Philippe Rey

  • Le périple bouleversant d'un adolescent migrant à la conquête de sa liberté.

    " Tu veux savoir ce qui m'a conduit à prendre la route de l'exil à quinze ans ? D'accord, je vais tout te confier et tu vas être renversé. Tu es prévenu ! Mes mots seront durs, car la réalité est brutale. Mais je vais aussi te faire rire, je suis beau gosse et j'ai la tchatche. Je te demande une seule chose : ne me juge pas, ça n'a pas de sens d'appliquer ta morale à ma vie. "

    Né dans un bidonville de la banlieue de Douala au Cameroun, Petit Wat est un adolescent haut en couleurs qui fait les quatre cents coups avec ses copains. Mais, sans avenir chez lui, il prend la douloureuse décision de partir pour accomplir son rêve : faire un boza, passer en Europe.

    Avec un sac à dos troué et une immense foi en lui-même, Petit Wat découvre de nombreux dangers. Abandonné par un passeur aux portes du Niger, il doit affronter ghettos et déserts. Arrivé au Maroc, il rejoint des centaines de jeunes déshérités qui s'organisent pour affronter le " Monstre-à-Trois-Têtes " : des barrières massives séparant l'Afrique de l'Europe. Pourront-ils vraiment passer de l'autre côté ?

    Dans
    Boza !, Ulrich Cabrel et Étienne Longueville proposent un regard inédit sur les réalités migratoires. La verve des personnages et l'humour du narrateur contrastent avec les enfers qu'ils traversent, offrant à ce roman d'aventures une tonalité et un rythme captivants.

  • " Nous devons reprendre l'ouvrage. Nous, la Gauche.

    En renouant avec notre identité : refaire de la justice sociale la colonne vertébrale des politiques publiques ; reprendre en charge la question démocratique ; penser la culture ; retisser les liens de solidarité internationale avec les travailleurs, les déshérités, les femmes opprimées, les enfants exploités, les croyants et les incroyants persécutés, les victimes des traites, des guerres, des misères, des catastrophes.

    Et assumer tout cela tête haute. " Ch. T.

    Dans une langue éblouissante, Christiane Taubira s'indigne des inégalités et des violences sur notre planète, s'attaque aux idées dangereuses des extrêmes, critique l'invocation permanente du concept de crise qui assoit la domination des puissants, identifie les règles de vie commune

    dans une société laïque, redonne leur sens aux mots si souvent dévoyés aujourd'hui, trace les axes d'un combat urgent.

    Un livre lucide et engagé, un livre d'espoir porté par le souffle d'une citoyenne de la Terre qui ne peut vivre sans exaltation ni s'accommoder du monde tel qu'il lui est donné.

  • Un livre personnel et percutant sur un thème original par un joueur de football légendaire, très aimé des Français

    Qu'est-ce qu'être blanc ? Plus qu'une couleur de peau, n'est-ce pas plutôt une pensée ? Qui sont ceux qui l'ont inventée, et pourquoi ?

    Ce livre raconte l'histoire de la pensée blanche, son origine et son fonctionnement, la manière dont elle divise, comment elle s'est répandue à travers le monde au point d'être aujourd'hui universelle, jusqu'à infuser l'air que l'on respire. Depuis des siècles, la pensée blanche est une norme, la fossilisation de hiérarchies, de schémas de domination, d'habitudes qui nous sont imposées. Elle signifie aux Blancs et aux non-Blancs ce qu'ils doivent être, quelle est leur place. Comme la longue emprise des hommes sur les femmes, elle est profondément ancrée dans nos mentalités et agit au quotidien. Seule sa remise en question permettra d'avancer pour passer à autre chose.

    Il ne s'agit pas de culpabiliser ni d'accuser, mais de comprendre les mécanismes à l'œuvre, d'en prendre conscience pour construire de nouvelles solidarités. Le temps n'est-il pas venu d'élargir nos points de vue pour nous considérer tous enfin comme des êtres humains ?

