Langue française

  • Le dénominateur commun des contributions réunies ici est une certaine vision des processus évolutifs repérables dans les variétés du français en Afrique. Une telle manière d'observer et, dans la mesure du possible, d'expliquer les changements linguistiques survenus dans cette partie immense de la francophonie provient des recherches d'Ambroise Queffélec, maître à penser de nombreux auteurs du présent ouvrage. Les contributions sont dédiées en hommage à cet ami, collègue ou directeur de thèse, décédé en 2013. Elles reprennent et développent les grands thèmes de ses recherches : contacts entre le français et les langues africaines, formation de parlers mixtes, effets de l'arrière-plan socioculturel sur l'évolution linguistique.

  • La communication est d'une relevance incontournable dans chaque société. Et dans les sociétés « traditionnelles » africaines, la palabre est non seulement une forme originale de communication mais aussi et surtout une institution, un processus discursif et interactif porteur promoteur de vie. Elle régit la vie en société, règle les différends et demeure un instrument restaurateur d'harmonie, de paix et d'équilibre entre les différents pôles de la société. De ce fait, elle reste d'actualité et est un lieu riche d'analyse, d'interprétation et de compréhension du mode communicationnel de l'Afrique « traditionnelle ». Dans cette approche théorique de la communication et de l'éthique discursive du contexte africain «traditionnel», il sied de montrer que le dialogue palabrique est un processus d'intercompréhension et un comportement social basé sur les principes discursifs d'argumentation, de responsabilité, d'intercompréhension, de respect des normes communicationnelles de justice, d'égalité, de vérité, de sincérité et de liberté, etc. Dans ce sens, le dialogue palabrique est aussi un carrefour où les valeurs communicationnelles chrétiennes telles que la participation, la solidarité, la subsidiarité, la paix, la justice, le pardon, le respect de l'autre et de la parole, la tolérance, le sens de l'écoute, etc. - valeurs interactives essentielles pour toute forme de communication aussi bien dans la tradition africaine, dans la société moderne que dans l'Église - rencontrent la culture africaine.

  • Les différentes variétés de français observables dans l'espace francophone, dites « français régionaux », dans la terminologie sociolinguistique, sont étudiées dans ce volume par certains des meilleur-e-s spécialistes du sujet, dans une perspective synchronique et à travers un spectre large qui embrasse aussi bien la variation diatopique que la variation sociale. Les chercheur-e-s interrogent le statut linguistique de ces formes endogènes de français et la place qu'elles seraient susceptibles d'occuper dans les politiques linguistiques-éducatives de régions ou d'États traversés par des tensions sociales et ethniques. Ces variétés s'inscrivent dans le paysage plurilingue et pluriculturel de la francophonie du XXIe siècle où la question des langues et des identités en contact est centrale.

  • On pense rarement l'Afrique du Nord et celle du Sud ensemble, clivage ancien ou une des multiples conséquences du regard colonial ? Défis et tensions des littératures transnationales convergent vers un embodiment transnational à partir de l'Afrique. L'approche comparatiste s'avère riche pour appréhender le nouvel ancrage identitaire.

  • Ce dictionnaire est non seulement un outil de travail, mais aussi un véritable vade mecum pour tous ceux qui étudient et ceux qui enseignent la liturgie et la théologie des sacrements, pour les agents pastoraux et pour toute personne soucieuse de creuser et de se ressourcer davantage dans ces domaines. L'homme rend culte à Dieu, particulièrement dans la tradition catholique, à travers différentes prières et célébrations liturgiques. Ces célébrations sont garnies des signes, symboles, couleurs, images, paroles, rites, etc., dont le sens est parfois non seulement obnubilé, mais aussi et surtout obombré soit par une répréhension drastique et une ignorance tragique, soit par une appréhension magique, ce qui crée une confusion tant chaotique que cabalistique. Ce dictionnaire rassemble plus de 600 entrées dispatchées et enchevêtrées entre mots, concepts et expressions accompagnés de leurs étymologies et de diverses nuances historico-théologiques.

