe. Souvent en français on retrouve l'influence latine propagée par les lettrés. Parfois cette influence a joué et a incliné le mot français dans le sens du mot latin. Mais il est arrivé aussi que des circonstances n'aient pas permis à l'influence latine de s'exercer efficacement. Les tentatives des latinistes sont restées éphémères et superficielles et le mot français a poursuivi sa carrière." G. G.


  • Ces 30 plantes utiles de France, décrites par le plus grand botaniste français, et que les phytothérapeuthes utilisent encore, ont toutes une histoire...

    Cette " bible ", nous avons voulu la rendre accessible à un public plus large. Trente plantes ont été sélectionnées dans toutes les régions de France, terre aux contrastes particulièrement affirmés. Ce sont des plantes qui vous entourent : des étangs aux chemins, du bord de mer à la garrigue, de la prairie à la montagne. Ce choix englobe des herbes, des arbres et aussi des plantes usuelles, alimentaires même, jusqu'à celles, toxiques, qui sont néanmoins de grands médicaments. Nous avons fait ce choix, difficile certes, mais pratique, en favorisant les plantes exploitées à l'heure actuelle par les phytothérapeutes.
    Clotilde Boisvert


  • Plus de 120 métiers des artisans de nos campagnes, d'aiguillier à zingueur, tels que nos ancêtres les exerçaient. Les coutumes, les expressions, les légendes, les récits... l'outillage, les gestes, le savoir-faire, tout ce qui fait l'histoire et la richesse de ce patrimoine.

    Jusqu'au milieu du XXe siècle, chaque village et bourg de France abritait une cohorte d'artisans qui participaient à la vie quotidienne d'une population encore très rurale et étaient indispensables à la bonne marche de la communauté. Puisant dans la somme encyclopédique de La France en héritage, Gérard Boutet a réalisé ce petit dictionnaire dans lequel on trouvera des métiers que l'on attend (maréchal-ferrant, charpentier, chaudronnier, sabotier, tonnelier...) et d'autres aujourd'hui insolites, tels que l'épinglier (qui fabriquait des épingles), le fleuristier (fabricant de fleurs artificielles pour les modistes ou les couronnes mortuaires), voire le patenôtrier (fabricant de chapelets et colifichets de piété) ou l'oribusier (fabricant de chandelles de résine). Chacun des 120 métiers, qu'il soit de petite industrie ou de petite main, est défini en prenant en compte les caractéristiques régionales, sans oublier les aspects historique et anecdotique.


  • L'essentiel des grands textes qu'il faut lire pour comprendre le mouvement des Lumières.

    Nous savons tous ce que nous devons aux Lumières : une certaine idée de la tolérance, de la liberté, du progrès... Mais avons-nous lu les textes qui sont à la source du grand soleil de la raison ? Comment s'y retrouver dans un siècle d'une richesse à donner le tournis ? Romans, contes, récits de voyages, correspondance, poésie, épigrammes... tant d'hommes et de femmes, dans tous les genres, toutes les disciplines, ont allumé le feu ! Certains sont universellement célèbres, comme Voltaire ou Diderot, d'autres sont moins illustres mais tout aussi fondateurs, comme Marivaux ou Buffon, Mme du Châtelet ou Bougainville, d'autres encore sont oubliés, et pourtant essentiels, comme le curé Meslier ou Mme de Lambert.
    En 208 pages, voici l'essentiel de ce qu'il faut en avoir lu.

empty