    Lilian Thuram

  • " La traite et l'esclavage furent le premier système économique organisé autour de la transportation forcée de populations et de l'assassinat légal pour motif de liberté, pour marronnage. Ce système a perduré pour l'Europe durant plus de quatre siècles, pour la France durant plus de deux siècles. Il ne s'agit pas de se morfondre ni de se mortifier, mais d'apprendre à connaître et respecter l'histoire forgée dans la souffrance. D'appréhender les pulsions de vie qui ont permis à ces millions de personnes réduites à l'état de bêtes de somme de résister ou simplement de survivre. Il s'agit de comprendre cette première mondialisation qui a généré des relations durables entre trois puis quatre continents. Ces événements doivent être enseignés, que l'on sache qu'il y eut, dès les premiers temps, résistance sur place et solidarité transcontinentale. Interrogeons cette histoire afin que les jeunes générations détectent les liens entre le racisme ordinaire et ses sources dans le temps, et qu'elles comprennent que la République a besoin de leur vigilance et de leur exigence. Choisissons une éducation qui prépare à l'altérité et qui porte l'empreinte de la vérité, de la justice, de la fraternité. " Traite et exploitation des êtres humains, colonisation, luttes pour la liberté, réflexion sur la notion de crime contre l'humanité, formes contemporaines de l'esclavage : une mère engagée répond aux nombreuses questions de sa fille. De ce dialogue s'est construit, au fil des étonnements, indignations et admirations, un livre aussi passionnant que nécessaire.

  • Considéré comme l'un des penseurs importants de notre époque, Souleymane Bachir Diagne retrace dans cet ouvrage son parcours de jeune Sénégalais élevé dans la tradition d'un islam soufi et lettré, devenu philosophe et aujourd'hui professeur à l'université de Columbia. Une vie entre Saint-Louis-du-Sénégal, Ziguinchor, Dakar, Paris, Chicago, New York, lieux qui ont formé cet homme de trois continents, le rendant sensible aux richesses de chacune des cultures propres aux pays qui l'ont accueilli.

    Souleymane Bachir Diagne – maintenant spécialiste de domaines aussi différents que la philosophie dans le monde islamique, l'histoire de la logique algébrique ou encore les philosophies africaines – présente les êtres qui ont été décisifs dans la construction de sa trajectoire intellectuelle. Il revient sur ses rencontres avec Louis Althusser et Jacques Derrida, ses maîtres rue d'Ulm, Jean-Toussaint Desanti, Léopold Sédar Senghor, Paulin Hountondji, Ngugi wa Thiong'o et d'autres qui l'ont fortementinfluencé. Le " fagot de mémoire " de cet homme qui vit entre différentes langues et cultures, chantre d'un universel de traduction, partisan d'un islam des Lumières, nous propose ici une stimulante réflexion sur notre monde qui offre tant de passerelles.

  • Un voyage passionnant dans les cercles de pouvoir de l'Église, où se joue chaque jour une bataille violente qui décidera de l'avenir de cette institution et du monde

    " Nous suivrons le chemin de la vérité partout où il nous mènera ", promet le pape François. Mais ce combattant sait que de nombreux ennemis guettent le moindre de ses gestes.

    Dans ce livre remarquablement documenté, Marco Politi raconte la guerre clandestine en cours pour contrer François, le réformateur devenu aujourd'hui une autorité morale mondiale. Des cardinaux, des prêtres, des bataillons de blogueurs, voire récemment le pape émérite Benoît XVI et le cardinal Sarah en cosignant un livre, procèdent à une délégitimation aux échos médiatiques considérables. En face, la mobilisation des partisans du pape est faible, laissant le pontife dans une douloureuse solitude aux avant-postes.

    En six ans, François a effectué un travail colossal, mais le contexte international s'est complexifié : l'Amérique de Trump rejette les accords sur le climat et les migrations, deux questions non négociables pour le pape ; en Italie, le populisme antipapal se déchaîne contre ses positions en faveur des migrants ; en Europe de l'Est, au Sri Lanka, en Irak, en Égypte, les catholiques sont pris pour cibles. L'Église est minée de l'intérieur par la pédophilie et les abus sexuels, par la question non résolue du rôle des femmes en son sein, par la baisse inquiétante du nombre de vocations.

    Un ouvrage indispensable pour comprendre les enjeux de ce pontificat hors norme, qui marquera l'histoire de l'Église et du monde.

