Vie pratique & Loisirs

  • " Là où il n'y a pas d'arbre, il n'y a pas de vie " écrit Alain Baraton. Sujet de toutes les passions, les arbres lui ont transmis l'envie d'éternité. En véritable ange gardien des arbres, il décline de A à Z son amour inconditionnel de la nature et du végétal dans ce Dictionnaire amoureux et passionné !" C'est en découvrant le parc de Versailles que je suis devenu un amoureux des arbres. Je n'avais certes pas attendu mon entrée dans la vie active pour les aimer, mais je ne les regardais pas attentivement, ils faisaient simplement partie de mon décor. Quand je suis devenu jardinier en 1976, il m'a été demandé d'en planter d'abord quelques-uns, puis beaucoup. C'est à ce moment-là que j'ai tout voulu savoir sur eux : leur terre natale, l'origine de leurs noms, les propriétés médicinales de leurs feuilles, la couleur des fleurs et la saveur des fruits.
    Le monde des arbres est vraiment extraordinaire. Pas un mois ou presque sans apprendre une information sur ces végétaux capables de vivre mille ans et plus.
    Les arbres m'ont transmis l'envie d'éternité. Ils m'ont donné comme pouvoirs la patience, la sagesse, et une idée de l'immortalité. "

  • Ecrit au fil de la mémoire, ce Dictionnaire amoureux du Vin est, en fait, un livre très personnel, rempli d'histoires amusantes et d'anecdotes savoureuses, de culture aussi, forcément ! Chez les Pivot, l'artiste de la famille, le vigneron, c'est le frère Jean-Charles. Bernard, lui, se contente de l'ivresse des mots.

    "Je n'évoque dans ce Dictionnaire amoureux du vin que ce que je connais, j'aime et qui me passionne. Il y a de l'autobiographie, des lectures, des souvenirs de cuvage, de cave, de table... Voici cependant l'essentiel : le vin, c'est de la culture. La culture de la vigne, mais aussi de la culture pour l'esprit. C'est cette dimension culturelle d'un produit universel de consommation que ce livre a l'ambition de rappeler, dans un temps où le vin n'est pas bien considéré. Peut-être s'étonnera-t-on que je parle souvent avec légèreté et amusement d'un sujet qui humecte notre bouche et notre âme ? C'est ma manière de le prendre au sérieux. J'ai le vin gai. Pourquoi mon encre serait-elle acide, revêche ou épaisse ? Il existe une expression qui traduit bien le rôle social du vin dans notre pays : " vin d'honneur ". Ce Dictionnaire amoureux voudrait être un joyeux vin d'honneur. " B.P.

  • - 64%

    Votre santé vous appartient !" Et si vous deveniez votre propre médecin ? Imaginez : 24 heures sur 24, un docteur personnel serait à votre disposition, veillerait sur votre santé et interviendrait sans délai !
    Cet expert, ce sera vous. Avec ce livre, vous saurez maîtriser les situations en entrant de plain-pied dans le champ sécurisant de la médecine préventive personnelle.
    Ce qui vous fait du bien ou du mal, vous serez capable de le déterminer. Vous connaîtrez les aliments protecteurs et ceux qui nuisent, les gestes sains à adopter et les comportements à éviter. Le poids, le stress, le sommeil, l'hygiène protégeant des infections... vous apprendrez à les gérer. Au moindre problème relatif à la sexualité, la solution surgira, simple et évidente. Votre cerveau, grâce à mes conseils, sera entretenu tel une Formule 1 tandis que mes programmes d'activité physique freineront le vieillissement et vous rendront heureux longtemps.
    Une chose est sûre : après avoir lu
    On n'est jamais mieux soigné que par soi-même, quelque chose en vous aura été bouleversé ! "

