Littérature traduite

  • Préfacée par Katherine Pancol, voici le premier volume de l'intégrale de la saga des Witheoak, Jalna qui a fait rêver des millions de lectrices et lecteurs du monde entier. La naissance de Jalna, Matins à Jalna, Mary Wakefield, Jeunesse de Renny
    Préfacée par Katherine Pancol, Geneviève Brisac, Alexandra Lapierre et Françoise Nyssen voici l'intégrale de la saga des Whiteoak, Jalna. Cette fresque familiale canadienne fut l'un des plus grands succès de la littérature nord-américaine, dès la parution en 1927 du premier des seize romans, aussi célèbre que Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell.La saga des Whiteoak Tome 1La naissance de JalnaDès leur première rencontre, le capitaine Philippe Whiteoak et la pétulante Irlandaise Adeline Court tombent amoureux. Leur mariage dépasse en splendeur ce qu'a connu la ville indienne de Jalna. La mort de leur oncle de Québec qui leur laisse une fortune considérable les décide à quitter les Indes. Après un faux départ et maints incidents, leur voilier les conduit à Québec, d'où ils partent s'installer dans les verts espaces de l'Ontario.Matins à JalnaAdeline et Philippe Whiteoak ont invité Curtis et Lucy Sinclair à séjourner chez eux pendant la guerre qui vient d'éclater aux Etats-Unis. Les Sinclair sont Sudistes, et l'esclavage n'est pas admis au Canada. Mais Adeline a la fougue des natifs d'Irlande et Philippe la célèbre obstination anglaise, si bien qu'ils affronteront la réprobation de leurs voisins sans se troubler.Mary WakefieldTrente ans ont passé, Philippe héritier du domaine de Jalna, jeune veuf, va s'y installer avec ses deux enfants. Son frère lui envoie une gouvernante : Mary Wakefield orpheline, inexpérimentée et charmante.La Jeunesse de RennyLa famille s'est agrandie. Mary et Philippe ont eu quatre fils : Eden, Piers, Finch et Wakefield. Renny, l'aîné de Philippe, est un adolescent difficile qui méprise les livres et adore les chevaux. Adeline aime sa nature ardente et voit en lui le futur maître de Jalna.Préface de Katherine Pancol. Auteur notamment de Les yeux jaunes des crocodiles, prix Maison de la Presse en 2006.

  • Préfacée par Geneviève Brisac, voici le deuxième volume de l'intégrale de la saga des Whiteoak, Jalna, l'un des plus grands succès de la littérature nord-américaine, qui a fait rêver des millions de lectrices et de lecteurs du monde entier. L'Héritage des Whiteoak, Les Frères Whiteoak, Jalna, Les Whiteoak de Jalna
    Une édition préfacée par Katherine Pancol, Genevière Brisac, Alexandra Lapierre et Françoise Nyssen de l'intégrale de la saga des Whiteoak, Jalna, best-seller international depuis la parution en 1927 du premier des seize romans de la série, aussi réputée qu'Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell.La saga des Whiteoak Tome 2L'Héritage des WhiteoakRenny Whiteoak, l'héritier de Jalna, revient d'Europe à la fin de la Première Guerre mondiale. Le domaine a été mal géré et ses quatre jeunes frères ne se montrèrent guère disciplinés. Renny commence par remonter l'écurie. Son rêve, c'est de renflouer la fortune familiale en gagnant des courses. Les Frères WhiteoakLa grande fratrie née des deux mariages de Philippe Whiteoak, une fille et cinq garçons, de trente-sept à sept ans, vit dans la même maison presque séculaire, sans compter deux oncles, une tante, une invitée et, bien sûr, Adeline qui a quatre-vingts dix-huit ans.JalnaOn prépare le centenaire d'Adeline qui donner lieu à une fête mémorable. La vieille dame reste telle qu'en elle-même, la langue bien pendue. En attendant, c'est l'effervescence. Renny qui approche de la quarantaine et règne en maître sur le domaine, tombe sous le charme de sa jeune belle-soeur américaine.Les Whiteoak de JalnaAdeline, pieusement veillée par Finch, le musicien de la famille, arrive au terme de son long règne sur Jalna. Mieux vaut pour elle ignorer les ravages que le désir et la passion ont exercé sur ses petits-enfants. Elle s'éteint calmement, laissant, comme un dernier défi, le plus surprenant des testaments.Préface de Géneviève Brisac : prix Femina en 1996 pour Week-end à la chasse à la mère et prix des Editeurs pour Une année avec mon père, elle a publié une trentaine de romans pour la jeunesse.