  • Que dire d'un être sans mémoire, sinon qu'il est absent au monde ? La mémoire nourrit nos sens, elle éclaire notre passé, nous donne un présent et un avenir. En nous rappelant qu'elle est d'abord une attitude avant d'être une faculté, Jean-Pierre Guéno nous interroge sur notre lien au monde et à ceux qui nous entourent. Car, même sans mémoire, nous existons dans celle des autres.

    À l'heure où tout concourt au bien-être personnel, il semble que nous nous complaisions dans une célébration permanente du moi. L'amnésie nous a comme frappés ; la distanciation sociale et les gestes barrières imposés actuellement n'auront fait qu'acter un isolement déjà initié au siècle dernier.

    Dans cet ouvrage passionnant, Jean-Pierre Guéno en appelle à une nouvelle solidarité. D'" Absence " à " Zoom ", les 178 entrées de cet
    Éloge sentimental de la mémoire et du lien sont autant d'arguments pour que les temps actuels soient propices à une autre manière de vivre ensemble, où nous serions libérés de nos égoïsmes croissants et de nos oublis volontaires. Plutôt que de s'abandonner à la nostalgie, il est temps d'agir et de s'éveiller aux beautés simples de la nature et de la société en ce qu'elles disent de nos ancêtres et de nos coutumes, en ce qu'elles sont également synonymes de renouveau.

  • Un livre original et complet qui passionnera les amoureux de la langue française

    Dit-on
    pallier au mal ou
    pallier le mal ? Comment remplacer les anglicismes
    briefer, burn-out, crush, fake news ? Que faire de ces tics de langage qui nous ont envahis :
    c'est tendance, a minima, c'est culte, du coup ? Pourquoi ne doit-on pas dire
    choisir au hasard ni
    faire polémique ?

    Avec près de 800 entrées, ce livre sans équivalent est appelé à devenir un ouvrage de référence. Emplois fautifs, abus de sens, néologismes ou anglicismes : aux difficultés les plus variées, les linguistes du Quai Conti apportent des explications claires et argumentées.



    Les multiples interrogations sur l'omniprésence d'un vocabulaire technologique ou sur l'irruption de mots étrangers, véhiculés par les médias et la mondialisation, trouvent ici des réponses passionnantes. Car l'Académie française, loin d'être un gendarme, est aussi attentive à la nécessité d'enrichissement de la langue qu'à la lutte contre l'appauvrissement du vocabulaire.

    En se confrontant à des questions d'usage pratique, à des cas concrets et quotidiens, ce travail constitue un vif hommage à l'intelligence et aux subtilités de la langue française.

  • Christiane Taubira raconte avec passion ce qu'elle doit à la littérature et aux grands auteurs

    " Quoi que vous cherchiez à savoir ou à ressentir, à comprendre ou à percevoir, à saisir ou à entrevoir, quelque part un livre répond à votre quête. En procurant plaisir, volupté, félicité.

    Lire. Toute l'énergie, la passion, le bien-être et le tourment d'une vie ardente. " Ch. T.

    Dans cet ouvrage passionnant, Christiane Taubira rend hommage aux livres et aux écrivains qui l'ont façonnée. De son enfance à Cayenne – où les lectures des jeunes filles étaient sévèrement contrôlées – à aujourd'hui, les auteurs et leurs oeuvres défilent : Aimé Césaire, Léon-Gontran Damas, Gabriel García Márquez, René Char, Yachar Kemal, Simone Weil, Toni Morrison, et tant d'autres...

    Éveil de sa conscience sociale par les romans engagés, découverte de la force de renouvellement de la langue, relecture de l'histoire grâce à la pertinence de la littérature, convocation des auteurs au moment de ses grands discours politiques : Christiane Taubira raconte tout ce qu'elle doit aux infinies ressources des livres.

    Car la lecture, cette " vie ardente ", n'est-elle pas le meilleur moyen de conquérir sa liberté ?

  • Des paroles précieuses et lumineuses du pape François sur la joie

    Pour le pape François, la joie est belle, bonne et féconde. Souvent présentée comme la " carte d'identité " du chrétien, elle est un sentiment profond, un don de l'Esprit qui ne nous abandonne pas, même lorsque nous traversons des moments douloureux. Si la joie est un élan simple vers l'amour de soi, des autres et du Seigneur, elle n'est pas pour autant acquise et doit se cultiver au quotidien.