  • Loïck Peyron, navigateur au palmarès parmi les plus étoffés de ces 40 dernières années, nous embarque avec passion vers le grand large. Sportif, compétiteur, mais aussi remarquable conteur, vulgarisateur hors pair des dernières avancées technologiques, il nous fait découvrir avec amour le monde de la Voile qui est toute sa vie.Loïck Peyron s'est attaché à dérouler pendant deux ans, à travers ce dictionnaire, les fils de sa carrière mais aussi à recoudre des destins oubliés ou passés sous silence. Peyron n'a jamais travaillé ni navigué en circuit fermé. Dès lors sa réputation, ses victoires, ses idées ont essaimé. Il est donc l'un des marins français dont la réputation a depuis longtemps dépassé les frontières hexagonales. Respecté tant en Nouvelle-Zélande, Australie, Suède, Grande-Bretagne que sur les côtes Est ou Ouest des États-Unis, il a couru sur tout ce qui flotte, des unités les plus lentes aux plus véloces. Il a connu le temps des pionniers des multicoques à la fin des années 70, les traversées en solitaire et les tours du monde en équipages. Ce dictionnaire amoureux est aussi un acte de foi d'un homme envers le large. Celle d'un ambassadeur accrédité auprès du large qui, après 42 ans, prendrait le soin de proposer au lecteur son appareil de vérité. Celui qui lui indique le nord magnétique.
    Remarquable conteur, doublé d'un vulgarisateur hors pair, Loïck Peyron est capable de contextualiser les dernières avancées technologiques, les rendre compréhensibles à tous, et en même temps, avec ses mots durcis par l'expérience, d'une manière déliée, de raconter les permanences d'une vie passée sur l'eau et toujours sous-tendue par l'objectif de la compétition.
    Ainsi à la fois sportif, certes, mais aussi remarquable récitant capable de faire reposer tout au long de ses 42 ans de carrière les grandes figures marquantes du large, telles Isabelle Autissier, Jean Maurel, Jean-Yves Terlain, Eric Tabarly, Mike Birch, Olivier de Kersauson et les auteurs qui l'ont marqué, notamment les Britanniques comme Cecil Scott Forester et Patrick O'Brian.

  • Des jardins de Babylone au parc de Versailles, des jardins privés aux parcs publics, le vagabondage d'Alain Baraton s'adresse au plus grand nombre tant sa curiosité est communicative. En sa compagnie, nous franchissons les méridiens avec délectation et l'ombre du temps qui passe avec gourmandise.
    Je sais aujourd'hui qu'un jardin n'est pas uniquement un agencement d'arbres, d'arbustes et de fleurs, il est le passé et l'avenir d'une région, d'un pays, d'une religion, d'une civilisation. Du jardin de l'Eden à celui que modestement j'entretiens, ce Dictionnaire amoureux rend hommage aux auteurs tels que Hugo, Chateaubriand, Garcia Lorca et Prévert, qui ont su domestiquer et magnifier cette nature reconstituée et ce faisant aux peintres qui s'en sont inspirés : Monet, Picasso, Caillebotte et tant d'autres. Ni guide ni manuel, ce livre est tout simplement la projection de mes curiosités et de ma passion. Je ne parle que des jardins que je connais et mieux, que j'apprécie, des femmes et des hommes, célèbres ou non, que j'admire et tout ces petits riens qui semblent avoir si peu d'importance et qui pourtant constituent l'âme d'un jardinDepuis trente ans, Alain baraton est le jardinier en chef des jardins de Trianon et du Grand Parc de Versailles et depuis 2009 en charge du domaine de Marly. Il tient une chronique hebdomadaire de jardinage sur France Inter et est l'auteur de nombreux ouvrages à succès comme La véritable histoire de jardins de Versailles en collaboration avec Jean-Pierre Coffe (Plon), Le Jardinier de Versailles, L'Amour à Versailles, Je plante donc je suis, Vice et Versailles (Grasset).

  • L'association de l'écrivain Laurent Binet, amateur passionné, et du sportif Antoine Benneteau, ex-joueur professionnel, a tout de l'attelage complémentaire et du double gagnant pour ce Dictionnaire amoureux du Tennis.L'association de l'écrivain Laurent Binet et du sportif Antoine Benneteau a tout de l'attelage complémentaire et du double gagnant. Laurent Binet apporte sa vision d'amateur passionné porté aussi bien sur l'analyse structuraliste et la déconstruction que sur le registre épique (voire héroïcomique) ; Antoine Benneteau nous fait partager sa connaissance du milieu ainsi que sa science du jeu, et nous fait vivre de l'intérieur la vie du circuit professionnel.
    Ex-joueur professionnel, Antoine Benneteau est le frère et fut le coach de Julien Benneteau, ancien 25e joueur mondial et aujourd'hui capitaine de l'équipe de Fedcup (vainqueur de l'édition 2019). C'est lui qui a contacté Laurent Binet pour lui proposer ce projet de dictionnaire, après avoir lu la Septième fonction du langage (où l'une des scènes se déroule lors de la finale de Roland-Garros 1981). Laurent Binet avait, quant à lui, déjà couvert Roland Garros en 2016 pour le journal
    L'Equipe.