  • Préfacé par Françoise Nyssen, voici le dernier volume de l'intégrale de la saga des Whiteoak, Jalna, l'un des plus grands succès de la littérature nord-américaine qui a fait rêver des millions de lectrices et de lecteurs du monde entier. Retour à Jalna, La Fille de Renny,Les Sortilèges de Jalna,Le Centenaire de Jalna
    Une édition en quatre volumes préfacée par Katherine Pancol, Geneviève Brisac, Alexandra Lapierre et Françoise Nyssen de l'intégrale de la saga des Whiteoak, Jalna. Best-seller international depuis la parution du premier des seize romans en 1927, aussi réputé que Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell.La saga des Whiteoak Tome 4Retour à JalnaAvoir mené en Irlande une vie de petit prince et se voir obligé de trier des pommes ou de panser des chevaux c'est la surprise qui attend le jeune Maurice quand il revient au Canada auprès des siens, à la fin de la Seconde Guerre mondiale.La Fille de RennyMaurice doit se rendre en Irlande pour recueillir en héritage une grande propriété. Il rêve d'en faire reine sa cousine Adeline. Toute la famille sourit à ce projet, sauf Renny qui trouve que sa fille a bien le temps de penser au mariage et Adeline elle-même qui a simplement envie de voir le monde.Les Sortilèges de JalnaPersonne n'avait été content quand Adeline avait décidé de se fiancer avec Maitland Fitzturgis, à commencer par son père Renny. Le maître de Jalna redoute de perdre cette fille selon son coeur qui partage sa passion des chevaux et de la vie au grand air.Le Centenaire de JalnaPrès de cent ans se sont écoulés depuis qu'Adeline et Philippe Whiteoak ont fait bâtir Jalna. Rien ne plairait plus à l'actuel maître du domaine, leur petit-fils Renny, que de savoir Jalna de nouveau entre les mains d'une Adeline et d'un Philippe après sa mort. Il suffirait pour cela que sa fille épouse son cousin, le fils de son demi-frère Piers.Préfacé par Françoise Nyssen. Présidente du directoire des éditions Actes Sud, ministre de la Culture en 2017-2018.

  • Préfacé par Alexandra Lapierre, voici le troisième volume de la saga des Whiteoak, Jalna, l'un des plus grands succès de la littérature nord-américaine qui a fait rêver des millions de lectrices et de lecteurs du monde entier. Finch Whiteoak, Le Maître de Jalna,La Moisson de Jalna, Le Destin de Wakefield
    Préfacée par Katherine Pancol, Geneviève Brisac, Alexandra Lapierre et Françoise Nyssen, voici l'intégrale de la saga des Whiteoak, Jalna, best-seller international depuis la parution du premier des seize romans en 1927, aussi réputée qu'Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell.La saga des Whiteoak Tome 3Finch WhiteoakFinch, heureux d'avoir aidé Renny et Piers à rétablir la situation à Jalna, quitte le Canada. Il va rejoindre en Angleterre sa tante Augusta et son frère Eden, le poète, la brebis galeuse des Whiteoak. C'est là qu'il rencontre Sarah, belle, riche et égoïste. Finch est violemment attiré par la jeune femme mais, inconsciemment, il la sent dangereuse.Le Maître de JalnaUn domaine aussi vaste que Jalna est bien lourd à entretenir. Meg, qui a enfin épousé Maurice, voudrait le vendre, à la grande fureur de Renny. Sarah, déjà veuve et très riche, débarque un jour à Jalna : elle est libre maintenant, peut-être décidera-t-elle enfin Finch à l'épouser.La Moisson de JalnaLe combat que Renny a entrepris pour tenter de sauver Jalna de la faillite, l'épuise. Un soir de détresse, il a trompé sa femme Alayne. Celle-ci l'apprend et sa fierté supporte mal l'offense. Elle quitte Jalna. Renny, qui n'avait désiré qu'un moment d'oubli, se sent incapable de continuer seul cette lutte épuisante. Il aime Alayne et pour la première fois de sa vie, il est prêt à s'humilier, à implorer son pardon.Le Destin de WakefieldLa vocation religieuse de Wakefield a été de courte durée. En ce début 1939, il vit à Londres, résolu à se faire un nom dans le théâtre. Il obtient un rôle dans une création, en même temps qu'une jeune comédienne, Molly Griffith, dont il tombe amoureux.Préface de Alexandra Lapierre : Grand prix des lectrices de Elle en 1993 pour Fanny Stevenson, elle vient de publier Belle Green.