  • Cette recherche théorico-empirique désarticule le corps et l'étudie dans ses dimensions anthropologique, anatomophysiologique, neuroscientifique, scénique. Le jeu est dans la comédie sociale et le comédien le transporte sur la scène. Les rôles dépendent de la structure de la société, de la place de l'acteur et de son individualité. Ils évoluent selon des facteurs extérieurs et intérieurs à l'humain. Certains acteurs s'approprient plus facilement leur rôle que d'autres, épousent gestuelle et discours de chaque classe, abandonnent un costume pour en revêtir un autre. Le théâtre est le domaine qui érige ce jeu des rôles en profession. Dès lors, l'interrogation sur la latitude du comédien à jouer requiert une contextualisation et appelle la question de l'inné et de l'acquis. L'humain joue-t-il d'emblée ou apprend-il à jouer ? Dans quelle mesure le corps est-il un instrument expressif théâtral et social?

  • Fondé en 1949, au terme de la Seconde Guerre mondiale, le Conseil de l'Europe a le but de réaliser une union plus étroite entre ses membres afin de sauvegarder et de promouvoir les idéaux et les principes démocratiques. L'adhésion de la Turquie au Conseil de l'Europe conférait au pays, en 1949 et pour la première fois, une identité européenne et démocratique, un caractère à forte variable symbolique sur la scène internationale. Au cours de suspension de la démocratie, en maintenant la Turquie en son sein, il montrait l'importance qu'il attachait à ses relations avec Ankara afin que le pays assure un retour rapide à une démocratie parlementaire conforme aux principes européens. En outre, la qualité de membre de cette organisation était devenue l'occasion d'acquisitions majeures pour le citoyen turc qui profitait et use toujours des standards produits et développés par le COE sur le plan des droits de l'homme, de l'état de droit et des libertés fondamentales qui sont les piliers de la sécurité démocratique.

  • « , autrement dit, » (Sagesse Béti/Cameroun, pour exprimer la notion de solidarité).
    Prenant comme point de départ l'hypothèse que la notion de solidarité dans l'enseignement social de l'Eglise catholique connaît un réseau d'influences et d'héritages historiques, philosophiques, sociologiques et éthiques ; cette étude se propose de montrer en premier lieu, l'évolution du concept de solidarité né en France au XIXème siècle jusqu'à son usage dans les textes du Magistère. Cette recherche s'emploie en second lieu à faire comprendre le rôle incontournable que joue la solidarité dans l'action menée par les Parents d'élèves de l'enseignement catholique au Cameroun. Et ce, en vue du relèvement de l'école chrétienne qui, face à la forte demande de scolarisation, a subi au cours des dernières décennies, les coups de la crise économique, des changements socio-politiques et parfois la mauvaise foi de certains hauts responsables...
    Ce livre s'adresse d'abord aux Educateurs, aux Professionnels du système éducatif, aux Hommes politiques et aux Parents. Il s'adresse ensuite à tous ceux qui s'intéressent à la condition des Enseignants, aux problèmes de la qualité de l'éducation et de la formation de la jeunesse en Afrique noire en général et au Cameroun en particulier.

  • Ce livre est la première monographie qui tente de présenter l'oeuvre de Ryszard Kapuscinski dans toute sa diversité intrinsèque (journalisme d'opinion, correspondances de presse, reportages, récits, notes essayistiques, poésie, photographie) et dans toute sa durée, soit plus de cinquante ans : des premiers poèmes au volume posthume Lapidarium VI. Les auteurs considèrent Kapuscinski avant tout comme un écrivain qui s'est incarné dans la figure d'un journaliste-voyageur et qui, grâce à son talent, a transformé le reportage en outil permettant de formuler des significations universelles tout en préservant sa sensibilité de journaliste aux changements et aux besoins du monde. Le livre propose des interprétations théoriques littéraires des principaux ouvrages de Kapuscinski, mais les auteurs étudient également avec attention le destin personnel de l'écrivain qui était souvent le héros de ses propres textes. La biographie a été traduite en espagnol et en italien.