  • Ce "dictionnaire amoureux des chats" est un libre vagabondage rieur, savant mais surtout passionné, truffé de mille anecdotes dans l'univers enchanté des félins.
    " Dans l'arbitraire enchanté de mon amour des chats, je n'ai voulu négliger aucune discipline. Ni aucun aveu. J'ai tenu à évoquer les chats dont j'ai eu l'honneur de partager la vie. Je me suis efforcé de n'oublier aucun des livres que j'ai aimés et où les chats ont joué un rôle à mes yeux prépondérants. Cinéphile, j'ai resongé bien sûr aux films où les matous jouaient les stars ou les rôles de composition... Mais n'insistons pas ! J'aimerais que le lecteur ouvre, s'il le désire, ce livre un peu au hasard, pour aller de surprises en surprises, de portraits en anecdotes. Qu'il soit complice en somme de cette promenade dans un domaine qui relève aussi de la plus haute civilisation ? car l'homme, en un sens, s'est vraiment civilisé quand il a accepté le chat à ses côtés, tel un libre compagnon, un associé, et non pas un animal domestique ou domestiqué, ce que celui-ci n'a jamais voulu être... " F.V.

  • Violée à 15 ans par son entraîneur, la patineuse brise l'omerta." Vous étiez mon entraîneur. Je venais d'avoir quinze ans. Et vous m'avez violée.
    Il aura fallu trente ans pour que ma colère cachée se transforme enfin en cri public. Vous avez détruit ma vie, monsieur O., pendant que vous meniez tranquillement la vôtre. Aujourd'hui, je veux balayer ma honte, la faire changer de camp. Mais je veux aussi dénoncer le monde sportif qui vous a protégé, et vous protège encore à l'heure où j'écris ces lignes. Quand j'ai voulu parler, à plusieurs reprises, je n'ai pas pu le faire. Aujourd'hui, avec ce livre, je sors de ce silence assassin. Et j'appelle toutes les victimes à en faire autant. "

  • "La mer, bergère d'azur infinie..."
    "Ce livre dit la mer, il dit l'aimer, l'avoir toujours aimée : il ne dit pas toute la mer, vaine ambition d'un fou. Même la grenouille y regarderait à deux fois. Ce livre dit le vieil homme et la mer, la femme et la mer, une lutte contre soi, contre ses rêves, une quête à la vie à la mort de l'horizon ni près ni loin, une osmose avec les éléments dont l'être humain fait partie - s'il n'est ici-bas le maître du jeu. Ce livre dit la mer et les marins, les écrivains, les travailleurs du grand métier, les artistes charmés, charmeurs, les damnés du poisson. Il dialogue avec l'univers par-dessus les jours et les flots. C'est un coquillage où l'on entend, j'espère, battre le pouls du verbe aimer. Ce livre raconte une histoire océanique, la mienne, il ne prétend jamais connaître la mer ni la réduire à ses cadenas, ses tics, l'exhiber à travers les mots comme une bestiole de foire. J'aime la mer et je m'en souviens, j'y vais, je vous emmène avec moi. J'en suis natif comme tous les êtres vivants de terre et d'eau, je vous fais part de cet amour plus vaste que ma voix, plus humble que mes songes.
    Un voyage, oui, autour du monde intérieur que je m'efforce d'encercler quand je prends la mer ou mon stylo. Quand je perds la raison à la barre d'un voilier qui ne réagit plus au vérin du " pilote ", et perd la raison lui aussi. Quand une île heureuse vient à moi, donnée comme un livre de vie. Quand c'est crado, les ports, les grèves, les abysses, les gens du fric, quand elle gâche tout, la pollution, quand il étouffe, le corail d'Australie, des Antilles - ou qu'il renaît, squelette radieux. Quand il n'y a plus rien à dire tellement c'est beau, la mer, infiniment beau, et que l'on n'est pas seul au bord de cet infini. Aimer la mer, c'est au minimum être deux, être tous. Aimer la mer c'est " être " - c'est vivre."