  • " Ce que j'aimais le plus en lui, c'est une sorte de native noblesse, âpre, dédaigneuse et quelque peu désespérée, celle même qu'il prête à Lord Jim. " André Gide, La NRF, " Hommage à Joseph Conrad ", déc. 1924
    Jeunesse (nouvelle) - Le Miroir de la mer (recueil de 14 récits) - Le Nègre du "Narcisse" (roman) - Lord Jim (roman) - Le Frère-de-la Côte (roman)" Comment un adolescent, né dans les plaines d'Ukraine à quatre cents kilomètres de la mer Noire et huit cents de la Baltique, peut-il décréter un jour qu'il sera marin alors qu'il n'a jamais vu ni l'océan ni un navire et pas même rencontré le moindre navigateur ? Pourquoi, lorsqu'il se décide à écrire, Joseph Conrad ne choisit-il pas le polonais qui est sa langue maternelle ou le français qu'il maîtrise à la perfection, mais l'anglais qu'il a laborieusement appris en embarquant sur des navires marchands britanniques ? Ce sont là deux des interrogations qui ajoutent un parfum de mystère à une oeuvre romanesque immense et fascinante. "
    De tous les écrivains de la mer, Joseph Conrad est celui qui a restitué avec le plus d'authenticité la vie à bord d'un navire au temps où les grands-voiliers croisaient la route des premiers vapeurs. Cette anthologie regroupe les oeuvres maritimes les plus remarquables d'un monstre sacré de la littérature anglaise dans des traductions révisées, dont
    Le Frère-de-la-Côte, son roman ultime et méconnu.
    Préface et dossier de Dominique Le Brun

  • Le diadème de béryls est une nouvelle extraite du recueil Les Aventures de Sherlock Holmes, paru dans le Tome 1 des Aventures de Sherlock Holmes chez Omnibus, en 2005.

    Version intégrale

  • Il vit à Londres, au 221 B Baker Street à la fin du dix-neuvième siècle. Il a des idées un peu bizarres... Il se passionne pour certaines branches de la science. Il est assez calé en anatomie, est un chimiste de premier ordre qui, malgré des études très décousues et excentriques, a amassé un tas de connaissances peu ordinaires. Il n'est pas aisé de le faire parler, bien qu'il puisse être assez expansif quand l'envie lui en prend. Il joue du violon.Il a un métier : dénouer des énigmes étranges auxquelles il est le seul à pouvoir apporter une solution. Il a un défaut : il affectionne les drogues. Il a un ami : le docteur Watson, témoin et narrateur de ses aventures. Son créateur, Arthur Conan Doyle, a inventé le récit policier moderne. Il s'appelle Sherlock Holmes.
    Traduction nouvelle de Eric Wittersheim Edition bilingue Illustrations de Sidney Paget
    On trouvera, dans ce premier volume : Romans - Une étude en rouge- Le Signe des quatreNouvelles Un scandale en Bohême, La Ligue des rouquins, Une affaire d'identité, Le Mystère de la vallée de Boscombe, Les Cinq Pépins d'orange, L'Homme à la lèvre tordue, L'Escarboucle bleue, La Bande tachetée, Le Pouce de l'ingénieur, L'Aristocrate célibataire, Le Diadème de béryls, Les Hêtres-Dorés, Flamme d'argent, Le Visage jaune, L'Employé de l'agent de change, Le Gloria Scott