  • Le livre a pour but d'exposer l'analyse lexicale des verbes français exprimant la cause : déterminer et produire. Cette analyse vise la désambiguïsation des sens des verbes en question en vue de la traduction assistée par ordinateur. Vu que ces verbes véhiculent le concept de cause, l'auteur examine cette notion de différents points de vue. Le processus de désambiguïsation se déroule selon les principes de l'Approche Orientée-Objets de Wieslaw Banys. Outre cette conception, l'auteur présente aussi d'autres théories lexicographiques, à savoir : Dictionnaire électronique de Gaston Gross, Modèle Sens-Texte d'Igor Mel'cuk et Lexique génératif de James Pustejovsky. Ladite analyse a permis d'établir dix-sept équivalents polonais pour le verbe produire et huit équivalents pour déterminer.

  • Le livre présente une analyse sémantique des prédicats dits `de communication' dans leurs emplois de communication non verbale : la communication avec soi-même (penser, se dire), le langage du corps (dire, annoncer, avertir, etc.) et la communication par geste, du sens montrer (indiquer, exposer, marquer, etc.). La méthode de recherche employée est la grammaire à base sémantique (l'Ecole polonaise de la sémantique). L'introduction d'éléments du cognitivisme et l'application des classes d'objets - un outil du Taln permettent une description des mécanismes de la création des signes, de leur interprétation par l'homme et de leur incompréhension fréquente dans la traduction automatique.

  • Die angewandte Linguistik ist per definitionem eine interdisziplinäre Wissenschaft. Sie berücksichtigt nicht nur rein sprachliche, sondern auch pragmatische, soziale und psychologische Dimensionen bei der Beschreibung und Analyse sprachlicher Äußerungen. Dieser Sammelband vereint sprach- und kulturwissenschaftliche Untersuchungen von Diskursen sowie Beiträge zur Lexikalisierung, Grammatikalisierung und Entwicklung von Sprachtheorien. La linguistique appliquée est per definitionem une science interdisciplinaire. Elle ne prend pas seulement en considération la dimension langagière, mais elle s'occupe aussi des dimensions pragmatique, sociale et psychologique dans la description et l'analyse des expressions linguistiques. Ce volume réunit des recherches linguistiques et culturelles sur différentes formes de discours, ainsi que des contributions sur la lexicalisation, la grammaticalisation et le développement des théories.

  • « Pour percevoir au mieux les relations sociales, politiques, culturelles et économiques, une excellente capacité de communication est nécessaire. En complément à la publication Belgien im Fokus et aux séminaires interculturels le présent volume est un élément important pour l'épanouissement des relations entre la Belgique et l'Allemagne. » (Stephan Frster) L'approche interculturelle est tout d'abord une approche de différentes civilisations et cultures. Elle s'intéresse aux résidus de l'Histoire et de la culture présents dans la mémoire collective de chaque communauté linguistique. Ces images, quelque peu réductrices, fournissent pourtant une première clé pour la compréhension de notre propre imaginaire comme de celui de l'autre.

  • L'argot n'est pas qu'un phénomène français, en témoignent les recherches sur les langages périphériques menées dans toute l'Europe. Et l'argot n'est pas un, il se décline dans l'espace, le temps, la société. Il entretient un rapport privilégié avec la bande dessinée ; dans cet ouvrage on trouve des exemples d'Astérix et d'autres héros traduits dans toute une série de langues, mais aussi des réflexions didactiques. Par ailleurs, plusieurs contributions se consacrent à des oeuvres littéraires dans lesquelles l'auteur se sert de l'argot pour caractériser un certain milieu (drogue, université, armée...). Qui dit argot dit langage des jeunes, langage branché - celui-là aussi est représenté, au travers d'études empiriques et lexicographiques.