    Conscient que la joie ne se vit pas de la même manière selon le moment et le lieu de vie, le pape François s'adresse à tous dans cet ouvrage. Il conseille et accompagne les lecteurs de la tristesse à la joie, de la douleur à l'espoir, de la solitude à l'amitié, de la peur au courage, du sentiment de vide intérieur à la foi, de l'offense au pardon, de la maladie à la guérison.

    Dans ce volume, qui rassemble des écrits et des discours publics, le pape François transmet sa conviction la plus profonde : notre bonheur passe par notre capacité de solidarité et d'amour. Car c'est en se donnant que l'on connaît la véritable joie.

  • Je suis un enfant naturel, né hors mariage de l'amour de ma mère et de son amant, un enfant considéré comme une " honte " par sa famille. Quel long chemin depuis ce départ si difficile jusqu'à aujourd'hui, où je suis habité de paix et de confiance ! Cela aurait pu mal finir, mais Dieu m'a sauvé. À des moments importants de ma vie, j'ai écouté Ses appels et j'y ai répondu. Nous sommes tous appelés. Dans un monde si dur, marqué par le chômage, la violence, la pauvreté, les familles disloquées, la solitude..., l'amour de Dieu est pour nous la plus belle des espérances. J'ai voulu écrire ce livre car on me pose tant de questions sur mon chemin spirituel, ma foi, ma prière, mon lien d'amour avec Dieu. J'ai souhaité raconter et partager. Admirer aussi les êtres qui m'ont guidé et inspiré. Dieu est si présent, si actif dans nos vies que tout est possible. À n'importe quel moment, à n'importe quel âge, qu'on soit riche ou pauvre, homme ou femme, pratiquant ou pas, bien portant ou malade, oui, tout est encore possible. Il nous faut juste nous ouvrir, nous offrir à Lui. Il n'est jamais trop tard pour le plus grand Amour. Michael Lonsdale

  • Un livre salutaire et accessible, qui invite à prendre soin de soi par temps difficiles

    Dans un monde où l'activité humaine maltraite l'environnement et malmène l'individu, où les crises économiques et sociales se succèdent, comment rester lucide sans être désespéré ?

    Inspiré par les grands penseurs de l'Antiquité, eux aussi confrontés en leur temps à cette même question, Jean-Yves Leloup propose un ensemble de conseils pour construire une vie libérée de l'inquiétude. Son enseignement, soutenu par une quinzaine de méditations accessibles à tous, nous appelle à surmonter les obstacles, vivre avec nos maux, écouter notre corps, respecter nos émotions et nos désirs.

    Dans cet ouvrage lumineux, Jean-Yves Leloup nous apprend à prendre soin de nous-même et à vivre en harmonie avec notre être profond.

  • Une invitation lyrique et pertinente à vivre une nouvelle manière d'être au monde

    Notre monde suffoque. Tandis que la terre est exploitée sans limites par une course effrénée aux richesses, de trop nombreuses populations vivent dans une grande pauvreté, subissent discriminations ou violences... Que l'on se situe d'un point de vue social ou environnemental, l'urgence s'impose de construire un monde qui établisse de nouvelles relations avec le vivant. C'est là un des défis majeurs du XXIe siècle.

    Cet essai appelle à porter sur la Nature un regard nouveau, radicalement différent de celui qui a permis à la Modernité occidentale de piller une large part de la planète et de l'humanité. Il nous invite à réaliser que nous ne sommes pas hors de l'univers ni dans l'univers : nous sommes l'univers. Séverine Kodjo-Grandvaux plaide pour une nouvelle manière d'être au monde en vibrant avec le tout-vivant. Pas seulement en harmonie avec le cosmos, mais surtout en éveil, à l'écoute, dans l'attention. Entrer en résonance et transformer l'écologie en une échologie. Alors pourra-t-on sortir de soi et habiter pleinement le monde. Pour être, enfin. Et devenir vivants.