  • Un monument de la littérature de l'imaginaire, une oeuvre culte.Titus d'Enfer (1946) - Titus dans les ténèbres (nouvelle, 1956) - Gormenghast (1950) - Titus errant (1959) Dans le château de Gormenghast, aux proportions si démesurées que des parties entières restent inexplorées, vit la famille Tombal : lord Tombal, comte d'Enfer, neurasthénique et plongé toute la journée dans les livres de sa bibliothèque, Lady Tombal, la comtesse, qui se partage entre ses chats et ses oiseaux, leur fille Fuchsia, adolescente solitaire et imaginative, d'autres membres et pléthore de notables et gens de maison, tous plus pittoresques, voire grotesques, les uns que les autres. Ce petit monde est régi par des rites et des traditions immuables et compliqués. L'histoire commence alors que naît Titus, 77e comte d'Enfer, dans l'indifférence générale. Parallèlement, le jeune Finelame s'échappe des cuisines où il était commis ; malin et manipulateur, il investit peu à peu le château et va en briser l'équilibre précaire, par l'incendie de la bibliothèque tout d'abord, qui va mener le comte à la folie, puis à la mort. C'est dans cet univers déconcertant, baroque, halluciné et presque maléfique que grandit Titus, qui s'accommode de plus en plus difficilement du cérémonial du protocole et rêve du monde extérieur, lui qui ne connaît que le château. Le dernier volet, Titus errant, le voit fuir Gormenghast et partir à la découverte d'un ailleurs qui lui est complètement étranger et dont il est exclu. Véritable monument de la littérature anglaise, le cycle de Gormenghast est l'exemple même de l'oeuvre-culte, objet de vénération par plusieurs générations de lecteurs ; bien qu'il soit difficilement classable, le cycle s'apparente à la Fantasy pour l'univers extravagant qu'il décrit, même si la magie en est absente. L'auteur réussit le tour de force de bâtir une oeuvre d'une incroyable richesse visuelle, à la fois angoissante et farfelue, poétique et désopilante. Elle est servie par la magnifique traduction de Patrick Reumaux, poète et romancier, qui signe également la préface.



  • Le miroir du magistrat est une nouvelle extraite de l'ouvrage Les Enquêtes du père Brown, paru chez Omnibus le 07 mai 2008.

  • Il vit à Londres, au 221 B Baker Street à la fin du dix-neuvième siècle. Il a des idées un peu bizarres... Il se passionne pour certaines branches de la science. Il est assez calé en anatomie, est un chimiste de premier ordre qui, malgré des études très décousues et excentriques, a amassé un tas de connaissances peu ordinaires. Il n'est pas aisé de le faire parler, bien qu'il puisse être assez expansif quand l'envie lui en prend. Il joue du violon. Il a un métier : dénouer des énigmes étranges auxquelles il est le seul à pouvoir apporter une solution. Il a un défaut : il affectionne les drogues. Il a un ami : le docteur Watson, témoin et narrateur de ses aventures. Son créateur, Arthur Conan Doyle, a inventé le récit policier moderne. Il s'appelle Sherlock Holmes. Traduction nouvelle de Eric Wittersheim Edition bilingue Illustrations de Sidney Paget

  • Les aventures de Jack Aubrey t.2 Nouv.

    Deuxième volet des aventures de Jack Aubrey et de Stephen Maturin.
    Jack Aubrey, devenu un personnage important dans la hiérarchie de la Royal Navy, est chargé de se rendre à Botany Bay (dans l'actuelle Australie) pour régler le problème délicat posé par le célèbre capitaine Bligh qui, après avoir provoqué une première mutinerie sur la Bounty, est maintenant responsable d'une révolte des colons britanniques. Mais, avant de toucher les antipodes, il lui faut affronter une épidémie de typhus, puis, au large du cap de Bonne-Espérance, combattre un énorme bâtiment hollandais qui l'oblige à descendre très au sud et à faire relâche aux Kerguelen, l'île de la Désolation. Dans le cadre du Blocus imposé par l'Angleterre à la France napoléonienne, et de la guerre l'opposant aux Etats-Unis qui veulent continuer de commercer avec la France, les aventures du capitaine Aubrey et du docteur Stephen Maturin, chirurgien, ornithologue et agent secret de Sa Très Gracieuse Majesté se poursuivent ici du Pacifique à la Baltique, des côtes de Nouvelle-Angleterre aux rivages méditerranéens. Un dossier historique de Dominique Le Brun et des cartes complètent ce second volume de la grande suite romanesque de Patrick O'Brian (1914-2000).
    Préface de Dominique Le Brun
    Cartes de François Le Guern

  • Les aventures de Jack Aubray t.3 ; le port de la trahison ; de l'autre côté du monde ; le revers de la médaille ; la lettre de marque Nouv.