  • Et si, nous les humains, on s'invitait chez les bêtes ? Les animaux, nous pensons les connaître alors que nous sommes loin du compte tant les scientifiques qui les étudient découvrent tous les jours de nouvelles habiletés, intelligences et savoir-être chez eux. Récit passionnant pour l'été.Et si, nous les humains, on s'invitait chez les bêtes ? Chez les chiens, les chats, les rats, les vaches, les sangliers, les gorilles, les pieuvres, les requins, les corbeaux, les moustiques, les frelons, sans oublier les microbes ? Tous ces animaux nous sont familiers : nous pensons les connaître parce que nous les côtoyons ou parce que nous avons appris de leurs vies dans nos livres et à la télévision. Mais, forcement, nous sommes loin du compte. Les scientifiques qui les étudient découvrent tous les jours de nouvelles habiletés, intelligences et savoir-être animaux, de quoi nous rendre un peu jalouses, nous, les bêtes humaines !
    Ce livre raconte la vie de 12 animaux, 12 compagnons de planète, 12 personnages remarquables par leur passé évolutif, leurs biologies, leurs compétences, leurs capacités cognitives. Chaque histoire est racontée de leur point de vue, autant qu'il est possible de la part d'une représentante de l'espèce humaine. Mais l'anthropomorphisme n'empêche pas d'entrer en empathie et de mener une enquête de science qui s'appuie sur les derniers résultats de la recherche animale. Partez donc à la rencontre des poulpes du Jurassique, des sangliers berlinois, du moustique du métro de Londres, du chien Quiqui sous la mitraille de Verdun, d'Oscar le chat qui s'allongeait sur le lit des mourants ou de T. Gondii, le parasite manipulateur de cerveaux. Un passionnant bestiaire !

  • Daniel Herrero nous conduit dans sa patrie imaginaire : le rugby, qu'il préfère nommer Ovalie ; un territoire abstrait, aux règles strictes et complexes, un sport unique avec son langage et ses traditions propres, tout un état d'esprit ! Le livre indispensable à l'approche de la Coupe du monde de rugby !

    " J'ai longtemps arpenté les chemins d'Ovalie, le territoire sans frontières des amateurs de rugby. C'est un monde où l'on se rencontre plus qu'on ne se croise, et qui a tout d'une école de la vie. Les codes s'acquièrent au fil du temps, sur le pré, dans les vestiaires, au fond d'un bus ou dans un bistrot, à l'ombre d'une potence de bière devenue arbre à palabres. Il s'y raconte des légendes où s'affrontent les grands noms de notre panthéon, il s'y vit des épopées où des émotions brutales et intenses tissent entre les hommes des liens indéfectibles. Près de deux siècles après la naissance du jeu dans l'Angleterre victorienne, novices et initiés partagent désormais une culture, faite de règles officielles et officieuses, d'un langage, de rituels, d'un patrimoine dont certains chefs-d'oeuvre sont en péril et, plus important que tout, d'un esprit ! Ce dictionnaire vous invite amoureusement à pousser la porte du royaume. Bienvenue en Ovalie ! "
    Daniel Herrero
    Nouvelle édition entièrement revue, augmentée et mise à jour.

  • Le parfait " manuel " pour donner à votre enfant les clés du bonheur." En expliquant ici de manière simple, précise et sans jugement culpabilisateur les clés d'une véritable éducation fondée sur la bienveillance, Marie-Jeanne Trouchaud apporte un éclairage
    essentiel à tous les parents qui souhaitent que leurs enfants aient toutes les chances de devenir des adultes heureux, autonomes et respectueux. Merci à elle pour ce cadeau précieux ! "
    Frédéric Lenoir
    Aujourd'hui, grâce à l'avancée des neurosciences, nous avons la possibilité de comprendre comment nous adapter à la réalité d'un bébé, à son comportement, afin qu'il devienne
    un être développant le meilleur de lui-même.
    L'apprentissage de la confiance en soi, de l'épanouissement, du relationnel, de l'empathie est la base que nous pourrions tous offrir à nos enfants et ainsi construire une société du mieux-vivre ensemble. Il en va de notre responsabilité individuelle et collective.