  • "" Il n'est pas dans mon intention de faire ici la leçon à qui que ce soit, ni d'imposer un point de vue. Ce livre n'a été dicté que par le désir de défricher la jungle des possibilités qui s'offrent à un art encore jeune et magnifique, toujours à explorer, et de m'y retrouver moi-même aussi indépendant et libre que possible. " Andreï Tarkovski, tout au long de son œuvre cinématographique, rédige des notes de travail, des réflexions sur son art, restituant dans le même mouvement son itinéraire d'homme et d'artiste. À partir de son exil en Italie où il réalise Nostalghia en 1983, puis en France durant la dernière année de sa vie, il rassemble ces écrits qui sont d'abord édités en Allemagne puis dans les autres pays d'Europe occidentale où ils deviendront vite une référence incontournable. Il y aborde une large réflexion aussi bien sur la civilisation contemporaine que sur l'art cinématographique : son ontologie et sa place parmi les autres arts, ou des aspects plus concrets comme le scénario, le montage, l'acteur, le son, la musique, la lumière, le cadrage... Puisant dans son expérience de cinéaste, dans sa vaste culture littéraire, se remémorant ses années de formation, les luttes interminables pour terminer ses films à l'époque soviétique, Andreï Tarkovski offre ici le livre-bilan d'un artiste en recherche de sens, d'un homme qui consacra son inépuisable énergie à " fixer le temps "...

  • Le premier récit de vie d'un tulkou occidental

    Né en 1972 au Canada d'un père juif et d'une mère protestante, dès l'âge de quatre ans, Elijah Ary fait des " rêves-souvenirs ", à la suite desquels il cite des personnes, des noms, des lieux précis dans un Tibet lointain. Ces images et propos exceptionnels sont authentifiés par des maîtres bouddhistes et, à l'âge de huit ans, Elijah est reconnu par le Dalaï Lama comme la " renaissance " de l'érudit maître de méditation Guéshé Jatsé. Ces souvenirs seront vérifiés par Elijah lui-même lorsque, vingt-cinq ans plus tard, il effectuera un voyage au Tibet et apprendra des détails de la part de personnes ayant connu son " prédécesseur ".

    /> À l'âge de quatorze ans, il part dans un monastère en Inde où il demeure jusqu'à ses vingt ans. Il y suit un apprentissage très rapide de la langue tibétaine, reçoit une formation philosophique et spirituelle de très haut niveau en contexte traditionnel, ainsi qu'une initiation approfondie à la méditation.

    Il décide ensuite de regagner l'Occident, sur les encouragements du Dalaï Lama, afin de partager ses connaissances, et il intègre Harvard où il obtient un doctorat en sciences des religions. Il est aujourd'hui installé à Paris où il exerce comme psychothérapeute et comme maître de méditation.

    Son récit offre une plongée dans les complexités d'une époque charnière : celle qui a vu le bouddhisme s'enraciner en Europe et en Amérique. Pris entre plusieurs pays, langues, cultures, religions, Elijah Ary est devenu un " pont " vivant entre Orient et Occident, entre tradition et modernité. Il raconte ici son parcours remarquable, qu'il décrypte en expert du bouddhisme. Ponctuant son propos d'exercices de méditation, il initie le lecteur occidental à cette pratique prisée chez nous. Il éclaire aussi de l'intérieur certains aspects mal compris du bouddhisme : la réincarnation et le phénomène des
    tulkous, le caractère illusoire de l'ego, la loi du
    karma ou l'interdépendance universelle.

    Un témoignage sans précédent sur le vécu intime d'un " enfant-lama ", sur la vie d'un
    Little Buddha devenu grand.

  • Un livre fort sur l'utilité et la joie d'être grands-parents aujourd'hui

    " Grands-parents, vous pétez la forme ! Aujourd'hui, on est jeune à soixante ans. Pas un avion ou un train que je prends sans tomber sur un groupe d'ancêtres jacassants, rigolards, paillards parfois... Mettez toute cette énergie au service de vos enfants et petits-enfants, vous êtes pour les familles un trésor inestimable !

