Plon (réédition numérique FeniXX)

  • Le passé national-socialiste pèse très lourdement sur les Allemands. En effet, c'est en leur nom, et avec la complicité plus ou moins active de beaucoup d'entre eux, que les crimes les plus abominables de l'histoire de l'humanité ont été commis. Et même si, aujourd'hui, 70 pour cent d'entre eux sont nés après 1945, la terrible interrogation subsiste : comment nous, Allemands, avons-nous pu faire ou laisser faire cela ? Tout un peuple est ainsi sommé, de l'extérieur et aussi en lui-même, de faire face à cette question. La douleur qu'elle provoque, depuis cinquante ans, engendre des effets dévastateurs. Cet héritage de culpabilité, qui empoisonne les rapports entre les générations allemandes, explique, pour une bonne part, le mouvement terroriste de la bande à Baader, ainsi que certaines manifestations d'antisionisme. Le travail de deuil collectif a aussi alimenté les mouvements féministe et écolo-pacifiste, si puissants outre-Rhin. La réunification n'a pas mis un terme à ce processus psychique, social et politique.

empty