  • Toujours y croire

    Olivier Giroud

    • Plon
    • 17 Septembre 2020

    Confessions d'un footballeur." Je me suis construit dans l'adversité. J'ai passé ma carrière à prouver. Que je méritais ma place. Que j'étais légitime à mon poste ou dans une équipe. J'ai parfois eu le sentiment que la vie était injuste, mais je n'ai jamais renoncé. "
    La vie d'Olivier Giroud n'est pas un long fleuve tranquille. Aujourd'hui troisième meilleur buteur de l'Équipe de France, derrière Michel Platini et Thierry Henry, l'attaquant est tour à tour porté aux nues puis critiqué par la presse. Passionné de ballon rond depuis petit, le gamin de Froges, prêt à tous les sacrifices, s'est acharné à croire en ses ambitions. Et il a réussi. Son éducation fondée sur le travail, le respect et l'humilité, sa force de caractère et sa foi inébranlable en Jésus l'ont mené au sommet. À trente-quatre ans, il a toujours faim de victoires et de titres.
    Habituellement si discret, Olivier Giroud se confie sans fard : son enfance, l'argent, la notoriété, les coups durs, sa famille, sa rivalité supposée avec Benzema, les attaques dont il est la cible...

  • - 62%

    Comment éveiller notre coeur et notre esprit, pour atteindre un plus grand bien-être personnel, mais aussi pour apporter bienveillance, consolation et sagesse aux autres?
    Pour Pema Chdrn, nos soucis et difficultés viennent d'une mécompréhension profonde de la psychologie humaine : croire que fuir l'inconfort pourrait nous apporter le bonheur est une erreur.
    Il faut au contraire apprendre à accueillir l'incertain, ce qui nous gêne, ce qui nous rend vulnérable, pour le transformer.
    Sur cette base, comprendre les autres, le monde, et les difficultés devient possible.

  • Pour protéger le sport, et ceux qui le font, et continuer à rêver, les yeux bien ouverts, c'est cette histoire-là, celle de la face cachée du sport, que ce livre va raconter.Trois marches. Et la dernière, la plus haute, que l'on grimpe dans la lumière. L'or dans les mains, la victoire, les acclamations, l'éclat des flashs, les caméras, la joie et la fête. L'apprentissage des valeurs et des règles. Cet idéal fraternel et solidaire. L'idée du partage. Des rencontres. On serait tous ensemble, sans condition de naissance, d'origine, de sexe ou de richesse, à se serrer les coudes dans l'effort, le dépassement de soi, à s'apprendre, apprendre l'autre, en faisant équipe.
    Mais, à l'ombre des podiums, l'image est en fait écornée. Celle que l'on ne montre pas, que l'on ne dit pas a de quoi inquiéter. Les dérives de la société sont entrées dans cet univers, masquées par les victoires, la fête, le partage et le respect des règles et de l'adversaire. Certains préfèrent les taire, ne rien voir - " on règle ça entre nous " - pour ne pas abîmer l'image d'Epinal, continuer de faire rêver et rêver aussi que le sport serait épargné par les déviances de la société. Ceux, trop rares, qui osent briser la loi du silence, du déni, sont - à quelques rares exceptions - marginalisés, décrédibilisés. Alors la peur s'installe et les victimes se taisent. Un silence, comme nous l'avons vu dans l'omerta sur les abus sexuels du patinage qui abime bien plus le sport qu'il ne le protège.
    Sexisme. Violence sexuelle. Homophobie. Racisme. Violence des supporters. Communautarisme. Prosélytisme. Radicalisation. Manipulation. Voici l'histoire des uns, le courage des autres, les politiques en vigueur, ce que l'on fait, ce que l'on ne fait pas, ce qu'il reste à faire. Pour protéger le sport, et ceux qui le font, et continuer à rêver, les yeux bien ouverts, c'est cette histoire-là, celle de la face cachée du sport, que ce livre va raconter


  • Un éloge passionné de la montagne, mêlant expériences vécues, sensations, lectures et rencontres avec des adeptes de ce milieu.