  • Les travaux de ce volume ont été présentés dans le cadre de la section Argumentation du XXX. Congrès des Romanistes allemands, tenu à Vienne en septembre 2007. Ils discutent plusieurs aspects essentiels du phénomène de l'argumentation : dans une perspective théorique et méthodologique, autour du rapport réciproque langue-argumentation et dans sa relation à l'analyse du discours. La prise en considération, dans les contributions de ce volume, de plusieurs langues romanes, mais aussi de l'allemand permet de mieux reconnaître les convergences et les divergences au niveau des procédés, de l'usage et de la verbalisation de l'argumentation dans des langues différentes.

  • La polyfonctionnalité de que est parmi les plus spectaculaires dans le domaine roman. En plaçant la diversité interlinguistique au second plan, les contributions réunies dans ce volume profilent la variété et la variabilité des constructions autour de que et interrogent l'unicité des emplois de cette marque à tout enchâsser. L'ouvrage se démarque par la diversité des angles théoriques représentés et des corpus convoqués à l'étude, tantôt en prenant pour observable une « famille » de constructions autour de que, tantôt en considérant la polyfonctionnalité du morphème même.

  • Celebrating the 30th anniversary of the International Council for Canadian Studies (ICCS) this collection offers an overview of the state of the art in various disciplines in Canadian Studies, such as political science, history, geography, sociology, public policy, linguistics, literature, as well as media studies and cultural studies. À l'occasion du 30e anniversaire du Conseil international d'études canadiennes (CIEC), nous offrons un panorama de la recherche et de ses questions dans les différentes disciplines en études canadiennes, telles que les sciences politiques, l'histoire, la géographie, la linguistique, la littérature, ainsi que les études sur les médias et sur les cultures.

  • Le volume réunit les travaux présentés lors de la décade consacrée à l'oeuvre de Pierre Mertens en juillet 2009 au château de Cerisy-la-Salle. Les observations de l'auteur ainsi que les débats furent transcrits dans leur intégralité, reconstituant l'atmosphère et l'approfondissement de la réflexion, entrecoupée par des lectures partagées à haute voix sous la direction de Monique Dorsel. Le cahier de photos, proposé par Muriel Claude, illustre le cadre enchanteur de ces journées passées ensemble.

  • Cet ouvrage offre aux élèves et aux professeurs une nouvelle façon de comprendre dans quelle mesure la colonisation et la décolonisation font partie intégrante d'un passé européen commun et contient un matériel d'enseignement propre à être utilisé dans les cours d'histoire. Les diverses contributions sont les résultats du projet de l'UE CoDec, auquel ont collaboré des partenaires d'Allemagne, d'Autriche, de Belgique, d'Estonie, de Grande-Bretagne, de Pologne et de Suisse. Les divers modules traitent des passés coloniaux, des processus de décolonisation et des politiques de mémoire dans différents pays européens selon une perspective comparative et transnationale. Ils présentent de nombreuses sources nouvelles ainsi que des propositions concrètes pour un enseignement moderne de l'histoire en Europe.

  • What are the cultural challenges of migration in Canada in the context of «glocalization»? In what areas can we recognise the advent of a specific cultural dimension which, in turn, calls for the development of a model character within the global sphere linked to the knowledge-based society? These are some of the questions addressed by the texts published in this volume with regards not only to social sciences but also to meta-history, history, literature and the use of language. Quels sont les défis culturels de la migration au Canada dans le contexte du « glocal » ? Peut-on observer dans certains domaines la genèse d'une culture issue du développement des phénomènes migratoires, et qui prendrait la place qui lui revient dans un monde global lié à la société des savoirs ? Les textes publiés ici fourniront des réponses à ces questions en se référant non seulement aux sciences sociales mais aussi à la métahistoire, à l'histoire, à la littérature et aux questions liées à l'utilisation de la langue.

