PUG

  • Décrochage scolaire, absentéisme, éducation à domicile, école privée hors contrat, difficultés de l'inclusion scolaire, etc., les refus d'école interrogent de façon pressante le monde éducatif contemporain. Ce livre propose de revenir sur ce long processus, qui prend ses racines dans un siècle et demi d'histoire. Il donne ainsi les clés pour comprendre et analyser les problématiques actuelles. Ponctué d'exemples concrets et de données chiffrées, il propose une approche globale qui prend en compte la totalité des acteurs : refus de l'éducation nationale, refus des élèves, des familles.

  • o Depuis 2002, l'enseignement de la Shoah est inscrit aux
    programmes des écoles primaires, des collèges et des lycées. Un enjeu éducatif de taille !
    o S'il n'existe pas de manuel scolaire sur le thème, il n'en reste pas moins que les enseignants, pour répondre à cette obligation, ont besoin de supports adaptés aux enfants et adolescents. Ils ont donc recours aux ouvrages de littérature pour la jeunesse. Mais sont-ils vraiment des outils pédagogiques ? Quels impacts leurs illustrations,
    leurs personnages ont-ils sur les jeunes élèves lecteurs ? Comment parviennent-ils à montrer aux enfants que l'extermination des Juifs est un fait historique réel sans évoquer une vérité « crue » pour ne pas les choquer ?
    o À travers l'analyse d'ouvrages de littérature pour la jeunesse parus sur le thème entre 1944 et 2013, l'auteur présente un travail complet permettant de répondre à ces questions.

  • Qui fait les programmes d'histoire dans le second degré en France depuis la Libération ? Comment s'organise la production de ces textes officiels hautement symboliques tantôt consensuels, tantôt polémiques au sein du monde éducatif et parfois même au-delà ? C'est à ces questions que cet ouvrage, qui se situe au croisement de l'histoire de l'enseignement, de l'historiographie et de l'analyse des politiques publiques, se propose de répondre. Comprendre comment sont rédigés les programmes d'histoire met en évidence les transformations de l'histoire scolaire, de la mémoire nationale et de la citoyenneté. Ce livre montre que les acteurs engagés dans leur écriture se multiplient, collaborent ou s'affrontent depuis 1944 : aux inspecteurs et à la Société des professeurs d'histoire et géographie, s'ajoutent notamment les universitaires, les enseignants, les didacticiens et les groupes mémoriels. Cet ouvrage s'adresse aux étudiants d'histoire et de sciences de l'éducation, aux candidats aux concours de recrutement de professeurs d'histoire et de géographie ainsi qu'aux enseignants de sciences sociales et aux formateurs d'enseignants.

empty