    Fascination, émerveillement, peur, joie, fierté, beauté, paix, sacré, jubilation, découragement, triomphe, souffrance, frustration, injustice, voire horreur ... la montagne suscite tour à tour ces sentiments puissants. Placez un gamin de trois ans au pied d'un tas de gravier ou d'un gros caillou : son premier réflexe sera d'y grimper. Formidable terrain de jeu et d'émotions, la montagne réveille l'enfant qui est en nous. Pourquoi y allons-nous, au prix d'efforts toujours, de souffrances souvent et, pour certains même, de leur vie ? " Parce qu'elle est là " disait l'inoubliable amoureux de l'Everest, Georges Mallory. Jolie échappatoire, que j'aurais volontiers complétée par un " parce que je suis là " ! Tant il est vrai que l'on n'escalade jamais que sa montagne intérieure. Frédéric Thiriez emmène le lecteur dans une promenade amoureuse, à travers ces lieux magiques, ces légendes, ces héros, ces mystères, ces sensations qui font la montagne, mais aussi les drames, les mensonges et les querelles qui l'entourent.

  • Aussi incroyable que cela paraisse, les plantes sont capables d'éprouver toute la gamme des émotions. Et comme on l'a récemment démontré, elles savent aussi, par les moyens les plus extraordinaires comme les plus simples, transmettre ce qu'elles ressentent. La nature ne cesse de nous parler, preuves à l'appui. A nous d'arrêter d'être sourds.Qu'est-ce que l'émotion ? Les dictionnaires disent : " état de conscience complexe, souvent accompagné de troubles physiologiques ", mais aussi : " mouvement, agitation d'un corps collectif pouvant dégénérer en troubles ". Aussi incroyable que cela paraisse, les plantes sont capables d'éprouver toute la gamme des émotions ainsi définies : la peur, la colère, la gratitude, la ruse, la séduction, la jalousie, la compassion, la solidarité, le principe de précaution, le besoin d'anticipation... Et, comme on l'a récemment démontré, elles savent aussi, par les moyens les plus extraordinaires comme les plus simples, transmettre ce qu'elles ressentent.
    Elles se défendent, elles attaquent, elles nouent des alliances, elles chassent, elles rusent, elles draguent, elles communiquent à distance leurs peurs, leurs souffrances et leur joie. C'est aujourd'hui prouvé : elles nous perçoivent, nous reconnaissent, nous calculent, réagissent à nos émotions comme elles expriment les leurs. Est-il possible qu'elles nous envoient des informations thérapeutiques, des messages de gratitude, des appels au secours ?
    Oui, les plantes sont dotées d'intelligence, de sensibilité, voire d'une forme de télépathie qu'ont détectée nos instruments de mesure. Aussi merveilleuses soient-elles, toutes les révélations contenues dans ce livre sont le fruit d'observations et d'expériences scientifiques. Didier van Cauwelaert, prix Goncourt, prix de la Vulgarisation scientifique, a partagé certaines de ces découvertes avec les plus grands botanistes et anthropologues de la planète.
    La nature ne cesse de nous parler. A nous d'arrêter d'être sourds.

  • Un témoignage unique sur le patrimoine de l'immatériel. Un livre essentiel sur la pensée spirituelle de l'un des peuples les plus méconnus de l'Afrique noire.Un livre essentiel sur la pensée spirituelle de l'un des peuples les plus méconnus de l'Afrique noire : les Batãmmariba, au nord du Togo et du Bénin. Peuple fier, aux traditions de guerre et de chasse, il se reconnaît dans l'acte de construire des forteresses disséminées dans des montagnes d'une saisissante beauté. La nuit appartient aux forces de la terre qui s'incarnent dans certains arbres, pierres, sources... avec lesquelles se lient les défunts. Au cours d'un rite de deuil, chacun se met à l'écoute du silence de la nuit, comme le Voyant aux sens en éveil. La mort est conjurée, détournée, afin que le souffle du défunt acquière la force de former un nouvel enfant. C'est à de tels instants que les Batãmmariba puisent leur vitalité.
    Au cours de huit missions en solitaire au Togo, Dominique Sewane a partagé leur existence quotidienne dans des conditions extrêmes. Elle a eu le privilège d'assister à leurs cérémonies les plus secrètes et d'approcher les "maîtres du savoir". Le lecteur participe à ses doutes, ses appréhensions, mais aussi à la révélation qu'est pour un Occidental une réflexion d'une rare profondeur sur le mystère de la mort, donnant raison à cette pensée du grand philosophe russe Léon Chestov : "Tout ce qui a été créé de meilleur et de plus fort, de plus important et de plus profond dans tous les domaines de la création, prend sa source dans la méditation sur la mort et dans la frayeur qu'elle inspire."