    .
    Après plusieurs décennies de bons et loyaux services sur toutes les mers du globe, la Surprise est condamnée par la Royal Navy et retirée du service. Elle sera rachetée par l'ami plein de ressources qu'est Stephen Maturin et armée pour la guerre de course ? Jack Aubrey devient corsaire !Ce volume réunit quatre nouveaux épisodes de la grande saga de Patrick O'Brian, désormais classique et connue de tous grâce à Master and Commander, le film de Peter Weir. Portée par l'amitié de ses deux héros, le capitaine Aubrey et le médecin espion et naturaliste Maturin, elle apparaît aujourd'hui comme une des plus étonnantes et des plus attachantes suites romanesques du dernier siècle.



  • Pour les 10 ans de la disparition de Patrick O'Brian, voici une nouvelle édition de l'ultime volume des Aventures de Jack Aubrey augmenté d'un inédit : le début du vingt et unième volume des Aventures de Jack Aubrey, "Le Voyage inachevé de Jack Aubrey", que Patrick O'Brian n'a pu achever.

    Jack Aubrey et Stephen Maturin sillonnent ici l'Atlantique et la Méditerranée, à bord de la bonne vieille frégate la Surprise et d'une fine goélette : le Ringle. Dans le cadre historique du blocus continental, de la fin de l'Empire et de la lutte contre l'esclavagisme, nos héros affrontent les courants et la houle qui sévissent à la pointe de la Bretagne, apprécient le charme des escales à Funchal et Gibraltar, subissent tour à tour les touffeurs du golfe de Guinée et les rigueurs de la Patagonie. Quand ils se sont rencontrés, dans Maître à bord, Jack Aubrey était un jeune officier de la Royal Navy et Stephen Maturin un scientifique sans le sou. Le premier aspire maintenant à hisser sa marque d'amiral, et le second est devenu un discret mais puissant personnage du gouvernement britannique. Leur réussite mettait un point presque final à une fantastique saga, dont les intrigues se succèdent de 1800 à 1815, dans le cadre des guerres napoléoniennes. Mais O'Brain avait décidé de porusuivre encore son oeuvre et le dernier volet de cette nouvelle édition du cinquième et dernier volume, Le Voyage inachevé de Jack Aubrey, est le début du roman qu'il avait commencé d' écrire avant de mourir.
    Un dossier historique de Dominique Le Brun et des cartes le complètent.


  • Les grands récits consacrés à la mer - sa passion ! - par le plus attachant des écrivains aventuriers.

    La Croisière du Dazzler (1902) : un jeune garçon en échec scolaire fuit la déception de son père en s'embarquant. Un roman apprentissage.
    Les Pirates de San Francisco
    (1905) : les souvenirs du jeune Jack London, qui, âgé de quinze ans, pillait les parcs à huîtres dans la baie de San Francisco.
    Le Loup des mers
    (1904) : l'histoire du sulfureux Loup Larsen, un capitaine qui ne connaît que la violence.
    La Croisière du Snark
    (1911) : l'histoire d'un voyage autour du monde de sept années - celui de Jack London lui-même, à travers l'Océan Pacifique, d'île en île.
    Les Mutinés de l'Elseneur
    (1914) : embarqués avec un équipage de repris de justice, le dandy Pathurst découvre le déchaînement des éléments, qui n'est rien à côté de celui des passions humaines... La version publiée dans cette édition est celle, condensée, de Louis Postif et Paul Gruyer. Des passages maritimes "oubliés" par tous les traducteurs ont été rétablis été traduits par Olivier Pérétié.


  • Douze enquêtes du plus déroutant des enquêteurs de la fiction policière : le Père Brown.