  • La réconciliation est-elle un mode de règlement des conflits, fondé sur le consensus ou est-ce plutôt une sorte de « bouée de sauvetage » pour les pouvoirs en place, un instrument de mise au pas des contestataires ? A-t-elle à voir avec une stratégie de défense d'une position, d'un ordre politique sous le couvert de la paix ? Quelle est la finalité de la réconciliation ? Peut-on la concevoir en dehors de la réhabilitation, de la reconnaissance et du respect du droit égalitaire ? Quelles raisons peuvent valider la réconciliation comme opportunité ou comme source de dynamiques et de structurations sociales démocratiques ? Quelles sont les conditions propices à l'actualisation des potentialités intégratrices de la réconciliation ? Comment faire pour que les citoyens ne soient pas les laissés-pour-compte de la réconciliation et de la paix qui sont essentielles à l'épanouissement ? Face à la multiplicité des scènes de réconciliation un peu partout dans le monde, l'étude tente de clarifier la notion pour en définitive apprécier sous quelles conditions, elle peut promouvoir la paix civile, l'épanouissement en donnant au citoyen, une fois le cérémonial du processus passé, la possibilité d'être un acteur de la vie sociale.

  • La médiation interculturelle cherche à établir des liens de sociabilité entre des individus issus de diverses cultures, tout en prenant en compte leurs traditions et leurs identités nationales différentes. Cet ouvrage invite à une réflexion sur la diversité culturelle, sur le plurilinguisme, sur la transculturalité ainsi que sur les enjeux scientifiques, politiques, artistiques, historiques et économiques de la médiation interculturelle. Le volume aborde cette thématique dans une perspective plurilingue et transdisciplinaire. Nous mobilisons quatre disciplines : la linguistique, la traductologie, l'histoire et la littérature, ce qui permet de réunir une pluralité de méthodes et d'approches théoriques et appliquées. C'est dans cette interdisciplinarité que réside le caractère novateur de ce volume.

  • Actuellement, les études portant sur la communication interculturelle se concentrent sur la science du langage ou la science de la communication. Une approche transdisciplinaire prenant en compte d'autres champs de recherche est plutôt rare. Pour comprendre le fonctionnement de la communication interculturelle dans sa complexité, il convient cependant d'adopter un angle plus large qui réunit des voix provenant de plusieurs domaines. L'ouvrage vise à contribuer au développement des dialogues entre les disciplines, en approchant la thématique sous une optique pluridisciplinaire et en employant des modes d'analyse novateurs. L'objectif est d'inciter le lecteur à une réflexion gravitant autour de la diversité culturelle et du plurilinguisme.

  • À travers le thème du « Dieu au-delà de l'être », ce livre resitue la pensée de Levinas dans la tradition de pensée judéo-chrétienne et dans celle de la philosophie grecque. En partant de la phénoménologie, Levinas a entrepris une audacieuse interprétation de diverses thèses qui, défendues par Buber, Rosenzweig, Platon, Descartes, Husserl ou Heidegger, apportent leur caution à la pensée de l'éthique comme philosophie première qui est au principe et au centre de sa philosophie. L'intérêt de cette recherche consiste à montrer comment Levinas thématise la rencontre de la pensée juive et de la philosophie grecque. Cette étude montre aussi à quel point cette double écriture juive et philosophique permet à Levinas de résoudre, en recourant aux notions du visage d'Autrui, de responsabilité, d'illéité, de justice, etc., la plupart des questions qu'il aborde : celles de Dieu, de la création, de la relation à Autrui, des inégalités sociales, de la souffrance, de la Shoah, de la kénose de Dieu, du messianisme et du prophétisme, etc. Enfin, parce que sa philosophie s'intéresse à des thèmes touchant aussi bien la sensibilité du judaïsme que du christianisme, ce livre voudrait reconsidérer les enjeux et les conséquences de la pensée de Levinas dans le dialogue judéo-chrétien d'aujourd'hui.

empty