  • Retrouver la carte à laquelle une personne a pensé, anticiper les réactions ou les réponses d'un interlocuteur, les illusionnistes spécialisés en " mentalisme " sont aujourd'hui capables d'y parvenir.
    Pour gagner ce combat de cerveau à cerveau, ces professionnels ont développé une connaissance de l'esprit humain très approfondie. Et une force mentale particulièrement efficace.
    Comment retrouver l'énergie cérébrale nécessaire pour dominer les déceptions, la tristesse
    et les difficultés de la vie ?
    Comment faire pour muscler son cerveau et développer sa force mentale ?
    C'est ce que propose le nouveau livre de Jacques H. Paget qui, après Le Pouvoir de l'illusion, nous explique, à travers des exemples concrets et des expériences, comment nous construire un mental d'acier prêt à toute épreuve.
    Les révélations de l'auteur vous permettront de découvrir un aspect encore totalement méconnu du métier d'illusionniste et de vous approprier ce qui n'est enseigné dans aucune école ou formation : la force du mental.
    Avocat de formation, expert en négociations et conférencier international, Jacques H. Paget possède une solide formation sur l'illusionnisme. Conseiller auprès des dirigeants d'entreprises sur les principes psychologiques de persuasion utilisés en illusionnisme de haut niveau, il nous révèle dans ce nouvel ouvrage des secrets et procédés provenant de son savoir et de son expérience dans un domaine où sa réputation est largement reconnue.

  • Une promenade littéraire au cours de laquelle l'auteur nous fait partager les émotions ressenties tout au long d'une vie consacrée à la passion du cheval.
    " Les chevaux, et plus particulièrement les pur-sang anglais, sont tout pour moi. Ils m'ont grandi, m'ont apporté la confiance, le goût de la liberté, fourni quelques armes pour vaincre appréhensions et peurs, offert la force d'oser. Oser tout ce qui sans eux m'aurait laissé à terre, dans l'ombre douillette, mais sans voix. Le cheval a changé ma vie. Il l'a bouleversée, tissée, sauvée, mise en danger, protégée, enluminée, inspirée... Il est mon intercesseur vers le merveilleux. Je lui dois tout, absolument tout, et suis son créancier pour l'éternité. Ce dictionnaire amoureux est le lit, ou plus exactement la litière, de cette passion qui m'anime depuis quarante-six ans. Mes amours y sont exclusives. Loin d'être exhaustives, elles sembleront parfois oublieuses, imparfaites, légères, empreintes de partis pris, certes... Mais je suis comme ils me l'ont enseigné, libre. " HomericApprenti-jockey dans les années 1970, Frédéric Dion, dit Homeric, est devenu l'auteur de chroniques sensibles et inspirées du quotidien Libération pendant dix ans. Ce poète des hippodromes a toujours considéré les courses de chevaux sous l'angle de la littérature et fut récompensé du prix Médicis en 1998 pour son odyssée romanesque relatant la vie de Gengis Khan, parue chez Grasset : Le Loup mongol.

  • Open

    Andre Agassi

    Le parcours hors du commun d'un des plus grands athlètes de notre temps qui a choisi d'utiliser son succès pour changer le monde.
    " J'ai sept ans et je parle tout seul parce que je suis effrayé et parce que je suis le seul qui veuille bien m'écouter. Je murmure entre mes dents. Abandonne, Andre, laisse tomber. Pose ta raquette et va-t'en de ce court, immédiatement. (...) Est-ce que ce ne serait pas une bonne idée ? Est-ce que ça ne ressemblerait pas au paradis, Andre ? De laisser tomber ? De ne plus jamais jouer au tennis ? "
    Andre Agassi déteste le tennis. Il a joué vingt ans, poussé par un père tyrannique, s'est battu, porté par la rage de vaincre, il a gagné souvent, échoué parfois, mais surtout il a toujours électrisé les foules. Et l'engouement du public pour l'athlète doit beaucoup à l'homme qu'il est, son charisme et sa force, sa vérité.
    Et c'est ainsi qu'il se livre ici, sans concession ni masque, sulfureux parfois, humain surtout. De ses erreurs à ses conquêtes, du chaos punk des années 1980 à sa Fondation dédiée aux enfants défavorisés, le " kid de Las Vegas " revient sur son parcours extraordinaire, celui d'un homme qui a choisi d'utiliser son succès pour changer le monde.