    Le père Brown est un des personnages les plus célèbres - et le plus déroutant - de la fiction policière. Ce prêtre catholique d'une petite paroisse de l'Essex, petit et rondouillard, avenant, n'a rien d'extraordinaire ; il semble même tout à fait insignifiant, voire ahuri, avec son regard de myope et son grand parapluie qui l'embarrasse.
    Le fait est que cette apparence médiocre dissimule un cerveau exceptionnel aux méthodes géniales. Les faits et les indices l'intéressent peu : il se laisse guider par l'atmosphère et ses intuitions. Il se glisse dans l'esprit du malfaiteur et résoud de l'intérieur des énigmes a priori insolubles. En prenant le contrepied des méthodes d'investigation classiques, il agit à rebours du sens commun. Les observateurs (dont le lecteur) ne comprennent rien à son comportement, ni à son discours, à mille lieues semble-t-il de l'enquête en cours : ses agissements sont à première vue incohérents, ses propos décousus, ses digressions insensées . Et pourtant... La logique déconcertante de ce détective particulier éclate une fois l'intrigue dénouée.
    Il considère le crime comme une oeuvre d'art et le criminel comme une âme égarée qu'il faut comprendre et sauver. C'est donc un philosophe que dépeint Chesterton, mais un philosophe décalé, maniant l'humour et le paradoxe. En un mot : un poète.


  • Misogyne, Sherlock Holmes ? Cette sélection de neuf nouvelles dont les figures centrales sont des femmes apporte un vigoureux démenti.

    "Un scandale en Bohême", "Une affaire d'identité", "La bande tachetée", "La cycliste solitaire", "Charles Augustus Milverton", "Le manoir de l'abbaye", "La disparition de lady Frances Fairfax", "La pensionnaire voilée", "La boîte en carton".
    On a souvent taxé Sherlock Holmes de misogynie ; et pourtant, les figures féminines abondent dans ses aventures, dont Irene Adler - "LA femme" -, héroïne de la première des cinquante-six nouvelles de ses aventures, "Un scandale en Bohême". Ces neuf nouvelles ont chacune une femme comme personnage central, qu'elle soit victime ou objet de l'enquête du génial détective.
    La traduction d'Eric Wittersheim rend grâce au style fluide de Conan Doyle.

  • Les cinq premières aventures du légendaire Tarzan, né sous la plume d'Edgar Rice Burroughs en 1912, voici un siècle.
    John Clayton III, lord Greystoke, a treize mois lorsqu'il est recueilli dans la jungle africaine par une tribu de grands singes, qui l'adoptent et l'élèvent. Ils lui donnent le nom de Tarzan : " peau blanche ". Du monde évolué qui l'a vu naître, il n'a conservé qu'un abécédaire - qui va lui permettre d'apprendre à lire et à écrire tout seul. Tarzan est adulte quand il rencontre des humains pour la première fois ; confronté à la civilisation, il se rend compte que sa place n'est pas là, et il retourne vivre dans la jungle parmi les siens, les singes. Il va vivre sous la plume féconde et imaginative d'Edgar Rice Burroughs des aventures extraordinaires dans lesquelles il rencontrera peuplades et animaux inconnus, visitera des cités perdues comme Opar, connaîtra l'amour avec Jane... Ce volume regroupe les cinq premières aventures du seigneur de la jungle : aux origines du mythe. Préface et Abécédaire Tarzan de Claude Aziza


  • Un choix de 22 nouvelles du génial humoriste américain.

    On croisera une grenouille de compétition, une montre hystérique, un fantôme maladroit et encombrant, une dinde facétieuse, une foule de personnages pittoresques, de situations absurdes nées de l'imagination excentrique de l'auteur, qui prouve, avec ce choix de vingt-deux nouvelles, qu'il est un humoriste d'une étonnante modernité.


  • Une enquête d'Ellery Queen, un des plus grands noms de la littérature policière du XXe siècle.

    Une enquête d'Ellery Queen, un des plus grands noms de la littérature policière du XXe siècle.

    Jeune retraité de la police, l'ex-inspecteur Richard Queen s'ennuie. Sa rencontre avec une jeune nurse bouleversée par la mort d'un bébé dont elle avait la garde l'amène à reprendre du service. Accident ? Il flaire du louche. Une intuition géniale de son fils Ellery va lancer l'enquête...