    Les grands-parents n'ont plus à se lever à six heures du matin pour aller au boulot, ils ont du temps, ils peuvent choyer, cajoler. Ils peuvent raconter aussi : ils sont l'histoire vivante des familles, des villages. Actuellement, il leur faut surtout utiliser leurs quatre oreilles ; par exemple quand les gamins viennent leur confier leur mal-être. Grands-parents, vous êtes des atouts précieux. Si un couple est désuni, ne divisez pas, ne prenez pas parti. Ne condamnez jamais, mais discutez. Vous avez le pouvoir magnifique de réunir. N'oubliez pas que, dans ces occasions, vous enfantez une nouvelle fois. Moi aussi, je suis une sorte de grand-père lorsque j'accueille les jeunes à la ferme, lorsque je les aide à retrouver confiance en eux-mêmes, en la vie.

    Les enfants sont des magnétophones : ils enregistrent tout. Ils aiment bien mettre en doute ce qu'affirment leurs parents, mais pas ce que leur disent leurs grands-parents. Vivez avec vos petits-enfants l'heure de la tendresse. Vous êtes irremplaçables. Ce n'est pas tant vos paroles que vos petits-enfants retiendront, c'est ce que vous serez. Si vous êtes des veilleurs de joie et d'amour, ils le seront à leur tour. "

    Guy Gilbert

  • Afrotopia

    Felwine Sarr

    L'Afrique n'a personne à rattraper. Elle ne doit plus courir sur les sentiers qu'on lui indique, mais marcher prestement sur le chemin qu'elle se sera choisi. Son statut de fille aînée de l'humanité requiert d'elle de s'extraire de la compétition, de cet âge infantile où les nations se toisent pour savoir qui a accumulé le plus de richesses, de cette course effrénée et irresponsable qui met en danger les conditions sociales et naturelles de la vie. Sa seule urgence est d'être à la hauteur de ses potentialités. Il lui faut achever sa décolonisation par une rencontre féconde avec elle-même. Dans trente-cinq ans, sa population représentera le quart de celle du globe. Elle en constituera la force vive. Un poids démographique et une vitalité qui feront pencher les équilibres sociaux, politiques, économiques et culturels de la planète. Et pour être cette force motrice, positive, il lui faut accomplir une profonde révolution culturelle avant d'accoucher de l'inédit dont elle est porteuse. Elle doit participer à bâtir une civilisation plus consciente, plus soucieuse de l'équilibre entre les différents ordres, du bien commun, de la dignité. Ce livre est un acte de foi en cette utopie active : une Afrique qui contribue à porter l'humanité à un autre palier.

  • " Attentats, lutte antiterroriste, état d'urgence... comment, dans ce contexte, préserver les valeurs qui sont le socle de la République ? Déchéance de nationalité : peut-être est-ce faire trop de bruit pour peu de chose ? Peut-être serait-il plus raisonnable de laisser passer ? Je ne suis sûre de rien, sauf de ne jamais trouver la paix si je m'avisais de bâillonner ma conscience. " Ch. T. Christiane Taubira revient sur les tragiques événements de 2015, raconte comment ils ont été vécus au sommet de l'État, quelles sont les forces obscures qui structurent ce nouveau terrorisme, comment on embrigade de jeunes Français pour les transformer en tueurs... Mais la République possède en elle-même la puissance de riposte nécessaire, une riposte qui ne requiert aucun reniement si elle s'inspire de l'histoire de ses combats. L'auteure appelle les citoyens à trouver dans la culture et la beauté les raisons de défendre avec la plus farouche détermination les valeurs de notre société. Par ces temps troubles et incertains, les paroles de Christiane Taubira élèvent le débat et redonnent espoir à la jeunesse. Paroles d'une femme de conviction, paroles d'une femme libre.

  • Un livre plein d'énergie, qui permet de se recentrer sur l'essentiel, d'aimer la vie

    Fort de milliers de rencontres, de témoignages, de confidences reçues, fort aussi de son inlassable action de prêtre-éducateur auprès de nombreux jeunes qu'il a sauvés, les extrayant de la rue, de la drogue, de la violence, Guy Gilbert a voulu partager dans ce livre son immense amour de la vie, sa confiance en l'humain, son regard sur le monde contemporain, sa foi en un Dieu-Amour qui soutient chacun d'entre nous, dans tous les compartiments de notre existence.