  • On rit beaucoup, dans cet univers qui consiste à envoyer une balle dans un trou avec des instruments qui n'ont pas l'air faits pour cela.
    Pour la première fois, ce jeu diabolique révèle ce qu'il a toujours caché. G.O.L.F. Oublier ce que l'on croit savoir sur ces quatre lettres et leurs idées toutes faites et toutes fausses. Savoir enfin ce qui se dissimule derrière cet exercice difficile, même s'il est enfantin : envoyer une balle dans un trou. S'il ne s'agissait que de cela ! Il y a autre chose. Mais quoi ? Tout. Les pratiquants cherchent quel verrou intérieur il fait sauter. Les autres ont peur, mais sont fascinés. Dans le Dictionnaire Amoureux Du Golf, ils vérifieront leurs pires soupçons. Dès qu'on y touche, on ne peut plus s'en passer. Enfin ! Voilà un livre sur le golf que liront tous ceux qui n'y jouent pas (encore).

  • Daddy gaga

    Chavanes Julien

    • Plon
    • 24 Octobre 2019

    À l'arrivée d'un premier enfant, certains papas deviennent des as de l'éducation, des artistes
    du combo poussette-couches-biberons. Et d'autres deviennent... Daddy Gaga. Un paternel plein de bonne volonté, mais légèrement dépassé par les événements, distillant conseils périlleux et recommandations hasardeuses.
    Comment habiller son enfant alors qu'il ne reste plus que quelques minutes avant la livraison à l'école et qu'il se pavane en slip au milieu du salon ?
    Comment l'endormir alors que Pinpinou, le roi des lapinous, a disparu du domicile familial ?
    Comment survivre à une virée au parc au milieu d'une horde de marmots possédés ?
    30 questions, 30 tutos, 30 aventures dans ce territoire hostile qu'on appelle la paternité. Parce que pour Daddy Gaga le seul atout dont a besoin un jeune papa, c'est de savoir rire de soi.


  • C'est plus fort que lui : Pierre Ménès ne peut s'empêcher de dire ce qu'il pense, et parfois d'en rajouter un peu pour attiser le débat. Alors, forcément, il ne laisse personne indifférent !

    Le regard aiguisé, le verbe haut et le tacle chirurgical, l'émotion et la passion à fleur de mots, le plus célèbre chroniqueur du football français nous invite, avec son Dictionnaire engagé du football, à un voyage aussi subjectif qu'instructif dans l'histoire, petite et grande, des quatre dernières décennies du sport le plus populaire de la planète.
    De A comme Adidas à Z comme Zinédine Zidane, en passant par Affaires, Beckenbauer, Beau jeu (son meilleur ami), Cruyff, Deschamps, Domenech, Dopage, Griezmann, Hooligan, Jacquet, Mbappé, Maradona (son idole absolue), Neymar, Platini, Tapie ou les vignettes Panini, Pierre Ménès s'en donne à coeur joie. Du président de la FIFA au jardinier du stade, beaucoup en prennent pour leur grade quand d'autres récoltent les honneurs, tels les joueurs et les matchs mythiques qui ont égayé sa vie : Rocheteau, Maradona ou le tandem Messi-Ronaldo, Saint-Étienne-Bayern 1976, Séville 1982, France-Brésil 1986 ainsi que les irrespirables France-Italie de l'Euro 2000 et du Mondial 2006. Bref, il s'emballe, se passionne, sort quelques cartons, n'évite aucun des thèmes brûlants actuels que sont les errances de l'arbitrage vidéo, la course folle des droits TV ou le racisme dans les stades.

empty