  • Enigmes criminelles, meurtres sans assassins, génies maléfiques : Conan Doyle, lui-même marin dans sa jeunesse, met son talent inégalé au service de la littérature maritime

    On le sait peu, sir Arthur Conan Doyle avait commencé sa carrière comme médecin à bord d'un navire baleinier puis d'un cargo mixte le long des côtes d'Afrique. Il n'oublia jamais ces aventures vécues côte à côte avec de simples matelots et des capitaines téméraires. Il en a tiré douze récits réunis en deux recueils - Contes de pirates et Contes de la haute mer. Ils étaient restés peu connus surtout en raison de leur traduction en français, dépassée et peu respectueuse de l'univers marin. Cette nouvelle traduction, à la fois moderne et maritimement irréprochable, restitue ce qu'on aime le mieux en Conan Doyle : son art de suggérer une atmosphère terrifiante en quelques phrases, de nouer une énigme apparemment inextricable, de la dénouer avec une logique qui laisse admiratif. On découvre alors que la mer offre le plus inquiétant des décors, le bateau le plus angoissant des huis-clos, et le monde des pirates les plus fascinants des meurtriers.

  • L'autoportrait d'un aventurier romantique qui pourrait être un ancêtre de Corto Maltese.
    Voici Edward John Trelawny, corsaire anglais qui a renié sa patrie et célébré les idéaux des révolutionnaires français, forban romantique et trompe-la-mort impénitent, dandy en armes et aventurier dilettante, ami de lord Byron et amant de toutes les femmes... Il pourrait être un ancêtre de Corto Maltese.
    Entre roman et aventures vécues, ses Mémoires et Souvenirs embarquent l'amateur de tempêtes vers les Indes orientales et leurs fortunes faciles, puis vers l'Italie des romantiques et la Grèce des insurgés. Un voyage d'où il est difficile de revenir.
    Présenté par Dominique Le Brun

  • Romans de chevalerie

    Walter Scott

    • Omnibus
    • 14 Mars 2013

    Les trois grands romans de Walter Scott, l'inventeur du roman historique.
    Les brumes d'Ecosse, le galop des chevaux, le bruit des lances qui s'entrechoquent, le faste des tournois et la clameur des batailles... Voici l'histoire de Wilfrid d'Ivanhoë qui revient des croisades reconquérir son fief et le coeur de sa bien-aimée, voici les aventures de Quentin Durward, mercenaire écossais au service du roi Louis XI, voici enfin la rencontre en Terre Sainte, au cours d'une trêve, entre deux souverains, Richard Coeur-de-Lion, l'Occidental fruste et rigide, et Saladin, l'Oriental raffiné et tolérant. Le Moyen Age, sous la plume de Walter Scott, a les couleurs de la vie. Le souffle de l'épopée balaye ces trois grandes fresques où l'on croise Robin des Bois, Jean Sans Terre, Charles le Téméraire, Philippe Auguste et tant d'autres figures, illustres ou modestes, soldats et chevaliers, princesses et humbles servantes. Préface et dossier de Claude Aziza


  • Racontée par lui-même, l'incroyable épopée vécue pendant la Première guerre mondiale par un aventurier qui fut aussi un excellent espion et un grand écrivain

    Plus que Les Sept Piliers de la sagesse (1922), l'oeuvre la plus connue de T. E. Lawrence, c'est ce texte, Révolte dans le désert, qui a servi de scénario au film culte de David Lean, Lawrence d'Arabie. Sans les développements philosophiques qui rendent parfois difficile la lecture des Sept piliers, ce récit autobiographique publié en 1922 privilégiait les actes, les rencontres, la souffrance et l'exaltation... De page en page, l'auteur raconte comment, d'agent au Service des renseignements militaires britannique, il est devenu "Lawrence d'Arabie" : en parlant leur langue aux émirs bédouins, en réussissant la traversée du désert du Nefoud, en attaquant Akaba aux côtés les tribus arabes unifiées, en harcelant des troupes ottomanes jusqu'à la conquête de Damas et la tragique déception : les diplomates refusaient de tenir les promesses que lui, "Aurens", avait fait à ses camarades de combat. Ecrits dans une langue magnifique où courent le vent de l'épopée et la tristesse d'un guerrier désenchanté, ces souvenirs forment un roman vrai incomparable.


  • La grande ville, la corruption, la pègre... Voici le quotidien du privé américain tel que Dashiell Hammett l'a créé.

    'L'éléphant vert', 'Flic maison', 'Au fer à cheval d'or', 'Qui a tué Bob Teal ?', 'Piège à filles', 'Le velu', 'Le complice'
    Ces sept nouvelles, publiées dans Black Mask entre 1923 et 1926, montrent la diversité du talent de Dashiell Hammett, le génial créateur du roman noir américain et de la figure du détective privé.

empty