    Cet ouvrage appelle chaque individu à cultiver des vertus comme la patience, l'humilité, l'amitié, la tolérance, le respect, le pardon, la bonne humeur... elles lui seront utiles pour trouver un équilibre. Et aussi pour mieux s'engager dans la société, par exemple en faveur de l'écologie, de la lutte contre la misère et contre la violence. Guy Gilbert donne aussi de précieux conseils à ceux qui travaillent, aux célibataires, aux mères élevant seules leurs enfants, à la famille, aux grands-parents, aux personnes âgées, aux malades... Il aborde aussi des questions de foi : les charismes, le rosaire, les vocations et les séminaristes, le péché, la prière, l'humanité du Christ...

    Les années n'ont pas enlevé au père Gilbert son inépuisable énergie, sa mobilisation de tous les instants en faveur des questions d'aujourd'hui. Il appelle chacun à évoluer, à " se bouger ", car dans le mouvement réside l'amélioration de nos destins. C'est ainsi que la vie nous aimera.

  • Un ouvrage savoureux qui permet de redécouvrir la ville au passé exceptionnel qu'est Florence

    Depuis plus de cinquante ans, Dominique Fernandez parcourt avec passion chaque recoin de l'Italie. Dans ce texte riche et animé, il raconte ses parcours florentins, ses découvertes, ses émotions et les lieux incontournables. Alors que le nom seul de Florence éveille la nostalgie d'une époque où sur quelques kilomètres carrés se sont trouvés réunis tant d'hommes exceptionnels, la " cité du lis " est encore aujourd'hui si vivante.

    En trois siècles éblouissants, toute la modernité est née. Les plus grands bâtisseurs, les plus grands peintres, les plus grands sculpteurs, la perspective, la coupole, le théâtre à forme ovale, les premiers opéras, les lois de la pesanteur, le télescope, la banque. C'est le lieu du monde où la beauté du corps humain a été reconnue pour la première fois depuis l'Antiquité, adulée jusqu'à la vénération, immortalisée sous les deux espèces du
    David de Michel-Ange et de la
    Vénus de Botticelli.

    Dominique Fernandez fait un portrait savoureux de la prise de pouvoir et du règne des Médicis, décrit les figures de Dante, Machiavel ou Savonarole, parcourt les lieux phares comme Santa Croce ou Santa Maria Novella, visite le Dôme de Brunelleschi, les créations de Michel-Ange, les singularités des étonnants et trop méconnus peintres maniéristes... C'est avec bonheur que le lecteur se joint à lui sur les traces de la glorieuse histoire de Florence.

  • Un ouvrage à la fois personnel et très documenté sur l'Esprit-Saint, grand inconnu de la Trinité chrétienne

    " Je suis né un jour de Pentecôte, cela me prédestinait à avoir un attachement particulier à l'Esprit-Saint.

    En quittant ce monde, Jésus a dit : "Je vous laisse mon Esprit', et non "l'Esprit'. C'est là un aspect incroyable de la foi : Dieu nous est accessible en trois personnes, Père, Fils, Esprit. Je demande tous les jours à l'Esprit de veiller, d'aider, d'être présent dans mes paroles, dans mes décisions. Je crois en lui de tout mon cœur, car Jésus nous a dit qu'il serait la force agissante dans notre monde, qu'il serait là avec nous jusqu'à la fin des temps.

    L'Esprit-Saint est un modèle exemplaire de générosité, de beauté, de bonté, d'amour total. Je lui demande toujours de l'aide, il ne m'a jamais laissé tomber.

    Dans ce livre je raconte le lien particulier qui m'unit à lui, par exemple mes sessions de prières au Renouveau charismatique, qui m'ont littéralement sauvé la vie lorsque j'avais quarante ans et que j'étais au fond du gouffre. Je reproduis aussi les grands textes consacrés à l'Esprit-Saint : les évangiles, les lettres de saint Paul, les écrits de saint Augustin, de sainte Thérèse, de maître Eckhart, mais aussi les paroles de saint Séraphim de Sarov, du curé d'Ars et de nombreux grands croyants. Les écrivains aussi sont présents, comme Bossuet, Fénelon, Paul Claudel ou encore Simone Weil...

    Les liens avec l'Esprit sont très simples, il ne faut pas s'imaginer de grandes envolées impressionnantes. C'est très confidentiel, très intérieur et très secret. Laissons-le agir, il est efficace. Offrons-lui toute notre confiance. "

    M. L.

  • Une ode enchantée, documentée et colorée à la Méditerranée, mer de métissage.

    Ici s'exprime une passion pour la Méditerranée, sa nature, sa culture et la richesse de ses civilisations. Le texte invite à la cueillette, entre fleurs de jasmin et amertume du moka, sous les voûtes des grottes, ou à l'ombre des remparts de Rhodes. Historien de la biodiversité marine, Daniel Faget étaye ses propos d'une connaissance approfondie des paysages naturels et humains de la Méditerranée, tout en puisant dans ses souvenirs personnels et poétiques.

    Ce livre appelle à l'invention de nouvelles relations avec le monde du vivant, loin de tout catastrophisme. L'auteur inscrit sa réflexion dans un espace méditerranéen conçu comme un condensé des défis d 'aujourd'hui, indispensable laboratoire d'un humanisme contemporain. L'
    Éloge vagabond de la Méditerranée est le manifeste d'un insoumis pacifiste qui engage les lectrices et les lecteurs à choisir le sentiment amoureux pour la mer Intérieure comme remède à la désespérance.

  • Dans un monde qui prône la jeunesse avec acharnement, bien vivre son âge n'est pas si simple. Guy Gilbert a voulu ce livre pour rappeler à chacun que le meilleur moment de notre vie, c'est toujours aujourd'hui. Et que rester jeune, ce n'est pas se faire tirer la peau ! C'est ouvrir les yeux et les oreilles à tout ce que la vie apporte de magie et d'émerveillement, c'est offrir un regard d'espérance où les autres pourront lire la joie de vivre que donnent la sérénité, l'amour et la miséricorde. Au lieu d'écraser, la vieillesse doit être un maître intérieur : une vieillesse acceptée ne sera pas un handicap. Car elle est une grâce à vivre, elle a la sagesse, la sérénité d'une belle vie écoulée. L'expérience est source de connaissance, et la force intérieure est bien plus importante que celle des muscles... Guy Gilbert offre de précieuses recommandations pour appréhender avec bonheur les derniers âges de la vie. Un livre contenant bon nombre de conseils pratiques, fruits d'une longue expérience au service des autres, conseils empreints de beaucoup d'intelligence des situations, de psychologie et de foi. - des récits d'histoires vécues mettant en scène diverses problématiques - des conseils pour faire face à ces situations - des encadrés avec des extraits de textes de sagesse - une bibliographie des meilleurs ouvrages sur la question

  • Un livre qui permet de redécouvrir les vertus bienfaisantes de la joie

    " Notre monde n'est pas que souffrance et injustice, il peut être lumineux aussi. Il suffit de regarder attentivement autour de soi, et de nombreux motifs de réjouissances se dévoileront. Apprenons l'art de cultiver la joie.

    La première recette de la joie est de puiser dans les choses simples et naturelles de l'existence. Et puis de mitonner à feu doux. Vivre dans le présent, surtout. Développer une relation positive avec soi-même est important. Il faut connaître ses besoins, trouver les endroits où l'on se sent bien, se donner les moyens. Aimons l'être que nous sommes.

    Chaque joie demande un certain type de cheminement. Les gens heureux se caractérisent par leur estime d'eux-mêmes, le contrôle sur leur vie, leur optimisme, leur foi et leur engagement. La vraie joie n'est jamais possessive. Elle donne davantage qu'elle ne prend. Elle consiste à demeurer dans la vérité, la bonté et la beauté. Nous devons distinguer la joie du plaisir. Le plaisir est bruyant, un peu brouillon, il s'agite comme des vaguelettes sur la mer... La joie est claire et forte, stable comme une plante d'eau sur un étang. Le plaisir est passager. La joie authentique m'est donnée, elle est une bénédiction. À propos de la joie, Descartes écrivait qu'elle était une "bienfaisante émotion de l'âme'.

    J'ai écrit ce livre pour que nous allions tous à la rencontre de la vraie joie, celle qui transforme nos vies. "

    Guy Gilbert

empty